HISTOIRE DU GOLF FRANÇAIS

Open de France féminin : mais qui a été la première femme pro de golf ?

18 septembre 2020

Open de France féminin : mais qui a été la première femme pro de golf ?

Un rubrique d’Histoire du golf, Par Philippe Palli

Geneviève Le Derff

En 1929, les Opens féminins n’existent pas encore.

Rien n’interdisant à une joueuse pro de participer à un tournoi avec ses homologues masculins, Geneviève le Derff, 19 ans, participe à l’Open de France qui se déroule au golf de Fourqueux. Le parcours se situait alors en un autre lieu que l’actuel ouvert le 11 mai 1963.

Il y a quelques mois, je découvre qu’une chronologie sur l’histoire du golf féminin prend forme avec Nancy Berkley. Elle est entre autres, spécialiste du golf féminin mais essentiellement américain. Je l’informe de ce fait et je lui envoie un petit article paru dans le New-York Times le relatant.

Cocorico ! Geneviève le Derff a été ajoutée dans la chronologie de l’histoire du golf mondial féminin. Catherine Lacoste par sa victoire en tant qu’amateur à l’US Open en 1967 en fait également partie.

Lien : www.nancyberkley.com/timeline_women-sgolf.html

 

Aux USA

Helen Hicks, passée pro en 1934, est considérée comme étant une des premières pros américaines si ce n’est la première.

Quant à la première professionnelle américaine à concourir dans un tournoi de la PGA, c’est Mildred « Babe » Didrickson. La double championne olympique des JO de Los Angeles 1932 (javelot et 80 mètres haies) est toute aussi brillante en golf.

En 1938, Babe est inscrite au Los Angeles Open, l’actuel Genesis Open. Elle manque le cut mais elle y rencontre son futur mari, Georges Zaharias.

Quelques années auparavant en 1935, elle avait remporté le Texas Women’s Invitational Amateur. Suite à cette victoire, l’USGA ne considère plus Babe Didrickson comme amateur mais comme une professionnelle, au motif, qu’elle avait gagné de l’argent lorsqu’elle pratiquait le baseball et le basket.

Requalifiée amateur en 1943, elle remporte plusieurs tournois dont l’US Women Amateur en 1946 et le British Ladies Amateur en 1947 et, elle repasse professionnelle en 1948.

En 1950, Babe Zaharias, Helen Hicks ainsi qu’Alice Bauer, Marlène Bauer-Hagge, Patty Berg, Bettye Danoff, Helen Dettweiler, Opal Hill, Betty Jameson, Sally Sessions, Marilynn Smith, Shirley Spork et Louise Suggs, créent la LPGA (Ladies Professionnal Golf Association).

En Grande Bretagne

C’est l’écossaise Meg Farquhar qui est reconnue comme étant la première professionnelle de golf des Iles Britanniques.

Passée pro en 1929, elle est l’assistante de George Smith au Moray Golf Club.

En 1933, elle concourt avec ses collègues masculins dans le championnat national pro écossais. Si Meg Farquhar est la première écossaise à concourir avec les hommes, elle n’est pas la première britannique. En effet il s’agit de l’anglaise Poppy Wingate qui, le 30 mai 1933 à Leeds, a concouru dans un tournoi avec ses homologues masculins. ( » La remarquable histoire de Poppy Wingate » Peter N Lewis).

Geneviève Le Derff, la première Française professionnelle de golf

Contrairement, à ses collègues américaines et britanniques, Wikipédia ne recense pas Geneviève Le Derff. Pourtant il semblerait qu’elle soit la première joueuse professionnelle du monde du golf !

Indiscutablement, elle est la 1ère à avoir concouru dans une épreuve nationale mais également dans un tournoi Open avec ses homologues masculins.

Parrainée par Gustave et René Golias, Geneviève Le Derff devient membre de l’Association des Pros de Golf de France – PGA France – en 1928.

Assistante de René Golias au golf de Fourqueux, elle débute sa carrière au poste de professeur adjoint pour les dames.

En compétition chez les hommes et première à se classer !

Le 23 septembre 1928, Geneviève participe au Tournoi de Fourqueux. Depuis l’ouverture du Club en octobre 1924, c’est la 4ème édition de ce championnat qui est réservé aux membres de l’Association des Professionnels de Golf de France.

Sa participation et sa prestation ont attiré l’attention de Percy Boomer, professionnel du golf de St Cloud, qui a retracé un compte-rendu du championnat pour la revue Tennis & Golf. Il reconnaît que pour une 1ère expérience, Geneviève Le Derff possède une bonne maîtrise de ses nerfs et une bonne frappe de balle.

 

Avec un 93 et un 87 des mêmes départs que ses homologues masculins, il considère que c’est une grande réussite.

En 1929, Fourqueux reçoit l’Open de France. Pour la première fois de l’histoire, une joueuse pro y participe avec ses collègues masculins français et britanniques.

Si cette fois-ci la presse française ne parle pas de la présence de Geneviève Le Derff dans le tournoi, quelques lignes sont écrites dans le New York Times du 25 septembre 1929 “A 19-year-old girl, Genevieve Le Derff, competed against eighty golf professionals of France and England in the French professional championship today ”.

 

L’Evening Post, journal de Nouvelle Zélande, fait de même quelques mois plus tard le 21 décembre. Dans cet article des Antipodes, il y est écrit que Mlle Le Derff, 20 ans, est la première femme à participer à un championnat National. Qu’elle était vêtue d’une jupe en tweed, d’un tricot jaune, d’une paire de chaussures bicolore (noire et blanche) et d’un béret bleu et qu’une jeune cadette plutôt gaillarde lui portait son sac.

