Cazoo Open de France

Raphaël Jacquelin : « Je suis assez fier de ce que j’ai fait »

23 septembre 2023

Au-delà d’une dernière carte sur l’Albatros du Golf National qui restera finalement anecdotique, Raphaël Jacquelin, 50 ans en mai prochain, aura marqué l’histoire du golf français. Plus de 26 ans de carrière, 681 tournois joués sur le Tour, quatre victoires et surtout l’image d’un garçon à la fois fidèle en amitié et d’un professionnalisme irréprochable.

 

Propos recueillis par L.V., au Golf National

L’émotion était clairement palpable ce vendredi 22 septembre 2023 aux alentours de 17h45 quand Raphaël Jacquelin a glissé un dernier putt sur le green du 18. Entouré de sa femme, Fanny, de ses quatre enfants et de ses deux meilleurs amis sur le Tour européen, Grégory Havret et le plus français des golfeurs belges Nicolas Colsaerts, le Lyonnais a ainsi mis fin à une carrière hors-norme dans le golf tricolore. Une longévité exemplaire jalonnée de plusieurs succès qui va se poursuivre désormais au plus haut niveau dans le costume de coach mais aussi, peut-être, sur le Champions Tour aux Etats-Unis.

Qu’avez-vous ressenti sur ce green du 18 pour votre 25e et dernier Open de France ?  

Il y a eu beaucoup d’émotion. Elle a même pris le dessus sur le plaisir, notamment sur les derniers trous (Ndlr, avec une balle dans l’obstacle d’eau au 18). On avait tous une petite larme au coin de l’œil. Mais franchement, je suis content d’avoir fini comme ça, avec Fanny, les quatre enfants, avec Nico et Greg, les copains de toujours. Finir là, c’est le meilleur moment. Cela dépasse tous les scores et les victoires que l’on a eus durant toutes ces années. C’est un moment à part. C’est une carrière entière. Plus de 26 ans sur le Tour. Alors oui, ce fut dur pour finir ce dernier tour (Ndlr, il a joué deux fois 77 (+6) entre jeudi et vendredi). C’était même injouable. Je ne savais pas si j’allais arriver au bout.

Je commence à coacher. Cela marche pas mal, ça me plait de partager toute mon expérience. J’espère que je vais pouvoir apporter aux plus jeunes tout ce que j’ai vécu.

Comment avez-vous vécu ce dernier rendez-vous au Golf National en tant que joueur sur le Tour européen ?

Je remarque que lorsqu’on n’est pas entraîné, on n’a aucune chance. Mais bon, il y a malgré tout eu du bon golf, avec quelques très bons coups. Après, quand on ne s’entraîne pas, c’est normal de ne pas être au niveau. Même quand on s’entraîne à fond lors de ces quatre dernières années, c’est difficile de faire un top 15. Il n’y a donc aucune raison de faire mieux sur une semaine où on n’est moins entraîné. Sur quatre tours, sur un parcours comme ça, dans ces conditions-là, ça ne passe pas. L’objectif était surtout de marquer le coup en jouant une dernière fois l’Open de France avec les copains, avec la famille… Je reprends maintenant tranquillement l’entraînement afin de préparer les cartes en fin d’année sur le PGA Champions Tour. Je regarderai aussi le calendrier du Legends Tour pour 2024. Je commence aussi à coacher. Cela marche pas mal, ça me plait de partager toute mon expérience. J’espère que je vais pouvoir apporter aux plus jeunes tout ce que j’ai vécu. Mon rôle avec le programme qu’on a monté avec Alain (Alberti) est de faire passer le message : l’entraînement, la technique et le parcours. Voilà ce que je vais faire à partir de maintenant…

Si vous deviez ne retenir qu’un seul moment durant ces 25 Open de France, ce serait lequel ?

