TRIBUNE LIBRE

Pollution sonore sur les golfs : décibels ou qualité, faut-il choisir ?

6 septembre 2020

Suite à la parution de notre dossier « Golf et Environnement », un des fidèles amis de Golf Planète, M. Henri Bataille, nous a envoyé une tribune que nous vous proposons de lire aujourd’hui. Elle a trait à une pollution que nous aurions oubliée : la pollution sonore qui peut parfois régner sur nos golfs.

Prenez votre temps pour lire cette tribune vécue et bien écrite ! Nous y reviendrons la semaine prochaine en donnant la parole aux premières personnes intéressées par ce dossier : les intendants de parcours. En attendant, bon golf à tous !

Bien entendu, tous nos amis fidèles de Golf Planète peuvent nous faire parvenir leurs réactions à cette tribune libre.


7 heures du mat, je monte le son


Aujourd’hui, j’ai décidé de me lever tôt pour profiter pleinement du parcours de golf.  Je me réjouis déjà d’avoir un parcours vierge, pour moi tout seul, cela va être fabuleux.  Départ à 7 heures du matin.

La magnificence du site, l’étendue, le calme, tout va vraiment être parfait…. Le monde appartient à ceux qui se lèvent tôt.  Sérénité, tranquillité.  Tout va être paisible, jouer au golf, c’est être en osmose avec la nature ; on est d’accord ?

Je suis sur le tee du 1 et déjà, l’équipe des jardiniers a tondu le départ à ras, je les vois s’éloigner sur leur engin ronflant.  Il faut que vous sachiez que notre parcours est superbement entretenu par une équipe de jardiniers dévoués, enthousiastes et consciencieux.  Nous avons l’un des parcours de France les plus manucurés.  Pour preuve, déjà, sur le green du 18 – proche du départ du 1 -, un jardinier s’affaire avec un coupe-bordure pour fignoler les bords de green et de bunker.  Attention, pas votre taille-bordure électrique lambda de chez Jardiland ou Truffaut. Non, du vrai matos, du sonnant. Donc, je me concentre pour mon drive, car 90 décibels à moins de 50 mètres, il faut quand-même s’accrocher. 


90 décibels à gérer


 

Golf course maintenance equipment, greens mower

Attention, je drive maintenant ; je prends garde à l’immense tondeuse au milieu du fairway, les jardiniers ont la priorité, et attention ! ils ne portent pas de casque anti-balles de golf mais bien des casques acoustiques.  Le danger, ce n’est pas les golfeurs, mais bien le bruit. 
Cette tondeuse à fairways a l’air d’une petite merveille de technologie, achetée certainement à grand coût par le club.  La Ferrari de la tonte, et à quel prix ? Cher, au prix de plus de 85 décibels à gérer.

On arrive au green, je me commence à me dire que j’aurais pu emporter mes boules Quiès, parce voilà que tout cela recommence.  Maintenant c’est la tondeuse à green.  Même topo, 80 ou 90 décibels en pleine volée, casque anti-bruit pour le personnel de terrain.

On passe au départ du 2, la tondeuse à départ nous a vraiment fait un vrai tapis : c’est presque aussi bien qu’un green… Elle s’en va maintenant vrombir vers les autres trous.

J’avance avec les tondeuses, le trou numéro deux, le trois. Tiens, je vois qu’on passe aussi la tonitruante souffleuse à rosée en plus de la tondeuse à green.

Voilà maintenant les ratisseuses à bunker qui entrent en action. Au cas où vous ne le saviez pas, non, on ne ratisse pas les bunkers à la main, il y a des machines à moteur thermique pour faire cela.

Je me sens un petit peu comme un chef d’état ou un acteur en tournage, avec ce cortège de véhicules autour de moi. Mais non, dans ce cas-ci, ce n’est pas le service de sécurité rapproché : ce sont les ouvriers de parcours en décibels rapprochés !


Gestion des heures et machines électriques


Close-up picture of man trimming fresh grass using brush cutter outdoors

Je commence quand-même à me poser quelques questions : pourquoi ne pas travailler dans le sens opposé à la progression du golfeur et commencer par les trous où il n’y a pas de golfeurs ? Autre question : à l’heure des voitures électriques, ne pourrait-on pas se tourner vers un matériel de maintenance de golf électrique et silencieux : cela serait quand-même mieux pour tout le monde, les ouvriers de terrain et les golfeurs !  Cela doit être possible !

