Destination

West Cliffs et Praia d’El Rey, des links au soleil au coeur de l’hiver au Portugal

28 février 2022

À une heure de route au nord de Lisbonne se trouve West Cliffs Golf Links l’un des resorts de golf les plus prestigieux d’Europe. Au sortir d’un hiver plutôt froid et humide en France, cette destination est idéale pour retrouver les sensations, prendre un bain de chaleur et de soleil, et admirer vos drives rouler sur des fairways secs et peu fréquentés de Praia d’El Rey, un excellent Cabell Robinson, et West Cliffs, le joyau de Cynthia Dye ouvert en 2017.

 

West Cliffs

Le parcours éponyme, West Cliffs est une originalité au Portugal : ce links à l’américaine est une vraie beauté naturelle, dessiné par la nièce de Pete Dye avec le souci de préserver l’équilibre écologique du site.  Mais attention, c’est aussi un beau défi sportif…

C’est d’abord une ambiance. Unique. Les parcours les plus scéniques du monde n’y pourront rien, l’atmosphère d’un links est inégalable. Le terrain sablonneux, les bunkers au sable mouvant, les embruns de l’océan, le vent, les greens immenses, ça ne s’invente pas… Le parcours de West Cliffs, situé près du port de pêche de Peniche, réputé aussi pour ses sports de surf, possède ce charme inimitable. Une rareté au Portugal.

Un links récent (ouvert en 1997), moderne, typé à l’américaine, façon Pinehurst plutôt que St Andrews (un “linkslkand” disent les Anglosaxons), mais authentique, et situé seulement à une heure de route de Lisbonne, jouable sous le soleil toute l’année ou presque, c’est donc possible. A faire dans une vie de golfeur et à plusieurs si possible !

Même s’il vous faudra vous munir sans doute d’un peu plus d’une demi douzaine de balles pour finir le parcours de West Cliffs si vous le jouez pour la première fois, le “golf trip” entre amis prend ici tout son sens, d’autant que dans le resort  se trouvent d’autres parcours de premier plan qui permettent de varier les plaisirs (notamment Praya d’el Rey et ses vues à couper le souffle sur l’Atlantique et l’Archipel des Berlengas).

Avec aux alentours des restaurants de poissons savoureux et des hôtels ou appartements/villas tout confort, le lieu est idéal pour venir au printemps ou même en hiver pour quelques jours de détente salvateur agrémentés de beaux souvenirs.

 

Variété et difficulté

Deux mots peuvent résumer le parcours de West Cliffs quand on le joue pour la première fois : variété et… difficulté. La variété du tracé est indéniable.

Aucun trou n’est semblable à l’autre. Ainsi le par 3 du trou n°2 se joue avec un wedge (130m des blancs mais 30m de dénivelé), celui du n°16 peut réclamer un petit bois pour peu que le vent souffle fort et que le drapeau soit placé au fond d’un green très profond mais étroit, situé en surplomb du départ.

Les par 4 exigent technique et précision (n°8, n°9, n°11) ou requièrent puissance et stratégie (n°4, n°17, n°18), c’est selon.

La variété du paysage, elle, prend toute sa saveur après les quatre premiers trous, dont le décor est un peu affecté par quelques maisons encore en construction et la présence de grues… incongrues. Mais ce bémol devrait bientôt disparaître à la fin des travaux, prévue en 2023.

Ensuite, et ce jusqu’à la fin du tracé dessiné par Cynthia Dye, architecte presque aussi célèbre que son oncle Pete, c’est un plaisir des yeux permanent. Entre les vues panoramiques sur l’océan et le déferlement des vagues par paquet se succèdent des trous plus intimes dessinés à travers des couloirs de pins maritimes et les dunes de sable.

 

West Cliffs offre de nombreux points de vue panoramiques sur l’Océan.

 

Le “team Dye” a travaillé main dans la main avec les autorités locales pour conserver l’authenticité des lieux et préserver l’environnement. La nature est sauvage, abondante.

