Ryder Cup 2021

Historique et écrasante victoire des USA dans la 43e Ryder Cup

27 septembre 2021
ryder-victoire-usa-team-trophy-triump

Il n’y a pas eu de miracle, de la même façon qu’il n’y a pas eu de match. L’armada américaine a littéralement écrasé une bien faible équipe européenne à des années-lumières de ce à quoi elle nous avait habitués ces deux dernières décennies. L’histoire retiendra que c’est Collin Morikawa qui a inscrit le demi-point décisif de la victoire des hommes de Steve Stricker. Tout un symbole à l’heure de l’avènement d’une nouvelle ère.

 

4h45 c’est le temps qu’il aura fallu aux joueurs américains pour faire entendre raison à leurs homologues du vieux continent. Le temps que le match 5, celui de Collin Morikawa et de Viktor Hovland, les deux plus jeunes joueurs de chaque camp, s’achève par un nul au 18.

la première pierre d’une longue histoire avec cette compétition

Bryson DeChambeau

Quelques minutes auparavant le Californien vainqueur de l’US PGA et de The Open au cours des 14 derniers mois avait ”tué le game” (comme disent ceux qui n’ont pas encore 25 ans) d’un coup de fer magistral de 200 mètres au 17 lui assurant virtuellement le 1/2 point du match nul avant même le redoutable 18 du splendide parcours de Whistling Straits.

Le tableau de score passa alors à 14,5 à 6,5 et Padraig Harrington, dont on devinait qu’il était résigné depuis longtemps, pouvait enfin capituler. 

 

À nouvelle ère, nouvelle génération

La tactique d’un autre temps de l’Irlandais qui consistait à lancer d’entrée ses meilleurs éléments pour réduire rapidement l’écart afin d’entretenir l’espoir d’un impossible exploit venait de faire “pschittt”.

À l’image de la fantomatique et vieillissante équipe européenne complètement dépassée pendant 3 jours par une formation américaine affichant une insolente moyenne d’âge de 29 ans.

 

Stricker le visionnaire 

La Ryder Cup venait elle d’entrer dans une nouvelle ère que Steve Stricker avait lui parfaitement anticipée.

3 semaines auparavant quand le Skipper Américain complétait sa sélection, dans laquelle s’étaient qualifiés 4 joueurs nés après 1990, avec 4 autres joueurs de moins de 30 ans parmi lesquels 3 rookies, “Paddy” misait sur la veille garde européenne en sélectionnant Sergio Garcia (41 ans), Ian Poulter (45 ans) et son compatriote Shane Lowry (34 ans).

 

Les Espagnols jettent l’éponge

Dimanche Garcia, le recordman de matchs gagnés (25) et au nombre de points marqués (28,5) dans l’histoire de la compétition, a semblé impuissant face à la toute-puissance de Bryson DeChambeau auteur d’un eagle au 1 après avoir pris le green sur sa mise en jeu de ce par 4 de 341 mètres.

Jamais l’Espagnol ne reviendra au score et s’inclinera au 16, 3&2. Une défaite logique pour un joueur certainement éreinté nerveusement et physiquement par ses joutes aux côtés de son compatriote Jon Rahm pour ramener 3 des 4 petites victoires du clan européen dans les 16 matchs de doubles des deux premiers jours.

 

La logique respectée 

Quelques minutes plus tôt, sur le trou précédent, c’est Scottie Scheffler qui avait fait mordre la poussière pour la première fois de la semaine au numéro 1 mondial Jon Rahm.

Auteur d’un départ canon le rookie de 25 ans avait littérairement pris à la gorge le Basque avec 4 birdies d’entrée. Jamais il ne relâcha l’étreinte et infligea un sévère 4&3 au meilleur joueur du camp d’en face pour remettre les deux équipes à égalité dans la session de simples.

Le reste découle d’une logique implacable à une ou deux exceptions près. Les Américains étaient plus forts. Sur le papier et sur le terrain !

Leur victoire 19-9. la plus large depuis l’arrivée des continentaux dans la formation européenne en 1979, est à l’image de la domination américaine sur l’échiquier du golf mondial.

Les “20 glorieuses” de l’Europe du golf  (7 victoires dans les 9 éditions précédentes)  appartiennent au passé.

