The Players, Tour 4

L’incroyable Mr Smith triomphe à Sawgrass

15 mars 2022
Cameron Smith SAM GREENWOOD / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / Getty Images via AFP

Auteur d’une époustouflante démonstration sur les greens l’Australien Cameron Smith, s’est finalement imposé lundi au terme d’un Players Championship largement perturbé par la météo. Malgré une ultime frayeur au 18, le nouveau n°6 mondial s’adjuge son deuxième succès de l’année, le plus important de sa jeune carrière et empoche le jackpot de 3,6 millions de dollars !

 

Ce n’était pas la plus belles éditions du Players Championship. Deux premiers jours ensevelis ou presque sous les eaux, plus de la moitié des favoris passés à la trappe en raison d’un tirage défavorable et de conditions de jeu épouvantables le samedi après-midi , et puis une dernière partie lundi, composée de joueurs au pedigree modeste, qui allait avoir bien du mal à soulever l’enthousiasme du public américain.

Malgré trois bons tours l’Indien Anirban Lahiri 322e joueur mondial, l’Américain Doug Ghim 252e joueur mondial et le Colombien Sebastien Munoz 66e joueur mondial n’avaient en effet clairement pas les faveurs des observateurs et des rares spectateurs revenus suivre lundi, le dernier chapitre du tournoi phare du PGA Tour.

Ceux qui avaient plutôt misé pour la partie du n°1 mondial Jon Rahm et du tenant du titre Justin Thomas dans l’espoir de vivre des émotions fortes sont aussi restés sur leur faim. Le premier a craqué dès le trou n°4 (un 9 synonyme de quintuple bogey, son pire score sur un trou en tournoi) et le second est resté très discret, incapable d’enclencher la machine à birdies.

 

Trou en un et albatros

Mais la magie du TPC Sawgrass a tout de même opéré avec une dernière journée haletante.

Côté coups d’éclat, signalons le deuxième trou en un de la semaine réussi le matin par Viktor Hovland ou encore l’albatros au tout début de quatrième tour signé Russell Henley, au trou n°11 (malheureusement manqué par les caméras).

Pour la bonne bouche, on n’oubliera pas la sublime carte finale de 63 (record du parcours égalé) signée Dustin Johnson avec un coup de wedge rentré pour eagle sur son 72e trou. En souplesse. Façon DJ.

 

Smith dans son jardin

Et puis surtout il y eut cette bataille pour la victoire et ces multiples rebondissements en haut du leaderboard jusqu’aux derniers trous.

Le premier à sonner la charge fut le futur vainqueur, Cameron Smith, auteur d’un départ canon avec quatre birdies sur ses quatre premiers trous.

Fin connaisseur de l’endroit et de ses pièges, puisque depuis qu’il s’est établi en Floride il s’entraine ici la plupart du temps, l’Australien semblait complètement à son affaire sur des greens qu’il connait comme sa poche.

Mais après un 5e birdie en 6 trous, trois bogeys consécutifs du 7 au 9 sont venus enrayer la belle mécanique du natif de Brisbane.

L’Anglais Paul Casey, puis le chaud bouillant Keegan Bradley (quatre birdies de suite du 9 au 12), en ont profité pour revenir à sa hauteur. L’Américain était notamment désireux d’effacer sa sévère pénalité de deux coups reçue au 2e tour.

Dans la dernière partie seul l’indien Lahiri, parvenait à se montrer menaçant. Après une vilaine sortie de route au 8 (double bogey), il réussit à se relancer avec un eagle au 11 et se mêla à la lutte pour la victoire jusqu’au dernier chip.

 

Un putting de folie

Au total près d’une dizaine de joueurs sont restés en position de s’imposer jusqu’à l’entame du retour lorsque les choses ont commencé à se décanter.

Le moment choisi par Smith, l’incroyable Mr Smith, pour reprendre son ahurissante leçon de putting là où il l’avait laissée 4 trous plus tôt.

Avec 42 fois “un-putt” sur l’ensemble du tournoi, le nouveau n°6 mondial a largement battu le précédent record du tournoi pour un vainqueur. (KJ Choi 38 un-putt en 2011).

 

 

Casey monsieur Poisse

Après ses trois bogeys de rang, Smith est donc reparti de plus belle alignant à nouveau quatre birdies de suite !

Après 13 trous, le joueur à “la coupe mulet” comptabilisait 9 birdies, trois bogeys et un seul par.

Une carte complètement dingue digne du génial architecte Pete Dye et de son parcours bâti pour le “show”. Au 14 et 15, Cam Smith rentrait encore 4m et 3m pour le par… 

Vint alors le tournant du tournoi. Tandis que Bradley concédait un “trois-putts” au 17 et noyait ses derniers espoirs dans l’eau du 18, Smith, lui, embarquait complètement à gauche sa mise en jeu du 16. (pour les fans de stats l’australien n’a touché que 43% des fairways cette semaine, soit le plus petit total de tous les joueurs ayant franchi le cut…).

