PGA Tour

Matthieu Pavon, prêt pour un nouveau départ !

10 janvier 2024

Quinzième de la Race to Dubaï 2023, Matthieu Pavon s’est offert l’un des dix spots mis en jeu pour évoluer en 2024 sur le PGA Tour. Un rêve d’ado qui est devenu réalité. Le Bordelais, qui a vécu un hiver très chargé, est au départ cette semaine du Sony Open in Hawaï, à Honolulu. L’occasion toute trouvée pour lui demander comment il appréhende cette nouvelle vie made in USA.

 

A quelques heures d’entamer votre saison sur le PGA Tour, comment s’est articulé ce grand saut vers les Etats-Unis depuis la finale de la Race au mois de novembre ?

Cela a été hyper chargé. Je pensais que j’aurais le temps de bien décompresser, mais en fait, ça ne s’est jamais vraiment arrêté. J’ai passé mes journées sur mon téléphone à gérer les renouvellements de contrat, trouver un golf aux États-Unis où je puisse m’entraîner, mettre en harmonie tout mon staff et le calendrier à venir… Donc, oui, je n’ai pas arrêté ces deux derniers mois.

Où allez-vous vous entraîner durant ces sept premiers mois de l’année ?

Je suis membre au Dye Preserve Golf Club, à West Palm Beach (Floride). Il y a pas mal de pros là-bas, comme Daniel Berger, Alex Noren… Je suis membre depuis décembre. Il reste maintenant à trouver un logement. Le problème, c’est que tant que je n’ai pas mis les pieds, là-bas, en Floride, je ne peux rien visiter pour louer. Je vais essayer de faire ça, majoritairement durant les tournois programmés en Floride (Ndlr, du 29 février au 24 mars).

J’ai juste demandé à Alex (Noren) si je pouvais passer du temps avec lui hors tournoi pendant l’entrainement, partager des parties, tout ça quoi…

Votre femme, Melissa, vous aide-t-elle sur ce point ou est-elle restée avec votre fils ?

Pour l’instant, elle est avec le petit en Andorre. Elle me rejoindra après le Farmers Insurance Open (24-27 janvier). On va passer trois semaines ensemble.

Vous avez récemment pris contact avec Billy Horschel. Robert MacIntyre qui, lui aussi, débarque sur le PGA Tour, a pris conseils auprès de Rory McIlroy et Shane Lowry, afin d’optimiser son adaptation. Avez-vous trouvé une aide de ce genre ?

Pour être franc, je n’ai pas vraiment demandé grand-chose. J’ai juste demandé à Alex (Noren) si je pouvais passer du temps avec lui hors tournoi pendant l’entrainement, partager des parties, tout ça quoi… Il a été super sympa et, bien sûr, il m’a dit qu’il n’y avait aucun problème. Même chose pour Billy. Je lui ai demandé si je pouvais à l’occasion partager des reconnaissances avec lui. J’ai pris un peu les devants. On n’a pas parlé de beaucoup de choses, mais je pense que ça viendra quand on partagera un peu plus de temps ensemble sur un parcours de golf, pour des choses comme ça.

Je découvre des endroits, je découvre des nouveaux joueurs, des nouvelles infrastructures. C’est hyper excitant. Je prends beaucoup de plaisir à être là

Des réunions pour les rookies intitulées “Tour Orientation” ont été organisées à Hawaï par le PGA Tour. De quoi s’agit-il exactement ?

On nous apprend un peu comment fonctionne cette grosse association de joueurs qu’est le PGA Tour. Parce qu’il y a beaucoup de services qui sont mis à notre disposition, et qui sont bien différents du DP World Tour. On nous explique où en est la situation actuelle du Tour. D’où proviennent les fonds, comment ils sont redistribués aux joueurs… Les plans de retraite proposés par le circuit, le media training, la communication, du storytelling… C’est vraiment très, très global.

Comment gérez-vous cette phase d’adaptation qui doit comporter également une phase d’émerveillement ?

Moi, ça va. Cela fait 7 ans que je suis professionnel sur le Tour européen, donc des tournois, j’en ai quand même joué un paquet. J’ai joué aussi les Majeurs, et en jouant les Majeurs, je jouais ce qui se faisait de mieux sur le plan mondial et aux États-Unis. Donc voilà… Après, c’est cool de se retrouver sur des nouveaux parcours. Je découvre des endroits, je découvre des nouveaux joueurs, des nouvelles infrastructures. C’est hyper excitant. Je prends beaucoup de plaisir à être là.

Les États-Unis, j’en rêve depuis que j’ai quinze, seize ans. J’y suis venu presque une année, pour m’entraîner. Donc, je connais très bien l’atmosphère américaine. Je sais que le style de vie me plaît.

