Internationaux de France professionnels de double

Julien Guerrier : « La victoire en 2023 et plus de régularité dans mon jeu… »

9 décembre 2022

C’est sur la terrasse de l’hôtel Ness by D-Ocean donnant sur la plage et son lagon que Julien Guerrier a répondu à nos questions. Tout près de la victoire à deux reprises en 2022 sur le DP World Tour, le golfeur français mise évidemment sur un premier succès en 2023. Mais pas seulement. Interview.  

 

Propos recueillis par Lionel VELLA, à La Réunion

Avec Grégory Havret, Julien Guerrier est la tête d’affiche de ces 9e Internationaux de France professionnels de double. Avant de s’élancer ce vendredi en compagnie de son ami Thomas Rouyer, il nous a consacré un petit quart d’heure. En toute décontraction.

Golf Planète : Est-ce la première fois que vous participez aux Internationaux de France professionnels de double ?

Julien Guerrier : Non, c’est, je crois, ma troisième ou quatrième présence ici à La Réunion. La dernière fois que j’ai pris part à ce tournoi, c’était il y a cinq ou six ans. Pour moi, l’idée première de ma présence ici, c’est de passer du bon temps avec mon pote (Ndlr, il fait équipe avec Thomas Rouyer) et de jouer en compétition. C’est bien d’avoir une carte dans la poche, d’affronter d’autres joueurs et de travailler le fond de jeu afin d’être prêt pour les premiers gros rendez-vous de janvier sur le Tour européen…

Dans une carrière professionnelle, le haut niveau, c’est évidemment important mais il faut aussi vivre, passer des bons moments.

G.P. : Auriez-vous pu vous aligner cette semaine à Leopard Creek à l’Alfred Dunhill Championship ?

J.G. : Oui ! Je devais jouer ces Internationaux de double l’an passé mais j’ai eu le Covid deux jours avant. J’avais donc promis à Thomas qu’on allait remettre ça en 2022. J’ai par conséquent organisé mon calendrier de fin d’année autour de ça… Dans une carrière professionnelle, le haut niveau, c’est évidemment important mais il faut aussi vivre, passer des bons moments. Toute l’année, on est dans le stress. Décembre est un mois où il n’y a pas de gros tournois… Et puis l’Afrique du Sud, pour être franc, j’ai du mal à y briller… Sur les dix-huit fois où j’ai joué dans ce pays, je n’ai passé que trois cuts. Le ratio n’est pas très bon (rires).

G.P. : Quel bilan pourriez-vous tirer de la saison 2022 sur le DP World Tour ?

J.G. : A la fin de 2021, j’étais un peu énervé sur mon jeu car je faisais beaucoup de cuts mais je finissais assez loin dans le classement (Ndlr, 27 tournois joués, 18 cuts franchis, un top 10). Je terminais entre la 30e et la 40e place… Dans le ventre mou, quoi. Là où il n’y a pas beaucoup de points à prendre… Je me disais donc qu’il fallait à la rigueur mieux faire des top 5 ou des top 10 et manquer plus de cuts. C’est plus lucratif quelque part. Je l’ai fait en 2022 (Ndlr, 24 tournois joués, 10 cuts franchis, deux 3e places, deux top 10). Mais au final, je souhaite surtout avoir un peu plus de régularité dans mon jeu. C’est ce que je vise en 2023.

Plus les années passent, plus c’est difficile. Le sport de haut niveau, ça use !

G.P. : Sans oublier cette première victoire…

J.G. : Bien sûr. On essaie toujours d’aller chercher le plus haut possible. Mais plus les années passent, plus c’est difficile. Le sport de haut niveau, ça use !

G.P. : Vos deux dimanches au Cazoo Classic puis au Cazoo Open cette année où vous passez à côté de votre journée alors que vous êtes à la lutte pour la victoire, c’est de l’histoire ancienne ?

