Jeu lent

Adrien Saddier : « Les arbitres ne font pas assez la police »

20 avril 2023

Fléau des temps modernes, le jeu lent n’en finit plus de pourrir le golf professionnel. Les récents « exploits » de Patrick Cantlay au Masters puis au RBC Heritage ont exacerbé ce sentiment d’impunité. Adrien Saddier, membre du DP World Tour, avance des solutions et demande aux arbitres de réagir. Fermement !    

 

Les images ont fait le tour du monde. Brooks Koepka et Jon Rahm, en dernière partie du Masters, constamment en train d’attendre que le duo formé devant eux par Patrick Cantlay et Viktor Hovland daigne accélérer quelque peu le rythme. Idem le week-end passé à Harbour Town au RBC Heritage (PGA Tour) avec encore Patrick Cantlay au centre des débats, dépassant allégrement les 50 secondes autorisées pour jouer son coup, sans qu’aucun arbitre ne vienne agiter le drapeau rouge…

Une attitude qui a eu le don d’énerver le vainqueur, l’Anglais Matthew Fitzpatrick, qui partageait justement le dimanche sa partie avec l’Américain n°4 mondial. « C’est une honte, a soufflé le dernier vainqueur de l’US Open. Le problème, c’est que ça dure depuis des années et des années. Et personne ne fait rien pour changer les choses. J’estime même que c’est une perte de temps d’en parler, puisque rien ne bouge. Ce dimanche, je n’ai pas une seule fois vu un arbitre de toute la journée. Attendre comme ça indéfiniment, ça devient frustrant. »

 

 

Le mal est en effet profond au sein du golf professionnel. Pour les femmes, comme pour les hommes. Il devient aujourd’hui banal de constater que les deux premiers tours sur le PGA Tour, le plus souvent, ne parviennent pas à s’achever le jour même. Et la météo n’a rien à voir là-dedans. Un état de fait s’est installé au plus haut niveau, et personne ne semble vouloir inverser un processus qui est pourtant en train de tuer ce sport magnifique qu’est le golf. Pour nous rendre compte que le problème est profond, nous avons interrogé Adrien Saddier, l’un des plus présents sur les réseaux sociaux à combattre ce fléau. Son constat est simple. La balle est dans le camp des officiels. A savoir les arbitres. Eux seuls ont le pouvoir de « changer les choses ! »

 

Propos recueillis par Lionel VELLA

 

Patrick Cantlay aurait-il selon vous mérité un point de pénalité au Masters puis au RBC Heritage pour jeu lent ?

Oui, très sûrement. On le voit allégrement dépasser à chaque fois de 40 ou 50 secondes le temps imparti. Sur le papier, je dirais donc oui.

Alors pourquoi n’a-t-il pas écopé de cette pénalité ?

C’est ce que je dis souvent à mes potes. Les arbitres ne font pas assez la police. C’est tout. Comme je le signale souvent sur Twitter, on est un des seuls sports où le timing n’est pas respecté. Au tennis, ils ont un temps pour servir avec le chrono sous les yeux. Même chose au rugby où un temps déterminé est acté pour effectuer une transformation. A un moment, c’est aux arbitres de faire régner la loi.

Si sur un tour il (Patrick Cantlay) prend deux ou trois points de pénalité, je pense que son comportement changerait. La pénalité est selon moi plus dissuasif que l’amende financière. Surtout pour les tops players…

Matthew Fitzpatrick a déclaré à l’issue de sa victoire au RBC Heritage que ce jeu lent était épouvantable pour le golf. Vous partagez son point de vue ?

Oui, je suis assez d’accord avec lui. C’est pour moi un sacré manque de respect.

Quelles sont d’après vous les solutions à apporter à ce problème de plus en plus fréquent dans le golf professionnel ?