En plus, vous ne serez pas seul cette année sur le PGA Tour puisque Paul (Barjon) et Victor (Perez) seront eux aussi avec vous…

Oui ! On a le même âge tous les trois. Je connais Victor depuis qu’on a treize, quatorze ans. Donc c’est très facile avec lui. Paul, je le connaissais un tout petit peu moins. On s’est vus en début de semaine, on a déjeuné ensemble. C’est quelqu’un de très ouvert, de très sympa… Je pense qu’il y aura une vraie bonne entente tous les trois. Il y a d’autres joueurs avec qui je m’entends très bien. Je pense à Sami Välimäki. J’ai aussi rencontré le jeune Belge Adrien Dumont de Chassart, qui vient du Korn Ferry Tour. Il y a un vrai de vrai petit groupe de joueurs que je connais déjà, qui sont vraiment très accessibles et sympathiques.

Parce que le danger, c’est vraiment de ne pas se retrouver seul à parcourir tous les États-Unis… Cela peut être un peu angoissant tout ça, non ?

Je pense que ça peut être le cas. Mais moi, les États-Unis, j’en rêve depuis que j’ai quinze, seize ans. J’y suis venu presque une année, pour m’entraîner. Donc, je connais très bien l’atmosphère américaine. Je sais que le style de vie me plaît. Voilà, après, dans mon calendrier, j’ai fait en sorte de souvent avoir quelqu’un avec moi, que ce soit mon coach Jamie (Gough) qui va arriver après le Farmers, mon kiné Jeremy (Da Silva), mon coach putting (Jon Karlsen) dans les semaines off, ma femme… J’essaie d’articuler vraiment ma saison en essayant d’avoir tout le temps quelqu’un avec moi quasiment toutes les deux semaines.

Avez-vous malgré tout prévu de jouer des tournois du DP World Tour ?

Mes premiers tournois sur le DP World Tour, ce sera l’Open d’Ecosse et The Open… Sinon, ce sera à partir de septembre.

 

Photo : STUART FRANKLIN / GETTY IMAGES EUROPE / Getty Images via AFP

Dans la même catégorie
Matthieu Pavon ©The Masters
The Masters

Les 5 clés de la performance de Matthieu Pavon à Augusta

Pour son premier Masters, Matthieu Pavon a réussi une performance de premier plan en terminant au 12e rang, le meilleur résultat d’un Français à Augusta. […]

Tour 4

Le top 5 des plus beaux coups de la dernière journée du Masters

On vous a sélectionnés les cinq plus beaux coups de la dernière journée du Masters 2024. Coups de fers laser, chip et sortie de bunker […]

BoutierWInMaybank Yong Teck Lim Getty AFP
Tournois pros

Boutier et Delacour au Chevron Championship, Pavon finalement seul français au RBC Heritage … Tout le programme de la semaine

Cette seizième semaine de l’année s’annonce tout aussi alléchante que la dernière ! C’est au tour des féminines de disputer leur premier Majeur de la […]

Paroles de champion

Scottie Scheffler : « J’aime toujours autant la compétition »

Victorieux pour la deuxième fois en trois ans à Augusta, Scottie Scheffler confirme son statut de n°1 mondial. Bientôt papa pour la première fois, il […]

Top chef'

Scottie Scheffler, béni de Dieu

En s’adjugeant son 2e Masters, Scottie Scheffler assoit un peu plus encore son écrasante domination sur le golf mondial. Le futur père de famille n’est […]

Matériel

Dans le sac de Scottie Scheffler, vainqueur du Masters d’Augusta

Impérial ce dimanche pour enfiler sa deuxième veste verte, Scottie Scheffler a pu s’appuyer sur un sac mixte. S’il est équipé en majorité par son […]

Tour 4

Scottie Scheffler s’offre une deuxième veste verte en trois ans !

En difficulté sur les trous de l’aller, Scottie Scheffler a fait la différence sur le retour tout en bénéficiant du naufrage de ses adversaires directs, […]

Tour 4

Matthieu Pavon : « Top 15, ça reste une bonne semaine ! »

Quelque peu frustré de ne pas avoir battu le parcours sur quatre tours, Matthieu Pavon dresse néanmoins un bilan très positif de sa première expérience […]

Tour 4

Tiger Woods, une 100e au goût amer

Auteur de son plus mauvais tour dans un Masters la veille (82), Tiger Woods a fait un peu plus illusion ce dimanche à Augusta. Mais […]

Terre Blanche Ladies Open, Tour 3

Sara Brentcheneff, 16 ans, deuxième à Terre Blanche

L’amateure Sara Brentcheneff a frôlé la victoire ce dimanche à Terre Blanche. La Suédoise Anna Magnusson s’est emparée de la mise grâce à une belle […]