Sans aucun doute celui que je viens vivre là. C’était le plus fort. Plus qu’en 2012 où j’avais fini 3e. L’émotion de la 3e place, c’est vrai, avec la pression, était présente mais là c’est plus fort, puisqu’on passe en revue tous les sacrifices, les efforts passés… Pas seulement moi mais aussi ceux de ma famille, de mon équipe…

Le vrai tournant dans ma vie de golfeur, c’est lorsque que j’ai pu faire huit birdies de suite au pré-qualification européenne en 1995, à St-Cyprien.

Quels souvenirs garderez-vous de votre très longue carrière ?

Il y a les victoires, et les images qui vont avec… Je les ai revues hier (jeudi) encore. Mais le vrai tournant dans ma vie de golfeur, c’est lorsque que j’ai pu faire huit birdies de suite au pré-qualification européenne en 1995, à St-Cyprien. Juste pour me qualifier pour la finale. On sait la difficulté d’avoir une catégorie sur le Challenge Tour quand on passe pro, que j’ai pu avoir directement d’ailleurs. J’ai même failli avoir aussi la carte pour le Tour européen… Ces huit birdies, je ne sais pas d’où ils sont venus. C’est énorme huit birdies d’affilée. J’étais sur un nuage. Tout rentrait. Aussi bien les approches que les putts. Je me souviens avoir rentré un coup de 30 mètres pour faire birdie. Voilà. Il s’est passé quelque chose ce jour-là, j’ai su ensuite surfer sur cette vague. Et puis il y a également ces 9 trous de play-off à l’Open d’Espagne. C’est mémorable parce que ça s’est bien fini pour moi. Je pense que Max Kieffer n’a pas le même ressenti (rires). C’était quelque chose de spécial, aussi. Très fatigant, certes, mais un moment de sport qu’on aime voir à la télévision quand on est spectateur.

 

Raphaël Jacquelin a reçu vendredi à l’issue de son dernier tour au Golf National un trophée signé Hubert Privé (à droite) sur lequel trônent toutes les signatures des joueurs français présents à l’Open de France 2023 (photo D.R.)

 

Quand vous vous retournez sur votre incroyable longévité, de quoi êtes-vous le plus fier ?

Je dirais ma régularité. Et puis j’ai su m’entourer d’une équipe. Toute la famille a su rester solidaire tout au long de ma carrière. Tout le monde a suivi. J’ai su rester fidèle également, même quand ça n’allait pas aussi bien… J’ai trouvé mon fonctionnement, celui qui m’a permis de durer aussi longtemps. J’aurais bien sûr aimé faire mieux mais je suis assez fier de ce que j’ai fait.

Des regrets ?

Non, là, il n’y a que des sourires. Peut-être ne pas avoir pu jouer le Masters… Mais je n’ai pas eu vraiment la chance de pouvoir le jouer. J’ai été 55e mondial mais ce classement, je l’ai eu après la clôture. Mais j’irai là-bas avec grand plaisir car ça semble être un endroit magnifique. J’espère que l’un des joueurs que je coacherai m’emmènera. C’est ce que j’ai dit à Julien (Guerrier) hier : « Bouge-toi, il faut que tu m’emmènes » C’est le seul regret finalement parce que la Ryder Cup, je n’ai jamais eu le niveau pour me qualifier. J’ai été ravi de l’avoir vécu ici en 2018, sans être joueur grâce à Thomas (Björn). En plus, l’Europe a gagné.

 

Photo : ROSS KINNAIRD / GETTY IMAGES EUROPE / Getty Images via AFP

Dans la même catégorie
Abu Dhabi Challenge, Tour 3

Alexander Levy co-leader avant un dernier tour qui s’annonce chaud bouillant

Auteur une fois encore d’un tour très solide bouclé en 64 (-6), Alexander Levy grimpe tout en haut du leaderboard. A -17 (193), il partage […]

Miles Russell
Korn Ferry Tour

A 15 ans, il passe le cut sur le Korn Ferry Tour !

