Masters, le bilan

10 stats à retenir du Masters 2021

12 avril 2021
Hideki Matsuyama Photo by Mike Ehrmann / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / Getty Images via AFP

Dix statistiques clés ou instructives à retenir de ce Masters 2021, illustrées en vidéo. Où l’on parle d’histoire, de précision, de puissance, de fleur du mal aussi…

 

Le Japon dans l’histoire

Hideki Matsuyama est donc le premier joueur japonais à s’imposer dans un tournoi du Grand Chelem. Auparavant deux Japonaises avaient triomphé en majeur : Hisako Higuchi au LPGA Championship en 1977 et Hinako Shibuno au British Open 2019.

En ce qui concerne le golf masculin, l’Asie avait déjà un vainqueur en majeur : le Coréen Y.E. Yang avait remporté le PGA Championship 2009 à Hazeltine.

 

 

Matsuyama a patienté

Cela fait 86 tournois que Hideki Matsuyama avait joué sans connaître la victoire. Son dernier succès remontait à 2017 et son triomphe au WGC StJuge Invitational.

 

D’amateur à maître absolu

Meilleur amateur du Masters en 2011 (27e), Hideki Matsuyama a marché sur les traces de deux récents vainqueurs, Tiger Woods (2009) et Sergio Garcia (2017) qui avaient eux aussi remporté la « silver cup » avant d’enfiler la veste verte quelques années plus tard.

 

 

Un rookie leader des birdies

Petite surprise à la lecture des statistiques : le leader des birdies sur l’ensemble du tournoi est l’Ecossais Robert McIntyre, qui disputait à 24 ans son premier Masters. Ses 21 birdies lui permettent de devancer d’autres « jeunôts » tels l’Américain Cameron Champ (25 ans) et Viktor Hovland (23 ans), auteurs de 19 birdies. A noter que Matsuyama n’en a réussi que 13 mais il a aussi réussi 2 eagles.

Finalement 12e, McIntyre a ainsi gagné le droit de rejouer le Masters en 2022 grâce à un ultime birdie sur son 72e trou.

 

Spieth, roi de la régulation et du n°10

Concernant les greens en régulation, « stat » ô combien capital au Masters, c’est Jordan Spieth qui occupe le premier rang avec près de 78% de greens en « régul ». Le vainqueur du Masters 2015 a réussi une première dans l’histoire du Masters : claquer un birdie sur le difficile trou n°10 lors des quatre tours (voir ci-dessous son coup de fer au 4e tour).

Spieth devance dans l’ordre des greens en régulation Will Zalatoris, Corey Conners, Cameron Smith… Hideki Matsuyama (71%) n’est que huitième mais il est aussi 10e au nombre de putts cumulés. La combinaison gagnante…

 

Rahm, le bon courant

Auteur d’un sublime 66 qui l’a placé à la 5e place du tournoi, Jon Rahm a signé le deuxième tour du tournoi sans bogey, après celui de Hideki Matsuyama le samedi. C’était le 15e tour consécutif de l’Espagnol à 72 ou moins à Augusta. Solide. Il est le meilleur au Masters parmi les joueurs qui ont joué ces cinq dernières années à Augusta avec un total cumulé de -34.

Le Basque avait lancé idéalement son dernier tour avec un coup de fer magique au trou n°1.

 

Magnolia, fleur du mal

Le trou n°5 surnommé Magnolia s’est avéré comme le plus difficile de cette édition 2021. Avec une moyenne de 4,43, il s’est presque joué en petit par 5. Le trou n°8 a été le plus abordable avec une moyenne de 4,54 pour ce par 5. Magnolia a d’ailleurs presque oté les espoirs de victoire de Xander Schauffele lors du dernier tour.

L’Américain a scoré un double bogey tandis que Matsuyama a sauvé un par de compétition.

 

DeChambeau, puissance sans gloire

Non seulement, Bryson DeChambeau a été battu par Cameron Champ d’un souffle à la moyenne de distance de drive du tournoi (323,88 yards pour Champ, 323 yards pour BDC), mais il a surtout fait un nouveau flop à Augusta.

Alors qu’il avait annoncé que le parcours était un par 67 pour lui compte tenu de sa puissance, le n°5 mondial a terminé à une modeste 46e place avec un total de +5 (soit +25 selon ses critères) . Son week-end désastreux (deux 75) s’est tout de même achevé par un birdie sur son 72e trou, bien aidé par un drive colossal de 374 yards (342 mètres) à admirer ci-dessous.

 

L’Europe joue la précision

Le plus précis au driving de la semaine ? Matthew Fitzpatrick, avec 49 fairways touchés sur 56 départs (87,50%). L’Anglais devance le Suédois Henri Stenson (85,71%). Bryson DeChambeau termine 51e sur 54…

Hideki Matsuyama n’est que 37e (64,29%) mais il termine en tête du « scrambling » (par sauvé sans être en régulation) avec 90% de réussite.

