Exclusif Laurent Boissonnas, Vincent Paris et Michel Niedbala

Pourquoi la France, 1ère destination touristique au monde, possède-t-elle si peu de resorts de golf ?

21 août 2023
Terre Blanche

« Resort de golf » ? Pour les uns, c’est un mot presque vulgaire. Pour d’autres, ce serait la panacée. Enfin pour beaucoup, on ne sait pas de quoi on parle exactement. Avec une remarque importante : dans d’autres pays reconnus comme des destinations golf, on a fait le choix de ce développement économique qui implique un volontarisme financier, économique et promotionnel.

Golf Resort du Médoc

Chez nous, certains responsables du tourisme aimeraient bien que nos golfs, longtemps associatifs, prennent, comme leurs homologues étrangers, en Europe ou ailleurs, le virage décisif consistant à implanter dans des lieux bien choisis quelques structures golfiques complètes, ce qu’on appelle généralement des « resorts ». Or, on en trouve bien moins de dix en France comparables à la concurrence européenne.

Sur ce sujet, Laurent Boissonnas, président du Groupement des Entrepreneurs de Golf Français (GEGF) et patron de Resonance Golf Collection, nous a livré sa réflexion, pas très optimiste mais sans doute réaliste : la France n’est pas et ne ressemblera jamais à ce qu’on peut voir en Espagne ou au Portugal par exemple. Probablement parce que notre pays – première destination touristique au monde – a été et est encore aujourd’hui tellement gâtée par son environnement naturel que nos responsables publics pensent qu’il y a d’autres façons de développer le tourisme.

Certes, il existerait des investisseurs prêts à foncer dans un projet bien calibré mais la réglementation actuelle est devenue beaucoup trop contraignante – on l’a vu encore récemment en Sologne – et décourage les esprits les plus passionnés.

Pour Vincent Paris qui dirige, avec succès, un des rares resorts français dans le Médoc près de Bordeaux, le problème est d’abord culturel, comme souvent en France quand il s’agit de golf.

Quant à l’architecte français Michel Niedbala, tout en ne mésestimant pas les difficultés, il croit encore à la capacité de développer dans le futur ce type de structures, respectueuses des nouvelles tendances. 

C’est en tout cas le sens de sa tribune que nous publions ci-dessous, qui nous invite à partager son optimisme et à y croire, encore et encore !

Le débat est ouvert.

Un dossier préparé par Denis et Roland Machenaud

 

En France, le golf n’est pas
un objet touristique

 

Golf Planète : Quelle est la relation entre golf et tourisme en France ?

Laurent Boissonnas : Chez nous en France, le golf n’est pas un objet touristique. Il ne l’a jamais été historiquement – les golfs étant quasi uniquement associatifs jusqu’au milieu des années 80 – et n’est qu’une réalité limitée dans ses développements récents. L’étude de 2017-2018 menée par la filière avec EY a montré qu’il y avait aujourd’hui 335 000 touristes golfiques par an en France, dont près de 85% de Français (donc moins de 50 000 étrangers) : ce qui reste très très bas comparé aux 90 millions d’entrées touristiques en France.

GP : Mais alors quel est l’avantage de construire un hôtel sur golf s’il n’y a pas de golfeurs pour y résider ?

LB : Un golf n’est pas identifié par les investisseurs comme le meilleur emplacement possible pour construire un hôtel. Or on en connait l’importance dans le succès d’un établissement hôtelier.
Les chiffres des exploitations dont je dispose vont dans ce sens. En France, aucun hôtel sur golf ou dans un resort est économiquement équilibré uniquement avec des golfeurs. Et la part des golfeurs dans leur mix clientèle – pour ceux travaillant vraiment cette cible – n’est jamais supérieur à la moitié, ce qui n’est à mon avis le cas de seulement quelques hôtels en France.

Golf Barrière de Deauville

GP : Comment en est-on arrivé là ?

