La Chronique de Philippe Hermann

Une semaine trop vite passée

6 avril 2021
masters augusta pin flag Photo by Jared C. Tilton / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / Getty Images via AFP

Le 5 avril est déjà derrière nous. Il a ouvert le 85e Masters à Augusta. Comme la petite troupe de mes amis journalistes, je n’en serai pas pour la seconde fois après l’édition 2020 de novembre marquée Covid 19.

 

J’ai eu le bonheur d’évoluer un grand bout de ma vie dans le golf pour lequel j’éprouve un amour-passion, d’autant plus que j’en suis un acteur – tout petit l’acteur – plutôt que simple spectateur. Journaliste totalement dédié à cette satanée petite blanche, je n’ai pas fini de vouloir tout savoir, tout vivre pour enfin toucher l’horizon.

Le métier m’ouvrant cette porte, je me suis toujours appliqué, loin d’être le seul bien entendu, à produire la couverture la plus vivante des tournois suivis in vivo, majeurs en tête, le tout teinté d’un certain romantisme qu’inspirent les traditions du noble jeu.

 

Oiseaux Masters 2020 Photo by Patrick Smith/Getty Images

 

D’abord être admis

Pour être coopté par les papes du golf, il s’agit d’abord de savoir lire, écrire et connaître le sujet. Ne riez pas. D’aucuns se permettent le label « rédacteur-en-chef » sans carte professionnelle, sans vraie connaissance, sans décoller leur popotin d’internet, tout en pissant de la copie démarquée, ne consentant jamais au coût du moindre voyage, même low cost, pour vivre une fois au moins les quatre tours d’un majeur.

Des noms? Ce sera pour une autre fois. Rassurez-vous, ils ne sont pas de mes amis.

 

Jolly good fellows

Ainsi le journaliste qu’on aime connaît-il son “who’s who” à force de le revoir à chaque gros événement. Une communication détendue est plus facile et féconde lorsqu’on “Hi Fred, how’re you doing” ou “Hola, qué tal Isabel”…

Etre ainsi d’un tournoi de référence pose le bonhomme dans ses relations avec les pros, les “patrons” invités, les agents, les autorités, les sponsors sans trop les coller, ou les amis virtuoses du micro entre deux échappées du “TV compound”.

À Augusta, un mini-espace entre le club-house et le départ du No 1, à l’ombre d’un chêne géant, permet idéalement ces rencontres fortuites avec le monde entier du golf. Encore, faut-il y accéder, ce que le badge “Working Press” autorise.

 

photo hermann augusta

©P Hermann

Noces de perle

Au bout d’une bonne trentaine d’éditions, toujours pas rassasié en avril 2019, j’avais le sentiment de débarquer en rookie (débutant) comme de jeunes confrères pour qui l’édition précédente avait été une première, interpelés par toutes les composantes de l’événement et ses artistes, les yeux ronds, curieux de tout, pestant de ne pouvoir être aux quatre coins d’Augusta National en même temps.

Et albatros pour l’ami Romain tiré au sort pour jouer le sacro-saint parcours du Masters dans la foulée de la veste verte de Patrick Reed. Incrédule, excité comme un gosse devant l’arbre de Noël, mais le ventre noué… C’était pour le lundi matin tôt, jour habituel du vol de retour après une semaine trop vite passée.

Bien que lointain, le souvenir de mon inscription tirée au sort reste vivace. J’étais tout autant excité, mais sans trac, au départ à 07:00, trop préoccupé par une pluie diluvienne et mes doubles d’entrée avant de frôler au millimètre près le trou-en-un au No 12, puis rendre un 78 de plaisir.

 

Photo by Patrick Smith/Getty Images

 

Grands millésimes, prix ridicules

A chacun de mes Masters, en compagnie de Denis, André-Jean ou Pierre-Michel, j’ai ainsi vécu des moments indélébiles (comme la découverte en douce de la carte des vins réservée aux membres), abreuvant cette impatience d’être déjà de retour pour l’édition suivante en 2020.

«A ton âge, en rajouter une couche n’est pas sérieux», disait-on chez moi. Oui, sans doute, mais l’aimant du 84e était trop puissant pour déjà oublier les pré-réservations des vols vers Atlanta et de la maison sur Habersham où j’avais le plaisir d’héberger chaque année les signatures-golf de l’Equipe, de Golf Européen, du Figaro, du Monde et parfois même un hôte imprévu annexant le salon.

 

Vivement un 2022 sans scories

Que nous réservaient les vestes vertes en avril 2020? Une nouvelle fois, du surprenant qu’un Augusta National Golf Club, financièrement imperturbable, sait créer en seize semaines entre deux Masters. Sur des parcelles mitoyennes acquises à prix d’or, quatre trous étaient en principe modifiés pour combler un déficit de longueur bien connu.