J.G. : Oui car je sais exactement ce qui s’est passé pour moi. C’était assez clair. Mais de là à dire que j’ai trouvé la solution… On sait qu’au golf, quand on croit qu’on a tout compris, ce n’est pas forcément le cas. Pour être honnête, j’ai vécu cette expérience et je sais qu’elle sera bénéfique pour la suite. Je suis forcément déçu de l’issue mais fier aussi. Il y a donc un peu un mixte des deux… Je suis en revanche plus déçu de ma fin de saison où j’ai ouvert un chapitre de mon après carrière.

G.P. : C’est-à-dire ?

J.G. : J’ai ouvert quelques portes, je me suis concentré sur des projets une fois que j’aurais raccroché et j’ai vu que mon jeu en avait pâti. J’ai donc refermé ce chapitre et je m’en occuperai le temps voulu.

On sait qu’on a trois ou quatre semaines dans une saison où on est à son top, il faut par conséquent optimiser ces moments-là pour faire ses points. Le reste du temps, ce sera se mettre en position.

G.P. : Vous êtes encore jeune pourtant…

J.G. : J’ai 37 ans. Mais, je le répète, le sport de haut niveau, ça use. Je suis sur ce point admiratif de garçons comme Greg (Havret) et Raph (Jacquelin)… Le fait d’aller toujours chercher la performance, cela passe toujours par des ressources mentales et physiques. C’est justement là-dessus que je travaille. Je suis en ce moment en préparation pour janvier… J’avais orienté ma préparation physique différemment ces dernières années. J’étais plus sur de la mobilité et un peu moins sur du physique. Aujourd’hui, je vois que les mecs tapent de plus en plus fort. Même si je suis long à la base, je vois que je me fais dépasser. Je rajoute donc un peu de physique mais je veux aussi éviter des blessures… Je consulte en ce moment un nutritionniste pour essayer de comprendre les choses, je fais des analyses de sang… Mon pouce, ça va mais j’ai eu quelques petits pépins depuis. Des tendinites, des inflammations, des soucis à la clavicule… L’an dernier, j’ai eu quatre infiltrations. A des endroits différents. Dans le dos, à la clavicule, deux fois dans les doigts… J’ai un terrain inflammatoire, et j’essaie de le régler. Mais je garde ça pour moi.

G.P. : Comment va s’articuler votre début de saison ?

J.G. : Je suis parti pour jouer trois blocs de quatre semaines avec quinze jours de repos durant les coupures. Je vais donc prendre part aux quatre premiers tournois de 2023, les trois dans les Emirats (Abu Dhabi, Dubaï, Ras Al Khaimah) plus Singapour avant de breaker…

G.P. : Quel va être votre objectif principal en 2023 ?

J.G. : Au-delà d’une victoire, je veux plus de régularité. Je veux gagner évidemment, mais depuis ma blessure au pouce, c’est cette régularité que je recherche en priorité. Quand on la trouve sous pression, la victoire suit le plus souvent. Plutôt que de forcer les choses… C’est un truc qui arrivera, on va dire, naturellement. On sait qu’on a trois ou quatre semaines dans une saison où on est à son top, il faut par conséquent optimiser ces moments-là pour faire ses points. Le reste du temps, ce sera se mettre en position. Des fois, ça va sourire, des fois non.

 

Photo : Getty Images

Dans la même catégorie
The Open

Victor Perez de bon matin, Matthieu Pavon en milieu d’après-midi… Tous les tee times du 2e tour à Troon en heure française

Deuxième à -5 après dix-huit trous, l’Irlandais Shane Lowry, victorieux de la Claret Jug en 2019 au Royal Portrush, s’élance ce vendredi à 10h47, plus […]

CouvraEuraBOT1 Jen Hetfleisch Getty AFp
Euram Bank Open, Tour 1

Martin Couvra démarre en Autriche avec un 66

Gros premier tour au Euram Bank Open de la part de Martin Couvra qui signe une première carte de 66, à deux coups du leader […]