LB : Les trois points complémentaires que je souhaite vous livrer l’expliquent en bonne partie :
– D’abord et sans revenir sur l’attractivité de la France comme destination touristique, la France n’a jamais souhaité mettre ce produit en avant contrairement à d’autres destinations qui investissent des millions par an pour faire leur promotion auprès de golfeurs internationaux. On a déjà tellement de produits d’appels touristiques en France qu’engager de l’argent public dans ce domaine reste un problème, d’autant que l’image du golf reste clivante.
– Ensuite, il n’y a pas de parcours en France suffisamment réputés pour constituer un produit d’appel naturel (qui se vende tout seul) comme aux USA ou dans les îles britanniques avec ses parcours historiques qui accueillent des tournois du Grand Chelem
– Enfin, le tourisme français est un tourisme de territoires, d’art de vivre, de paysage, de culture avec une hôtellerie qui est traditionnellement plus tournée sur de l’hébergement de charme avec des capacités de taille intermédiaire et de la restauration « de qualité », qui n’est pas le bon calibrage pour le tourisme golfique qui – pour bien accueillir des groupes – doivent avoir 20 ou 30 chambres identiques (autant qu’il y a de group members) et des formules pension complète ou all inclusive. Ceci n’est pas compatible avec ce que les Français savent faire. En plus, les règles d’urbanisme ne nous aident pas !

GP : quelle est votre analyse de ce qui se passe à l’étranger, en dehors des pays traditionnels de golf ?

LB : L’Espagne, la Turquie ou le Portugal, pour ne citer qu’eux, ont eu un développement touristique « industriel » postérieur à celui de la France. Ils ont construit des golfs et des resorts au cœur des zones touristiques et des hôtels,  souvent intégrés dans des développements immobiliers plus larges qui ne font jamais moins de 100 ou 150 chambres et où l’on trouve du service et des transports adaptés ainsi que des offres de restauration ad hoc. Investissements qui de plus, ont bénéficié de grandes campagnes de promotion financées par l’État. Et le tout à des tarifs très compétitifs notamment, mais pas que, en raison du coût du travail. Tout ceci n’est pas adapté à la réalité économique et sociale française.
L’Italie ressemble à la France et ne sera jamais une destination touristique pour les golfeurs, Ryder cup ou pas.

GP : Conclusion ?

LB :  Les resorts golfiques sont aujourd’hui intégrés à des plans d’aménagement global des territoires pour leur développements touristiques : c’est ainsi dans les pays de l’Est, au Maroc, en Grèce etc.
En France, on n’est clairement pas là-dedans et on ne le sera jamais !

Le blocage est culturel alors qu’on a des structures existantes sur lesquelles s’appuyer

Golf Planète : quelle définition peut-on donner au mot « resort » ?

Vincent Paris Golf Du Medoc ©Alexis Orloff / FfgolfVincent Paris : Un resort de golf est une structure touristique golf multi-services. Il doit réunir des fonctionnalités et des services variés autour de l’offre golfique : hébergements touristiques, salles de réunion, spa, immobilier résidentiel, activités indoor et outdoor, animations nocturnes…

GP : pourquoi existe– t- il si peu de véritables « resorts » en France ? Pourquoi l’offre est-elle si
réduite alors que notre pays est la première destination touristique au monde ?

VP : Culturellement les grands golfs français sont des structures privées non commerciales et malgré cela, l’offre de Golf Resort s’est élargie en France depuis plus de 20 ans. Ainsi sont nés et se sont développés : Evian Resort, Terre blanche, Le Frégate Provence, Golf du Médoc Resort, Les Vigiers, Domaine de Manville , Golf Barrière de la Baule et  Golf Barrière de Deauville.
Par ailleurs, le tourisme golfique en France a connu une croissance, notamment depuis la généralisation des lignes aériennes low-cost permettant aux golfeurs de voyager à prix réduits.
Enfin, la concurrence venue d’Europe et d’Afrique du Nord est importante avec des destinations golfiques touristiques très dynamiques comme le sud de l’Espagne, l’Algarve, la Grèce ou le Maroc dans lesquelles la météo est beaucoup plus favorable, et ce toute l’année.

GP : comment faire pour que cela change ?

VP : Il est essentiel de disposer de parcours à vocation touristique de bonne qualité autour des Golfs Resorts afin de créer un phénomène de destination.

GP : Est-ce simplement une question financière ?

VP : Non. La question est surtout culturelle : la France est un grand pays de tourisme mais l’offre golfique n’est pas au cœur des priorités

GP : Voyez-vous des endroits en France où un « resort » pourrait trouver facilement sa place ?