A 15 ans, 5 mois et 18 jours, l’Américain Miles Russell est devenu le plus jeune joueur de l’histoire à franchir le cut dans un […]

KordaChevronT2 Andy Lyons Gatty AFp
Chevron Championship, Tour 2

Nelly Korda à un coup de la tête, pas de Française ce week-end

La numéro un mondiale Nelly Korda reste en lice pour un cinquième titre de rang en s’installant à un coup de la tête du Chevron […]

Victor Perez Photo by Jonathan Bachman / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / Getty Images via AFP
Corales Puntacana Championship, Tour 2

Wesley Bryan garde le cap, Victor Perez passe le cut

L’étonnant Wesley Bryan a confirmé son superbe premier tour avec une nouvelle très belle carte qui lui permet de conserver la tête à mi-parcours en […]

RBC Heritage, Tour 2

Embouteillage au sommet, jour sans pour Matthieu Pavon

Le deuxième tour du RBC Heritage est venu mettre une nouvelle fois en lumière tout le charme de cette formule Signature Event. Tous les meilleurs […]

Abu Dhabi Challenge, Tour 2

Alexander Levy confirme et reste plus que jamais au contact…

Après son 65 (-5) inaugural, Alexander Levy persiste et signe avec un excellent 64 (-6), là encore sans la moindre erreur. Le Français pointe à […]

BoutierChevronT1bis Andy Lyons Getty AFP
Chevron Championship, Tour 1

Boutier et Delacour très loin de la surprenante leader Lauren Coughlin

L’Américaine Lauren Coughlin crée la surprise en prenant la tête du Chevron Championship, premier Majeur de la saison, après le premier tour. La favorite Nelly […]

PostonJDCT4 Stacy Revere/Getty Images/AFP
RBC Heritage, Tour 1

J.T Poston devance les cadors, Pavon bien parti

Le traditionnel bal post-Masters des meilleurs joueurs du PGA Tour se déroule comme de coutume en Caroline du Sud lors du RBC Heritage. Sur le […]

Wesley Bryan
Corales Puntacana Championship, Tour 1

Wesley Bryan leader, Victor Perez dans le bon wagon

A l’issue du premier tour du Corales Puntacana Championship, épreuve du PGA Tour qui se dispute la même semaine que le RBC Heritage, l’Américain Wesley […]

LiliaVuChevronForfait Christian Petersen Getty AFp
Chevron Championship

Tenante du titre du Chevron Championship, Lilia Vu déclare forfait

L’Américaine Lilia Vu ne défendra finalement pas son titre du Chevron Championship, premier Majeur de la saison, suite à une blessure au dos.   Révélation […]

Joburg Ladies Open, Tour 1

Camille Chevalier déjà aux avant-postes

En ouverture du Joburg Ladies Open en Afrique du Sud, Camille Chevalier s’est positionnée au huitième rang après le premier tour. Elle est suivie de […]

LangasquePuma Luke Walker Getty AFP
Interview

Romain Langasque : « Mon objectif à court terme reste une qualification à l’USPGA »

De passage au Golf de Paris mi-avril, à l’invitation de son équipementier textile Puma qui présentait à cette occasion son nouveau Cobra Puma Tour Truck, […]

Abu Dhabi Challenge, Tour 1

Alexander Levy déjà dans le bon tempo à Abu Dhabi

Pour la reprise après trois semaines de break, Alexander Levy s’est une fois de plus distingué ce jeudi à Abu Dhabi en signant un 65 […]

Challenge Tour

David Ravetto : « Je ferai un choix entre les deux circuits »

Battu d’un rien par Julien Guerrier au Championnat de France professionnel MCA au Médoc, David Ravetto retrouve les fairways ce jeudi à Abu Dhabi pour […]