Cela fait maintenant 9 trous que j’ai mon essaim de décibels avec moi. Ils me quittent enfin.

Un peu de calme, quoique au loin, j’entends les débroussailleuses qui nettoient les fourrés.  Un mal nécessaire oui, il faut gérer la végétation, mais pour trouver mon havre de paix, je commence à me dire que j’aurais intérêt à jouer plus tard dans la journée, quand les ouvriers de terrain sont partis.  En plus, avec l’automne qui arrive, les feuilles vont commencer à tomber des arbres et en corollaire, le ballet des souffleuses qui déplacent les feuilles d’un endroit à l’autre, à grand bruit, pas vraiment mon idée d’une matinée au calme.  A quand les souffleuses silencieuses, la libération du golfeur sensible au bruit ?  Le bruit et le golf, « une équation environnementale» (comme on dit doctement) difficile à résoudre  – me semble-t-il. 

Je passe au quatorze, je suis devant « la ferme », c’est ainsi que l’on appelle ici le local de maintenance du matériel.  On répare, on s’affaire avec les engins, on fait tourner les moteurs.

16, 17, 18: calme plat, mais où est ma suite présidentielle ? Heureusement, c’est l’heure de la pause des jardiniers.


Un mal nécessaire ?


Retour au club-house, je rencontre Paul, c’est le technicien vidéo chargé de la « com » du club, je vous le disais que notre club a les moyens de ses ambitions.  Notre club est engagé à fond sur une « gestion raisonnée », le phytosanitaire, la préservation de l’eau, la biodiversité…..On appelle cela « une démarche écoresponsable » et c’est très bien.  Notre club s’enorgueillit d’ailleurs de s’être vu décerné tous les blasons et médailles environnementales possibles et imaginables.  Par contre, qu’en est-il du « défi environnemental » par rapport au bruit et à la pollution sonore ?  Des mots qui sonnent bien mais vides de solution ?  Le bruit au golf…une pollution oubliée – ou tabou ? – qui n’intéresse personne ou pour laquelle personne ne souhaite se remuer ?
Un mal nécessaire à accepter ?

Bonjour Paul, qu’est-ce qui vous emmène aujourd’hui ?  Paul me dit qu’il a tourné un documentaire sur la qualité et la variété de la biodiversité du parcours.  – Ah oui, et pour la faune ? Paul me dit qu’il a fait des vidéos de lapins et de quelques canards.  Mais où sont les biches et les chevreuils qui figurent sur les photos du site internet du club ? Paul ne les a pas trouvés.  On se demande pourquoi …

Maintenant, il est temps que je rentre chez moi, au calme, pour me reposer de mon parcours de golf…

Henri  Bataille

Photos Adobe Stock

Dans la même catégorie
17 janvier 2021 | Ffgolf

Christophe Muniesa : pros, jeunes et nouveaux joueurs au coeur de notre projet fédéral

Dans un long entretien à Golf Planète, Christophe Muniesa, directeur général de la Fédération Française de Golf, évoque la situation de la filière golf en […]

digital golf confinement
6 décembre 2020 | Usages

Comment le confinement a accéléré le passage au digital dans la façon de consommer le golf ?

Dévastatrice à bien des égards, la crise sanitaire s’est également traduite par plusieurs évolutions du mode de consommation des golfeurs qui s’adaptent au virage numérique […]

relation clubs aurelien didier crise ffgolf
29 novembre 2020 | Un département dédié créé il y a 10 ans

Comment la ffgolf aide les clubs au quotidien à affronter la crise ?

Créé il y a 10 ans avec l’arrivée d’Aurélien Didier (au centre) le service Relation Clubs de la fédération s’active sur tous les fronts depuis […]

2 novembre 2020 | ENTRETIEN

Para-Golf : Vincent Helly, nouveau champion de France, nous parle de golf et d’autisme

Vainqueur du Pas de Calais Handigolf 2020, Vincent HELLY, 25 ans, atteint de troubles autistiques, est le nouveau Champion de France Para-Golf 2020. Golf Planète […]

26 octobre 2020 | INTENDANTS DE PARCOURS

3 jeunes greenkeepers français de retour de formation aux USA : leur témoignage passionnant

Ils sont trois jeunes greenkeepers français qui ont décidé, après la Ryder Cup 2018, de partir aux États-Unis pour parfaire leur formation au sein d’une […]