J’avais beaucoup apprécié l’idée d’instaurer en 2018 sur le Tour européen le Shot Clock Masters (en Autriche). Les golfeurs étaient tous chronométrés. Avec cette menace du point de pénalité en cas de dépassement de temps. Des joueurs comme Cantlay, qui a un compte en banque bien garni, prendre 2 000 dollars d’amende, ça ne va pas l’empêcher de dormir. En revanche, si sur un tour il prend deux ou trois points de pénalité, je pense que son comportement changerait. La pénalité est selon moi plus dissuasif que l’amende financière. Surtout pour les tops players…

Ce n’est pas normal, lors d’un Pro-Am le mercredi avec trois amateurs, que l’on joue en 5h00, et qu’à trois pros, le lendemain, on joue en 5h10…

Le jeu lent est-il un mal plus visible sur le PGA Tour que sur le DP World Tour ou le Challenge Tour ?

(Catégorique) Non, non… Sur le Tour européen, il est bien présent aussi ! En Inde, au mois de février, on a tourné en moyenne en 5h20 pour 18 trous. C’est affreux. Le jeu lent est partout présent. Hélas. Je me répète mais tout part des officiels. C’est à eux de faire bouger les choses. Pour n’importe quel coup, pour n’importe quelle partie, pour n’importe quel joueur, ils doivent être là, prêts à dégainer leur chrono. C’est aux arbitres de faire leur job.

Avez-vous eu récemment des discussions à ce sujet avec les représentants du DP World Tour ?

Je sais qu’avant le Covid, il y avait des réunions dans ce sens. Pour les nouveaux arrivés, notamment. Ils expliquaient en fait la même règle que lorsque vous arrivez à l’école de golf. 50 secondes pour jouer, 40 secondes si vous êtes deuxième à jouer, et puis basta. Mais depuis le Covid, on n’en parle plus. Pendant deux ans, on a été uniquement concentré sur ce virus, sur le fait que l’on puisse jouer malgré lui, tout en sécurité. Au détriment du jeu lent. Là, j’ai l’impression, parce que c’est Patrick Cantlay, on le laisse faire. Ce n’est pas normal, lors d’un Pro-Am le mercredi avec trois amateurs, que l’on joue en 5h00, et qu’à trois pros, le lendemain, on joue en 5h10… Il y a un problème quelque part. Et ce problème, c’est l’absence d’arbitre au bord du terrain.

Vous avez évoqué le Shot Clock Masters qui avait eu lieu du 7 au 10 juin 2018 en Autriche. Pourquoi cette expérience n’a-t-elle pas été renouvelée sur le Tour européen ?

Je ne sais pas. Je n’ai pas été au centre des discussions. Mais j’estime que c’est l’idée parfaite pour lutter contre le jeu lent. Après, est-ce que ça a déplu aux joueurs car, justement, ils se sentaient en stress de pouvoir peut-être prendre des points de pénalités ? En tout cas, moi, je pense que c’est la solution. Quand je joue Crans (Omega European Masters) ou l’Open de France, j’ai des amis qui me suivent. Et même eux me disent que ce n’est pas très agréable à regarder. Surtout quand ça joue au-delà de 5h00… Normalement, une partie, c’est 4h30… Donc, il y a un vrai problème !

 

Photo : Octavio Passos / GETTY IMAGES EUROPE / Getty Images via AFP

Dans la même catégorie
Interview

Rory McIlroy répond à Talor Gooch et évoque une possible fin de carrière anticipée !

Invité à s’exprimer sur l’épisode “Talor Gooch” qui estime qu’une éventuelle victoire de McIlroy au Masters en avril devra comporter un astérisque en l’absence de […]

Solheim Cup 2024

Nordqvist, Davies, Martens et Reid nommées vice-capitaines par Suzann Pettersen

Quelques jours après l’officialisation des adjointes de la capitaine américaine, Stacy Lewis, c’est au tour de la Norvégienne Suzann Pettersen (photo) de dévoiler son staff. […]

Talor Gooch PGA Tour
Majeurs

Talor Gooch ironise sur l’éventuel Grand Chelem de Rory McIlroy à Augusta (et se prend une volée de bois vert)

Vainqueur de la saison 2023 dans le classement individuel du LIV Golf, l’Américain Talor Gooch, certainement déçu de ne pas avoir été invité au prochain […]

Cognizant Classic

Matthieu Pavon associé à deux pointures du golf mondial pour les deux premiers tours du Cognizant Classic

Le numéro 1 français et leader de la FedEx Cup Matthieu Pavon fait son retour sur les fairways du PGA Tour à Palm Beach Gardens, […]

Full_Swing_Saison_2 netflix
Media

La bande annonce de Full Swing promet une saison 2 très alléchante !

