ARNAUD MASSY (deuxième partie) : De l’Open à Étretat en passant par l’Écosse, Ciboure et La Boulie

9 avril 2019

Par Philippe Palli    

Depuis sa victoire au Grand Omnium de France, Arnaud Massy fait jeu égal avec les meilleurs pros britanniques.

En février 1907, le Grand Duc Michel de Russie et son épouse Sophie de Merenberg organisent, sur les links de Cannes, un grand tournoi pro. Arnaud Massy y retrouve douze de ses collègues dont Harry Vardon, John H Taylor et James Braid.

Avec un jeu très régulier, Massy signe une nouvelle victoire. Maintenant, il sait qu’il peut les battre tous ! Y compris les  » Dieux du Fairway » qui, à eux trois, totalisent déjà 10 victoires au British Open.

Les victoires apportent notoriété, gloire et argent mais, depuis plusieurs semaines une nouvelle ravit autant, si ce n’est plus, le couple Massy : Janet est enceinte.

En juin, pendant qu’Arnaud participe au Championnat de Grande Bretagne, Janet est en Écosse. Entourée de ses parents, elle accouche le 17 juin d’une fille prénommée Margaret.

Le lendemain, avec un score de 147 (73 + 74) Arnaud remporte les pré-qualifications. Soixante sept autres concurrents se sont qualifiés pour le championnat et, c’est sous une terrible tempête, pluie et vent, que se déroule ce British 1907. Vu le temps, Arnaud utilise souvent au départ un driving-iron. Il s’agit d’un fer 1 ou 2 spécialement fabriqué pour la circonstance par son collègue et ami Andrew Kirkaldy.

À 30 ans, il est au summum de son art et gagne l’Open 

En tête dès le premier jour, ses coups de golf enchantent la foule. Il conserve son avance et, il remporte l’épreuve. Bien qu’il ne soit pas de nationalité britannique, les sujets de sa Majesté sont ravis et fêtent leur nouveau grand Champion comme il se doit.

Pour les experts, cette victoire n’est pas une surprise. Collègues, amateurs, public et presse anglaise, tous reconnaissent que le jeu du franco-basco écossais a été durant toute la semaine, d’une très grande supériorité.

Premier français et non-britannique victorieux du tournoi, il est à trente ans au summum de son art. Accueilli en gare de North Berwick avec la fanfare municipale, il l’est plus tard, en grandes pompes également, par les représentants du Comité du golf de la Boulie en gare du Nord à Paris. Deux semaines se sont écoulées et tous les meilleurs doivent venir disputer le championnat français. Tous ! Non. John Henry Taylor déclare forfait à la dernière minute.

Harry Vardon, James Braid et tous les autres vont une nouvelle fois s’incliner devant Maître Massy. Cerise sur le gâteau pour le golf français, le Biarrot Louis Gassiat dit Jean, pro à Baden-Baden et dont c’est la première participation, termine seul second de l’Open, grâce à un magnifique birdie au 72ème trou. Arnaud Massy, double vainqueur de l’Open de France et, meilleur joueur du monde ! Pierre Deschamps n’en espérait pas tant pour le golf de Paris.

A peine le tournoi français est-il terminé que lettres et télégrammes de félicitations affluent à l’adresse du président de la Boulie. Que d’éloges dites sur Massy et le parcours ! La magnifique victoire du pro du club a une fois de plus enflammé la presse anglaise, américaine et bien entendu française. En possession depuis peu de la coupe d’Angleterre, le golf de Paris la place dans les vitrines du club house. Exposée au milieu de tous les autres trophées pendant une année, les 450 sociétaires du golf et les visiteurs sont venus l’admirer.

Elle ne brille pas plus que les autres mais, c’est la plus prestigieuse qu’un Club puisse montrer. Fier et reconnaissant, le Comité du golf de la Boulie remet à Arnaud Massy, un portefeuille d’environ 900 francs et annonce qu’il lui triple, en qualité de Champion du monde, ses honoraires. Comme beaucoup de grands joueurs, Massy est consulté pour l’élaboration de parcours. Ce fut le cas pour le golf d’Étretat mais, également pour celui de Vichy.