BoutierfaceFinalT2 Michael Reaves Getty AFP
Chevron Championship

Les horaires de départ du premier tour des Françaises et des favorites

Le Chevron Championship démarre ce jeudi avec deux Françaises en lice : Céline Boutier et Perrine Delacour. La première nommée partira du 10 en début […]

Blot Open de Bretagne

Un concert inédit au Blot Open de Bretagne

Le Blot Open de Bretagne, comptant pour le Challenge Tour, accueillera au Golf Bluegreen Pléneuf-Val-André pour la première fois un artiste de de renommée internationale. […]

BoutierChevronPR Zhizhao Wu Getty AFP
Majeur

Céline Boutier à l’assaut du Chevron Championship… et de Nelly Korda !

Troisième mondiale, Céline Boutier sera une des favorites du Chevron Championship, premier tournoi Majeur de la saison. La Française, installée à Dallas (Texas), aura en […]

Rory McIlroy Photo by David Cannon/Getty Images
Mise au point

Rory McIlroy fait taire toutes les rumeurs d’un départ sur le LIV Golf

Contrairement aux folles rumeurs l’envoyant sur le LIV Golf pour la somme de 850 millions de dollars, Rory McIlroy a mis les choses au clair […]

Sonnette d'alarme

Les audiences TV à Augusta en baisse mais…

La victoire de Scottie Scheffler le week-end passé n’a pas suffi à stopper l’hémorragie en termes d’audiences TV déjà bien impactées depuis le début de […]

Ryder Cup 2025

Thomas Bjørn reconduit comme vice-capitaine par Luke Donald

Après l’Italien Edoardo Molinari au mois de janvier, Luke Donald, le capitaine de l’équipe européenne de la Ryder Cup 2025, nomme à son tour Thomas […]

Victor Perez Photo by Ben STANSALL / AFP
PGA Tour

Pourquoi Victor Perez ne dispute pas le RBC Heritage ? Ou comment le PGA Tour n’a pas voulu réparer son erreur…

Victor Perez est à Punta Cana cette semaine, et non par sur le Signature Event du RBC Heritage. Alors qu’on a longtemps cru qu’il serait […]

Matthieu Pavon ©The Masters
Debriefing

Les 5 clés de la performance de Matthieu Pavon à Augusta

Pour son premier Masters, Matthieu Pavon a réussi une performance de premier plan en terminant au 12e rang, le meilleur résultat d’un Français à Augusta. […]

Tour 4

Le top 5 des plus beaux coups de la dernière journée du Masters

On vous a sélectionnés les cinq plus beaux coups de la dernière journée du Masters 2024. Coups de fers laser, chip et sortie de bunker […]

BoutierWInMaybank Yong Teck Lim Getty AFP
Tournois pros

Boutier et Delacour au Chevron Championship, Pavon finalement seul français au RBC Heritage … Tout le programme de la semaine

Cette seizième semaine de l’année s’annonce tout aussi alléchante que la dernière ! C’est au tour des féminines de disputer leur premier Majeur de la […]

Paroles de champion

Scottie Scheffler : « J’aime toujours autant la compétition »

Victorieux pour la deuxième fois en trois ans à Augusta, Scottie Scheffler confirme son statut de n°1 mondial. Bientôt papa pour la première fois, il […]

Top chef'

Scottie Scheffler, béni de Dieu

En s’adjugeant son 2e Masters, Scottie Scheffler assoit un peu plus encore son écrasante domination sur le golf mondial. Le futur père de famille n’est […]

Matériel

Dans le sac de Scottie Scheffler, vainqueur du Masters d’Augusta

Impérial ce dimanche pour enfiler sa deuxième veste verte, Scottie Scheffler a pu s’appuyer sur un sac mixte. S’il est équipé en majorité par son […]

Tour 4

Scottie Scheffler s’offre une deuxième veste verte en trois ans !

En difficulté sur les trous de l’aller, Scottie Scheffler a fait la différence sur le retour tout en bénéficiant du naufrage de ses adversaires directs, […]