NOUVEAU RESORT

Rencontre avec Robin Hiseman (EGD), architecte du golf de Okol en Bulgarie

20 juillet 2020

Golf Planète a choisi de suivre des architectes de golf renommés dans leurs projets en cours de réalisation. Après Gil Hanse, le mythique architecte américain qui s’est lancé dans un projet appelé à devenir référence aux Bordes, et avant Jose Maria Olazabal qui construit deux parcours en Grèce, voici le projet Okol qui est mené en Bulgarie par European Golf Design et Robin Hiseman.

Okol Lake Park : retenez bien ce nom ! Il s’agit d’une nouvelle destination golf européenne située en Bulgarie, non loin de Sofia, à 1 000 mètres d’altitude dans la région des Balkans.
Ce resort comprendra un hôtel Pullman 5* de 149 chambres, des résidences hôtelières et des équipements de sports et de bien être. Ce grand projet sera géré par IMG, l’entreprise internationale leader dans le sport, la mode, l’événementiel et les médias.

Golf Planète a demandé à Robin Hiseman, un des architectes leaders de European Golf Design, les caractéristiques principales de  ce projet.


Un projet qui s’insère comme une main dans un gant


Vous avez été choisi pour dessiner le golf championship de Okol en Bulgarie. Dans quelle mesure vos réalisations précédentes, aussi bien en République tchèque à Casa Serena ou au nouveau JCB Golf & Country club en Angleterre, vous aident-elles dans ce projet ?

Robin Hiseman : La discipline de base est la même. Il convient de laisser la Nature mener le crayon de l’architecte. Les deux golfs que vous citez nous ont conduit à pas mal remodeler le terrain. Okol est différent. Vous apprenez quand vous avez soit à créer un paysage soit à travailler avec ce que vous avez. L’expérience provient aussi bien des parcours que vous jouez ou visitez que de ceux que vous dessinez.

À Okol, il y a beaucoup de points qui me rappellent certains parcours marécageux d’Écosse, ou rustiques comme les collines anglaises du Cotswolds, ou encore herbeux comme les plaines des Rocky Mountains aux États-Unis.

On puise dans nos inspirations quand on trace les contours d’un golf comme ici. Notre chance est qu’ici, le parcours de golf s’insère dans le site comme une main dans un gant !

 

Votre société EGD a été impliqué dans plusieurs projets qui ont hébergé des très grands tournois de golf comme la Ryder Cup au Celtic Manor ou au Golf National. Quel apport retenez-vous de ces expériences au plus haut niveau ?

La réception de la Ryder Cup implique quelque choses de particulier. Dans la mesure où le parcours joue un rôle majeur, l’espace entre les trous est pensé pour accueillir du public avec les infrastructures en conséquence.

Un parcours ordinaire n’entre pas dans ces considérations. Le cahier des charges de Okol n’entre pas dans ce schéma, même si nous gardons en tête la possibilité d’accueillir ici des tournois internationaux.

 


Que chaque joueur s’y retrouve !


Le dessin des parcours de golf, et leur niveau de difficulté, sont discutés souvent trop tard, principalement quand il s’agit d’intégrer ce sport et ce loisir dans de nouveaux marchés. Quel est votre avis sur ce point ?

La réponse est contenue dans notre choix d’architecture à Okol : nous avons cherché à dessiner un parcours qui encourage des nouveaux joueurs à pratiquer leur nouvelle passion. Nous ne voulons pas que ce parcours soit trop difficile pour des golfeurs novices qui pourraient être découragés.

Mais en même temps, il faut que le parcours conserve son intérêt stratégique pour les joueurs plus chevronnés. C’est le défi qui nous est propose. À Okol, nous avons évité ainsi de placer des bunkers près des tees de départ pour que le débutant ne soit pas gêné dans sa marche en avant.

Mais si vous allez à la chasse des pars, alors vous allez en rencontrer !

De même, les greens seront de vrais défis. Sur plusieurs trous, il n’y a pas de bunkers : la Nature a fait le travail pour nous ! Que chaque joueur s’y retrouve selon son niveau et s’amuse sur le parcours : voilà le but.

 


Vues panoramiques et respect de l’environnement


Situé près de la capitale Sofia, Okol Lake Park est niché en pleine nature et offre des vues étonnantes sur le lac Iskar. Comment tirer avantage du paysage ?

Très peu de personnes ont pu admirer jusqu’ici les vues spectaculaires qu’Okol offre sur cet environnement alpin. C’est un lieu extraordinaire, principalement sur les trous retour qui offrent des vues panoramiques sur les montagnes Rila, la station de ski Borovets et sur le lac. Une pause sera la bienvenue pour admirer le paysage !

À l’endroit le plus scénique, on a d’ailleurs prévu un petit café qui servira aussi de point de repos au trou numéro 13. Ce point de convergence sera aussi ouvert aux marcheurs qui serpenteront sur les chemins alentours. Peu de paysages dans le monde sont d’une telle beauté.

Nous avons naturellement intégré des amas de rochers dans le design et avons limité la pousse de pins qui pourraient obstruer la vue. Nous travaillons avec la Golf Environment Organisation pour respecter l’équilibre environnemental et les prairies existantes.

La plupart des roughs sera rempli de fleurs sauvages que nous traitons avec la plus grande attention.

Infos : www.imgprestige.com

 

 

 

 

 

 

 

 

Dans la même catégorie
26 octobre 2020 | INTENDANTS DE PARCOURS

3 jeunes greenkeepers français de retour de formation aux USA : leur témoignage passionnant

Ils sont trois jeunes greenkeepers français qui ont décidé, après la Ryder Cup 2018, de partir aux États-Unis pour parfaire leur formation au sein d’une […]

18 octobre 2020 | LA CHRONIQUE D'IVAN MORRIS

Deux seniors parlent de la longueur des parcours… et trouvent une solution !

Conversation entre deux septuagénaires, fous de golf et qui ont bien du mal à trouver le chemin de la sagesse, jusque dans leur carte de […]

20 septembre 2020 | EIGCA

95% des architectes européens de golf pensent qu’il faut prendre des mesures concernant les distances

Les architectes de golf sont réunis en Europe dans une association représentative et dynamique : le European Institute of Golf Course Architects (EIGCA). L’institution basée […]

24 août 2020 | ENQUÊTE GOLF PLANÈTE

Golf et Environnement (reprise). 3ème partie : des parcours exemplaires

Après le constat qui constituait la première partie du dossier, puis la recherche de solutions pour améliorer la pratique, voici maintenant le dernier volet de […]

26 juillet 2020 | Parcours

De l’air ! une chronique de Kristel Mourgue d’Algue

Golf Planète a le plaisir de publier une chronique de Kristel Mourgue d’Algue, consacrée cette semaine à la présence des arbres sur les parcours.  KMA […]