Ryder Cup

McIlroy Fitzpatrick, le timing qui fait mal

19 octobre 2021
Rory McIlroy ©WARREN LITTLE / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / GETTY IMAGES VIA AFP

Dis Padraig, pourquoi tu tousses ? En s’imposant tous les deux ce dimanche, Rory McIlroy et Matthew Fitzpatrick ont ravivé d’une certaine façon la douleur de l’écrasante défaite subie par l’Europe face aux USA il y a trois semaines.

Dans notre carnet de notes de la Ryder Cup, Matthew Fitzpatrick et Rory McIlroy avaient reçu respectivement 2/20 et 5/20 et figuraient selon nous (et bien d’autres « observateurs ») parmi les plus grosses déceptions de Whistling Straits. Trois semaines plus tard, l’Anglais et le Nord-Irlandais ont donc remporté un titre de prestige, le premier à Valderrama sur l’un des parcours les plus exigeants de la saison, le second à Las Vegas pour s’adjuger son 20e titre sur le PGA Tour. Le timing est évidemment frustrant pour les fans européens. Ces deux succès amènent à plusieurs constats…

McIlroy veut faire plus simple

Concernant McIlroy, le voir triompher face à un champ de joueurs extrêmement relevé, notamment côté américain, remue le couteau dans la plaie de sa contreperformance dans le Wisconsion. On l’espérait leader sous les couleurs européennes, il a plutôt eu l’air d’une âme en peine notamment après ses trois défaites en double. Ebranlé, Rory avait pleuré tout son saoul à l’issue de cette semaine douloureuse sur le plan sportif. Encore une fois, le Nord-Irlandais avait semblé rattrapé par un trop plein d’émotions. Même si sa déclaration d’amour envers la Ryder Cup fut touchante.

Trois semaines plus tard donc, le voilà lauréat sur le PGA Tour pour la 20e fois, “un grand accomplissement” comme il l’a dit lui-même, et de retour dans le top 10 mondial (8e). Le champion aux quatre titres majeurs a tenté d’expliquer ces montagnes russes émotionnelles et golfiques avec franchise, honnêteté et comme souvent un brin de candeur. “J’ai beaucoup réfléchi après la Ryder Cup, je me suis rendu compte que j’ai essayé dernièrement d’autres choses pour pouvoir être meilleur alors qu’en fait, quand je suis simplement moi-même, cela suffit.”

“Cette Ryder Cup a été énorme pour moi, vraiment. Oui, j’ai été très déçu de la façon dont j’ai joué et j’y ai beaucoup réfléchi. Je crois que je dois simplifier tout ce qui entoure ma carrière, je dois juste jouer au golf en étant moi-même.”

Ce n’est pas la première fois que Rory promet avoir trouvé la clé de ce qui l’empêche de performer de nouveau dans les grands événements. On attend donc de voir où cette nouvelle résolution va le mener, notamment lors du prochain Masters en avril et plus généralement en majeurs dans lesquels son compteur reste bloqué à 4 victoires depuis 7 ans !

En attendant, ses fans de sont bien sûr heureux de le voir de nouveau bien dans son golf. Mais on aurait bien aimé pouvoir compter sur un grand McIlroy pour défier l’Armada américaine. Rendez-vous à Rome, Rory, et surtout pense à faire simple (et doubles) en Italie…

Fitzpatrick, symbole d’une Europe en berne

Le cas Matthew Fitzpatrick semble bien différent. Le discret Anglais a remporté son 7e titre sur le Tour Européen à l’occasion du Masters d’Andalousie à Valderrama. Sur ce parcours très exigeant, la performance inspire le respect. Le joueur de Sheffield a vite rebondi après son échec en bleu après une deuxième Ryder Cup de laquelle il est sorti “Fanny”. Au total Fitz’ en est à cinq matchs, cinq défaites en deux participations.

A-t-il vraiment rebondi d’ailleurs, ou a-t-il profité d’une concurrence en berne ? On peut se poser la question.

Jon Rahm hors du coup et fatigué (cut nettement manqué), Fitzpatrick était le favori logique pour le week-end. Car derrière le n°1 et le 25e mondial (il était 28e avant de prendre le départ), aucun autre joueur ne figurait dans le top 50 mondial en Andalousie.

Le 3e mieux classé dans la hiérarchie mondiale était l’Australien Min Woo Lee (66e) qui a fini… deuxième. La relève tant attendue côté européen n’a donc pas brillé. L’Ecossais Robert McIntyre ? Décevant (53e). Le Norvégien Nicolai Hojgaard, l’Italien Guido Migliozzi, que l’on annonce comme possibles candidats à une sélection pour Rome ? Cut manqué. Tout comme le n°1 français Victor Perez.

La victoire de Fitzpatrick qui a 27 ans est en quelque sorte le leader de la jeune génération du golf anglais conduit à un constat peu rassurant : les jeunes joueurs issus du tour européen tardent à émerger et la « profondeur » de ce réservoir de talents issus Vieux continent s’amoindrit.

On peut même oser dire ici qu’au regard de l’image qu’a donné Fitzpatrick lors de ses deux apparitions en Ryder Cup – où son attitude s’apparentait à celle d’une jeune gazelle dans la fosse aux lions – on n’a guère envie de le voir endosser le maillot européen dans deux ans.

