L’interview décalée de Julien Guerrier

7 octobre 2019

Julien Guerrier est l’un des grands noms du golf français et l’un des meilleurs joueurs de sa génération. À trente-quatre ans, le Rochelais a déjà un beau palmarès : il est l’un des trois seuls Français à avoir remporté le British Amateur, c’était en 2006. Il a ensuite remporté deux victoires sur le Challenge Tour en 2017 terminant la saison en sixième place de l’Ordre du mérite. Il y a un peu plus d’un an, Julien était dans le top 150 au World Ranking au terme d’une superbe saison sur le circuit européen avec notamment une troisième place au NBO Oman Open et trois tops 10.

Opéré au pouce en janvier dernier, il a fait son retour sur l’European Tour au BMW PGA Championship il y a trois semaines. Un retour compliqué avec un pouce qui le fait toujours souffrir et lui demande beaucoup de patience. Mais les blessures font partie de la vie d’un athlète et ce n’est pas sa famille qui lui dira le contraire. Julien a la passion du sport inscrite dans ses gènes : son grand-père était champion du monde d’escrime, sa grand-mère était joueuse de basket dans l’équipe de France, sa mère joueuse de basket en première division et son père footballeur en deuxième division… Bref, du sang de champion coule dans ses veines.

Mais saviez-vous qu’il aurait aimé être pilote automobile ? Faites mieux connaissance de Julien Guerrier à travers notre interview décalée.

Si tu devais échanger ta carrière contre celle d’un autre joueur, qui choisirais-tu ?

Tiger Woods.

Si tu devais échanger ton swing contre celui d’un autre joueur ?

Lucas Bjerregaard.

Peux-tu nous raconter le moment le plus gênant de ta carrière ?

Une partie d’entraînement au British Open quand j’étais amateur. Je venais de gagner le British Amateur. J’avais joué avec Jiménez et Olazábal. J’avais raté mon drive et c’était passé au bord de la tribune et Jiménez avait crié « aïe, aïe ». Tout le monde avait rigolé : c’était à la fois gênant et marrant.

Retour sur sa victoire au British Amateur :

Quel tournoi rêves-tu de gagner ?

Le Masters.

Tu pars sur une île déserte et tu as le droit de prendre qu’un seul club avec toi, lequel emportes-tu ?

Sand Wedge.

Si tu devais choisir entre gagner un Majeur et quinze titres sur l’Open Tour, que choisirais-tu ?

Un Majeur.

Est-ce que tu as une superstition sur le parcours ?

Non.

Qu’aurais-tu fait si tu n’avais pas été golfeur ?

J’aurais bien aimé être pilote d’automobile.

Quelle est la chose la plus cool quand tu es golfeur pro ?

Voyager, découvrir des pays.

Et la chose la plus nulle ?

Attendre dans les aéroports.

Un parcours dans le monde à conseiller aux lecteurs de Golf Planète ?

Le Green Monkey, à Sandy Lane (Barbade).

Si ton golf pouvait soulager une cause dans le monde, pour qui ou pour quoi driverais-tu ?

Pour les enfants malades.

Avec qui serais-tu ému, enchanté, heureux de faire une partie ? Personne vivante ou morte, golfeur ou non-golfeur.

Mon grand-père qui est décédé.

De quoi rêvait le petit Julien étant enfant ?

D’être un champion sportif.

Ton meilleur souvenir d’enfance ? Un de tes meilleurs souvenirs d’enfance ?

On était en train de construire le chalet de mon oncle. En fait, on plantait la tente dans son jardin et on était tous ensemble. On avait le barbecue au milieu de la tente. C’était mon meilleur souvenir en famille.

À part le golf, as-tu une autre passion ?

J’adore le karting.

Une chose inavouée que tu n’as jamais révélée, mais que tu vas dire en exclu à Golf Planète aujourd’hui ?

J’aurais préféré être pilote automobile plutôt que pro de golf.

As-tu un guilty pleasure à nous confesser ?