 

« Ollie » règne au putting

A 55 ans, Jose Maria Olazabal a franchi le cut grâce notamment à un putting acéré : le Basque, double vainqueur du tournoi, termine meilleur putter du tournoi avec une moyenne cumulée de 1,46 putt par trou sur les quatre tours. Il devance dans ce classement l’Américain Patrick Reed et l’Anglais Ian Poulter.

Ci-dessous, une ficelle dont « Ollie » a le secret pour sauver le par au trou n°17 du 2e tour.

 

Dans la même catégorie
Wells Fargo Championship, Tour 4

McIlroy signe son retour !

Pour la troisième fois de sa carrière, Rory McIlroy s’est imposé sur le difficile parcours de Quail Hollow. Ce triomphe au Wells Fargo Championship, son […]

La plus grande compétition de la planète

US Kids Golf : c’est reparti à Lyon, Paris et Genève ! Objectif les USA !

Voici la plus belle compétition destinée aux jeunes golfeurs et golfeuses, entre 5 et 18 ans,  qui auront l’occasion de se qualifier pour une finale […]

garrick higgo ©european tour
Canary Islands Championship, Tour 4

Le sensationnel Garrick Higgo double la mise, Sciot-Siegrist aux portes du top 10 !

Tout simplement insatiable le joueur de Joburg Garrick Higgo a remporté dimanche un deuxième succès en trois tournois aux Canaries avec la bagatelle de 6 […]

Jeong-Weon KO Photo by Luke Walker / GETTY IMAGES EUROPE / Getty Images via AFP
Dimension Data Pro-Am, Tour 4

Deuxième top 15 consécutif pour Jeong Weon KO en Afrique du Sud

Après les succès à domicile des Sud Africains Brandon Stone et de JC Ritchie les deux dernières semaines c’est un autre Springboks qui s’est imposé […]

Honda LPGA

Ariya Jutanugarn crée la surprise en Thaïlande, Céline Boutier termine en beauté

La Thaïlandaise Ariya Jutanugarn est revenue de très loin pour s’imposer lors de ce Honda LPGA Thailand ce dimanche grâce à une dernière carte fabuleuse. […]

ROZNER Michael Reaves/Getty Images/AFP
Invitations

Antoine Rozner sur le PGA Tour dès jeudi !

Le Français Antoine Rozner s’est envolé ce dimanche pour les Etats-Unis où il va évoluer pendant un mois. Il a en effet reçu des invitations […]

mcilroy ©pga tour wells fargo
Wells Fargo Championship, Tour 3

Deux coups à combler pour Rory McIlroy en quête d’un triplé à Quail Hollow

La carte vierge de bogey de l’Américain Keith Mitchell offre au natif du Tennessee une marge de deux coups d’avance sur le duo de vainqueurs […]

Linxea Open ffgolf 3e Tour

Rozner en patron incontesté

Antoine Rozner a facilement montré qu’il était bien le meilleur ce samedi lors du Linxea Open disputé sur l’Albatros. Le Parisien a été le seul […]

Dimension Data Ladies Chall

Emie Peronnin passe proche de la victoire

La Française Emie Peronnin a manqué d’un petit coup le play-off pour disputer la victoire. C’est la Norvégienne Marianne Skarpnord qui a remporté cette avant-dernière […]

Jeong weon Ko
Dimension Data Pro-Am, 3e tour

Jeong weon Ko recule au leaderboard…

Flamboyant vendredi avec un magnifique 62 (-10) sans erreur, Jeong weon Ko a quelque peu coincé dans ce Moving day à George (Afrique du Sud). […]

Garrick Higgo
Canary Islands Championship, 3e tour

Higgo vise un doublé aux Canaries. Sciot-Siegrist solide 7e

Vainqueur il y a quinze jours à Las Palmas au Gran Canaria Lopesan Open avec un score total éblouissant de -25, Garrick Higgo (photo) a […]

Honda LPGA Thailand, 3e Tour

Patty Tavatanakit a toujours l’avantage, Céline Boutier recule au classement

Comme souvent, le moving day a bien redistribué les cartes. Si Patty Tavatanakit reste au sommet du classement ce samedi en Thaïlande, le dernier tour […]

Justin Thomas Photo Cliff Hawkins / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
Autorisés par la PGA

Justin Thomas s’oppose aux télémètres

La PGA America a décidé d’autoriser les télémètres pour ses championnats à l’instar du PGA Championship dans 10 jours. Le numéro 2 mondial, Justin Thomas, […]

lev grinberg us open
US Open

À 13 ans, il décroche son ticket pour la finale des qualifications de l’US Open !

Lev Grinberg n’a que 13 ans mais ce jeune joueur ne s’est pas laissé impressionner par les 6315 mètres du parcours d’Orange Tree Golf Club […]