2019 : la meilleure saison de la carrière de Rory McIlroy

2 septembre 2019 par Caroline JDD
y

Depuis qu’il a quitté East Lake l’année passée, McIlroy a essayé de ne pas se laisser influencer par les fluctuations émotionnelles inhérentes au golf. Il ne veut pas que ses scores le définissent. Cette décision fait partie de sa quête incessante d’amélioration de McIlroy, qu’il appelle son « parcours personnel », à la fois pour son perfectionnement personnel et professionnel.

« La personne que vous voyez sur le parcours n’est pas la même que celle que je suis en dehors. Cela m’a pris du temps pour réaliser qui étaient ces deux personnes. »

McIlroy a fêté ses trente ans il y a peu, quelques cheveux blancs sous sa casquette, plus d’expérience et de maturité, le Nord-Irlandais semble se bonifier avec l’âge puisqu’il a réalisé cette année la meilleure saison de toute sa carrière professionnelle.

Au Tour Championship, Rory a remporté sa troisième victoire de la saison. Il a également remporté The Players Championship et le RBC Canadian Open grâce à un incroyable dernier tour de 61. Depuis 2005, il n’avait pas remporté trois victoires en une saison et c’est la première année où il triomphe à plusieurs reprises depuis 2016.

Certains diront que 2014 était sa meilleure saison, car il a remporté plusieurs Majeurs, d’autres citeront l’année 2012, mais pas pour Rory. Les victoires sont les seules choses que les fans retiennent, mais ce ne sont pas des victoires parfaites, car elles dépendent des performances des autres joueurs. Les joueurs soulignent plutôt la régularité, car leur jeu est finalement la seule élément qu’ils peuvent contrôler. Les trophées sont des bonus. En terme de constance, l’ex numéro un mondial a fait fort en 2019 puisqu’il a terminé dans le top 10 de 75 % de ses tournois.

« Je pense que le travail que je fais au niveau du mental commence à porter ses fruits. »

En gagnant la FedexCup, McIlroy a rejoint Woods dans le club très fermé des doubles vainqueurs de ce prestigieux championnat. En empochant 15 millions de dollars, il a raflé le plus gros gain jamais perçu par un joueur professionnel de golf.

Un autre chiffre lui importe beaucoup : + 2,55.

C’est le nombre de coups avec lesquels Rory a battu les autres joueurs par tour cette saison. C’est ce que l’on appelle le strokes gains. Pour le calculer, il suffit de soustraire le score du joueur à la moyenne des scores des autres joueurs chaque jour.

+ 2,55 est le meilleur strokes gained de toute la carrière de Rory, surpassant son propre record de + 2,41 en 2012.

« Le Saint-Graal est trois », a déclaré McIlroy en faisant référence aux 3,00 strokes gained par tour. Bien sûr, Woods est le seul joueur ayant réussi à le faire.

« Je ne vais pas m’arrêter avant d’arriver à trois parce que Tiger l’a fait plusieurs saisons, et que quand vous arrivez à trois strokes gained, vous jouez dans une autre ligue. C’est mon objectif. »

Les statistiques sont formelles : l’ex-numéro un mondial a réalisé la meilleure saison de sa carrière sur le PGA Tour cette année. La clé de son succès ? La régularité !

« Je pense que c’est ça. On parle de régularité. L’attitude et la régularité jour après jour. Je pense que c’est ce que vous avez vu sur le parcours cette année et j’espère continuer comme ça. »

McIlroy a décidé cette année qu’il ne travaillerait plus son swing en tournoi. Et il pense que c’est une des raisons pour laquelle il a été aussi consistant cette année.

« Au début de l’année, j’avais décidé de ne pas me concentrer ni de m’inquiéter pour mon swing lorsque je suis en tournoi. Je pense que vous devez travailler avant le début des compétitions et quand vous êtes en tournoi, juste jouer avec le swing que vous avez cette semaine-là. C’est ce que j’ai fait cette année. »

McIlroy comptabilise 17 victoires sur le PGA Tour, et ce depuis 2010. Il est incontestablement le joueur de la décennie et a l’intention de remporter d’autres victoires pour la prochaine décennie.

La FedexCup a été l’épilogue de la saison la plus régulière de McIlroy et le début, certainement, d’un nouvel acte de sa carrière.

Mots-clés :
Rory Mc Ilroy
Dans la même catégorie
Exercice de putting avec Olivier Léglise, entraineur fédéral
23 septembre 2019

Visualisez parfaitement vos putts en pente

Les putts en pentes sont toujours délicats et difficiles à réussir.  Olivier Léglise, entraîneur fédéral, vous propose de suivre ces 3 conseils à appliquer lors […]

22 septembre 2019

BMW PGA Championship : Danny Willett intouchable

Danny Willett a écrasé la concurrence ce dimanche à Wentworth et remporte le BMW PGA Championship avec trois coups d’avance. L’Espagnol Jon Rahm termine second. […]

22 septembre 2019

Lacoste Ladies Open de France : Nelly Korda comme un crocodile, Céline Boutier 2e

L’image était évidente : Nelly Korda, 21 ans, 10e joueuse mondiale, n’a fait qu’une bouchée de ses adversaires au Lacoste Ladies Open de France qui […]

22 septembre 2019

PGA : première victoire pour le Colombien Sebastián Muñoz

Sebastián Muñoz, originaire de Colombie, a enquillé un putt de 5 mètres sur le dernier trou ce dimanche pour forcer le sud-Coréen Sungjae Im à […]

22 septembre 2019

GP enquête. « Golf et Environnement ». 2e partie : propositions de solutions

2e partie : Propositions de solutions Un dossier réalisé par Denis Machenaud Après le constat de la situation parfois alarmante en 2019 en France et […]

21 septembre 2019

BMW PGA : Willett et Rahm ne se quittent plus (-15), Langasque et Hébert 32es à -3

Deux trous avant la fin, on a cru que Rahm allait s’échapper. Et puis, rien de tout cela ! Est ce le public acquis à […]

21 septembre 2019

Lacoste Ladies Open de France au Médoc : Klatten et Boutier se rapprochent de Korda

Après le soleil chaud, le mauvais temps ! Nelly Korda venait de poser sa balle sur le tee au trou n°10 et le ciel est […]

21 septembre 2019

PGA : les sud-américains Muñoz et Ortiz en tête

Signe des temps ? Aux quatre premières places du deuxième tournoi PGA de l’année, le Sanderson Farms, on trouve, dans l’ordre, un Colombien, un Mexicain […]

20 septembre 2019

BMW PGA à Wentworth : Willett et Rahm en tête suivis par Rose, Stenson et Casey.

Il va y avoir une belle bagarre sur la belle pelouse de Wentworth ce week-end : deux hommes sont en tête l’Anglais Danny Willett qui […]

20 septembre 2019

Lacoste Ladies Open : Nelly Korda s’échappe, Klatten et Boutier en chasse

Nelly Korda, 21 ans, est 10e joueuse mondiale et elle n’est pas dans la région de Bordeaux pour faire du tourisme. On arrosera peut-être dimanche […]