PGA Tour

L’enfer du jeu lent, le déni du PGA Tour

16 mars 2023

Les critiques sur le jeu lent ont été ravivées lors des quatre derniers tournois du PGA Tour au cours desquels à chaque fois les premiers tours n’ont pas pu aller à leur terme. Interrogé sur ce fléau, Gary Young, l’arbitre en chef du circuit américain, a botté en touche…

 

La vitesse de jeu a été celle que nous attendions, mais il y avait trop de joueurs et trop de parties.

Cette réponse “lunaire” est signée Gary Young, l’arbitre en chef du PGA Tour tentant de justifier de façon pour le moins surprenante les problèmes à répétition provoqués par le jeu lent.

Alors que le débat sur le sujet est une vieille litanie dans le golf professionnel, il faudrait être aveugle pour nier que la situation a empiré de façon spectaculaire ces dernières semaines  sur le circuit américain.

 

Quatre à la suite

Pour la quatrième semaine de suite, sans que le jeu ait été perturbé par les intempéries, les premiers tours des tournois n’ont pas pu être bouclés dans les temps imparti.

Ce fut le cas au Phoenix Open, au Genesis Invitational, au Honda Classic et donc au Players Championship.

À chaque fois, les dernières parties du jeudi et du vendredi ne sont pas parvenues à rallier l’arrivée avant la nuit et à chaque fois le cut n’a pu être établi que le samedi matin.

 

Temps de jeu record

Sur chaque tournoi, les parties dépassent en moyenne les 5h15, mais cela ne choque plus les responsables du Circuit US, surtout pas les officiels du corps arbitral.

Seuls le public et les médias, qui se déchaînent sur les réseaux sociaux pour dénoncer cette gabegie et sensibiliser le PGA Tour pour agir.

 

 

« La vitesse de jeu au Players Championship, selon le chef des arbitres du PGA Tour, Gary Young, a été en moyenne entre 4h55 et 5h30. »

« J’ai du mal à comprendre pourquoi le jeu est suspendu par l’obscurité chaque semaine alors qu’il n’y a pas de retard lié à la météo. Soit les premiers départs sont programmés trop tard. Soit il y a trop de joueurs. Soit le jeu est trop lent. Les dernières parties n’ont pu aller seulement jusqu’au trou n°14… »

 

Un règlement inappliqué

À défaut d’être une règle officielle du golf il existe un règlement interne au PGA Tour datant de début 2020 qui stipule que les joueurs doivent taper leur balle dans un délai de 60 secondes lorsque vient leur tour de jouer, mais impossible de trouver trace d’une sanction provoquée par sa mise en application.

Il prévoit d’abord de placer sous le contrôle du chronomètre un groupe signalé lent ou en retard, puis d’infliger un coup de pénalité à un joueur reconnu coupable de dépassement du délai imparti, et cas de récidive le joueur risque la disqualification.

Porteuse d’espoir en son temps, cette politique semble être totalement ignorée par les stars du PGA Tour qui continue d’agir à leur bon vouloir sans jamais être pénalisées.

Ainsi, devant les caméras de télévision et donc devant les spectateurs du monde entier, Justin Thomas a mis 2’50 » pour taper son 2e coup sur le dernier trou de son 2e tour au TPC Sawgrass, puis encore 2’15 » pour déclencher son chip depuis le bord du green… En toute impunité.

Ce que le PGA Tour semble oublier, c’est que le golf professionnel vit un moment charnière de son existence.

L’arrivée du LIV Golf et son format exhibition est une menace pour les tournois traditionnels. Pour leur attrait. On n’ira pas jusqu’à dire que le concept du “Golf, but louder” est attractif (loin s’en faut !), mais le circuit financé par le Fonds Public d’Investissement saoudien a incontestablement “décapité” le circuit américain de plusieurs de ses têtes d’affiche.

 

Plus rapide avec un champ réduit ? Pas sûr !

Pour contrer cet exode, Jay Monahan, le boss du PGA Tour et le comité des joueurs où Rory McIlroy se montre très actif, ont décidé la mise en place de tournois à champ réduit sans cut et richement dotés en 2024.