Shane Lowry Rory McIlroy Jonathan Bachman/Getty Images/AFP
Polémique

Shane Lowry, à la rescousse de Harry Diamond, le caddie de Rory McIlroy

Meilleur ami de Rory McIlroy, Shane Lowry en a assez d’entendre dire que Harry Diamond ne serait pas le caddie idéal pour l’actuel n°2 mondial. […]

The Open

Ian Baker-Finch, l’oublié du palmarès de The Open…

Si les trois succès de Tiger Woods à The Open (2000, 05, 06) demeurent ancrés dans la mémoire collective, on ne peut pas en dire […]

The Open

Woods, McIlroy, DeChambeau, les phrases chocs des stars avant le début du « British »

Les conférences de presse se succèdent alors que se rapproche à grands pas le début du 152e Open britannique. De Tiger Woods en passant par […]

HovlandCSCT3 Jonathan Bachman/Getty Images/AFP
Guerre des circuits

Viktor Hovland s’était renseigné pour un contrat avec le LIV Golf

Viktor Hovland a envisagé un transfert lucratif vers le LIV Golf après ses exploits à la Ryder Cup, mais il a expliqué pourquoi il ne […]

Kaulig Companies Championship

Ernie Els décroche son premier Majeur chez les seniors

Ernie Els s’est imposé le week-end dernier lors du Kaulig Companies Championship avec un tout petit coup d’avance. C’est son troisième titre sur le circuit […]

usga-riviera-country-club los angeles ©USGA
Jeux olympiques

Le Riviera Country Club, hôte des JO 2028

La Fédération internationale de golf (IGF) a confirmé que les épreuves des Jeux olympiques de Los Angeles en 2028 se dérouleront sur le Riviera Country […]

Règles

Pourquoi le drop de Robert MacIntyre était parfaitement légal, malgré la grogne sur les réseaux sociaux

Vainqueur du Genesis Scottish Open à domicile, Robert MacIntyre a été beaucoup attaqué sur les réseaux sociaux après le drop gratuit dont il a bénéficié […]

Romain Langasque Photo by Andrew Redington / GETTY IMAGES EUROPE / Getty Images via AFP
Classement mondial

Romain Langasque décroche sa meilleure place au classement mondial et permet à la France de remonter le temps !

Grâce à sa 3e place dans l’Open d’Ecosse, obtenue au terme d’un spectaculaire dernier tour (64), ils sont désormais trois tricolores à figurer dans le […]

Harry Hall Photo by Dylan Buell / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / Getty Images via AFP
ISCO Championship, Tour 4

L’Anglais Harry Hall remporte son premier titre sur le PGA Tour d’un chip rageur dans un play-off à 5, Saddier s’offre un top 20 !

L’Anglais de 26 ans, installé dans le Nevada, Harry Hall est le dixième nouveau vainqueur de la saison après sa spectaculaire victoire au terme d’un […]

Tournois pros

Matthieu Pavon, Victor Perez et Romain Langasque à The Open au programme de la semaine

Le gratin mondial se retrouve en Écosse pour le quatrième et dernier Majeur de la saison. Le PGA Tour et le DP World Tour proposent […]

Rouge et Or

Sergio Garcia gagne l’étape espagnole du LIV à Valderrama, son équipe Fireballs également vainqueur

Il était écrit que hier dimanche, Sergio Garcia devait gagner son premier tournoi LIV chez lui en Espagne : après la victoire de C. Alcaraz […]

Robert MacIntyre Photo by Andrew Redington / GETTY IMAGES EUROPE / Getty Images via AFP
Gains

Combien chaque joueur a-t-il gagné au Scottish Open ?

Cette année comme l’an dernier les joueurs qualifiés pour les deux derniers tours de l’Open d’Ecosse se sont partagés un beau pactole de 9 millions […]

Genesis Scottish Open, Tour 4

A domicile, MacIntyre prend une revanche éclatante, Langasque et Perez brillent lors du dernier tour !