Dans la foulée, Casey tapait un coup parfait… Mais sa balle se ficha dans une marque de pitch plein fairway et laissée là par un joueur indélicat d’un groupe précédent.

Un coup du sort malheureux pour l’Anglais dans l’incapacité d’attaquer ce par 5 en deux en plein “money time… ”

Cruel mais finalement à l’image d’un tournoi où les aléas, climatiques principalement, ont eu tendance à prendre le pas sur la performance.

 

Avec deux coups d’avance sur Casey et Lahiri, il restait à Smith à négocier les terribles trous 17 et 18 sans partir à la faute pour inscrire un cinquième tournoi du PGA Trou à son palmarès.

Le stress du 17 et de son effrayant green en île, vous dites ? Que nenni ! pas pour Cam Smith ! Aligné droit sur le drapeau l’Aussie planta le mât pour signer comme à la parade son 10e birdie du jour. Epatant. Trois coups d’avance.

 

Ultime rebondissement

Plus prudent sur le trou suivant, sans doute trop, Smith envoyait son drive très à droite au 18. Un coup de recentrage en direction du fairway s’imposait. Mais sa balle “punchée” traversait tout le fairway et glissait dans l’obstacle d’eau.

De son côté Lahiri signait un bon birdie au 17, pour se laisser une chance d’inverser in-extremis le cours de l’histoire.

 

 

Mais l’impassible moustachu trouvait les ressources pour sauver le bogey, d’une approche de 50 mètres déposée au drapeau et au bout d’un putt qui ne faisait aucun doute. Au total il n’aura eu besoin que de 10 putts pour boucler les 9 derniers trous. 

Lahiri laissait lui passer sa chance d’aller chercher un play-off, avec un coup de fer trop tenu. Fin du suspense… Cam Smith pouvait enlacer les siens arrivés d’Australie une semaine auparavant, après 2 ans et demi d’éloignement forcé pour cause de pandémie.

Mais malgré les orages, malgré le vent, le froid glacial du dimanche matin et un final le lundi sans beaucoup de public, le “Players” a quand même encore une fois offert du grand spectacle. Des émotions. Et un grand vainqueur.

 

 

Un vainqueur très ému à l’évocation des retrouvailles avec sa famille.

Ses parents, sa sœur, tenus à l’écart du fils prodige pendant deux très longues années. L’attente… comme pour souligner que ce tournoi qu’on pensait “interminable”, au sens premier du terme, a fini par trouver son épilogue.

 

 

Le résumé vidéo du 4e tour

 

Le leaderboard

 

©PGA Tour

 

Dans la même catégorie
Terre Blanche Ladies Open, Tour 3

Sara Brentcheneff, 16 ans, deuxième à Terre Blanche

L’amateure Sara Brentcheneff a frôlé la victoire ce dimanche à Terre Blanche. La Suédoise Anna Magnusson s’est emparée de la mise grâce à une belle […]

Météo

Pas de vent, du soleil… Ça va envoyer du lourd aujourd’hui à Augusta

Les rescapés du cut vendredi espéraient enfin vivre une telle journée ! Du soleil, de la chaleur et, surtout, pas de vent. De quoi s’en […]

Tour 4

Le top 5 des enjeux pour Matthieu Pavon avant la dernière journée à Augusta

Matthieu Pavon aborde le dernier tour du Masters à une excellente 16e place. Pour sa première participation, il pourrait battre quelques records en cas de […]

Tee times

Matthieu Pavon avec Sepp Straka pour un dernier tour qui promet…

Matthieu Pavon, pour son premier Masters, aura partagé ses quatre tours avec trois membres de la dernière équipe européenne de Ryder Cup à Rome. L’Anglais […]

Tour 3

Scheffler prend une toute petite option. Pavon en quête d’un historique top 10

Ultra grand favori de ce Masters 2024, Scottie Scheffler confirme son statut en prenant seul à -7 (209) les commandes du tournoi avant le dernier […]

Tour 3

Matthieu Pavon : « J’aimerais juste finir ce tournoi sous le par… »

Auteur d’une carte de 74 (+2), Matthieu Pavon recule à la 16e place du Masters. A +1 (217), le Français n’est qu’à deux coups du […]

Tour 3

Le top 5 des coups du 3e jour à Augusta

La troisième journée du Masters a été un véritable « Moving Day » avec de nombreux changements de leadership mais aussi, à l’image de Scottie Scheffler et […]

Tour 3

Rory McIlroy et Jon Rahm, en panne sèche

Deux des nombreux favoris à la victoire cette semaine à Augusta n’ont plus aucune chance de l’emporter avant même le dernier tour ce dimanche. Rory […]

Dotation

Combien vont-ils gagner ?

