La chronique de Philippe Hermann

Dames admises à Pine Valley. Enfin…

17 mai 2021
PINE VALLEY PHILIPPE HERMANN
©DR Ph. Hermann
 Invariablement classé meilleur parcours au monde, le très privé Pine Valley Golf Club ne comptait aucun membre féminin depuis cent ans. Tout change.

 

Dernier club “Men only” aux Etats-Unis (avec Butler National, Chicago) à une demi-heure de l’aéroport de Philadelphie, Pine Valley n’ouvrait son parcours aux golfeuses que les dimanches sur invitation de leurs membres de maris…

Enfin, comme Augusta National, Muirfield ou Troon, cet interdit d’un autre temps vient d’être levé à l’unanimité d’une assemblée générale des membres, faisant aussi penser que la porte sera moins close aux candidats visiteurs dans l’avenir.

Pour être tout à fait vacciné au golf, le passionné devrait passer par Saint Andrews et l’Old Course, suivre le Masters à Augusta et jouer Pine Valley près de Clementon (New Jersey).

Quel que soit son score sur ce par 70, avoir joué le plus grand et le plus difficile des parcours restera un souvenir indélébile, encore plus savoureux pour ceux qui mettront ou auront mis à leur tableau le No 12 d’Augusta National et le No16 de Cypress Point, autres habitués du top 3 mondial.

 

PINE VALLEY PHILIPPE HERMANN

©DR Ph. Hermann

 

PV pour les intimes

Pour y arriver, il s’agit de ne pas manquer le petit chemin vicinal débouchant sur un vieux passage à niveau et une cahute où le garde montre vite la porte de sortie si on n’est pas attendu. Pine Valley, c’est une commune de quelques habitations et résidents sur 250 hectares, un maire, et un club qui, en cent ans, n’a connu qu’une poignée de présidents agissant de façon quasi-discrétionnaire. Aujourd’hui, jusqu’à l’admission des dames, 350 membres en auraient le sésame, comme des internationaux invités en raison de services rendus au golf.

 

Propriété idéale

Tout a commencé en 1912. George Arthur Crump cherche avec des amis de Philadelphie un bon terrain pour “leur golf” et trouve la propriété idéale peuplée de pins sur un sol sablonneux très ondulé à portée du centre-ville. Onze trous sont officieusement ouverts en février 1914, trois autres en 1915.

Avec talent, Crump conçoit un parcours exceptionnel sur 80 hectares entièrement clôturés depuis.

La chasse bannie, une faune abondante accompagne le jeu sur 6300 mètres féroces marqués par les changements d’élévation, des fairways étroits enserrés entre plages de sable, plantes grasses et forêt, agrémentés d’une myriade de bunkers peu commodes, de plans d’eau et de greens aux pentes insidieuses.

 

Crump’s Folly

Sur le Crump’s Folly, surnom du parcours à ses débuts, il faut être droit et précis, rester en jeu en sautant d’un îlot de gazon au suivant. C’était le vœu de Crump, disparu en 1918 à 46 ans, avant d’avoir joué le parcours fini auquel Harry S. Colt contribuera également lui donnant ce goût de links qui s’en dégage.

PINE VALLEY PHILIPPE HERMANN

©DR Ph. Hermann

 

Zones sableuses non ratissées

Pine Valley offre des similitudes avec Merion et Pinehurst N°2, souvent hôtes d’US Open. On ne joue jamais deux trous de suite dans la même direction.

Les longs coups trouvent de grands greens et les petits coups des petits greens dressés au bout de fairways envahis par des nappes de sable omniprésentes que personne ne ratisse, sauf à la veille d’une Walker Cup (1936 et 1985 avec Colin Montgomerie et Davis Love III) ou de l’annuelle Crump Cup.

PINE VALLEY PHILIPPE HERMANN

©DR Ph. Hermann

 

Club-House resté en l’état

Rien n’a bougé depuis 1921. Chaque trou est un monstre, du N°1, dogleg conçu pour départager les éventuels play-offs, au N°18 attendu avec soulagement.

Il est dit que le joueur moyen ne fera jamais moins de 100 à son premier passage, qu’une bonne 1ère série devra se satisfaire d’un 80 et que le grand Bobby Jones scora 88 à sa première visite.

Ebloui par le parcours et déprimé par son score, l’invité se consolera d’une Guinness et d’une célèbre soupe de tortue servies au club-house/proshop suranné.

 

PINE VALLEY PHILIPPE HERMANN

©DR Ph. Hermann

 

D’autres préféreront corriger leurs errements sur les dix trous du parcours annexe de Tom Fazio. Ce sont les copies conformes des zones d’où sont joués les coups d’approche sur huit trous du grand parcours. A s’y méprendre!