Météo

Pas de vent, du soleil… Ça va envoyer du lourd aujourd’hui à Augusta

Les rescapés du cut vendredi espéraient enfin vivre une telle journée ! Du soleil, de la chaleur et, surtout, pas de vent. De quoi s’en […]

Tour 4

Le top 5 des enjeux pour Matthieu Pavon avant la dernière journée à Augusta

Matthieu Pavon aborde le dernier tour du Masters à une excellente 16e place. Pour sa première participation, il pourrait battre quelques records en cas de […]

Tee times

Matthieu Pavon avec Sepp Straka pour un dernier tour qui promet…

Matthieu Pavon, pour son premier Masters, aura partagé ses quatre tours avec trois membres de la dernière équipe européenne de Ryder Cup à Rome. L’Anglais […]

Tour 3

Scheffler prend une toute petite option. Pavon en quête d’un historique top 10

Ultra grand favori de ce Masters 2024, Scottie Scheffler confirme son statut en prenant seul à -7 (209) les commandes du tournoi avant le dernier […]

Tour 3

Matthieu Pavon : « J’aimerais juste finir ce tournoi sous le par… »

Auteur d’une carte de 74 (+2), Matthieu Pavon recule à la 16e place du Masters. A +1 (217), le Français n’est qu’à deux coups du […]

Tour 3

Le top 5 des coups du 3e jour à Augusta

La troisième journée du Masters a été un véritable « Moving Day » avec de nombreux changements de leadership mais aussi, à l’image de Scottie Scheffler et […]

Tour 3

Rory McIlroy et Jon Rahm, en panne sèche

Deux des nombreux favoris à la victoire cette semaine à Augusta n’ont plus aucune chance de l’emporter avant même le dernier tour ce dimanche. Rory […]

Dotation

Combien vont-ils gagner ?

Combien va gagner le vainqueur du Masters ? Le tournoi est doté au total de 20 millions de dollars. Découvrez la répartition des gains pour […]

Tour 3

Danny Willett, l’improbable vainqueur en 2016, est dans le coup pour la gagne

Opéré de l’épaule juste après le BMW PGA Championship à la mi-septembre 2023, son absence devait osciller entre 12 et 18 mois. Présent cette semaine […]

Météo

Le vent va encore souffler ce samedi à Augusta…

Si on ne renouera pas avec les cadences infernales de la veille, le vent sera une fois encore une clé importante de ce Moving Day […]

Tour 2

Le vent les a rendus fous : Viktor Hovland manque 10 cm !

Les rafales de vent qui ont balayé l’Augusta National toute la journée de vendredi ont eu parfois raison des nerfs des champions, à l’image de […]

Tour 2

Le top 5 des coups du 2e jour à Augusta

La deuxième journée du Masters s’est jouée dans des conditions dantesques, avec un vent violent. Les champions ont souffert à Augusta, mais certains ont quand […]

Tee times

Pavon en très belle compagnie ! Les parties du 3e tour à ne pas manquer

Un petit air de Ryder Cup Europe flottera au-dessus de la paire Ludvig Åberg-Matthieu Pavon ce samedi Augusta. Le Suédois et le Français sont associés […]

Tour 2

Jeu de massacre à Augusta. Homa, DeChambeau et Scheffler résistent. Pavon aussi…

Le 2e tour du Masters 2024 s’est achevé quasiment à la tombée de la nuit. Dans des conditions de jeu très difficiles en raison d’un […]

Tour 2

Tiger Woods, un nouveau cut pour entrer dans l’histoire du Masters

Après avoir joué 73 (+1) ce vendredi matin, Tiger Woods a enchaîné avec un bon 72 (par) malgré des conditions de jeu rendues difficiles par […]

Zone mixte

Matthieu Pavon : « Je m’aligne toujours pour gagner le tournoi… »

Malgré un vent omniprésent et tourbillonnant ce vendredi à Augusta, Matthieu Pavon, après un 70 (-2) bouclé dans la matinée, a signé une carte de […]

Open PGA de Mont-de-Marsan

Augustin Holé s’impose à Mont-de-Marsan

Auteur d’un excellent 65 (-6) ce vendredi, Augustin Holé a remporté l’Open PGA de Mont-de-Marsan en play-off face à Pep Angles Ros et Théo Boulet. […]

Tour 1

Jordan Spieth se saborde avec un quadruple bogey

Quadruple bogey… Jordan Spieth a commis un quadruple bogey sur le trou n°15 de son premier tour du Masters. Une mésaventure qui rappelle celle qu’il […]