Entre 1928 et 1939, Geneviève Le Derff  a participé à la plupart des épreuves françaises que ce soit le National Omnium, le tournoi de l’APGF, l’Open de France et un grand nombre d’alliances (Pro-Am).

En 1937, elle concourt au Grand Prix de l’Exposition…La victoire était revenue à Audrey Boomer devant Auguste Boyer et Marcel Dallemagne. Avec les scores de 82 et 84, elle s’était classée à la 44ème place.

En 1938, toujours sur le parcours de Fourqueux, Geneviève Le Derff se qualifie cette fois-ci pour la phase finale de l’Open de France. C’est la 1ère joueuse au monde à se classer dans un Open « masculin ». 

Avec une moyenne de 79.5, elle termine à la 46ème place. Marcel Dallemagne remporte l’épreuve pour la 3ème année consécutive.  

100 % Bretonne à Saint-Briac

Après la guerre, Geneviève Le Derff qui se qualifie de 100% bretonne aux yeux bleus, enseigne au golf de Dinard où quelques années auparavant, elle fit ses premiers pas en tant que cadette.

Pendant plus de 30 ans, Geneviève Le Derff  a été l’unique femme membre de la PGA française.  

En 1987 la Fédération Française de Golf crée l’Open de France Féminin et le hasard a voulu que l’épreuve soit jouée pour la première fois au golf de Fourqueux.   

Philippe Palli

Dans la même catégorie
Le Golf dans l'Art

Histoire et Collections : les gravures de golf

Dans notre dernière chronique, nous avions parlé de tableaux de golf, et plus particulièrement des tableaux du golf de Pau. Ces tableaux atteignent de très […]

Histoire du golf

Célébration du 200e anniversaire de la naissance de Old Tom Morris

La semaine prochaine, sur le beau parcours du Royal Dornoch au nord de l’Écosse, sera célébré le 200e anniversaire de la naissance de Old Tom […]

club golf lausanne centenaire_club house
La chronique de Philippe P. Hermann

Centenaire sous la loupe

Les jolis golfs sont nombreux en Suisse, les grands bien moins. Cette année un 4ème parcours helvétique va célébrer ses 100 ans, il s’agit du […]

Histoire et Collections

Voici les 25 premiers livres de golf parus en France (1894-1936)

Notre chroniqueur Stephan Filanovitch, grand collectionneur de golf, convie aujourd’hui les fidèles de Golf Planète à découvrir les premiers livres qui furent consacrés au golf […]

francais masters augusta
Histoire

Masters, la French Connection

Onze. Ils sont onze français à avoir déjà foulé le mythique Augusta National Golf Club depuis la création du Masters en 1934. Dernier dans cette […]

HISTOIRE DU GOLF FRANÇAIS, par Philippe Palli

Henri de Noailles, duc de Mouchy, président de la Fédération Française de Golf (1923-1940 et 1945-1946)

Après avoir présenté le rôle fondamental joué par Pierre Deschamps lors de la naissance du golf en France, Golf Planète vous propose de partir à […]

Histoire et Collections : le golf dans l'art

Pau (1856), le plus vieux golf d’Europe continentale

Golf Planète vous présente le deuxième volet de cette nouvelle série « Le golf dans l’art ». Il est entièrement consacré au golf de Pau, fondé en […]

Histoire du golf français, par Philippe Palli

Yves Botcazou (1881-1953) : l’incroyable histoire du pro manchot de La Boulie

 » Il faudrait avoir quatre bras pour pouvoir faire quelque chose de bien  » avait lancé un jour Arnaud Massy. Sur la Lune certainement ! […]

shepard lune balle
Insolite

On a retrouvé la 2e balle de Shepard sur la Lune !

A l’occasion du 50e anniversaire de la mission Apollo 14 un spécialiste de l’imagerie astronomique a reconstitué, à partir de plusieurs sources, une photo qui […]

Une chronique de Philippe Palli

Histoire (2ème partie) : Pierre Deschamps, le père du golf français

Golf Planète vous présente la deuxième et dernière partie de l’article que Philippe Palli a consacré à Pierre Deschamps, le père du golf français. Il […]

Créateur de La Boulie et de la Fédération

Histoire : Pierre Deschamps, le père du golf français

La rubrique Histoire Golf Planète consacrera aujourd’hui et la semaine prochaine deux articles à Pierre Deschamps, père fondateur du golf de La Boulie, premier grand […]

Une sélection de livres pour les passionnés

Les meilleurs livres de golf

Nous avons demandé à trois amis très connus dans le milieu du golf pour leur connaissance du jeu et son histoire de nous indiquer trois […]

monopoly edition deluwe home of golf
Disponible en précommande pour 2021

Une édition spéciale du Monopoly pour le bicentenaire de Old Tom Morris

St Andrews The Home of Golf et Monopoly se sont associés pour créer une édition limitée Deluxe du jeu de société le plus célèbre du […]

le livre les plus beaux endroits pour golfer
Sublimes

Le cadeau idéal de dernière minute : Les plus beaux endroits pour golfer, le livre

L’ouvrage « Les plus beaux endroits pour golfer » est une invitation à golfer dans les plus beaux endroits du monde. Ecrit par notre confrère Christophe Thoreau, […]