L’invité chanceux pourra même passer la nuit dans une chambrette spartiate du vieux “dormitory”au-dessus du bar avant de quitter cette icône avec peine et nostalgie, prêt à raconter à qui veut l’entendre “son” PV, comme un ancien soixante-huitard sa nuit des barricades.

 

Ne pas confondre

Pine Valley… Il existe une pléthore de clubs éponymes dans le monde, comme l’extravagant Pine Valley de Pékin, mais ils n’ont rien à voir.

 

PINE VALLEY PHILIPPE HERMANN

©DR Ph. Hermann

 

C’est seulement dans ce coin perdu du New Jersey où, invité à défaut d’être membre, qu’on passe un véritable examen d’entrée dans les ordres du golf, en commençant à appréhender le comment et le pourquoi des parcours signés par les architectes contemporains les plus notoires qui, on le constate alors, n’ont finalement plus inventé grand-chose après George A. Crump.

 

Philippe P. Hermann

 

Dans la même catégorie
Lacoste Ladies Open de France

Pauline Roussin-Bouchard, l’avenir lui appartient

Ce jeudi débute le Lacoste Ladies Open de France 2021 sur le parcours des Châteaux au Golf du Médoc. Remporté l’an dernier par la Suédoise […]

Record

Bernhard Langer joue son âge pour la première fois le jour de son anniversaire !

Jouer son âge au golf c’est l’un des Graal de la discipline ! Ils sont rare à y parvenir mais évidemment la légende Bernhard Langer […]

La chronique de Philippe P. Hermann

L’art d’oublier des magiciens

Avez-vous vu jouer Phil Mickelson au PGA Championship à Kiawah Island ? Transparent depuis des mois il a ressorti de son sac des coups qu’on […]

Ein Bay Open

La belle histoire de Issa Nlareb, golfeur amputé des 2 jambes qui réalise des exploits sur l’Alps Tour

Amputé des deux jambes en 2018, Issa Nlareb a franchi pour la première fois de sa carrière un cut sur l’Alps Tour. Même s’il termine […]

Histoire du golf français, par Philippe Palli

Yves Botcazou (1881-1953) : l’incroyable histoire du pro manchot de La Boulie

 » Il faudrait avoir quatre bras pour pouvoir faire quelque chose de bien  » avait lancé un jour Arnaud Massy. Sur la Lune certainement ! […]

Une chronique de Philippe Palli

Histoire (2ème partie) : Pierre Deschamps, le père du golf français

Golf Planète vous présente la deuxième et dernière partie de l’article que Philippe Palli a consacré à Pierre Deschamps, le père du golf français. Il […]

Les leçons d'un confinement

La Chronique de Ivan Morris : les 18 raisons de ma passion pour le golf

Les 18 raisons de ma passion pour le golf Une chronique de Ivan Morris Moi qui vit en Irlande, le deuxième confinement qui nous a […]

La voix du golf

Repose en paix, Peter Alliss ! par Ivan Morris

Je ne pardonnerai jamais au R&A d’avoir mis fin à son accord annuel avec la BBC pour diffuser une couverture télévisée en direct de The […]

Incroyable

Le swing des Woods père et fils. Copier coller??

C’est peut-être le meilleur Tiger que nous allons découvrir cette semaine : peut-être pas sur le plan sportif où il n’a plus rien à prouver, […]

Il y a 20 ans, Jean Van de Velde devenait citoyen d’honneur d’Augusta
Masters d'Augusta

Il y a 20 ans, Jean Van de Velde devenait citoyen d’honneur d’Augusta

En avril 2000 quelques mois après le douloureux souvenir de l’Open Britannique 1999, le Landais Jean Van de Velde est l’invité d’honneur d’Augusta aux côtés […]

ENTRETIEN

Para-Golf : Vincent Helly, nouveau champion de France, nous parle de golf et d’autisme

Vainqueur du Pas de Calais Handigolf 2020, Vincent HELLY, 25 ans, atteint de troubles autistiques, est le nouveau Champion de France Para-Golf 2020. Golf Planète […]

LA CHRONIQUE D'IVAN MORRIS

Deux seniors parlent de la longueur des parcours… et trouvent une solution !

Conversation entre deux septuagénaires, fous de golf et qui ont bien du mal à trouver le chemin de la sagesse, jusque dans leur carte de […]

HISTOIRE ET PHOTOS

Le Che, Fidel et le golf : révolution, sport et humour

Deux actualités nous ont plongés dans nos dossiers d’histoire pour tout savoir sur le rapport que le révolutionnaire cubain Che Guevara entretenait avec le golf. […]

HISTOIRE DU GOLF FRANÇAIS

Jean Gassiat (1883-1966) : au firmament du golf français

Dans notre rubrique « Histoire », Philippe Palli nous rappelle, cette semaine, l’extraordinaire carrière de Jean Gassiat, l’autre Biarrot et contemporain de Arnaud Massy. Sa longévité, son […]