La Chronique de Philippe Hermann

Une semaine trop vite passée

6 avril 2021
masters augusta pin flag Photo by Jared C. Tilton / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / Getty Images via AFP

Le 5 avril est déjà derrière nous. Il a ouvert le 85e Masters à Augusta. Comme la petite troupe de mes amis journalistes, je n’en serai pas pour la seconde fois après l’édition 2020 de novembre marquée Covid 19.

 

J’ai eu le bonheur d’évoluer un grand bout de ma vie dans le golf pour lequel j’éprouve un amour-passion, d’autant plus que j’en suis un acteur – tout petit l’acteur – plutôt que simple spectateur. Journaliste totalement dédié à cette satanée petite blanche, je n’ai pas fini de vouloir tout savoir, tout vivre pour enfin toucher l’horizon.

Le métier m’ouvrant cette porte, je me suis toujours appliqué, loin d’être le seul bien entendu, à produire la couverture la plus vivante des tournois suivis in vivo, majeurs en tête, le tout teinté d’un certain romantisme qu’inspirent les traditions du noble jeu.

 

Oiseaux Masters 2020 Photo by Patrick Smith/Getty Images

 

D’abord être admis

Pour être coopté par les papes du golf, il s’agit d’abord de savoir lire, écrire et connaître le sujet. Ne riez pas. D’aucuns se permettent le label « rédacteur-en-chef » sans carte professionnelle, sans vraie connaissance, sans décoller leur popotin d’internet, tout en pissant de la copie démarquée, ne consentant jamais au coût du moindre voyage, même low cost, pour vivre une fois au moins les quatre tours d’un majeur.

Des noms? Ce sera pour une autre fois. Rassurez-vous, ils ne sont pas de mes amis.

 

Jolly good fellows

Ainsi le journaliste qu’on aime connaît-il son “who’s who” à force de le revoir à chaque gros événement. Une communication détendue est plus facile et féconde lorsqu’on “Hi Fred, how’re you doing” ou “Hola, qué tal Isabel”…

Etre ainsi d’un tournoi de référence pose le bonhomme dans ses relations avec les pros, les “patrons” invités, les agents, les autorités, les sponsors sans trop les coller, ou les amis virtuoses du micro entre deux échappées du “TV compound”.

À Augusta, un mini-espace entre le club-house et le départ du No 1, à l’ombre d’un chêne géant, permet idéalement ces rencontres fortuites avec le monde entier du golf. Encore, faut-il y accéder, ce que le badge “Working Press” autorise.

 

photo hermann augusta

©P Hermann

Noces de perle

Au bout d’une bonne trentaine d’éditions, toujours pas rassasié en avril 2019, j’avais le sentiment de débarquer en rookie (débutant) comme de jeunes confrères pour qui l’édition précédente avait été une première, interpelés par toutes les composantes de l’événement et ses artistes, les yeux ronds, curieux de tout, pestant de ne pouvoir être aux quatre coins d’Augusta National en même temps.

Et albatros pour l’ami Romain tiré au sort pour jouer le sacro-saint parcours du Masters dans la foulée de la veste verte de Patrick Reed. Incrédule, excité comme un gosse devant l’arbre de Noël, mais le ventre noué… C’était pour le lundi matin tôt, jour habituel du vol de retour après une semaine trop vite passée.

Bien que lointain, le souvenir de mon inscription tirée au sort reste vivace. J’étais tout autant excité, mais sans trac, au départ à 07:00, trop préoccupé par une pluie diluvienne et mes doubles d’entrée avant de frôler au millimètre près le trou-en-un au No 12, puis rendre un 78 de plaisir.

 

Photo by Patrick Smith/Getty Images

 

Grands millésimes, prix ridicules

A chacun de mes Masters, en compagnie de Denis, André-Jean ou Pierre-Michel, j’ai ainsi vécu des moments indélébiles (comme la découverte en douce de la carte des vins réservée aux membres), abreuvant cette impatience d’être déjà de retour pour l’édition suivante en 2020.

«A ton âge, en rajouter une couche n’est pas sérieux», disait-on chez moi. Oui, sans doute, mais l’aimant du 84e était trop puissant pour déjà oublier les pré-réservations des vols vers Atlanta et de la maison sur Habersham où j’avais le plaisir d’héberger chaque année les signatures-golf de l’Equipe, de Golf Européen, du Figaro, du Monde et parfois même un hôte imprévu annexant le salon.

 

Vivement un 2022 sans scories

Que nous réservaient les vestes vertes en avril 2020? Une nouvelle fois, du surprenant qu’un Augusta National Golf Club, financièrement imperturbable, sait créer en seize semaines entre deux Masters. Sur des parcelles mitoyennes acquises à prix d’or, quatre trous étaient en principe modifiés pour combler un déficit de longueur bien connu.

Et après Berkman’s Place, la New Berkman’s Road, le Media Center, l’hyper Pro-Shop, un autre nouveau quartier? Jouerait-on une nouvelle balle? Qui prendrait la suite de Tiger Woods s’il devait perdre sa veste verte? Pour connaître les réponses, fallait donc y retourner.