Et pourtant, comme il est l’un des fidèles du circuit européen et que son niveau de jeu lui permet d’y gagner sans pour autant produire du très grand golf, il risque bien d’en être…

Harrington, coaching absent

Le dernier constat que l’on fera après ce dimanche plein d’ironie pour le camp européen concerne le coaching de Padraig Harrington. Ou plutôt son absence de coaching. Finalement, ce qui a peut-être manqué à McIlroy et à Fitzpatrick pour mieux jouer à Whistling Straits, c’est peut-être un capitaine charismatique. Capable de remonter ses troupes, de transcender ses joueurs. Rory s’est comme à son habitude mis trop de pression et Fitz’ n’a pas supporté le poids de l’événement.

Quelques mots du capitaine auraient peut-être pu les aider. Et même sans être dans le secret du vestiaire, il est apparu évident que la communication avec ses joueurs, notamment en amont de l’événement, n’a pas été le point fort de Paddy. Oui, il y avait moyen de faire mieux pour l’Europe. Ce week-end à double victoire sonne comme une évidence…

Dans la même catégorie
pauline roussin bouchard ©Symetra Tour
Cartes LPGA, Tour 2

Pauline Roussin-Bouchard passe à l’attaque

Après son 69 (-2) inaugural, Pauline Roussin-Bouchard (photo) confirme en signant un très solide 67 (-5) ce vendredi à Mobile (Alabama). Avec un score de […]

Vidéo

Jordan Spieth le magicien d’eau

On connaissait le talent de Jordan Spieth sur et en dehors du green mais on ne l’avait jamais vraiment vu à l’oeuvre les pieds dans […]

Hero World Challenge, Tour 2

Bryson DeChambeau devant Koepka, Morikawa et les autres

Le puissant Bryson DeChambeau a sorti une excellente deuxième carte pour prendre les commandes du Hero World Challenge, mais la meute est proche. Discret lors […]

tiger woods charlie woods ©Getty
Compétition père et fils

PNC Championship : Goosen forfait, Beem annoncé, une place réservée pour Tiger et Charlie Woods !

Un nouveau tweet des organisateurs du PNC Championship est venu alimenté encore un peu plus la rumeur selon laquelle Tiger Woods ferait son retour à […]

Handigolf

Le premier US Open pour les personnes en situation de handicap en 2022 !

L’USGA a annoncé la création de l’U.S. Adaptive Open, qui donnera aux meilleurs handigolfeurs du monde l’opportunité d’inscrire leur nom au palmarès du tournoi aux […]

Cartes LPGA, Tour 1

Pauline Roussin-Bouchard dans le bon tempo

Des quatre Françaises engagées cette semaine à Mobile (Alabama) pour le premier acte des Q-Series, c’est Pauline Roussin-Bouchard (photo) qui s’en sort le mieux avec […]

Hero World Challenge, Tour 1

Trois hommes en tête après le premier tour aux Bahamas

Sous le soleil et le vent des Bahamas, Daniel Berger, Rory McIlroy et Abraham Ancer ont pris la tête du Hero World Challenge, mais ça […]

tiger woods et charlie woods Mike Ehrmann/Getty Images/AFP
Tiger Woods

Tiger Woods présent au PNC Championship dans deux semaines ?

Après la nouvelle vidéo de Tiger Woods tapant sans retenue son bois de parcours en marge du Hero World Challenge, les spéculations sur son retour […]

day-visite-centre-entrainement-domicile
Vidéo

Jason Day vous fait la visite de son magnifique centre d’entrainement personnel à domicile !

Alors que la plupart des joueurs pros du PGA Tour vivent en Floride, au Texas ou en Californie, l’Australien Jason Day a choisi de s’établir […]

Ryder Cup

Henrik Stenson, dans la course au capitanat en 2023

En lice cette semaine au Hero World Challenge dont il a remporté l’édition 2019, le Suédois Henrik Stenson n’écarte pas l’idée d’être le prochain capitaine […]

Hero World Challenge

Tiger en full-swing aux Bahamas

Comme prévu, Tiger Woods est allé au practice en marge du Hero World Challenge, et les images sont belles. Le Tigre tapait son bois de […]

Hero World Challenge

Morikawa, nouveau n°1 mondial dimanche soir ?

Présent cette semaine aux Bahamas au Hero World Challenge organisé par Tiger Woods, Collin Morikawa peut grimper sur le toit du monde en cas de […]

koepka_dechambeau
Télévision

Audiences très décevantes pour The Match entre Bryson DeChambeau et Brooks Koepka

Malgré tout le battage médiatique le clash entre Brooks Koepka et Bryson DeChambeau n’a pas fait recette. Les téléspectateurs ont été très peu nombreux à […]

Rory McIlroy Photo Luke Walker/Getty Images
Saudi International

Rory McIlroy : «En tant que professionnels indépendants, nous devons pouvoir choisir où nous souhaitons jouer»

Le Nord-Irlandais a pris parti en faveur de ses confrères professionnels des circuits pros PGA Tour ou DP World Tour qui souhaitent se rendre en […]