Innovation golf : quatre étudiants de Rouen inventent une balle bio dégradable 

27 janvier 2020

Lors de notre récente enquête sur le « Golf et l’Environnement » parue dans  GOLF PLANÈTE en octobre-novembre 2019, nous évoquions les recherches aux États-Unis sur la balle afin qu’elle soit un jour bio dégradable, limitant ainsi la pollution aquatique notamment. Nous étions loin alors de nous douter que de jeunes chercheurs  – golfeurs de surcroît – étaient au même moment entrain de cogiter dans un coin de France pour trouver la formule magique.

Aujourd’hui, ces 4 élèves ingénieurs d’UniLaSalle Rouen qui compte 62 universités de par le monde s’appellent : Pierre Delannée, Charles Cugnet, Louis Roussel et Adrien Morin ; ils viennent de remporter la finale régionale du concours Agreen Start-Up grâce à leur balle de golf durable.

Adolescents, Louis Roussel et Adrien Morin gagnaient leur argent de poche en revendant des balles de golf ramassées sur les parcours : « Avec 450 millions de balles de golf perdues chaque année en Europe et aux États-Unis, le golf est un sport très polluant ! » expliquent les étudiants.

Une dizaine d’années plus tard, le groupe continue de se passionner pour ce sport mais d’une toute autre manière. Encouragés par Olivier Perrin, enseignant en Économie, les étudiants qui suivent le Domaine d’Approfondissement Gestion des Entreprises et Entrepreneuriat décident de candidater à l’Agreen Start-Up avec une idée originale : concevoir une balle de golf dégradable. Ils ont remporté l’Agreen Startup Normandie 2019 et postulent désormais à l’Agreen Startup Summit (novembre 2020), concours international destiné à concrétiser leurs espoirs .

Pour la matérialisation du concept, le quatuor s’est appuyé sur les équipes de recherche d’UniLaSalle. Ce laboratoire valorise les co-produits agricoles en matériaux bio-sourcés avec des applications concrètes au quotidien (Emballage, bâtiment, automobile, design…).

 « Nous allons améliorer encore notre produit afin de coller au plus près des besoins des golfeurs », explique Pierre Delannée. L’objectif est bien, à terme, d’opérer une petite révolution dans le milieu du golf avec une balle écolo qui pourrait bien trouver sa place sur les parcours ! Pas de doute, le golf, aussi, a décidé de prendre sa part dans la révolution écologique . Reste que le juge de paix sera la commercialisation de cette balle qui, aux États-Unis, n’a toujours pas … décollé . La France sera-t-elle – enfin – une terre où non seulement l’on invente mais aussi où l’on produit et … l’on vend ?
C’est tout ce qu’on peut souhaiter à cette jeunesse qui veut transformer sa façon de consommer et qu’on ne peut qu’encourager.

5 questions pour bien comprendre

Golf Planète : Votre innovation concerne-t-elle une balle de golf durable ou bio dégradable ?

Louis Roussel : Il s’agit d’une balle de golf biodégradable faite à partir de maïs. Nous souhaitons réduire au maximum l’empreinte carbone de la production à la dégradation ; c’est pourquoi nous  voulons utiliser des matières végétales françaises afin d’avoir une balle de golf durable et biodégradable.

GP : Sur les 4 étudiants chercheurs que vous êtes, combien sont golfeurs ?

LR : Parmi nous 4, il y a un joueur de golf régulier et un joueur de golf occasionnel. 

GP : Quelle est la différence avec une balle traditionnelle ?

LR : Les balles de golf traditionnelles sont faites en plusieurs couches (2 ou 3 couches), au centre la matière est le caoutchouc (caoutchouc synthétique) et la partie externe est faite en polyuréthane, une matière très polluante. Notre balle respecte les caractéristiques principales d’une balle classique, c’est à dire : le poids (45 g), le nombre d’alvéoles (entre 300 et 500) et le diamètre (43mm). Cependant, notre balle n’est composée que d’une couche, elle manque donc  encore d’un peu de souplesse par rapport aux balles classiques.
Jean-Baptiste Besnier,  ingénieur , nous a orientés vers la réalisation  de prototypes en impression 3D à partir de polymères bio-sourcés  . Un polymère  bio-sourcé  signifie qu’il s’agit d’une matière faite à partir de produits issus de la nature (biomasse végétale ou animale).

GP :  Quel est sur le plan technique la chose  la plus délicate  à obtenir pour parvenir au résultat souhaité ? 

LR : La chose la plus délicate est le « ressort » que produit la balle lors de l’impact avec le club, il faut une grande résistance pour amortir  les chocs mais aussi une grande souplesse pour permettre de restituer la force et permettre à la balle d’aller le plus loin possible. 

GP :  Si vous remportez le concours, comment allez-vous vous y prendre pour la fabrication, la diffusion et la commercialisation du produit ?

LR :  Si nous remportons le concours, cela va nous permettre d’avoir encore plus de visibilité pour d’éventuels partenariats. Pour rappel, nous n’avons pas encore un produit fini,  nous cherchons d’autres matières bio-sourcées pour remplacer les composants des balles classiques. Une fois que nous allons avoir notre balle « parfaite », nous souhaitons tout d’abord la commercialiser en France afin de minimiser l’empreinte carbone et surtout dans les club-houses des golfs soucieux de l’environnement. Nous avons  d’ores et déjà déposé une enveloppe Soleau qui nous permet de protéger notre idée. Lorsque nous aurons notre balle finale, nous déposerons un brevet. 