C’est mécanique… Mais Covid-19 gommait tous les plans, additionnant les obstacles menant au report du tournoi en novembre et une victoire pour Dustin Johnson, avec une presse abandonnée et encore dans le même état pour ce 8 avril.

En pondant un roman d’amour, l’auteur décide seul de son dernier mot, heureux ou non. Exclu avec d’autres une nouvelle fois du Masters, je soupçonne fortement qu’un triste point final me soit d’ores et déjà imposé. A vérifier en janvier 2022.

 

Philippe P. Hermann
Golfers&Co

 

Photo Jared C. Tilton / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / Getty Images via AFP

Mots-clés :
The Masters
Dans la même catégorie
La plus grande compétition de la planète

US Kids Golf : c’est reparti à Lyon, Paris et Genève ! Objectif les USA !

Voici la plus belle compétition destinée aux jeunes golfeurs et golfeuses, entre 5 et 18 ans,  qui auront l’occasion de se qualifier pour une finale […]

garrick higgo ©european tour
Canary Islands Championship, Tour 4

Le sensationnel Garrick Higgo double la mise, Sciot-Siegrist aux portes du top 10 !

Tout simplement insatiable le joueur de Joburg Garrick Higgo a remporté dimanche un deuxième succès en trois tournois aux Canaries avec la bagatelle de 6 […]

Jeong-Weon KO Photo by Luke Walker / GETTY IMAGES EUROPE / Getty Images via AFP
Dimension Data Pro-Am, Tour 4

Deuxième top 15 consécutif pour Jeong Weon KO en Afrique du Sud

Après les succès à domicile des Sud Africains Brandon Stone et de JC Ritchie les deux dernières semaines c’est un autre Springboks qui s’est imposé […]

Honda LPGA

Ariya Jutanugarn crée la surprise en Thaïlande, Céline Boutier termine en beauté

La Thaïlandaise Ariya Jutanugarn est revenue de très loin pour s’imposer lors de ce Honda LPGA Thailand ce dimanche grâce à une dernière carte fabuleuse. […]

ROZNER Michael Reaves/Getty Images/AFP
Invitations

Antoine Rozner sur le PGA Tour dès jeudi !

Le Français Antoine Rozner s’est envolé ce dimanche pour les Etats-Unis où il va évoluer pendant un mois. Il a en effet reçu des invitations […]

mcilroy ©pga tour wells fargo
Wells Fargo Championship, Tour 3

Deux coups à combler pour Rory McIlroy en quête d’un triplé à Quail Hollow

La carte vierge de bogey de l’Américain Keith Mitchell offre au natif du Tennessee une marge de deux coups d’avance sur le duo de vainqueurs […]

Linxea Open ffgolf 3e Tour

Rozner en patron incontesté

Antoine Rozner a facilement montré qu’il était bien le meilleur ce samedi lors du Linxea Open disputé sur l’Albatros. Le Parisien a été le seul […]

Dimension Data Ladies Chall

Emie Peronnin passe proche de la victoire

La Française Emie Peronnin a manqué d’un petit coup le play-off pour disputer la victoire. C’est la Norvégienne Marianne Skarpnord qui a remporté cette avant-dernière […]

Jeong weon Ko
Dimension Data Pro-Am, 3e tour

Jeong weon Ko recule au leaderboard…

Flamboyant vendredi avec un magnifique 62 (-10) sans erreur, Jeong weon Ko a quelque peu coincé dans ce Moving day à George (Afrique du Sud). […]

Garrick Higgo
Canary Islands Championship, 3e tour

Higgo vise un doublé aux Canaries. Sciot-Siegrist solide 7e

Vainqueur il y a quinze jours à Las Palmas au Gran Canaria Lopesan Open avec un score total éblouissant de -25, Garrick Higgo (photo) a […]

Honda LPGA Thailand, 3e Tour

Patty Tavatanakit a toujours l’avantage, Céline Boutier recule au classement

Comme souvent, le moving day a bien redistribué les cartes. Si Patty Tavatanakit reste au sommet du classement ce samedi en Thaïlande, le dernier tour […]

Justin Thomas Photo Cliff Hawkins / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
Autorisés par la PGA

Justin Thomas s’oppose aux télémètres

La PGA America a décidé d’autoriser les télémètres pour ses championnats à l’instar du PGA Championship dans 10 jours. Le numéro 2 mondial, Justin Thomas, […]

lev grinberg us open
US Open

À 13 ans, il décroche son ticket pour la finale des qualifications de l’US Open !

Lev Grinberg n’a que 13 ans mais ce jeune joueur ne s’est pas laissé impressionner par les 6315 mètres du parcours d’Orange Tree Golf Club […]

bryson dechambeau
Aller-Retour

Persuadé d’avoir manqué le cut à Charlotte DeChambeau est rentré à Dallas !

Après avoir signé sa carte de 74 vendredi Bryson DeChambeau était convaincu de manquer le cut du Wells Fargo Championship à Charlotte. Son score de […]