Les fans de golf et de série télé n’ont plus que quelques jours à patienter pour découvrir sur la plateforme de streaming Netflix la nouvelle […]

Tiger Woods Jon Rahm Photo by Michael Owens / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / Getty Images via AFP
Interview

Jon Rahm littéralement ignoré par Tiger Woods depuis son départ sur le LIV

Le départ surprise sur le circuit dissident de Jon Rahm début décembre a été accueilli froidement par l’ex-numéro 1 mondial, Tiger Woods, comme l’a révélé […]

pavon-boutier-saddier-masters-lpga ©AFP/GETTY
PGA Tour

Matthieu Pavon avec Adrien Saddier au Masters et peut-être bientôt en double avec Céline Boutier…

De retour cette semaine sur le PGA Tour après trois semaines de repos, Matthieu Pavon disputera du 11 au 14 avril son premier Masters. Il […]

Pro Golf Tour

Mathieu Decottignies-Lafon battu en play-off à Antalya

Co-leader du Golf Mad Championship à Antalya (Turquie), Mathieu Decottignies-Lafon a dû se résoudre à affronter en play-off le Belge James Mayer de Beco après […]

Guerre des Circuits

Le LIV officialise le retour d’Anthony Kim avec une vidéo hollywoodienne

Postée sur le compte officiel de Greg Norman, la vidéo du retour d’Anthony Kim fait le tour des réseaux sociaux depuis le début de la […]

Matthieu Pavon Kevin C. Cox/Getty Images/AFP
Classement mondial

Matthieu Pavon gagne une place sans jouer. Victor Perez recule encore…

De retour à la compétition après trois semaines de repos, Matthieu Pavon (photo) occupe cette semaine la 26e place mondiale. 52e au Mexico Open, Victor […]

Règles

Pourquoi Sami Välimäki n’a pas obtenu le dégagement gratuit accordé à un autre joueur jeudi ?

Quelques minutes après la victoire de Jake Knapp face à Sami Välimäki, un point de règle intriguant a fait surface questionnant la raison pour laquelle […]

Tournois pros

Matthieu Pavon de retour aux affaires sur le PGA Tour… Tout le programme de la semaine !

Matthieu Pavon, Victor Perez et Paul Barjon lancent le « Florida Swing » à Palm Beach Gardens. Dix Français sont engagés sur le DP World Tour au […]

Jake Knapp Photo by Hector Vivas/Getty Images
Mexico Open, Tour 4

Dans la douleur, Jake Knapp décroche son premier titre sur le PGA Tour !

Parti avec une confortable avance de quatre coups mais lâché par son grand jeu, c’est au mental et en faisant preuve d’une belle résilience que […]

Asian Tour

Carlos Ortiz devant Oosthuizen et Niemann à Oman. Sébastien Gros n’avait pas passé le cut

Après David Puig, vainqueur le 18 février en Malaisie pour l’ouverture de la saison 2024 sur l’Asian Tour, c’est un autre représentant du LIV Golf […]

Jeong weon Ko Photo by JOHANNES SIMON / GETTY IMAGES EUROPE / Getty Images via AFP
Magical Kenya Open, Tour 4

Van Driel à la pointe du putter, Ko finit en trombe !

