US Open

DeChambeau, c’est de la dynamique !

17 juin 2024

Exalté, survolté par le public de Pinehurst, Bryson DeChambeau est allé conquérir une deuxième victoire dans un US Open malgré un dimanche difficile. Émigré sur le LIV Golf, le surpuissant Californien, surnommé le « scientifique » pour son attrait envers la physique, a reconquis le cœur des fans américains qu’il abonde de vidéos sur Youtube.



G.B.

Il a perdu des muscles, beaucoup de muscles. Il a perdu des fans aussi, quelques-uns. En partant sur le LIV Golf, Bryson DeChambeau a fait un choix qui rapporte (de l’argent) mais qui lui a coûté. Sa recherche de visibilité, son goût immodéré pour le show et surtout pour la compétition ont souffert de ce départ vers le circuit sans points mondiaux et sans vrai public. Ce ne sont pas les émotions que lui procurent son équipe des Crushers GC qui doivent le rassasier…

Mais on l’avait vu à Valhalla quand il a terminé deuxième du PGA Championship derrière Xander Schauffele, BDC sait encore comment chauffer la foule et envoyer des bombes à plus de 330 yards malgré un régime alimentaire bien différent aujourd’hui de sa période bodybuildée. Celui qu’on a surnommé le « mad scientist » (le scientifique fou) utilise toujours un set de fers de la même taille, il est toujours passionné de physique, matière dont il est diplômé niveau licence.

Après le 3e tour de l’US Open, il s’est lancé dans une drôle d’explication sur l’utilisation de l’eau salée pour déterminer la qualité d’une balle de golf. Parfois déroutant voire agaçant quand il étudie la pression atmosphérique de l’air avant de jouer un coup, il est avant tout un formidable joueur de golf.

Pour aller chercher ce deuxième Majeur à 30 ans, un nouvel US Open après sa victoire écrasante à Winged Foot en 2000, le natif de Modesto (une ville natale au nom qui ne lui va pas tout à fait comme un gant…) a encore une fois pu s’appuyer sur sa puissance de feu. Il a souffert le dernier jour, abandonnant un temps le leadership du tournoi à Rory McIlroy. C’est avec ses nerfs d’acier et sa rage de vaincre qu’il a obtenu le dernier mot. Son par sur le 72e trou est un par de champion.

La voix de la sagesse

Comme il l’avait annoncé au début du tournoi, DeChambeau a aussi su faire preuve de sagesse dans sa stratégie, refusant d’agresser en permanence le piégeux parcours de Pinehurst. Il s’en est tenu à sa ligne de conduite à l’image de ce coup de fer au départ du 13 lors du 3e tour sur un par 4 de 336 mètres « agressable » pour lui. Cela lui a valu quelques quolibets de la foule, déçue de ne pas le voir empoigner son driver. Le showman s’est excusé. Le public s’en est amusé.

« J’aime jouer avec le public et le public me le rend bien, ils viennent me chercher sur le parcours, il y a un échange, j’adore, ça me motive à taper des bons coups », disait-il samedi soir.

 

Les fans me motivent à taper des bons coups

Si sa visibilité auprès de ses fans a baissé avec son éloignement du PGA Tour, Bryson reste un joueur attractif, qui fait venir un autre type de public vers le golf. Sa chaîne Youtube est le résumé de ce qu’est son personnage d’ « entertainer ». Elle compte 695 000 abonnés et ce chiffre ne cesse de progresser. Il y propose différents types de défis où il se met en scène. Comme celle-ci lorsqu’il se lance sur le parcours avec des clubs d’enfant.

C’est davantage divertissant qu’intéressant, mais à vous de juger.

Sur son compte Instagram (1,1 million d’abonnés), la ligne éditoriale est plus traditionnelle, plus égocentrique aussi mais c’est le jeu. L’homme Bryson DeChambeau, le vrai, est difficile à cerner. Discret sur sa vie privée (l’influenceuse joueuse Lilia Schneider est a priori sa petite amie), il est toujours entouré par un groupe d’amis. Ces « buddies » semblent tenir davantage un rôle d’accompagnateurs dans les pérégrinations golfiques de l’ex pensionnaire de la Southern Methodist University (Texas) que de vrais confidents.

Tant pis si tout ça semble parfois sonner un peu faux : ça marche. Son succès auprès du public cette semaine a été immense, malgré le procès qu’il a intenté au PGA Tour lors de son départ vers le LIV, malgré la détestation (passée ?) de ses pairs comme celle de Brooks Koepka, malgré sa « surcommunication ». Les « USA, USA » ont retenti souvent cette semaine après ses bons coups. On l’a même vu signer des autographes PENDANT ses parties. Une vraie star à l’américaine. Qui a indéniablement besoin d’être sur le devant de la scène pour s’épanouir. Et qui est aussi généreux et sait être proche de son public.