Pour l’Open de France 1908, tous sans exception sont présents. Massy termine second juste derrière John H. Taylor.

En 1910, une fois de plus second à l’Open de France, il est le premier à inscrire son nom au palmarès de l’Open de Belgique. A l’initiative du Golf de Paris, le 1er Championnat National Pro voit le jour en mai 1911. Massy remporte le tournoi devant Eugène Lafitte de Biarritz.

Quelques jours plus tard, au Royal St Georges où se déroule le British Open, Arnaud Massy est à égalité avec son idole, Harry Vardon. Le lendemain, lors du match de barrage en stroke play, Massy n’est pas au mieux. Ecœuré, il ramasse sa balle et abandonne le match au 35ème trou. De retour à la Boulie, où tous se retrouvent pour l’Open de France, Massy va remporter son 3ème titre français de main de maître.

Il devance Edward Ray en réalisant un score total sur 72 trous de 284 coups : « Une performance sans précédent sur les golfs du monde entier » est-il écrit dans les divers quotidiens qui retracent l’épreuve. Quelques semaines après, le livre du champion français « Le Golf » préfacé par Pierre Deschamps, le président du golf de la Boulie, paraît dans la série Sports-Bibliothèque aux Éditions Pierre Lafitte. Son livre est traduit en anglais par les Éditions Methuen en 1914, et il sera réédité aux USA par les Éditions Brentano en 1922.

Et enfin, pour conclure cette belle année 1911, au milieu de l’automne, Massy quitte volontairement Versailles pour Ciboure. Il intègre comme 1er Pro, le tout jeune golf de la Nivelle qui, depuis 2 ans, a ouvert ses greens. En 1912, il remporte le 1er Open d’Espagne et son compagnon de tournoi, Jean Gassiat, fait à son tour le doublé français « National et le Grand Omnium Championship ». La coupe Edward George Stoïber, trophée qui dote l’Open de France depuis 1908, est envoyée au golf de Chantilly par le Club de la Nivelle.

L’année suivante une rencontre France-Etats-Unis est organisée au golf de Paris.

Arnaud Massy, Jean Gassiat, Louis Tellier et Eugène Lafitte « les mousquetaires du Golf Français » sont opposés à Alec Smith, US Open champion 1906 et 1910, à John Mc Dermott US Open Champion 1911 et 1912, à Mike Brady 2ème de l’US Open 1911 et à Tom Mac Namara.

Le résultat est sans appel : 6 victoires à 0 pour la France !

Suite à cette rencontre, Massy et Tellier sont invités à participer à l’US Open. Le Basque décline l’invitation. Quant à Louis Tellier, il y participe et, se classe quatrième à égalité avec Walter Hagen. Son retour en France est de courte durée. Le 1er mars 1914, il prend ses fonctions de pro au Canöe Brook Country Club dans le New Jersey. Suite au départ de Tellier du golf de la Boulie, Massy signe pour le printemps un petit contrat de 3 mois avec le golf versaillais.

En mai, un 3ème titre de champion de France s’ajoute à son palmarès.

En août, la guerre éclate. Mobilisé, Arnaud Massy est blessé en 1916 à Verdun. Aux premières heures de l’été 1919, Arnaud Massy remporte le championnat individuel des Jeux Interalliés et la France remporte le tournoi par équipe.

Après la naissance de sa 3ème fille en août de la même année, Massy retourne dès l’automne enseigner au golf de la Nivelle pour la saison d’hiver.

Début juillet 1920, le Grand Omnium de France fait son retour. Opposé au biarrot Eugène Lafitte, le champion américain Walter Hagen gagne en barrage l’Open de France.

En janvier 1921, Arnaud Massy retrouve pour un match au golf de la Nivelle, Miss Cecil Leitch la championne d’Angleterre. Avec les scores de 74 et 70, le pro local sort vainqueur de cette amicale rencontre. Quelques mois plus tard, au golf du Touquet, Massy est en barrage de l’Open de France. Opposé au jeune anglais Audrey Boomer, il s’incline.

Durant l’hiver 1924/1925, Massy s’impose un régime alimentaire et coure plusieurs kilomètres en longeant la Nivelle.