Grâce notamment à des putts longue distance, le Néerlandais Darius Van Driel a remporté son premier titre sur le DP World Tour. Un dernier tour […]

NMB Championship

Björn Åkesson abrège les débats, top 5 pour Martin Couvra

Trois tours auront suffit pour décerner le trophée du NMB Championship au Suédois Björn Åkesson. Sans avoir disputé le quatrième tour, annulé en raison du […]

Honda LPGA Thailand, Tour 4

Patty Tavatanakit s’offre un impressionnant doublé

Victorieuse il y a une semaine sur le Ladies European Tour (LET) au Aramco Saudi Ladies International, Patty Tavatanakit récidive, cette fois sur le LPGA […]

Matt Wallace & caddie Photo by Kevin C. Cox / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / Getty Images via AFP
Préparation mentale

Matt Wallace et sa technique de sioux (qui fonctionne) pour se tromper lui-même

Dans son interview d’après deuxième tour, l’Anglais Matt Wallace a expliqué comment lui et son caddie opéraient pour réussir à entamer le tournoi dans le […]

Jake Knapp Photo by Orlando Ramirez / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / Getty Images via AFP
Mexico Open, Tour 3

L’ancien “videur de boite” Jake Knapp accélère, Martin Trainer se replace

Triple vainqueur sur le PGA Tour Canada et très en vue depuis quelques semaines, Jake Knapp a pris seul la tête du Mexico Open. Il […]

NMB Championship, Tour 3

A peine lancés, les leaders interrompus par la nuit

Les conditions dantesques à la pointe sud de l’Afrique ont largement perturbé le bon déroulement du troisième tour du NMB Championship. Le vent ayant repoussé […]

Trophée Hassan-II & Coupe Lalla Meryem

L’Argentin Ricardo Gonzalez et l’Anglaise Bronte Law triomphent à Rabat

Après le Canadien Stephen Ames l’an dernier, c’est un Argentin qui a remporté cette année le Trophée Hassan-II, dorénavant étape du PGA Tour Champions depuis […]

Coupe Lalla Meryem, Tour 3

Pauline Roussin-Bouchard, 2e à Rabat derrière Bronte Law : « J’ai retrouvé mon golf ! »

Une bombe que personne n’avait prévue ! L’Anglaise Bronte Law, 28 ans, a rendu une dernière carte de 64 pour s’emparer de la 27e Coupe […]

Manuel Elvira
Magical Kenya Open, Tour 3

Van Driel et M. Elvira en tête au Kenya, les Français loin du compte

L’Espagnol Manuel Elvira (photo) et le Néerlandais Darius Van Driel sont les leaders du Magical Kenya Open après trois tours. Les Français sont loin, hors […]

Honda LPGA Thailand, Tour 3

Patty Tavatanakit prend une option. Céline Boutier contre-attaque

Co-leader vendredi soir à Pattaya, Patty Tavatanakit prend désormais seule les commandes du Honda LPGA Thailand. Auteure d’un solide 66 (-6), la Thaïlandaise compte à […]

Vidéo

Quand Ronald Rugumayo entre dans l’Histoire du golf

2 901e joueur mondial, Ronald Rugumayo est entré dans l’histoire du golf ce vendredi 23 février au Magical Kenya Open en devenant le premier Ougandais […]

Tony Finau Photo by Hector Vivas / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / Getty Images via AFP
Mexico Open, Tour 2

Ça passe pour Victor Perez, pas pour Paul Barjon. Tony Finau en approche

Deux des trois représentants français présents à Puerto Villarta disputeront les deux derniers tours de l’Open du Mexique dont le tenant du titre, Tony Finau, […]

NMB Championship, Tour 2

Dans le vent, Martin Couvra maintient le cap mais cède la tête

Le vent a rebattu toutes les cartes de scores en ce deuxième tour du NMB Championship. Parti en boulet de canon la veille, Martin Couvra […]

Coupe Lalla Meryem, Tour 2

Pauline Roussin-Bouchard à la poursuite de Maria Fassi à Rabat

Malgré un parcours aller sous la pluie et un double-bogey initial, Pauline Roussin-Bouchard a réussi une superbe deuxième journée pour bondir au deuxième rang après […]