VP : Oui.  Au Pays Basque, autour de Biarritz, il manque, selon moi, un Grand Resort « Flagship » qui rendrait cette destination incontournable pour les touristes golfeurs.

GP : quel serait à votre avis le profil-type d’un « resort » à la française ? Avec une spécificité
propre qui le démarquerait des autres et lui conférerait une vraie plus-value…

VP : Ce serait un Golf Resort à taille humaine, avec au minimum 27 trous, une structure hôtelière 4/5 étoiles, une gastronomie locale très présente et le tout au cœur d’une destination touristique très identifiée.

GP : Il existe pourtant nombre de sites dans les secteurs économiques et agricoles en particulier, qui aimeraient bien trouver un partenaire, voire un repreneur. Ne serait-il pas judicieux de leur permettre de retrouver une nouvelle vie grâce à de nouvelles activités et de nouveaux emplois ? 

VP : Il sera de plus en plus difficile et contraignant de mener en France un projet de construction de golf : cela peut prendre de 10 à 15 ans pour voir aboutir un projet d’envergure…quand celui-ci arrive à aller à son terme. C’est un élément à prendre à compte.
Je pense qu’il est plus légitime de s’appuyer sur des structures golfiques existantes pour les faire monter en gamme et les transformer en Golf Resort.

Frilosité, frilosité, frilosité…

 

Une tribune de Michel Niedbala, architecte de golf

La France est reconnue comme est un des géants du tourisme mondial et c’est également un pays de golfs et de golfeurs.
Paradoxalement, la France demeure malheureusement un nain dans le secteur du tourisme golfique.   Pourtant l’offre semble déjà abondante…
Cependant, cette offre demeure par trop souvent mal structurée et d’une qualité beaucoup trop moyenne par rapport aux attentes des clientèles internationales.
Pour compléter ce constat, cette offre est soutenue par un marketing et une promotion aux abois.
Aujourd’hui, la très grande majorité des projets de Golfs et ou de Golf Resorts peinent à sortir de terre ou à se développer, pour diverses raisons :
– préparation trop succincte ;
– obstacles administratifs (très souvent) ;
– oppositions d’associations « écologistes » ;
– oppositions locales intéressées (politiquement le plus souvent) ;
– difficultés de financement.
Dans ce contexte, malheureusement, le paysage golfique français n’évolue plus et ne propose pas de grands Resorts de facture récente, alors que les touristes golfeurs et les golfeurs français sont par nature (de plus en plus) infidèles  et en quête de nouveauté.
À cela, s’ajoute le vieillissement des structures existantes qui sont dépassées depuis de nombreuses années par les progrès des golfeurs, du matériel et de l’absence d’investissements pour améliorer l’offre, ou ne serait-ce que de la maintenir aux standards du jour…
L’épisode « Covid » a rebattu quasi radicalement les cartes du tourisme et des loisirs, qu’il soit hexagonal ou international.
Les voyages se déroulent déjà sur des distances plus réduites et pour des séjours plus
courts ; les individus en général recherchent la proximité géographique pour leurs loisirs ou leurs villégiatures.


Faciliter l’éclosion d’une véritable destination GOLF DE FRANCE !


 

Provence Frégate GC

Cette nouvelle orientation doit inciter tous les acteurs de la filière et au-delà à penser et à préparer une nouvelle stratégie de développement du golf.
Par exemple, le niveau d’accueil en Resort de 5 étoiles est l’exception en France. Les conditions d’accueil pour un tourisme haut de gamme ne sont pas réunies.
Plus généralement, les catégories d’hôtels sur nos golfs sont proposées en 3 et 4 étoiles, avec des capacités trop réduites qui ne permettent pas  de travailler avec des tours opérateurs et/ou d’organiser des réunions (séminaires) d’entreprises…
N’oublions pas que les golfeurs seuls ne constituent pas une clientèle suffisante pour
faire vivre un hôtel !
Une programmation des équipements doit prendre en compte ces aspects, ce qui n’a pas été très souvent le cas par le passé même récent.
Avez-vous entendu ce slogan : « La montagne ça vous gagne »… ?
Le constat en montagne est plus amer : les loisirs sur 4 saisons à la montagne ne restent encore qu’un vœu pieux.