Le 4 Octobre 1925, l’Association des Golfers Professionnels de France actuellement nommée PGA France est constituée. Louis Ghintran est le 1er Président de l’Association.

Arnaud Massy est nommé Président d’Honneur et Jean Gassiat, vice Président d’Honneur.

En cinq jours, Massy va enchaîner 10 parcours de 18 trous.

L’élite du golf européen se retrouve au golf de Chantilly pour l’Open de France. A égalité après 72 trous, 36 trous de play off opposent le britannique Archie Compston au cibourien d’adoption. A 48 ans, le basque, en grande forme, remporte son 4ème Open de France.

Dès le lendemain, le quadruple Champion se retrouve à la Boulie où débute le National Pro. Après 72 trous joués en deux jours, Massy remporte le titre national devant René Golias et, il réalise quatorze ans après, son deuxième doublé National et Open de France.

En décembre, il retrouve Archie Compston pour une tournée de trois mois en Floride.

Plusieurs matches exhibitions sont organisés et quelques tournois à proximité de St Augustine sont prévus. Bobby Jones, Watts Gunn, Walter Hagen, Gil Nichols, Jim Barnes, Johnny Farrell, Gene Sarrazin etc… des joueuses aussi, Glenna Collett, Mary Browne…Voilà pour les adversaires ! Le top du top américain de l’époque.

Dès son retour, il retrouve ses fonctions à la Nivelle. Massy est toujours aussi célèbre. C’est un grand champion et les futures têtes couronnées viennent à lui : « … Jeudi, le Prince de Galles s’est rendu en automobile de Biarritz à St Jean pour jouer avec M. Arnaud Massy sur les links de la Nivelle ».

L’Union de Golf de France (future FFGolf) a décidé d’ouvrir le Championnat National des Professionnels aux joueurs amateurs de nationalité française. Le National Omnium est né. Tous les meilleurs joueurs de France Pros et Amateurs sont réunis sur les links de Wimereux. Arnaud Massy montre sa supériorité. Il remporte le 1er National Omnium devant Julien Orengo.

En 1938, l’épreuve est dotée d’un écu en bois offert par Maurice Bandeville. Ce trophée a la particularité d’avoir été créé en l’honneur d’Arnaud Massy pour sa victoire au British Open. Sur ce trophée, tous les vainqueurs du National Pro puis du National Omnium sont inscrits. Arnaud Massy la cinquantaine sonnée, continue de s’imposer en Europe.

Papy fait de la résistance ! En 1927, il remporte à Bilbao, l’Open d’Espagne et l’année suivante à Madrid, il remporte son 3ème titre de champion d’Espagne. Il obtient également une 2ème place au National Omnium.

Au 1er novembre 1928, Arnaud Massy quitte la Nivelle pour le nouveau golf de Saint Jean de Luz, Chantaco.

Engagé également par le Pacha el Glaoui, il se rend à Marrakech durant l’hiver et il y retrouve son collègue, Gustave Golias en charge de la conception du 1er golf marocain.

Il participe toujours aux championnats. Il enregistre de belles places d’honneur dont une 2ème place à l’Open d’Espagne 1931 mais, il ne gagne plus. Auguste Boyer, Marcel Dallemagne, Jean Saubaber etc. ont pris la relève en France et en Europe continentale.

En 1934, pour services rendus au sport français, il reçoit la médaille d’or de l’Education Physique.

Au décès de son épouse en 1935, Arnaud est très affecté. Il séjourne régulièrement en Ecosse où ses enfants et ses petits enfants sont installés. Pendant la seconde guerre, il reste à Edimbourg.

Après la guerre, Arnaud Massy s’installe à Etretat. 40 ans plus tôt, il avait participé avec Julien Chantepie à l’élaboration du parcours.

Il y décède le 16 avril 1950 : sa fille Margaret est à ses côtés. Il lui avait fait ajouter suite à sa victoire au British 1907, le second prénom de Hoylake.

Arnaud Massy est enterré au Newington Cemetery d’Edimbourg. Il y repose avec son épouse Janet et leur fille aînée Margaret.

« Triompher dans le Championnat Open de Grande Bretagne est la plus grande ambition que puisse formuler un golfeur ». Arnaud Massy.