 

Le sursaut et les larmes de Rory

Alors même si Rory McIlroy, terriblement défaillant en doubles, a mis un point d’honneur à inscrire le premier point de la journée en s’imposant dans le premier match face au Champion Olympique Xander Schauffele, ce ne fût qu’un épiphénomène.

Un sursaut d’orgueil pour le Nord-Irlandais ému et conscient de sa responsabilité dans la tournure des événements.  

Lui aussi a compris que quelque chose d’irrévocable et d’inéluctable venait de se produire sous ses yeux. 

Si longtemps couvé par les Westwood, Montgomerie, Rose, Poulter, Clarke et consorts McIlroy n’a pas su endosser le rôle de leader d’équipe qui lui revenait.

Ses larmes lors de son interview d’après match racontent l’histoire de la fin de la génération qui l’a vu grandir et l’incapacité du fils prodige à reprendre le flambeau à l’heure où une page se tourne.

La destinée de l’équipe européenne et de sa fabuleuse épopée c’est aussi son destin. Il est censé être le trait d’union et a failli.

 

Westwood et Poulter finissent en beauté

Pour ce qui sera sans doute leur dernière Ryder Cup, Lee Westwood et Ian Poulter se sont offerts un dernier baroud d’honneur. Une dernière rasade d’adrénaline avec une victoire de prestige pour clore un chapitre inoubliable de leur vie de joueur.

Certainement amenés à prendre les rênes d’une sélection européenne dans les années à venir les deux anglais ont redoré, dimanche, leurs blasons respectifs,, bien cabossés par 2 défaites chacun en double en s’imposant en simples. 

Victorieux de Tony Finau grâce à 3 birdies consécutifs à l’entame du retour, “Poults” restera invaincu dans ce format avec 6 victoires, 0 défaite, 1 nul.

Quant à Westwood, qui participait à sa 11e Ryder Cup (record de Sir Nick Faldo égalé), il a dépassé son aîné anobli au nombre de matchs disputés.  Mené 2 Up avec 5 trous à jouer il a fini par prendre le meilleur sur Harris English au 18 pour son 47e affrontement en Ryder Cup ! 

 

Fitzpatrick 0 pointé, Johnson reçu 5 sur 5

Si le sourire ornait le visage des deux quadragénaires vainqueur de la Ryder Cup à 7 (Westwood) et 5 (Poulter) reprises  malgré la défaite, il en est un pour qui l’histoire avec la compétition ne rime pour le moment qu’avec désillusion et déception.

Placé en dernière partie Matt Fitzpatrick a bouclé sa semaine avec une gratte au 18 pour s’incliner face à Daniel Berger. En 5 matchs (2 en 2016, 3 en 2021) le joueur de Sheffield n’a pas inscrit le moindre demi-point.

 

Celui qui a fait le plein dans cette 43 édition est bien sûr dans le camp d’en face mais difficile de dire s’il en retire une quelconque satisfaction tellement son visage reste impassible aussi bien dans la défaite que dans la victoire. Seul joueur vainqueur de ses 5 rencontres dans le Wisconsin Dustin Johnson est le plus vieux joueur de la Team USA (37 ans).

 

Un message à faire passer

En conférence de presse d’après victoire DJ est apparu plus détendu et fut l’un des premiers à prendre la parole. Mais rapidement le micro passa de main en main et le plus souvent dans celles des plus jeunes, avec quasiment à chaque fois le même message. 

«Nous sommes jeunes, on a grandi ensemble, on se connait depuis l’université, on est un bon groupe. En ce qui me concerne c’est la victoire la plus importante de ma carrière. J’ai le sentiment qu’on a posé la première pierre d’une longue histoire avec cette compétition.»  ont confié à qui mieux mieux Bryson DeChambeau, Jordan Spieth, Xander Schauffele, Scottie Scheffler, Collin Morikawa, Patrick Cantlay, Justin Thomas. Les leaders de cette Next Gen qui a déjà donné rendez-vous dans 2 ans en Italie.

Une rengaine réjouissante qu’a bien compris Steve Stricker et qui désormais n’a pas fini d’hanter les Européens.