Le golf reste encore le grand absent des activités de loisirs offertes par la montagne.
Pourtant, le réchauffement climatique, les lits froids continuent à progresser et à enliser la montagne dans sa mono-industrie, sans qu’une véritable impulsion, au-delà des mots et des slogans, soit donnée pour inverser cette tendance.
Cette dernière situation résume et révèle de fait une vision à l’échelon national de nos politiques de développement, trop empruntée et trop timorée.
Quelle ambition viser pour cette filière ? Tout simplement celle de devenir visible sur le
marché européen du tourisme golfique et mondial.
Ce marché à forte valeur ajouté, est un segment économique trop peu exploité. Certains pays l’ont bel et bien compris depuis des années, et nous avons accumulé un retard conséquent par rapport à eux, mais non irrécupérable, 
À condition de nous doter de volontés et de moyens facilitant l’éclosion d’une véritable destination GOLF DE FRANCE !

Michel Niedbala

À vous, fidèles lecteurs de Golf Planète, à entrer dans le débat et à nous faire part de vos réactions après ces prises de position sur la question des resorts de golf en France.
Contact : roland.machenaud@golfplanete.com

Photos : les golfs et GP

Domaine de Manville

Dans la même catégorie
Golfy en Limousin et Périgord

À la découverte des golfs du Limousin et du Périgord du réseau Golfy

Le Sud-Ouest de la France est une région riche en paysages variés, en histoire et en culture. Au sein de la Nouvelle-Aquitaine, le Limousin et […]

Tourisme

Aroeira, Palmares, les perles cachées du Portugal

On a demandé à l’un de nos globe-trotter golfeurs préférés de nous narrer son passage sur les parcours d’Aroeira, près de Lisbonne, et de Palmares, […]

Des parcours spectaculaires

C’est l’été ! Découvrez les parcours LeClub Golf avec vue sur mer

Alors que l’été est arrivé, découvrez les golfs du réseau LeClub Golf qui offrent de magnifiques vues sur mer, de la Manche jusqu’à la mer […]

Destination

Thomas Levet crée son Académie au Golf d’Anahita

Thomas Levet et Anahita s’associent pour la création de la première Académie portant le nom du champion français, recordman tricolore des victoires sur le Tour […]

1BaugeUne Franck Poitevin
Golfy en Anjou

L’Anjou : une destination Golfy au cœur des châteaux et de la gastronomie

Nichée au cœur de la vallée de la Loire, classée au patrimoine mondial de l’UNESCO, l’Anjou est une région qui saura vous charmer par ses […]

Tourisme

Pirin GC : golf en montagne, insolite et luxueux en Bulgarie

Aller jouer au golf en Bulgarie ? Dans ce coin des Balkans marqué par 3 000 ans d’histoire, la réponse n’est pas évidente quand on […]

Alps Tour

Un nouveau parcours pour l’Alps de Andalucía

En raison de mauvaises conditions de terrain sur le parcours initial, l’Alps de Andalucía (3-5 juillet) aura finalement lieu à l’Aguilón Golf situé dans la […]

Pep Guardiola ©Azalea
Tournoi Caritatif

Rafael Nadal, Pep Guardiola et un Champion du Monde Français dans la “guerre des étoiles” à Majorque

La légende du tennis Rafael Nadal et le « patron » de Manchester City, Pep Guardiola (photo), figurent parmi les noms connus qui frapperont cette […]

JO Paris 2024

Les greenkeepers du Golf National se mettent à l’électrique avant les Jeux

Des tests avec des tondeuses électriques ont été réalisés depuis plusieurs jours maintenant sur le parcours de l’Albatros au Golf National qui recevra cet été […]

Alps Tour

Lacanau Alps Open : Pour au moins trois ans

L’Ugolf de Lacanau s’est engagé pour les trois prochaines années en tant qu’hôte d’une épreuve de l’Alps Tour. L’événement peut compter sur des appuis institutionnels. […]

Golfez au pied des Pyrénées

Les golfs en Pyrénées du réseau Golfy : un voyage entre sport, nature et culture

Les Pyrénées offrent un cadre idyllique pour la pratique du golf, avec ses paysages spectaculaires, ses parcours variés et son climat agréable. Vous pourrez jouer […]

Participants Pierre Schreiber
Beachcomber Golf Cup

Le Domaine de Roncemay remporte la cinquième Beachcomber Golf Cup

Organisée sur le parcours du Paradis Golf Club, la cinquième édition de la Beachcomber Golf Cup, en route pour l’Ile Maurice a été remportée par […]