Statue d’Arnaud Massy au golf de Biarritz le phare

Dans la même catégorie
golfer-miss-putt-green-illustration Photo by Andrew Redington / GETTY IMAGES EUROPE / Getty Images via AFP
La chronique de Philippe Hermann

Mémoire éléphantesque

Le bon golfeur doit être adroit, souple, résistant, calme et bien doté entre les oreilles pour se remémorer ses parcours au détail près.   Au […]

golf en france

Contraintes administratives et environnementales : «  Il faut 10 ans pour construire un golf »

Au cours des diverses enquêtes que nous avons menées tout au long de cette année, la thématique environnementale paraît bien la plus délicate à gérer. […]

Règles

Les premières règles de 1744 : c’était plus simple avant… en apparence !

Les 24 règles du golf soumises aujourd’hui à plusieurs alinéas et commentaires divers, en font le quasi concurrent de notre Code civil… Edictées en 1744, […]

surfrequentation-parcours-membres-cotisation Photo by MATT KING / GETTY IMAGES ASIAPAC / Getty Images via AFP
Vie de clubs

La surfréquentation des membres de golf bientôt à l’origine d’une évolution du système de cotisation ?

Voici un débat qui anime de plus en plus de discussions dans tous les golfs, principalement dans les structures associatives : certains directeurs estiment qu’il […]

Règles

Vous avez dit stymie ?

Définitivement disparu en 1952, le stymie faisait partie intégrante du jeu de golf depuis que les premières règles furent édictées. Pendant près de deux siècles, […]

Organogreen : une nouvelle approche face au défi environnemental des golfs

Les golfeurs ignorent le plus souvent cette nouvelle réalité environnementale… Et pourtant, il faudra bien s’adapter rapidement : les golfs vont devoir repenser leurs pratiques […]

BMW PGA Championship Wentworth Golf Club Photo © Andrew Redington / GETTY IMAGES EUROPE / Getty Images via AFP
Argent, règles, parcours, LIV, PGA...

Les dérives du golf au rendez-vous de Wentworth : B. Pascassio et I. Morris prennent position

Le tournoi BMW de Wentworth dans la banlieue chic de Londres aura, cette semaine, une saveur particulière. Outre le débat sportif sur le parcours d’Harry […]

SECHERESSE GOLF GREEN DEPART FAIRWAY SECHERESSE-GOLF-GREEN-DEPART SECHERESSE-GOLF-GREEN-DEPART ©Armin Weigel / dpa / AFP
Interview

Alejandro Reyes : « Une des solutions passe par le développement génétique de nouvelles graminées » (2/2)

Alors que la sécheresse sévit sur toute l’Europe et que la France du golf est touchée de plein fouet par cette situation catastrophique, la suite […]

alejandro-reyes-Lara-Arias-tas ©DR
Interview

Alejandro Reyes : « Une trentaine de golfs français nous consultent » (1/2)

Que devient Alejandro Reyes ? Le superintendant du Golf National pour la Ryder Cup 2018 est aujourd’hui un des consultants les plus demandés en matière […]

louis tellier arnaud massy la boulie
US Open 2022

Louis Tellier, le Français qui termina au pied du podium de l’US Open de 1913

Dans une chronique histoire, Philippe Palli nous avait éclairé sur l’histoire du pro Louis Tellier, le premier français à avoir remporté au début du siècle […]

Un vrai cadeau à moins de 20 euros

Fêtes des pères : offrez les Miscellanées du Golf de Georges Jeanneau !

Il est encore temps d’avoir un bonne idée de cadeau pour son papa golfeur. Pour la fête des pères, offrez lui le dernier livre de […]

PGA Tour

Le jour où… Roger Maltbie remporta en 1976 la 1ere édition du Memorial

Vainqueur de la première édition du Memorial Tournament, l’Américain Roger Maltbie n’est pas le plus illustre des champions figurant au palmarès de ce tournoi créé […]

PGA Championship Southern Hills Country Club Photo by Scott Halleran / Getty Images North America / Getty Images via AFP
PGA Championship

Southern Hills, l’endroit du PGA Championship pas si tranquille…

Le très privé Southern Hills Country Club accueille cette année le 104e PGA Championship non sans une certaine appréhension au regard de son histoire, jalonnée […]