Contact :  Louis Roussel : 06 12 19 50 60

Recueilli par Denis Machenaud

 

 

Dans la même catégorie
25 février 2020

Oman Open : les tee-times de nos 14 représentants

Voici les départs du premier tour pour nos 14 joueurs Français engagés cette semaine à l’Oman Open sur le parcours d’Al Mouj dessiné par Greg […]

Troon Stenson the Open
25 février 2020 | Majeur

L’Open Britannique de retour à Troon en 2023

Le 152e Open Championship aura lieu à Royal Troon, 100 ans après que le club du Ayrshire ait accueilli le plus ancien tournoi majeur.   […]

kyriacou
25 février 2020 | LET

La sensation Stephanie Kyriacou passe pro

La joueuse de 19 ans de Sydney a obtenu une exemption de deux ans sur le LET suite à son impressionnante victoire lors de l’Australian […]

24 février 2020 | INSOLITE

À 84 ans, elle rentre un putt et gagne une voiture !

Il n’y a pas que Patrick Reed qui a gagné ce week-end. Il y a aussi Mary Ann Wakefield, une golfeuse américaine de 84 ans, […]

24 février 2020 | Matériel

Dans le sac de Patrick Reed

Driver: Ping G400 (9°) Shaft: Fujikura Ventus Blue 6 X     Bois 3: Callaway Mavrik Sub Zero (15° modifé à 13.9°) Shaft: Aldila RIP […]

viktor hovland puerto rico
24 février 2020 | PGA Tour, Puerto Rico Open

Première victoire pour Viktor Hovland sur le PGA Tour

Le Norvégien de 22 ans Viktor Hovland a décroché son 1er titre sur le circuit américain à Puerto Rico cette nuit. Un succès logique pour […]

reed mexico wgc
24 février 2020 | WGC, Mexico, Tour 4

L’incassable Patrick Reed remporte son deuxième WGC, Hébert dans le top 20

Sous le feu des critiques depuis 3 mois et l’incident au Hero World Challenge, l’Américain Patrick Reed a trouvé les ressources pour s’imposer dimanche au […]

24 février 2020 | TECHNIQUE

Comment bien démarrer vos parties ? Le conseil du Pro Florian

Comment bien démarrer vos parties ? Ce moment suscite des émotions variées en fonction des facteurs externes. En effet, selon les situations, vous pouvez appréhender ce départ […]

24 février 2020 | ÉCONOMIE

Clubs de golf : une bonne idée (anglaise) pour avoir plus de membres !

Le club de golf Canterbury, situé dans le Kent au sud-est de l’Angleterre, a eu une bonne idée pour augmenter son nombre de membres sans […]

24 février 2020 | PGA / LPGA

Drives : les plus longs … et les plus courts sur le circuit américain

Il est bien connu que les joueurs pros balancent aujourd’hui des drives qui sont de plus en plus longs, technologie oblige aussi bien dans la […]

hebert-video-eagle-wgc-mexico
23 février 2020 | Vidéo

Eagle de 150 mètres au 14 et presque trou en 1 au 17 : Ben Hébert dans la zone

18e du WGC Mexico Championship, le Briviste nous a fait une démonstration fers en main samedi sur le retour ! Ben Hébert chirurgical avec ses […]

23 février 2020 | Cartes asiatiques

Retour sur l’Asian Tour pour Lionel Weber

L’an dernier, l’Alsacien de Mulhouse, Lionel Weber, avait décidé de revenir en Europe après 5 ans passés sur l’Asian Tour, entre 2013 et 2018. Malheureusement, […]

drive mcilroy
23 février 2020 | Décoiffant

Video : Le missile à 360 mètres de McIlroy !

Au 12 lors du 3e tour du WGC le numéro 1 mondial Rory McIlroy expédie un drive de 360 mètres sur le green ! Ça […]

justin thomas wgc
23 février 2020 | WGC, Mexico, Tour 3

Justin Thomas en tête, Hébert dans le top 20

Après McIlroy et DeChambeau c’est au tour de Justin Thomas de prendre seul les rênes du tournoi. L’Américain s’élancera avec un coup d’avance sur Patrick […]

jon rahm 61 video
23 février 2020 | WGC - Mexico

L’incroyable 61 de Jon Rahm au WGC à Mexico en vidéo

Grâce notamment à un trou en 1 au 17, l’espagnol a établi le nouveau record du parcours samedi au Club de Golf Chapultepec au Mexique lors […]

twitter premier golf league
22 février 2020 | Enfin...

Un compte twitter et un visage pour la Premier Golf League

Deux jours après la prise de position de Rory McIlroy qui ne souhaite pas faire partie de la future Premier Golf League, le voile commence […]

22 février 2020 | LET, Australian Ladies Classic, Tour 3

Une amateur australienne en tête sur le LET

La joueuse amateur de Nouvelle Galles du Sud âgée de 19 ans, Stephanie Kyriacou s’élancera avec une avance de deux coups sur l’américaine leader après […]

22 février 2020 | Vidéo

Déjà le coup le plus chanceux de 2020 ?

Un coup de fer qui plonge dans l’obstacle d’eau et qui ressort sur le green c’est le petit miracle réussi par le Sud Coréen Sungjae Im […]

M5 GPS Handle Hero with Shadow
21 février 2020 | Chariot Electrique Nouvelle génération

L’écran tactile intégré hyper pratique du nouveau chariot Motocaddy

La marque leader de chariots de golf MotoCaddy présente le premier chariot électrique à écran tactile au monde. Le modèle phare de sa nouvelle gamme […]

RORY MCILROY
21 février 2020 | WGC - Mexico, Tour 1

McIlroy devant, les Français en retrait

Revenu à la place 1ère place mondiale Rory McIlroy n’a laissé le soin à personne de prendre les commandes du seul tournoi WGC qui manque […]