La grande variété de plantes et de couleurs est un plaisir visuel, mais la végétation côtière n’est pas très hospitalière pour les balles de golf. Les griffes de sorcière notamment avalent les drives imprécis. Ici, il faut accepter quelques balles perdues. Heureusement, les fairways sont plutôt larges…

 

La végétation locale est inhospitalière pour les balles de golf…

 

Des greens ludiques et redoutables

Mais ce qui fait du parcours de West Cliffs un grand défi sportif, ce sont surtout les greens. Heureusement plutôt réceptifs compte tenu de leur exposition au vent et de leurs ondulations, ils mettent les victimes de yips au supplice et les bons putters au défi.

Avec leurs multiples plateaux, ils offrent des possibilités d’emplacement de drapeaux diaboliques. Quand on parle d’ondulations, c’est peut-être encore pire autour des greens, avec ces cratères, ces bosses qui éjectent au loin les balles qui manquent de peu la cible. Quand on s’égare du mauvais côté, le chipping est aussi une gageure…

Il ne fait jamais très froid ni très chaud ici. Cela nous permet d’offrir un ‘set up’ de premier plan.

Le directeur des lieux, Francisco Cadete, francophone affable, dresse un constat juste de ce parcours redoutable. « La première fois que vous le jouez, c’est très dur… La deuxième fois, ça s’arrange. Il faut le jouer une troisième fois pour espérer l’apprivoiser. Au départ, les lignes de jeu sont assez franches mais étroites. Il faut quand même tenir compte de certains dévers. Surtout, la lecture des greens est très compliquée. Quoi qu’il en soit, c’est un parcours plutôt pour des bons joueurs…» 

Jouable toute l’année, dans des températures clémentes, West Cliffs prend toute sa saveur entre mars et octobre. « Le climat est idéal pour offrir une préparation idéale dès le début du printemps, assure Francisco Cadete. Il ne fait jamais très froid ni très chaud ici. Cela nous permet d’offrir un ‘set up’ de premier plan

Pour finir de vous convaincre de l’intérêt sportif du parcours, on vous décrit ici le “finishing hole”, un par 4 de 411 mètres des back tees tout en descente. La vue du départ en surplomb de l’océan et du club house est à couper le souffle.

Une fois le fairway touché, il faut se décider à jouer sur la gauche la sécurité ou attaquer le green en jouant un coup d’au moins 170m par dessus une pièce d’eau. Plein vent de face.

On en connaît qui ont tenté le coup et ont eu beaucoup de chance… et d’autres qui y ont laissé quelques balles et perdu pas mal d’illusions !

 

Le trou n°18 de West Cliffs : un drive sur la partie droite, puis il faudra survoler la pièce d’eau que l’on aperçoit au loin. Ne vous laissez pas trop distraite par le panorama !

 

Praya del rey

A portée d’un drive de Bryson DeChambeau se trouve au sein du resort le parcours de Praya del Rey. L’ambiance de ce parcours, né en 1997 et tracé par l’Américain Cabell Robinson, y est très différente de celle de West Cliffs.

Ici l’accès aux larges fairways est plus franc, les greens très roulants sont moins tortueux, la flore moins sauvage, le jeu y est plus facile sauf quand Eole s’emballe, notamment sur l’époustouflante série de trous de retour, plus exposés à ses caprices.

La plupart des trous dans la pinède sont bordés par de petites villas au toit rouge typique de la région, et rappellent l’atmosphère de nos parcours du sud-ouest, tel Moliets ou Chiberta, avec une petite touche finale « Haderlot les Pins”.

Le 18 notamment étant presque un copier-coller du trou n°9 du parcours centenaire du nord de la France signé Tom Simpson (un dogleg droit prononcé avec un petit green surélevé très scénique).

Quelques pièces d’eau artificielles disséminées ici ou là viennent rappeler que c’est un  parcours typé links mais aussi à l’américaine brouillant un peu l’identité du lieu.

 

Un petit air de nos parcours du Sud-ouest à Praya del Rey.

Quatre trous d’exception

Mais ce qui fait la réputation “internationale” de Praya del Rey, ce sont cinq trous exceptionnels, inoubliables, presque inégalables. Cinq trous (du n°12 au n°16) où les vues panoramiques sur l’Atlantique et les îles Berlangas resteront à jamais gravées dans votre mémoire.