Mais même si les premiers tours de ces épreuves se finiront sûrement avant la nuit, puisqu’il y aura moins de concurrents sur la ligne de départ, les joueurs continueront à n’en pas douter de dépasser allègrement les 5 heures de jeu.

Or, le spectacle en souffre beaucoup. Jay Monahan a reconnu que la réalisation proposée par NBC lors du Honda Classic avait été problématique. Trop de publicités, pas assez de coups de golf alors qu’une bonne dizaine de joueurs se disputait la victoire le dimanche. «A l’avenir, nous allons nous assurer que les fans de golf puissent voir un maximum de coups importants, en direct. »

C’est bien… Mais pas suffisant…

Même les puristes, les plus mordus finissent par se lasser de suivre des parties de golf qui durent 5h30 et des retransmissions à rallonge.

Une conversation entre le joueur et son caddie peut parfois se révéler intéressante, mais il est inconcevable que celle-ci s’éternise comme ce fut le cas entre Jim Bones Mackay et Justin Thomas la semaine passée. Ce ne doit pas être un prétexte pour autoriser ce genre de palabres.

Un spectacle télévisuel en baisse

D’un point de vue mathématique : 5h30 de jeu, c’est 330 minutes, divisées par 3 joueurs, soit 110 minutes par joueur pour, disons, 72 coups : cela fait une moyenne de 1’30 » par coup. Bien sûr il ne faut pas omettre le temps nécessaire pour se rendre d’un point à un autre mais on peut imaginer que ce temps consacré au trajet est compensé par les quelques “tap in”… (les putts très courts que les joueurs jouent dans la foulée de leur putt précédent.)

Si les progrès de la technique (tracers, drones, images 3D) ont rendu le spectacle devant son petit ou grand écran plus attrayant, ce rythme du jeu interminable est parfois insupportable.

 

Des joueurs déconnectés

L’ancien directeur de l’European Tour George O’ Grady au début des années 2010 expliquait régulièrement que le “Slow Play” allait tuer le jeu. Il n’avait pas tort. Avec John Paramor le célèbre arbitre récemment décédé il s’était fixé comme objectif de sensibiliser les joueurs sur les bonnes pratiques. Que ce temps semble loin.

Qu’il s’agisse du vent “tourbillonnant”, du toujours plus précis calcul des distances (autorisez les jumelles SVP !), l’attaque des par 5 en “sur-régulation” ou des forts enjeux tout est prétexte à autoriser les officiels à se montrer “coulant”.

Le PGA Tour n’est pas le seul coupable, puisque le record en la matière a sans doute été atteint lors du dernier Open britannique avec plus de 6h de jeu pour 18 trous ! Mais le circuit américain, qui dans cette période troublée se vante de “laver plus blanc que blanc” et d’être le grand défenseur des valeurs et de l’histoire du golf, ne fait rien pour endiguer un fléau qui a aussi un impact important sur le golf amateur.

 

L’exemple du tennis

En se dressant contre le jeu lent et en se montrant plus inflexible avec les joueurs le PGA Tour redoute-t-il d’encourager leur départ sur le LIV ? C’est possible mais reconnaissez que ce serait dommage car des solutions existent. 

Elles sont même assez simples à mettre en oeuvre.

Un préposé au chronomètre pour chaque joueur (il y a bien des spotters, pourquoi ne pas imaginer des bénévoles suivant chaque partie avec des panneaux sur lesquels défilerait le temps qu’il reste au joueur pour jouer son prochain coup ?). Des sanctions automatiques : un avertissement puis des coups de pénalité.

En tennis le pas a été franchi il y a bien longtemps avec l’instauration du chronométrage entre chaque service. Pourquoi ne pas s’en inspirer ? Le PGA Tour a largement les moyens de mener cette lutte aussi cruciale pour sa survie que le combat qu’il a engagé contre le LIV. Ne manque qu’une véritable volonté.

