European Tour, Final Series, Dubai

Dubai : Rahm gagne, 1er européen, 3e mondial, Lorenzo-Vera superbe 3e place

24 novembre 2019

Rambo écrase tout ! Pour le dernier tour du DP World à Dubai sur le difficile parcours du Jumeirah (Earth Course) dessiné par Greg Norman, Jon Rahm n’a laissé aucune chance à ses adversaires, et d’abord au leader depuis le premier jour, Mike Lorenzo-Vera qui termine une formidable semaine à la troisième place.

Après beaucoup de hauts et quelques bas, Jon Rahm a terminé par des coups de maître aux 17 et 18 pour conclure en beauté. Il s’était arrêté six semaines avant ce rendez-vous majeur de fin de saison européenne pour s’habituer à sa futur vie de mari modèle (sic). Un pari risqué et réussi. L’amour lui a porté bonheur !  Cette victoire, sa deuxième ici, lui rapporte les 3 millions promis au vainqueur du tournoi et deux autres supplémentaires pour la place de Numéro 1 européen que seul un autre Espagnol avait gagnée auparavant : Un certain Seve Ballesteros et c’était en 1991. Cerise sur le gateau le voilà numéro 3 mondial.

« J’ai réussi à rester calme tout ce dernier tour : il m’a fallu un gros effort mental surtout lorsque j’ai vu fondre mon avance de 6 coups. C’est dur à croire que je deviens le 3e mondial. Et surtout que j’inscris mon nom après Seve Ballesteros, mon idole, comme n°1 européen et espagnol. J’ai du mal à réaliser ! » a commenté Big Jon

Rahm termine à – 19 (66/69/66/68), un coup devant Fleetwood  et deux devant Lorenzo-Vera.

 

Mike Lorenzo-Vera (-17 total) aura joué la plus belle semaine de sa vie ! Avec que des cartes sous le par : 63/69/69/70.
Jamais un golfeur français n’a autant été filmé par les chaines de télévision… Première fois que les caméras ont suivi un tricolore du premier trou au 18 pendant trois tours !

Il est passé très près d’une exploit historique : mais son résultat est formidable. Qui aurait imaginé une telle prestation du Basque lors de ce final de la Race to Dubai ? Peut-être lui qui avait géré au mieux ses dernières semaines pour être prêt au bon moment.

Bizarrement, il est arrivé malade à Dubai avec une sinusite qui l’a obligé à être soigné et à commencer doucement. Enfin, façon de parler, car il a pris la tête du tournoi le premier jour en réussissant un énorme 63 jeudi, soit – 9.

Puis ce fut trois tours avec comme compagnons de jeu, Rory McIlroy, Tommy Fleetwood et donc Jon Rahm. Des parties de rêves que Mike a très bien gérées. Il a fait preuve d’une maitrise mentale qu’on ne lui avait jamais connue à ce niveau.

Et puis, son putter était en feu : le meilleur du champ cette semaine. Sauf au 18 les trois derniers tours : nouvelle illustration dimanche avec une mauvaise lecture qui l’empêche de finir 2e aux côtés de Fleetwood.

« Je suis déçu mais fier, a résumé Mike. J’ai réussi à maitriser mon physique et mon mental. Je n’ai pas gagné mais cette performance me fait grimper dans le classement mondial et m’ouvre des perspectives comme le World à Mexico et des tournois PGA. Mon jeu continue à s’améliorer. Tout prend du temps ! »

C’est vrai que le Biarrot a de quoi être fier. En plus d’avoir dominé en tête à tête Fleetwood et McIlroy, il devance le Nord Irlandais qui a réalisé deux tours très bons et deux trous assez moyens. Et Danny Willett, le vainqueur de l’an dernier. Nul doute qu’il va vite oublier les 2 fois 3 putts au 18 ce week-end.

MLV boucle la saison dans le top 20 final de la Race to Dubai. Une 19e place synonyme de WGC au Mexique en février comme Perez et Hébert respectivement 13e et 16e du général.

Le classement des 10 premiers :

Le classement des Français :

Comparaison des swings des deux Basques / Le point après les 9 premiers trous :

 

 

Un joli coup de Mike : 

Les autres Français

Ben Hébert : « Je n’ai pas très bien joué ce quatrième tour. J’étais un peu fatigué. C’est la fin de la saison qui reste ma meilleure saison. Donc, plutôt satisfait en fin de compte. Maintenant il va falloir que je planifie bien mon début de saison prochaine et que je cible les tournois importants. Je vais aussi plus travailler le mental pour être plus confiant, moins anxieux. »

Victor Perez : « Je suis enfin sous le par après quatre tours ! J’étais pourtant mal parti avec trois putts sur le 1. Pour moi, cette semaine a été bien sur le plan mental. C’est ce que je retiendrai. Ce fut une super saison pour moi : j’ai progressé dans la tête et dans le jeu. Il faut que je continue à progresser chaque année, après on verra ! ».

Romain Langasque : « Pour moi aujourd’hui, c’était – 7 ou rien. Je regrette de ne pas avoir terminé sous le par pour ce final de ma première Race to Dubai. Mais bon, cette saison est pleine de choses positives : l’an dernier, à cette date, je passais les cartes ! Je dois encore être plus régulier. Autour de moi, tout est en place pour réussir la prochaine saison. Maintenant, je pars jouer à la Réunion et à Maurice. »

Hommage au rookie de l’année 2019, le gaucher écossais Robert MacIntyre, 23 ans, et 2 millions de gains pour cette première année sur le Tour européen :

 

 

 

 

Dans la même catégorie
27 septembre 2020 | ÉQUIPEMENT

À peine ouvert, le golf de Roissy décolle avec succès !