Tourisme

Sotogrande : l’incroyable destination andalouse à (re)découvrir

Sotogrande ! Tous les golfeurs connaissent le nom mais ces mêmes golfeurs ignorent en général la réalité de cette destination exceptionnelle. Alors, Golf Planète a […]

Best Golfer's Choice

Le Golf Bluegreen Dunkerque Grand Littoral, le plus populaire du réseau LeClub Golf

Pour la cinquième année de suite, LeClub Golf a dynamisé les réseaux sociaux avec un Best Golfer’s Choice toujours plus populaire et 39 000 likes […]

Tourisme

Inoubliable Turnberry

Turn-be-rry, un nom qui résonne comme un mythe dans le monde du golf. Ce « pur links » situé sur la côte ouest de l’Ecosse, […]

Destination

Tourisme : la Tunisie relance son offre golfique

La Tunisie espère capter de plus en plus de touristes golfeurs dans les prochaines années avec plusieurs nouveaux parcours en projet. L’Office National du Tourisme […]

Alps Tour

Laurence, gagnante du jeu concours Golf Planète, a participé au Pro-Am du Tunisian Golf Open

Gagnante du jeu concours Golf Planète, Laurence Chuniaud a disputé ce mercredi sur le tracé de la Cigale Tabarka, en Tunisie, le Pro-Am du Tunisian […]

UneGolfy HM/Golf de la Baie de Morlaix
La Bretagne nord, paradis des Golfystadors

Explorez les golfs de la côte Nord de la Bretagne du réseau Golfy

Bienvenue en Bretagne Nord ! Découvrez les golfs du réseau Golfy, de la Côte d’Émeraude à la spectaculaire Côte de Granit Rose. Les greens se […]

Paris Golf Show

La 17e édition du Paris Golf Show se tiendra du 15 au 17 mars 2025 au Paris Event Center

Commissaire général du Salon du golf de 2007 à 2013 puis de 2016 à 2018, Marc Assous reprend les rênes de cet événement incontournable dédié […]

DP World Tour

Le golf de Lery Poses (27) recevra les PQ1 en septembre prochain

Le golf de Lery Poses crée l’événement. Situé dans le département de l’Eure (27), à une heure de Paris et à vingt-cinq minutes de Rouen, […]

Championnat de France professionnel MCA

Un rendez-vous qui s’inscrit dans le temps

Bernard Pascassio a réussi son pari de faire renaître le Championnat de France professionnel depuis trois ans. Le Golf du Médoc n’est pas indifférent à […]

Business

UGolf étend son influence en Europe

La présence d’UGolf International à travers l’Europe continue de croître avec la création d’une nouvelle entité, UGolf Germany, pour gérer son réseau de clubs chez […]

Destination

Jouer au TPC Sawgrass, ça coûte combien ?

Il est possible de jouer le mythique Stadium Course du TPC Sawgrass. Mais pour cela, il faudra sortir la carte bleue pour réserver un départ […]

Pro-AM

Un vrai circuit de compétitions en équipe de loisirs en France et à l’étranger

Associés depuis 2017 pour créer un véritable circuit de compétitions de loisirs amateurs GOLF FIRST et MAKILAS sont fiers de vous proposer cette année un […]

St Andrews

St Andrews supprime la fameuse file d’attente pour les joueurs solos

Une nouvelle façon d’obtenir un départ sur l’Old Course de St Andrews sera mise en place pour les joueurs seuls. Il ne sera plus question […]

Destination

Mazagan, un océan de plaisirs

Dessiné par la légende sud-africaine Gary Player, Mazagan est sans doute le plus beau parcours du Maroc et même de toute l’Afrique du Nord. A […]

Golf amateur

Le programme de compétitions de BCM Sports pour 2024

BCM Sports, une agence spécialisée dans l’organisation d’événements de golf, dévoile son calendrier de compétitions pour l’année 2024. Il est composé de cinq tournois très […]

Récompenses 2024

Les golfs d’Arnouville et de la Bretesche récompensés par les labels EMOTION et REFERENCE LeClub Golf

En ce début d’année, c’est le temps des récompenses pour LeClub Golf qui vient de décerner ses Labels EMOTION et REFERENCE aux golfs offrant les […]