 

©PGA Tour

Dans la même catégorie
0PRBLMC GP
Interview - Lalla Meryem Cup

Pauline Roussin-Bouchard : « À la recherche d’un déclic ! »

Présente à la 27e Lalla Meryem Cup qui débute jeudi, pour jouer une saison complète sur le LET après deux ans sur le LPGA, Pauline […]

Tiger Woods Charlie Woods Photo by Mike Mulholland / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / Getty Images via AFP
PGA Tour

Charlie Woods au départ des qualifications d’un tournoi du PGA Tour

Charlie prend la relève ! Une semaine après l’abandon de Tiger Woods pour son retour sur le PGA Tour, le circuit américain vient d’annoncer que […]

Joaquin Niemann ©pga tour
The Masters

Olesen, Niemann et Hisatsune invités à jouer le Masters

Trois joueurs internationaux se sont vu décerner une invitation pour disputer l’édition 2024 du Masters, alors qu’ils ne sont pas qualifiés. Le Danois Thorbjørn Olesen, […]

Club House augusta national Photo by JEFF HAYNES / AFP
Augusta National

Masters : le par 5 du 2 devient le trou le plus long du parcours

Dans une politique de rénovation de certains trous de l’Augusta National Golf Club entreprise depuis 2022, le tee de départ du trou n°2 (par 5) […]

Stacy-Lewis-solheim cup Photo by Stuart Franklin/Getty Images/afp
Solheim Cup 2024

Pressel, Stanford, Creamer et Lincicome nommées vice-capitaines par Stacy Lewis

Stacy Lewis, la capitaine américaine de Solheim Cup, a sélectionné Morgan Pressel, Angela Stanford, Paula Creamer et Brittany Lincicome comme vice-capitaines pour la prochaine édition […]

Come-back

Sergio Garcia annonce son intention de revenir sur le DP World Tour pour jouer la Ryder Cup 2025

Dans un entretien accordé à Rick Shiels (The Rick Shiels Golf Show) au mois de novembre mais rendu public que cette semaine, Sergio Garcia déclare […]

0_H9HassanII Golf Planète
Trophée Hassan-II

Les champions et les championnes de retour au Trophée Hassan-II et à la Coupe Lalla Meryem

La 48e édition du Trophée Hassan-II marque la présence des meilleurs golfeurs de plus de cinquante ans du circuit américain du PGA Tour Champions, pour […]

CabreraandCaddy Golf Planète
Trophée Hassan-II

Angel Cabrera : « Je devrais normalement jouer le Masters »

Angel Cabrera, 54 ans, est à Rabat où il se prépare à jouer le Trophée Hassan-II pour le compte du PGA Tour Champions. L’Argentin, qui […]

Règles

Quand les règles jouent sur les mots. La balle d’Hideki Matsuyama bouge, le Japonais pas sanctionné

Les images en gros plan de la balle d’Hideki Matsuyama bougeant à plusieurs reprises lorsque celui-ci adresse la balle sur un chip au trou numéro […]

0HerbinCLM Golf Planète
Interview - Lalla Meryem Cup

Céline Herbin : « Je vais enfin découvrir le parcours bleu de Dar es Salam »

Arrivée lundi après-midi à Rabat après une nuit dans l’avion en provenance d’Arabie saoudite, l’expérimentée Céline Herbin s’apprête à découvrir le parcours bleu de Dar […]

DP World Tour

Le Korea Championship décalé d’avril à… fin octobre

Pour l’instant toujours prévu du 18 au 21 avril dans le calendrier du DP World Tour, le Korea Championship va être décalé à la fin […]

Challenge Tour

Andoni Etchenique : « Un combat avec soi-même »

Le jeune Basque de 25 ans, originaire de Saint-Pée-sur-Nivelle (64), disputera cette semaine sa deuxième épreuve de la saison sur le Challenge Tour. Il avait […]

Gains

Combien chaque joueur a-t-il gagné au Genesis Invitational ?

Grâce à son succès dans le très richement doté 3e Signature Event de la saison, Hideki Matsuyama a enregistré dimanche son plus gros gain en […]

Classement mondial

Matthieu Pavon perd une place au classement mondial, Matsuyama fait son retour dans le top 20

Pas de grands bouleversements dans le top 10 mondial puisque Rory McIlroy ne profite pas du 3e Signature Event de la saison pour réduire l’écart […]

Tiger Woods Ross Kinnaird/Getty Images/AFP
PGA Tour

Abandons à répétition : quel avenir pour Tiger Woods ?