Robert MacIntyre a triomphé à domicile, devant son public, avec un birdie décisif sur le 72e trou qui sonne comme une revanche après sa 2e […]

Amundi Evian Championship

La faillite du top 15 mondial à Evian

Entre forfaits et méformes évidentes, les joueuses classées dans le top 15 mondial au départ de l’Amundi Evian Championship jeudi dernier sont toutes passées à […]

Ayaka Furue Franck Riboud Jacques Bungert Photo Philippe Millereau / KMSP
Majeur

Amundi Evian Championship : Combien ont-elles gagné ?

Avec un chèque de 1,2 million de dollars, Ayaka Furue engrange pour l’instant en 2024 2 444 717 dollars, soit 5 039 882 dollars en […]

Amundi Evian Championship, Tour 4

Ayaka Furue décroche son premier Majeur lors d’un finish complètement fou. Céline Boutier dans le top 40…

Leader après 36 trous, Ayaka Furue, 24 ans, remporte son premier Majeur grâce à une dernière carte sublime de 65 (-7) bouclée par trois birdies […]

Amundi Evian Championship, Tour 4

Céline Boutier : « Cela me donne envie de revenir pour gagner encore ! »

Tenante du titre, Céline Boutier a connu une semaine contrastée à Evian. Deux premiers tours solides puis un week-end plus difficile. A l’arrivée, la Française […]

Paris 2024

Nouvel épisode de la saga, Joost Luiten veut jouer les Jeux Olympiques ! Le Néerlandais a été placé sur la liste des réservistes en raison d’une erreur du comité de sélection

Le golfeur néerlandais Joost Luiten pourra-t-il représenter les Pays-Bas aux Jeux olympiques 2024 à Paris dans quelques jours ? C’est une question qui n’a toujours […]

Adrien Saddier Photo by Dylan Buell / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / Getty Images via AFP
ISCO Championship, Tour 3

Vaillant trébuche, Saddier déboule, Coody tiendra-t-il la distance dans le Kentucky ?

A l’issue du 3e tour, l’avance du leader Pierceson Coody s’est encore réduite et l’Américain, petit-fils du vainqueur du Masters 1971, va devoir contenir les […]

Genesis Scottish Open, Tour 3

Avant le dernier tour en Écosse, Åberg devance la meute, Rozner tout près de Troon !

Le Suédois Ludvig Åberg a conservé la tête du Genesis Scottish Open au terme d’un « Moving Day » très agité, sous la pluie. Le n°4 mondial […]

Amundi Evian Championship, Tour 3

Trois candidates pour une première en Majeur à Evian

Réunies en dernière partie ce dimanche, l’Australienne Stephanie Kyriacou (-14), l’Américaine Lauren Coughlin et la Japonaise Ayaka Furue (-13 toutes les deux) vont tenter d’ouvrir […]

Genesis Scottish Open, Tour 3

Règles : une distraction qui coûte cher, très cher pour l’un des leaders du Scottish Open

Parti en 11e position lors du 3e tour du Genesis Scottish Open, le Canadien Mackenzie Hughes a démarré sa journée avec deux coups de pénalité […]

Genesis Scottish Open, Tour 3

Rozner claque un eagle qui vaut de l’or !

En pleine bagarre avec les leaders lors du 3e tour du Scottish Open, Antoine Rozner a réussi un eagle sur le trou le plus difficile […]

Amundi Evian Championship, Tour 3

Céline Boutier, ce triple au 1 qui fait très mal !

Très attendue à Evian dans ce Moving Day après deux premiers tours très solides (69 et 68), Céline Boutier s’est hélas mise hors-jeu dès le […]

Alps de Las Castillas, Tour 3

La très belle troisième place de l’amateur Nathan Legendre

Le golf tricolore continue d’impressionner cette saison sur l’Alps Tour. Après la saison record de Benjamin Kedochim et les récentes victoires de Théo Boulet, c’est […]

Amundi Evian Championship, Tour 2

Furue s’offre deux coups d’avance avant le Moving Day. Delacour rejoint Boutier ce week-end

Deux cartes de 65 (-6) permettent finalement à la Japonaise Ayaka Furue de compter à -12 (130) deux longueurs d’avance sur l’Australienne Stephanie Kyriacou et […]