Un conseil, essayer de les jouer en fin d’après-midi : le mélange des embruns et du soleil couchant ajouteront à une extase visuelle qu’il est presque impératif d’immortaliser avec quelques selfies.

La difficulté des trous importe peu, mais réussir un par voir un birdie lors de ce passage paradisiaque raffermira la puissance du souvenir.

 

Sortie de bunker extatique sur le trou n°15…

Le départ du trou n°13 : plaisir du jeu et des yeux !

Les deux derniers trous, un par 5 aussi beau qu’interminable et le 18 “made in Hardelot”, vous obligeront à sortir de vos rêves au regard du défi qu’ils représentent.

Mais quelle que soit votre carte de score, on peut vous promettre que Praya del Rey vous séduira. Vous émerveillera même. Sur un bon tiers du parcours, une petite heure de plongée dans le pur bonheur.

 

À deux heures de vol de Paris en polo en plein hiver

 

Les tarifs

La description du parcours trou par trou (en anglais)

 

Mots-clés :
Europe Portugal
Dans la même catégorie
Dunbar_Ecosse_East-Lothian
Tourisme

L’East Lothian, le paradis des links et des bars !

Alors que débute ce jeudi l’Open d’Ecosse sur le dernier né des links de North Berwick, Renaissance Club, nous vous proposons de partir à la […]

News GP

Tourisme : Chiberta, Sicile, Oman et Andalousie

Chiberta : le nouveau practice inauguré par Txema Olazabal Si vous passez prochainement par le Pays basque, arrêtez-vous au golf de Chiberta non seulement pour jouer […]

Golf à Majorque

Majorque et ses golfs du Pla et du Llevant

Plus grande île de l’archipel des Baléares, Majorque propose plus d’une vingtaine de parcours de golfs malgré une superficie inférieure à la moitié de la […]

chantilly ©Titleist
Golf Amateur

Participez à un événement Titleist exceptionnel pendant 3 jours à Chantilly !

Pour récompenser sa communauté les équipes de Titleist France organisent le tout premier « Team Titleist Invitational » made in France. Cet événement spécial se […]

Destination

A la découverte des Golfystador, la bonne idée pour marier vacances, golf et convivialité !

Pour les golfeurs dont l’esprit sportif se double d’une âme d’explorateur, la Golfystador Week est la solution parfaite pour partir à la découverte de nouvelles […]

Golf en France

Une sélection signature des parcours Golfy

Parmi ces 175 golfs en Europe, Golfy a fait une sélection de ses 33 golfs signatures entre France, Belgique, Espagne et Italie. Esprit pionnier du […]

Tourisme

La Citadelle, Metz, l’Open de la Mirabelle d’or… Cap sur la Moselle !

Etape incontournable de l’Alps Tour, l’Open de la Mirabelle d’or qui se dispute du 10 au 12 juin au golf de la Grange aux Ormes […]

Tourisme Nouvelles : Investissements à Madère, Pro Am à Michlifen (Maroc) et Duos au Pays basque

Madère : Palheiro Golf investit dans le futur L’ile portugaise de Madère, en plein océan atlantique, est déjà bien connue des golfeurs qui apprécient ses parcours, […]

GOLF SAUMANE FLY OVER GREEN
Parcours

Saumane, le régal des Alpilles

Au milieu des montagnes du Vaucluse, avec des superbes vues sur les Alpilles et le Lubéron, le golf de Saumane est un régal pour les […]

LeClub Golf

Le Ugolf Villenave d’Ornon remporte le titre 2022 du Best Golfer’s Choice

Comme chaque année depuis le premier confinement, LeClub Golf a organisé le Best Golfer’s Choice qui récompense le golf le plus populaire du réseau. Le […]

Lexus Golf Cup 2022

La Lexus Golf Cup, top départ ce week-end !