 

Simples

 

Samedi 4 Balles

Samedi Foursomes

Vendredi 4 Balles

Vendredi Foursomes

   

 

© Richard Heathcote/Getty Images/AFP

Dans la même catégorie
Seonghyeon Kim Pénalité
CJ Cup, 4e tour

L’étonnante pénalité de Seonghyeon Kim

Tout heureux de voir sa balle tomber toute seule dans le trou au 18, le Sud-Coréen Seonghyeon Kim a vite déchanté après une pénalité un […]

McIlroy Win Cj Cup
CJ Cup, tour 4

Rory McIlroy remporte son 20e titre sur le PGA Tour

Rory McIlroy signe sa 20e victoire sur le PGA Tour en remportant la CJ Cup avec un score de -25, un coup de mieux que […]

brun happy interview
Challenge Tour, Empordà Challenge, réaction

Julien Brun : «Très heureux d’avoir réussi à finir le boulot»

La chemise encore détrempée par le Champagne, le Français réagit à cette deuxième victoire sur le Challenge Tour décrochée à Emporda avec son père à […]

Collin Morikawa
Tournois pros

Le PGA Tour au Japon au programme de la semaine

Le monde du golf sera polarisé cette semaine. D’un côté, le PGA et le LPGA s’exporteront respectivement au Japon et en Corée du Sud, de […]

fitzpatrick ©european tour
European Tour, Andalucia Masters Tour 4

Fitzpatrick retrouve les sommets, Langasque des couleurs

A 27 ans Matthew Fitzpatrick a su faire preuve de patience dimanche en Andalousie pour remporter sa 7e victoire sur l’European Tour. Animateur des deux […]

Championnat de France par équipes Dames 1ère Division

Saint-Nom-la-Bretèche crée la surprise et remporte la Golfer’s !

Emmenée par une impressionnante Charlotte Liautier l’équipe de Saint-Nom-la-Bretèche a dominé les tenantes du titre toulousaines en finale sur le parcours de Saint-Germain Personne ne […]

Julien Brun Photo by Octavio Passos / GETTY IMAGES EUROPE / Getty Images via AFP
Challenge Tour, Empordà Challenge, Tour 4

Julien Brun de bout en bout à Emporda !

En tête depuis le premier jour, Julien Brun a remporté dimanche à Girona sa deuxième victoire de la saison sur le Challenge Tour validant ainsi […]

rachel rohanna ©LPGA
Symetra Tour

En dépit d’une pénalité de 4 coups à cause d’un club oublié par sa fille, elle décroche sa carte sur le LPGA

Une golfeuse professionnelle a réussi à surmonter une pénalité de quatre coups pour obtenir un droit de jeu sur le LPGA l’an prochain. après que […]

Fowler CJCup T3
CJ Cup, 3e tour

Rickie Fowler s’empare de la tête devant Rory McIlroy

L’Américain Rickie Fowler passe en tête de la CJ Cup après 54 trous devant Rory McIlroy, auteur de la plus belle carte du jour.   […]

Aramco Team Series New York, 3er tour

Charley Hull crée la surprise, Pauline Roussin-Bouchard 7e

Grâce à un excellent dernier tour, l’Anglaise Charley Hull a décroché la victoire à New York pour ce troisième Aramco Team Series. Au milieu de […]

Emilia-Romagna Alps Tour Grand Final 2021

Deux tricolores obtiennent leur droit de jeu sur le Challenge Tour !

Si cette dernière épreuve n’a pas souri aux tricolores, Paul Elissalde et pour l’instant Paul Margolis, ont tout de même assuré l’essentiel en conservant leur […]

Romain Langasque Photo by ANGEL MARTINEZ / GETTY IMAGES EUROPE / Getty Images via AFP
European Tour, Andalucia Masters Tour 3

Langasque cède la tête mais reste au contact

Moins en réussite que lors des deux premières journées Romain Langasque ne prendra pas le départ en dernière partie dimanche en Andalousie. Sur ce tracé […]

julien brun ©Challenge Tour emporda
Challenge Tour, Empordà Challenge, Tour 3

A la veille du dernier tour Julien Brun toujours co-leader à Emporda !

Le Français Julien Brun et l’Anglais Andrew Wilson ne se lâchent plus. Associés en dernière partie samedi à Girona, les deux hommes ont rendu une […]

mc ginley ©Photo by David Fitzgerald/Sportsfile
Ryder Cup

Les solutions proposées par Paul McGinley afin de préparer les joueurs européens à la Ryder Cup

Interrogé sur la large défaite des Européens en Ryder Cup, l’Irlandais espère que le board de l’European Tour va mettre en place les actions nécessaires […]