J’aime bien me faire un petit plateau-repas devant un bon film.

Un endroit sur terre à nous conseiller ?

J’aime beaucoup la Thaïlande.

Si tu étais un animal, que serais-tu ?

Un tigre.

Qu’y a-t-il sur la bucket list de Julien ?

Rendre mes enfants heureux et gagner un Majeur. Et que les gens autour de moi soient heureux.

Ton plat préféré ?

Une bonne raclette !

Une série de télé à nous conseiller ?

Je vais dire, la première que j’ai regardée : Prison Break.

Un film culte ?

Stalingrad.

Est-ce que tu as une phobie ?

J’essaie de ne pas en avoir.

Si tu étais un superhéros, quel superpouvoir souhaiterais-tu avoir ?

Se téléporter. Surtout dans mon métier : j’aimerais bien ça. Ça serait bien d’être à la maison et de dormir à la maison.

Si tu devais donner un conseil aux lecteurs de Golf Planète pour progresser au golf ?

Entraînez-vous au petit jeu et au putting, c’est là où tout se joue, : c’est hyper important.

Merci à Julien Guerrier pour sa disponibilité.
Propos recueillis par Caroline JDD

Mots-clés :
Julien Guerrier
Dans la même catégorie
19 octobre 2019

Challenge Tour : l’Italien Laporta se catapulte en tête, Robin Roussel 3e

C’est un bond de 13 places qu’a effectué l’Italien Francesco Laporta pour se hisser en première place du Hainan Open. A -12, Laporta devance de […]

19 octobre 2019

PGA Tour : Justin Thomas rejoint par Danny Lee en tête du leaderboard

Justin Thomas n’aura pas réussi à conserver ses deux coups d’avance ce samedi en Corée. L’Américain a été rejoint en tête du leaderboard par l’Australien […]

18 octobre 2019

Open de France : Un 2e Tour haletant

Le résumé vidéo de ce 2e tour marqué par la prise de pouvoir du Belge Nicolas Colsaerts et les bonnes performances d’ensemble du clan tricolore. […]

18 octobre 2019

Open de France : Colsaerts et Coetzee co-leaders, Hébert 6e

Deux joueurs se partagent ce soir la tête de l’Open de France. Le Belge Nicolas Colsaerts et le Sud-Africain George Coetzee sont ex aequo à […]

18 octobre 2019

Vidéo : zoom sur le jeune amateur Jeong Weon Ko qui passe le cut de l’Open de France !

La sensation du jour coté des Français, c’est aussi la « perf » de Jeong Weon Ko le joueur amateur de Golf de Bussy-Guermantes. Après son 73 […]

18 octobre 2019

Challenge Tour : Roussel dans le peloton de tête, Perrier à un coup

Le Challenge Tour a posé ses valises en Chine cette semaine pour le Hainan Open. Un pays qui semble réussir aux Français puisqu’après Antoine Rozner, […]

18 octobre 2019

PGA Tour : Justin Thomas met tout le monde d’accord en Corée

Justin Thomas n’a concédé aucun bogey lors du second tour du  CJ Cup @ Nine Bridges. Avec sept birdies,  le numéro 7 mondial a rendu […]

17 octobre 2019

Open de France : Quel régal ! (Vidéo)

Retrouvez en images les plus beaux coups et les réactions du premier tour de l’Open de France. Ben Hébert, Victor Dubuisson, Romain Langasque, Alex Levy […]

17 octobre 2019

Open de France : Marcel Siem se disqualifie !

Marcel Siem s’est disqualifié-lui-même de l’Open de France ce jeudi après avoir pensé que l’on pouvait placer la balle au Golf National. L’Allemand a relevé, […]

17 octobre 2019

Open de France : Ben Hébert 3e à un coup des leaders, Fox et Coetzee

Ben Hébert a terminé ce jeudi par un birdie au 18, à la grande satisfaction de ses nombreux fans présents, pour prendre la troisième place […]