Combien va gagner le vainqueur du Masters ? Le tournoi est doté au total de 20 millions de dollars. Découvrez la répartition des gains pour […]

Tour 3

Danny Willett, l’improbable vainqueur en 2016, est dans le coup pour la gagne

Opéré de l’épaule juste après le BMW PGA Championship à la mi-septembre 2023, son absence devait osciller entre 12 et 18 mois. Présent cette semaine […]

Météo

Le vent va encore souffler ce samedi à Augusta…

Si on ne renouera pas avec les cadences infernales de la veille, le vent sera une fois encore une clé importante de ce Moving Day […]

Tour 2

Le vent les a rendus fous : Viktor Hovland manque 10 cm !

Les rafales de vent qui ont balayé l’Augusta National toute la journée de vendredi ont eu parfois raison des nerfs des champions, à l’image de […]

Tour 2

Le top 5 des coups du 2e jour à Augusta

La deuxième journée du Masters s’est jouée dans des conditions dantesques, avec un vent violent. Les champions ont souffert à Augusta, mais certains ont quand […]

Tee times

Pavon en très belle compagnie ! Les parties du 3e tour à ne pas manquer

Un petit air de Ryder Cup Europe flottera au-dessus de la paire Ludvig Åberg-Matthieu Pavon ce samedi Augusta. Le Suédois et le Français sont associés […]

Tour 2

Jeu de massacre à Augusta. Homa, DeChambeau et Scheffler résistent. Pavon aussi…

Le 2e tour du Masters 2024 s’est achevé quasiment à la tombée de la nuit. Dans des conditions de jeu très difficiles en raison d’un […]

Tour 2

Tiger Woods, un nouveau cut pour entrer dans l’histoire du Masters

Après avoir joué 73 (+1) ce vendredi matin, Tiger Woods a enchaîné avec un bon 72 (par) malgré des conditions de jeu rendues difficiles par […]

Zone mixte

Matthieu Pavon : « Je m’aligne toujours pour gagner le tournoi… »

Malgré un vent omniprésent et tourbillonnant ce vendredi à Augusta, Matthieu Pavon, après un 70 (-2) bouclé dans la matinée, a signé une carte de […]

Open PGA de Mont-de-Marsan

Augustin Holé s’impose à Mont-de-Marsan

Auteur d’un excellent 65 (-6) ce vendredi, Augustin Holé a remporté l’Open PGA de Mont-de-Marsan en play-off face à Pep Angles Ros et Théo Boulet. […]

Tour 1

Jordan Spieth se saborde avec un quadruple bogey

Quadruple bogey… Jordan Spieth a commis un quadruple bogey sur le trou n°15 de son premier tour du Masters. Une mésaventure qui rappelle celle qu’il […]

Masters champion Scottie Scheffler ©The Masters
Tour 1

Le top 5 des coups du jour à Augusta

La pluie, puis le vent… La météo de la première journée du Masters n’a pas facilité la tâche des champions, mais ils ont quand même […]

Tour 1

Matthieu Pavon réussit son entrée au Masters avec un très solide 70 (-2) !

Pour ses débuts dans l’antre de l’Augusta National, Matthieu Pavon s’en sort très bien puisqu’il signe ce vendredi matin un excellent 70 (-2) avec trois […]

Tour 1

DeChambeau leader provisoire, Scheffler juste derrière, Pavon au contact… avant la nuit

Comme redouté, le premier tour du Masters 2024 n’a pu aller à son terme, stoppé par la tombée de la nuit. Bryson DeChambeau est un […]

Tour 1

Bryson DeChambeau frappe très fort d’entrée…

Convoqué en partie 5 à 11h18 (17h18 en France), Bryson DeChambeau a tout simplement signé sa meilleure carte au Masters en huit participations. Un 65 […]

Bad luck

Tiger Woods va-t-il résister à la pluie et au vent ?

Présent cette semaine à Augusta pour son 26e Masters, Tiger Woods ne bénéficie pas du meilleur draw possible, rendu un peu plus compliqué encore avec […]

Premier tour

Le jeu retardé à Augusta en raison de la pluie. Coup d’envoi prévu à 10h30 locale (16h30 en France)

Les fortes précipitations qui s’abattent depuis le milieu de la nuit sur Augusta obligent l’organisation du 88e Masters de l’histoire à reporter les départs du […]

Présentation

Vers un duel Scheffler-McIlroy ?

La lutte tant attendue entre les deux grands favoris de ce Masters 2024 s’annonce épique. Réussiront-ils à confirmer leur statut alors qu’une bonne demi-douzaine de […]

Cadeau empoisonné

Le Par 3 Contest pour Rickie Fowler, Matthieu Pavon se contente d’un +4 (31)

Avec un score total de 22 (-5), Rickie Fowler décroche la victoire dans le très champêtre concours de par 3. Il devance de deux coups […]

Pluie et orages

La météo s’annonce chaotique ce jeudi pour le premier tour à Augusta

Le premier tour de cette 88e édition du Masters sera fortement perturbé par les éléments. Pluie, orages et vent sont attendus dès la matinée. Pas […]