Et après Berkman’s Place, la New Berkman’s Road, le Media Center, l’hyper Pro-Shop, un autre nouveau quartier? Jouerait-on une nouvelle balle? Qui prendrait la suite de Tiger Woods s’il devait perdre sa veste verte? Pour connaître les réponses, fallait donc y retourner.

C’est mécanique… Mais Covid-19 gommait tous les plans, additionnant les obstacles menant au report du tournoi en novembre et une victoire pour Dustin Johnson, avec une presse abandonnée et encore dans le même état pour ce 8 avril.

En pondant un roman d’amour, l’auteur décide seul de son dernier mot, heureux ou non. Exclu avec d’autres une nouvelle fois du Masters, je soupçonne fortement qu’un triste point final me soit d’ores et déjà imposé. A vérifier en janvier 2022.

 

Philippe P. Hermann
Golfers&Co

 

Photo Jared C. Tilton / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / Getty Images via AFP

Mots-clés :
The Masters
Dans la même catégorie
12 avril 2021 | TOURNOIS PROS

Demandez le programme de la semaine !

Il faudra vite se remettre des émotions du Masters puisqu’une grosse semaine golf s’annonce où l’on pourra suivre de nombreux Français sur 3 continents différents […]

12 avril 2021 | Avec PGA France

Un tournoi FFGolf début mai à la place de l’Open de France ?

Si le calendrier du golf professionnel est encore fragilisé par les mesures contre la crise sanitaire à l’instar de l’Open de France annulé la semaine […]

12 avril 2021 | Après sa victoire au Cap

Manon Gidali : « Mon objectif est de gagner encore en Afsud avant de reprendre le LET »

Pour Golf Planète, la Française Manon Gidali est revenue  sur son premier succès professionnel cette semaine au Cap en Afrique du Sud. La golfeuse de […]

Hideki Matsuyama Photo by Mike Ehrmann / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / Getty Images via AFP
12 avril 2021 | Masters, le bilan

10 stats à retenir du Masters 2021

Dix statistiques clés ou instructives à retenir de ce Masters 2021, illustrées en vidéo. Où l’on parle d’histoire, de précision, de puissance, de fleur du […]

Hideki Matsuyama Photo Jared C. Tilton / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / Getty Images via AFP)
12 avril 2021 | Masters, 4e tour

Impérial Matsuyama

Hideki Matsuyama, leader avec quatre coups d’avance à l’attaque du dernier tour, remporte ce 85e Masters de l’histoire avec un score final de 278 (-10) […]

horschel catastrophe masters 13
11 avril 2021 | Masters, 4e tour

Horschel, le 13 du malheur

Le trou n°13 est maudit pour Billy Horschel… Après ses mésaventures du samedi, il a remis ça ce dimanche à Augusta. Cette fois son coup […]

11 avril 2021 | Masters, 4e tour

10 choses à savoir sur Matsuyama

Vous connaissez mal le vainqueur du Masters 2021 ? Ces infos vous aideront à vous faire une meilleure idée sur la personnalité et le « background » […]

MASTERS AUGUSTA pin flag Andrew Redington/Getty Images/AFP (Photo by Andrew Redington / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / Getty Images via AFP
11 avril 2021 | Masters 2021

Petites infos et autres stats qu’il faut retenir du 3e Tour !

 Connaissez-vous bien Augusta ? Samedi? un trou en particulier a donné du fil à retordre aux joueurs du Masters ! Outre le Z, initiale de […]

departs 4e tour augusta
11 avril 2021 | Masters 2021

Les horaires de départ du 4e tour en Heure Française

Même avec 4 coups d’avance Matsuyama va devoir contenir les assauts de ses 4 poursuivants les plus proches pour tenter de devenir le premier japonais […]

Hideki Matsuyama
11 avril 2021 | Masters, 3e tour

Matsuyama s’offre quatre points d’avance avant le dernier tour

Malgré une interruption de jeu d’une heure vingt en raison des orages, ce 3e tour du Masters 2021 est allé à son terme. Il permet […]

horschel-13-masters
10 avril 2021 | Masters, 3e tour

Horschel, la glissade puis le miracle

Billy Horschel a fait le spectacle sur le trou n°13 lors du 3e tour du Masters. Le vainqueur du WGC match play a joué brillamment […]

numbers augusta chiffres
10 avril 2021 | Masters 2021

Stats et infos du 2e tour du Masters

Les probabilités de victoire des joueurs du top 10 aux chances de victoire des distancés au classement en passant par l’élimination pas si rare du […]

10 avril 2021 | Masters 2021

Les départs du 3e tour en heure française

Comme un symbole, deux sujets de la Reine ouvriront le bal à 15h40. Paul Casey et Ian Poulter, installés depuis de nombreuses années aux Etats-Unis, […]

9 avril 2021 | Masters, 2e tour

Rose, le monde à ses trousses

Leader jeudi soir avec quatre coups d’avance, l’Anglais Justin Rose conserve la tête du Masters à l’issue du deuxième tour. Mais la meute s’est rapprochée… […]