 


Un joueur, une technique et un matériel uniques

Mais Bryson De Chambeau est d’abord, on l’a dit, un joueur fantastique. Fantastique, atypique, unique. Il ne consomme plus 5 000 calories par jour comme en 2020 mais il envoie toujours des drives stratosphériques. Il joue toujours avec des fers qui ont tous la même taille. Il leur a d’ailleurs donné pour chacun d’entre eux un surnom…

Sa technique de swing est également à nulle autre pareil, très loin d’être conventionnelle. Son chipping ? Bizarre, aussi. Son putting ? L’engin qu’il utilise (le Sik Pro C-Series Armlock) est à la limite de la régularité selon un caddie renommé qui s’est interrogé sur X. Le manche du putter est presque dans le même axe de la tête, ce qui n’est pas autorisé.

Sur ce sujet, on se doute bien que l’USGA a dû étudier la question de près. Les ustensiles utilisés par Bryson DeChambeau n’ont d’ailleurs pas toujours été conformes et ont été interdits par le passé. En 2017, son putting façon croquet avait été rapidement prohibé.

Sa victoire à Pinehurst, évidemment, ne souffre d’aucune contestation.

Et même si on aurait bien évidemment préféré voir Matthieu Pavon triompher, pour l’histoire et pour le bien de notre sport en France, même si la fin de la malédiction de Rory McIlroy en Majeur aurait été une très belle histoire, ce deuxième succès du 38e mondial dans un US Open est quand même réjouissante pour le golf. Parce qu’il ne laisse pas indifférent.

Parce que Bryson DeChambeau, c’est de la dynamique !

©Sean M. Haffey / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / Getty Images via AFP

Dans la même catégorie
Championnat d'Europe par équipes

Les Boys font valser les Anglais à Vienne…

Cinq ans après Chantilly, les Boys renouent avec le titre de champion d’Europe par équipes. En Autriche, les hommes de Jean-François Lucquin et de Pierre […]

Genesis Scottish Open, Tour 3

Avant le dernier tour en Écosse, Åberg devance la meute, Rozner tout près de Troon !

Le Suédois Ludvig Åberg a conservé la tête du Genesis Scottish Open au terme d’un « moving day » très agité, sous la pluie. Le n°4 mondial […]

Amundi Evian Championship, Tour 3

Trois candidates pour une première en Majeur à Evian

Réunies en dernière partie ce dimanche, l’Australienne Stephanie Kyriacou (-14), l’Américaine Lauren Coughlin et la Japonaise Ayaka Furue (-13 toutes les deux) vont tenter d’ouvrir […]

Genesis Scottish Open, Tour 3

Règles : une distraction qui coûte cher, très cher pour l’un des leaders du Scottish Open

Parti en 11e position lors du 3e tour du Genesis Scottish Open, le Canadien Mackenzie Hughes a démarré sa partie avec deux coups de pénalité […]

Genesis Scottish Open, Tour 3

Rozner claque un eagle qui vaut de l’or !

En pleine bagarre avec les leaders lors du 3e tour du Scottish Open, Antoine Rozner a réussi un eagle sur le trou le plus difficile […]

Amundi Evian Championship, Tour 3

Céline Boutier, ce triple au 1 qui fait très mal !

Très attendue à Evian dans ce Moving Day après deux premiers tours très solides (69 et 68), Céline Boutier s’est hélas mise hors-jeu dès le […]

Alps de Las Castillas, Tour 3

La très belle troisième place de l’amateur Nathan Legendre

Le golf tricolore continue d’impressionner cette saison sur l’Alps Tour. Après la saison record de Benjamin Kedochim et les récentes victoires de Théo Boulet, c’est […]

The Open

Pour cette légende du circuit européen, Tiger Woods aurait dû tirer sa révérence à St. Andrews

Tiger Woods va disputer à Troon son 23e Open britannique. Malheureusement, on le sait, il n’est plus vraiment compétitif. A 48 ans, le triple vainqueur […]

Amundi Evian Championship, Tour 2

Furue s’offre deux coups d’avance avant le Moving Day. Delacour rejoint Boutier ce week-end

Deux cartes de 65 (-6) permettent finalement à la Japonaise Ayaka Furue de compter à -12 (130) deux longueurs d’avance sur l’Australienne Stephanie Kyriacou et […]

Antoine Rozner Photo by Harry How/Getty Images
Scottish Open, réaction

Déterminé, Antoine Rozner s’attend à souffrir mais le jeu en vaut la chandelle !