4 octobre 2020 | ÉTUDE R&A

Santé Seniors : une étude universitaire confirme les avantages de la pratique du golf

Une étude soutenue par le R&A a trouvé de nouvelles preuves  prouvant que le golf peut offrir des avantages significatifs pour la santé des participants […]

20 septembre 2020 | EIGCA

95% des architectes européens de golf pensent qu’il faut prendre des mesures concernant les distances

Les architectes de golf sont réunis en Europe dans une association représentative et dynamique : le European Institute of Golf Course Architects (EIGCA). L’institution basée […]

24 août 2020 | ENQUÊTE GOLF PLANÈTE

Golf et Environnement (reprise). 3ème partie : des parcours exemplaires

Après le constat qui constituait la première partie du dossier, puis la recherche de solutions pour améliorer la pratique, voici maintenant le dernier volet de […]

golf france economie bilan semestre gegf covid boissonnas
23 août 2020 | Economie - France

Golfs français : entre baisse prévisible et sérieux motifs d’espoir

Les marqueurs de l’activité économique des golfs français relevés tous les trimestres par le GEGF (Groupement des Entrepreneurs de Golf Français) indiquent que les pertes […]

19 août 2020 | Malgré la pandémie

Une bonne année pour le golf aux USA ?

La pandémie n’aurait pas eu que des effets négatifs sur l’activité du golf aux États-Unis : on peut même se demander si elle n’a pas […]

16 août 2020 | Une enquête Golf Planète (reprise)

Golf et Environnement. 2ème partie : Propositions de solutions

 Après la première partie publiée la semaine dernière – et qui a eu un grand succès auprès de nos lecteurs -, nous vous proposons de […]

9 août 2020 | DOSSIER GOLF PLANÈTE

Golf et Environnement (reprise). Un mariage contre nature ? 1ère partie : Le Constat.

Nous profitons de cette période estivale pour vous proposer une relecture du dossier consacré à l’environnement et au golf que nous avions publié en septembre […]

20 juillet 2020 | PRÉPARATION MENTALE

Hypnose et golf (2e partie) : retour d’expérience d’un enseignant PGA

Dans une première partie présentée la semaine dernière, Laurent Favarel nous a proposé une première réflexion sur l’apport de l’hypnose dans la préparation d’un golfeur. […]

13 juillet 2020 | TRIBUNE

Préparation mentale : l’hypnose au secours du golfeur (1ère partie)

Il y a quelques mois, Golf Planète avait publié un long article sur Golf et Psychanalyse signé par Sandrine Vialle-Lenoël. Il avait été lu et […]

St Laurent Golf Team Servat Demory Perez Linard Hebert Lacroix Pavon
7 juin 2020 | COULISSE

La St Laurent Golf Team : une success story française

Créée il y a 5 ans, la St Laurent Golf Team est aujourd’hui un modèle de réussite, avec dans ses rangs Victor Perez et Ben […]

europe covid opening golf-ouverture confinement lockdown
26 avril 2020 | REPRISE

Quand réouvrent les golfs en Europe ? L’enquête de Golf Planète

Aujourd’hui, et alors que la crise liée au coronavirus semble avoir passé un cap majeur, une tournée virtuelle des golfs d’Europe vous conduit à deux […]

23 mars 2020 | Lecture

Notre sélection de livres à lire pendant le confinement

Nous avons demandé à trois amis très connus dans le milieu du golf pour leur connaissance du jeu et son histoire de nous indiquer trois […]

16 mars 2020 | LES GRANDES ENQUÊTES GP

LE GOLF ET LA TRICHE (3e partie) : l’incroyable histoire vécue par Richard Wax à Wentworth

Voici la troisième partie et la dernière de notre enquête sur Le Golf et la Triche. Elle raconte une histoire incroyable et rocambolesque qui est […]

16 mars 2020 | Les Grandes Enquêtes GP

Le golf et la triche : le témoignage de Grégory Bourdy

Dans le cadre de notre enquête sur « Le golf et la triche », Grégory Bourdy nous a fait passer le témoignage en réponses à nos questions […]

9 mars 2020 | LES GRANDES ENQUÊTES GP

LE GOLF ET LA TRICHE (2eme partie) : des règles qui prêtent à interprétation et certains pros en jouent !

Par Denis Machenaud Il ne se passe pas une semaine sans qu’un problème de règles, plus ou moins aigu, ne se produise. La couverture médiatique […]