Rich Beem Photo by ROBERTO SCHMIDT / AFP
PGA Championship

Il y a 20 ans, Rich Beem s’imposait devant Tiger Woods…

L’une des plus grandes surprises de l’histoire du PGA Championship demeure la victoire en 2002 de Rich Beem. Ce joueur obscur du PGA Tour va […]

Une saga familiale depuis 40 ans

Patrick Schmidlin : “Chez Golf Plus, le service est toujours la priorité n°1”

Cette année, Golf Plus fête ses 40 ans. Le temps pour Golf Planète de rendre hommage à la famille Schmidlin qui est à l’origine de […]

Éditions Plon

Réédition du Dictionnaire Amoureux du Golf, de André-Jean Lafaurie

S’il y a un livre que tous les golfeurs et les golfeuses doivent avoir en permanence sur leur table de chevet ou de salon, c’est […]

Une enquête Golf Planète

Construction de golfs en France (2ème partie) : quelles régions sont saturées ?

Le thème de cette deuxième partie de l’enquête de Golf Planète sur la construction des golfs en France porte sur la saturation éventuelle de certaines […]

morgan-hoffmann ©Getty/AFP
Belle histoire

Morgan Hoffmann manque le cut mais retrouve la lumière

Même s’il n’a pas franchi le cut et que la perspective de conserver un droit de jeu s’éloigne, Morgan Hoffmann a quitté Harbour Town rassuré […]

Chantilly la Forêt et Cameyrac

Direction des golfs : place aux jeunes ! Avec Théo et Damien…

Golf Planète et LeClub Golf ont eu le plaisir de faire un tour des golfs de France et à vous présenter leurs directeurs. Manière de […]

la Chronique de Philippe Palli

Jeannine Gaveau (1903-1950) : la championne française au swing pur

Gaveau ! Janine, Jeanine ou Jeannine ? Dans le registre des naissances, le prénom enregistré est : Jeannine. Alors allons-y avec cette orthographe ! Jeannine Marguerite […]

numbers augusta chiffres
The Masters

Chiffres et petites phrases à retenir du 1er tour du Masters d’Augusta

Retour en chiffres et en déclarations sur cette première journée à Augusta. Les enseignements à tirer et les réactions des joueurs à l’issue d’un premier […]

Bobby Jones AFP PHOTO/JEFF HAYNES
The Masters

Bobby Jones n’a jamais eu l’ambition de créer le Masters !

En prenant possession du terrain à Augusta en 1931, Bobby Jones n’envisageait absolument pas la création d’un tournoi, a fortiori le Masters. Mais les difficultés […]

Club House augusta national Photo by JEFF HAYNES / AFP
Masters

Pourquoi l’Augusta National a failli ne jamais exister ?

L’un des golfs les plus connus au monde n’aurait jamais dû sortir de la terre d’Augusta qui a autrefois servi de pépinière. En effet, un […]

Mark Alexander ou l’art de photographier l’âme des parcours de golf

Photographier des golfs n’est pas chose facile. Saisir un parcours dans son essence, dans sa singularité, capter son originalité et son meilleur visage nécessitent non […]

The Masters

Deux ou trois choses à savoir sur Bobby Jones et le Masters

Une chronique de Ivan Morris Bobby Jones n’a jamais révélé exactement pourquoi il s’est retiré de la compétition à l’âge de 28 ans après avoir […]

Légende

Lorena Ochoa entre au très select Hall of Fame de la LPGA

En décidant de changer ses critères d’admissions, la LPGA a annoncé l’intronisation au sein du Hall of Fame de la LPGA la Mexicaine Lorena Ochoa, […]

PGA Tour

Le Valero Texas Open a 100 ans !

Créé en 1922, le Valero Texas Open s’est toujours déroulé dans la même ville de San Antonio. Un siècle de présence qui a occasionné de […]

ENQUÊTE GOLF PLANÈTE 

Où en est la construction des golfs en France ? (1ère partie)

Où en est la construction des golfs en France ? Golf Planète inaugure une série d’articles que vous retrouverez régulièrement tout au long de cette année […]