En avril dernier, en pleine crise sanitaire, Golf Planète avait dévoilé à ses fidèles lecteurs le projet du golf de Roissy. Le 18 septembre, selon […]

aaron rai european tour irish open
26 septembre 2020 | Irish Open, Tour 3

L’Anglais Aaron Rai en tête de l’Irish Open, les Français en retrait

L’Anglais Aaron Rai (-8) est en tête de l’Irish Open sur le parcours de Galgorm, avec un coup d’avance sur l’Australien Maverick Antcliff.   Déjà […]

26 septembre 2020 | ALPS TOUR

Jeong Weon Ko dans le top 10

L’Alps Tour se déplaçait cette semaine à Séville en Andalousie sur le parcours du Club Zaudin et ce sont trois Espagnols qui se sont accaparés […]

26 septembre 2020 | LETAS

Agathe Laisné, 21 ans, encore amateur, triomphe en Suisse dans son premier tournoi du LET Access Series

À 21 ans, Agathe Laisné est toujours amateur mais la Racingwoman, expatriée aux Texas, n’a pas tremblé pour s’imposer en play-off face à une autre […]

26 septembre 2020 | PGA

Vidéo : Quand Mickelson sort son driver sur les fairways….

Utiliser un driver sur le fairway n’est pas toujours recommandé pour un amateur de niveau moyen… Mais quand il s’agit de Phil Mickelson, il n’hésite […]

25 septembre 2020 | ÉCONOMIE

Pepsi signe un long partenariat avec PGA America et la Ryder Cup

Dans sa permanente bataille avec Coca, la marque Pepsi vient de marquer un point en signant un long partenariat de plusieurs années avec PGA America […]

golf rugby
25 septembre 2020 | Blessures

Le golf plus traumatisant que le rugby selon une étude !

Une étonnante étude affirme que jouer au golf est plus dangereux que jouer au rugby L’analyse de données de 2018 des statistiques sur les blessures […]

woods valley payne cup thomas
25 septembre 2020 | Vidéo

Rires et coups spectaculaires lors de la Payne’s Valley Cup remportées par Woods et JT

Tiger Woods et Justin Thomas ont battu de justesse Rory McIlroy et Justin Rose lors d’un match d’exhibition à but caritatif.   Woods – (qui […]

europea tour dean burmester
25 septembre 2020 | Irish Open

Guerrier dans le bon tempo

Un trio de joueurs a pris les commandes du tournoi de l’European Tour disputé cette semaine en Irlande du Nord. Un seul des 9 tricolores […]

live scoring golf cette semaine
24 septembre 2020 | Calendrier

Les autres tournois à suivre cette semaine

Outre l’Open d’Irlande petit tour d’horizon des épreuves à suivre sur les circuits professionnels   LET Access Series  En Suisse au Golf de Lavaux, le […]

danny lee excuse
24 septembre 2020 | Attitude

Danny Lee s’excuse pour son comportement à Winged Foot

Après sa fin de partie folklo et la diffusion des images des 6 putts pris par Danny Lee sur le 18 de Winged Foot lors […]

Zozo Championship : Tiger Woods défendra son titre en octobre en Californie
24 septembre 2020 | PGA

Zozo Championship : Tiger Woods défendra son titre en octobre en Californie

Tiger Woods défendra son titre au Zozo Championship qui se déroulera, cette année au Sherwood Country Club en Californie, après avoir été empêché d’être joué […]

23 septembre 2020 | Nouveau golf

Payne’s Valley : le bijou public de Tiger Woods

Tous les observateurs et experts américains du golf sont d’accord : le parcours public Payne’s Valley dessiné par Tiger Woods dans le Missouri, à la […]

irish open Galgorm Spa & Golf Resort, Ballymena, Northern Ireland
23 septembre 2020 | European Tour

9 Français en Irlande du Nord

Ils sont neuf à avoir fait le déplacement en Irlande du Nord sur le parcours du Galgorm Spa & Golf Resort à Ballymena.    Du […]

barjon us open
23 septembre 2020 | US Open

Paul Barjon fait le bilan

Joint par téléphone, le Français est revenu sur sa performance à Winged Foot dans l’US Open. Avant de prendre le départ du prochain tournoi du […]

23 septembre 2020 | USA

Vidéo polémique encore avec Patrick Reed : a-t-il essayé d’améliorer son lie à l’US Open ??

Des internautes américains ont remarqué – et un commentateur également – que Patrick Reed aurait peut-être amélioré son lie à l’US Open. À vous de […]

22 septembre 2020 | OWGR

Classement mondial : Bryson DeChambeau 5e, Romain Langasque dans le top 100

Le changement majeur, cette semaine, dans le classement mondial est l’arrivée de Bryson DeChambeau dans le top 5 mondial. Il relègue le vainqueur du précédent […]

21 septembre 2020 | Gains

Combien ont gagné les joueurs de l’US Open 2020 ?

Voici le tableau des gains, en dollars, du top 10 de l’US Open 2020. Avec son chèque ramassé à Winged Foot, DeChambeau devient le 87e […]

21 septembre 2020 | US OPEN 2020

Vidéo : les 67 coups de DeChambeau ce dimanche pour la victoire

Voici la vidéo qui nous offre les 67 coups de golf de Bryson DeChambeau ce dimanche à Winged Foot : une régularité, une précision, une […]

> Lire aussi : DeChambeau, trop puissant
2020 U.S. Open rory mcilroy
21 septembre 2020 | US Open, Réactions

Rory abasourdi par la stratégie de DeChambeau

En arrivant à Winged Foot, Rory McIlroy n’imaginait pas une seule seconde que la tactique de DeChambeau qui consiste à agresser le parcours d’un US […]

> Lire aussi : DeChambeau, trop puissant