Pour la troisième fois depuis son retour après son accident de voiture, Tiger Woods a dû se résoudre à abandonner au cours d’un tournoi. Cette […]

PerezNoRC Stuart Franklin Getty AFP
Tournois pros

Trois Français sur le PGA Tour, Céline Boutier en Thaïlande… Tout le programme de la semaine

Toujours sans Matthieu Pavon, au repos, mais avec Victor Perez, Paul Barjon et Martin Trainer, le PGA Tour effectue une escale au Mexique. Le DP […]

Hideki Matsuyama Photo by Michael Owens / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / Getty Images via AFP
The Genesis Invitational, Tour 4

Matsuyama, la charge héroïque !

On attendait Patrick Cantlay, leader lors des trois premiers tours, ou Xander Schauffele, ou Will Zalatoris. C’est finalement le revenant Hideki Matsuyama, auteur d’une charge […]

Dimension Data Pro-Am, Tour 4

Grande première pour David Ravetto !

Dimanche de première pour le clan français en Afrique du Sud ! David Ravetto, 26 ans, s’offre le tout premier tournoi professionnel de sa carrière […]

Guerre des circuits

« Une ‘Champions league’ qui réunirait les 80 meilleurs joueurs du monde », le nouvel ordre mondial imaginé par McIlroy

Interrogé sur l’avenir du golf mondial lors du Genesis Invitational, Rory McIlroy a fait part de ses idées pour le futur du golf, lorsque la […]

tavatanakit lpga
Aramco Saudi Ladies International, Tour 4

Patty Tavatanakit, trois ans plus tard

A 24 ans, la Thaïlandaise Patty Tavatanakit remporte le deuxième titre de sa jeune carrière sur un tour principal. Cette fois, c’est l’Aramco Saudi Ladies […]

malaysian-open-qualifiers puig @randa
The Open, Qualifications

3 nouveaux qualifiés pour The Open à Troon !

Dans le premiei tournoi de l’Asian Tour disputé en Malaisie, trois joueurs en ont profité pour décrocher leur billet pour le 4e Majeur de la […]

PATRICK CANTLAY ©PGA Tour
The Genesis Invitational, Tour 3

Cantlay toujours en maîtrise à Riviera mais…

Patrick Cantlay a vu son avance de cinq coups réduite à deux unités avant le dernier tour à Pacific Palisades. Ses deux compatriotes Xander Schauffele […]

RavettoDunhillT1 Warren Little / Getty / AFP)
Dimension Data Pro-Am, Tour 3

Ravetto touche au but, Hébert et Pineau dans le top 3

Trois Français à la lutte pour le titre. Le troisième tour du Dimension Data Pro-Am en Afrique du Sud a confirmé les très belles dispositions […]

BarjonKFT623 Sean M. Haffey/Getty Images/AFP
PGA Tour, Open du Mexique

Trois Français au départ du Mexico Open à Puerto Vallarta

La liste des joueurs retenus pour disputer le 8e tournoi de la saison la semaine prochaine à Puerto Vallarta a été officialisée ce vendredi et […]

Jordan Spieth Photo by Harry How / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / Getty Images via AFP
Règles

Pourquoi Jordan Spieth a-t-il été disqualifié du Genesis Invitational ?

Une infraction bien connue, commise le plus souvent par inattention, et qui aurait pu lui valoir une sanction moins sévère si cela n’avait pas été […]

The Genesis Invitational, Tour 2

Cantlay s’échappe avec cinq coups d’avance à Pacific Palisades

Déchaîné avec son jeu de fers et son putter, Patrick Cantlay s’est octroyé cinq coups d’avance à l’issue du 2e tour du Genesis Invitational. La […]

The Genesis Invitational, Tour 2

Malade, Tiger Woods abandonne

Victime de symptômes grippaux, Tiger Woods a dû se résoudre à abandonner après quelques trous lors du 2e tour du Genesis Invitational. Sa rentrée est […]

Dimension Data Pro-Am, Tour 2

David Ravetto prend le pouvoir. Pierre Pineau à deux coups derrière…

Quinzième jeudi soir à cinq longueurs du leader, Bryce Easton, David Ravetto (photo) s’empare à -10 (134) des commandes du tournoi grâce à un très […]