L’édition 2022 de la Lexus Golf Cup a débuté ce week-end avec au programme une vingtaine d’étapes aux quatre coins de la France ! La […]

Resort de golf

Costa Navarino (Grèce) ouvre deux nouveaux parcours et rejoint l’excellence européenne

Incontestablement, Costa Navarino situé dans le Péloponnèse grec devient aujourd’hui une des plus belles destinations golf d’Europe et l’ouverture ce mois-ci d’une nouvelle ligne directe […]

Quinta da Marinha panneaux solaires
Destinations

Au Portugal, le soleil est le meilleur allié pour l’environnement

Quinta da Marinha poursuit ses efforts en terme de développement durable et respectueux de l’environnement avec l’installation de 553 panneaux solaires photovoltaïques, qui alimenteront désormais […]

evian-resort-academy
Golf en France

L’Academy, l’Eden des golfeurs se trouve à Evian

Ouverte en 2006, l’Evian Resort Golf Club Academy s’impose chaque année un peu plus comme la référence des centres d’entrainement, de perfectionnement et de jeu […]

Tourisme

Nouvelles Tourisme : Troon au Moyen-Orient, Guide Portugal et Argentario Resort en Italie

  Troon rafle des prix pour la gestion des golfs au Moyen-Orient Lors de la cérémonie annuelle organisée par 59Club, Troon, le leader dans le […]

Grande Canarie : 5 golfs, du soleil, des balades et des amis

  Les Iles Canaries sont devenues un refuge pour les Européens en mal de soleil, de calme et d’exotisme à une petite portée d’avion. Grande […]

Andalousie (2/2) : notre sélection de 17 golfs à prix plus doux

Après les bijoux andalous présentés la semaine dernière et dont le prix des green-fees peut être un frein à l’enthousiasme des plus passionnés, voici la […]

Modry Las : le plus beau golf de Pologne continue sa marche en avant

Comment ne pas avoir aujourd’hui une pensée pour ces pays concernés par la guerre ? Avec l’espoir que l’écoute et le dialogue nécessaires à toute vie […]

Destination Espagne

Andalousie : le top 10 des golfs à jouer une fois dans sa vie !

Comme Golf Planète l’a signalé dans un précédent article, l’Andalousie est une des principales destinations golf d’Europe : 110 parcours, 700 millions de recettes laissés […]

Destinations

Nouvelles Tourisme : une initiative portugaise originale, les frontières s’ouvrent, in Deauville…

Un resort portugais invite les 247 employés ayant travaillé à sa rénovation L’hôtel Onyria Quinta da Marinha a célébré le 2e anniversaire du début de […]

La chronique de Philippe Hermann

La Zagaleta, une rareté en Europe

Passer six heures sur un des soixante-dix parcours de la Costa del Sol est malheureusement la plupart du temps et quasiment toute l’année habituel à […]

La chronique de Philippe Hermann

Parcours historique noyé dans l’oubli

En Virginie de l’Ouest, un mécène avait restauré Oakhurst Links en 1994, véritable avant-propos de l’histoire américaine du golf. On est en 1860. Un groupe […]

Tourisme

Royal Dornoch affiche déjà complet pour cette année !

Une très forte demande a forcé Royal Dornoch à fermer ses réservations : le célèbre golf du nord de l’Écosse qui aurait vendu 14 000 green-fees […]

La chronique de Philippe Hermann

¡Bienvenidos a Los Cabos!

Durement frappée par un ouragan en 2014, la pointe sud de la Basse Californie mexicaine s’est relevée douloureusement. Aujourd’hui bien vivante, le golfeur européen lui […]

Les nouveaux golfs LeClub Golf

Frégate Provence et Claux-Amic : balade au pays du soleil et du golf

Avec 171 golfs en France et près de 800 dans le monde, le terrain de jeu LeClub Golf ne cesse de s’agrandir pour offrir une […]

La chronique de Philippe Hermann

Venir pour l’Irlande, revenir pour les Irlandais

C’était l’idée-force d’une campagne de pub en 1994. Quand un fan de Golf Planète demande où passer quelques jours de golf sans contrainte avec sa […]

Golf en France

A la découverte du par 6 de Belle Dune, l’un des plus longs trous de l’hexagone

Le Golf de Belle Dune, situé dans la Baie de Somme en Picardie, a inauguré l’année dernière un impressionnant par 6 de plus de 600 […]

Parcours

Quel est le trou le plus long du monde ? Un par 7 !

La grande majorité des parcours accueille des par 3, des par 4 et des par 5. C’est une norme, mais pas la règle ! Il […]