Antoine Rozner s’élancera ce samedi en dernière partie aux côtés de Ludvig Åberg dans le 3e tour de l’Open d’Ecosse au Renaissance Golf Club. De […]

Tom Vaillant Photo by ANDY LYONS / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / Getty Images via AFP
ISCO Championship, Tour 2

Pierceson Coody toujours aux commandes, Tom Vaillant réduit l’écart

Encore auteur d’une très belle journée, le Cannois Tom Vaillant a réduit l’écart avec le leader américain Pierceson Coody, désormais talonné par le jeune Belge […]

Rory McIlroy Photo by David Cannon/Getty Images
Genesis Scottish Open, Tour 2

McIlroy à la poursuite d’Åberg et de Rozner, Coussaud excellent 11e

Ce vendredi, les parties de l’après-midi n’ont pas permis aux « chasseurs » de rattraper Ludvig Åberg, le leader matinal, ni même son second, Antoine Rozner. Ces […]

Amundi Evian Championship, Tour 2

Le 2e tour stoppé par les orages et reporté à samedi matin…

Les prévisions météorologiques alarmantes tout au long de la journée de vendredi ont fini par se confirmer. Le jeu sur l’Evian Resort Golf Club a […]

Amundi Evian Championship, Tour 2

Céline Boutier, le plan de marche est pour l’instant respecté

Ses deux cartes très solides de 69 et 68 permettent à Céline Boutier, la tenante du titre, de conserver l’espoir de réaliser un inédit doublé […]

Genesis Scottish Open, Tour 2

Ludvig Åberg aux commandes à North Berwick, Antoine Rozner est tout près…

Dans des conditions de jeu clémentes comme la veille, Ludvig Åberg s’est emparé de la tête du Genesis Scottish Open au terme d’une démonstration de […]

Ryder Cup

Rory McIlroy dit non au capitanat en Irlande et met la pression sur Keegan Bradley

En marge du Genesis Scottish Open où il défend son titre, Rory McIlroy a révélé qu’il ne souhaitait pas être capitaine européen pour la Ryder […]

Tom Vaillant Photo by ANDY LYONS / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / Getty Images via AFP
ISCO Championship, Tour 1

Auteur d’un final ébouriffant, Tom Vaillant brille dans le Kentucky !

Des sept joueurs tricolores présents à Nicholasville dans le Kentucky pour le tournoi “alternate” du DP World Tour et du PGA Tour, c’est Tom Vaillant […]

Ugo Coussaud Photo by Harry How/Getty Images
Scottish Open, réaction

Ugo Coussaud veut être l’un des leurs

Meilleur Français avec Antoine Rozner à l’issue du premier tour de l’Open d’Ecosse, le joueur de la St Laurent Golf Team, Ugo Coussaud, va tenter […]

Genesis Scottish Open, Tour 1

Justin Thomas en feu, Antoine Rozner et Romain Langasque dans le bon tempo

Dans les parties de l’après-midi, Justin Thomas a mis le feu au Renaissance Club, le sublime links de North Berwick. Le double vainqueur du PGA […]

Amundi Evian Championship, Tour 1

Un trio inattendu en tête. Céline Boutier fait le job…

L’Ecossaise Gemma Dryburgh, la Suédoise Ingrid Lindblad et la Thaïlandaise Patty Tavatanakit ont pris le meilleur départ ce jeudi à Evian avec un impressionnant 64 […]

Genesis Scottish Open, Tour 1

Vidéo : l’incroyable coup de malchance de Ludvig Åberg !

Au trou n°8 du premier tour du Genesis Scottish Open, Ludvig Åberg a été victime d’une incroyable déveine qui s’est transformée en bogey. Le coup […]

Amundi Evian Championship, Tour 1

Vidéo : Le trou en un au 16 à Evian et la voiture en prime pour Jodi Ewart Shadoff

Malgré une carte de 75 (+4) lestée notamment d’un triple et d’un double et une place en queue de leaderboard après dix-huit trous, Jodi Ewart […]

Amundi Evian Championship, Tour 1

Adela Cernousek : « J’aurais signé tout de suite pour ce 71… »

Encore amateure, la n°1 universitaire NCAA a lancé son Evian Championship 2024 avec une solide carte de 71 (par) malgré deux doubles concédés aux trous […]

Genesis Scottish Open, Tour 1

Départ canon pour Ugo Coussaud et Rory McIlroy à North Berwick !

Ugo Coussaud a pris un départ idéal dans le Genesis Scottish Open en jouant 31 sur son aller et en scorant un superbe 65, ce […]

Technique

Comment et pourquoi Matthieu Pavon a opté pour le grip inversé autour des greens, le champion français s’explique

Invité du Podcast Ping, le numéro 1 français Matthieu Pavon est revenu sur les raisons qui l’ont conduit à opter pour le grip inversé lorsqu’il […]

Scottish Open

En bon Ecossais, Robert MacIntyre prend une décision forte pour la saison prochaine !

Comme beaucoup d’Européens à leur début sur le PGA Tour, le vainqueur de l’Open du Canada, Robert MacIntyre, reconnait avoir souffert de la solitude loin […]

Amundi Evian Championship

Céline Boutier : « Le parcours est plus difficile que l’an passé… »

L’actuelle n°6 mondiale, tenante du titre du trophée, s’attend à une semaine tout sauf simple sur un tracé qui devrait se défendre un peu plus […]

Nelly Korda Douglas P. DeFelice/Getty Images/AFP
Amundi Evian Championship

Nelly Korda, les Jeux de Paris déjà en ligne de mire…

Si le tournoi de golf olympique féminin est programmé du 7 au 10 août, l’Américaine Nelly Korda, incontestable n°1 mondiale, se prépare à défendre sa […]