Tourisme et Golf

Une étude du Groupe Barrière met en lumière les réalités d’aujourd’hui et les espoirs de demain

1 juin 2020

Pour l’avenir de nos golfs durement touchés par la crise sanitaire, le marché touristique doit être au rendez-vous pour relever les défis d’aujourd’hui et de demain. Mais où en sont justement les attentes alors que le déconfinement se met en place ?

Pour en parler, Golf Planète a rencontré, cette semaine, Damien Boyer, membre du service commercial international, spécialistes des marchés sports britanniques et nordiques, grand joueur de golf, qui a mené une enquête sur la réalité de ces marchés touristiques. Damien a répondu à nos questions.

Son étude passionnante livre une partie des réponses attendues après cette période anxiogène et inédite.


Profiter de la crise pour découvrir les golfs français


Vous venez de terminer une étude sur le marché touristique français du golf. Quels sont les principales conclusions de votre travail ?

Damien Boyer : À ce jour, ce n’est pas une surprise de dire que ce qui n’a pas été réalisé en termes de chiffre d’affaires sur mars, avril, mai et sans doute juin ne sera pas récupéré. En revanche, plus de 90% des réservations faites sur 2020 ont soit été décalée plus tard dans l’année soit repoussées sur 2021. Aujourd’hui, en attente des confirmations, nous avons une faible part d’annulations sèches. Pour avoir mené cette étude sur différents pays, et les plus importants du marché, nous pouvons constater une tendance similaire: les golfeurs veulent se retrouver pour aller jouer au golf. C’est finalement les réactions face à l’attente de la communication des informations officielles qui varient.

Par exemple, les Anglais, la plus grande nation du golf européen, réservent déjà leurs séjours pour 2020 et ont, pour la majorité, sécurisé leurs dates de 2021.

Quant aux Hollandais, que la crise n’arrêtera pas, ils attendent la communication gouvernementale officielle pour lancer leurs réservations. Ces derniers sont confiants mais ne prennent pas de risques. Parmi les 3 acteurs les plus importants de ces 2 pays, nous observons un pic de trafic sur leur page de la destination France de plus de 30%. Cela montre bien que les golfeurs étrangers ne sont pas abattus par la crise.

En ce qui concerne les golfeurs belges, plus séniors, ils sont encore indécis tant sur les mesures de déconfinement que sur leur exposition face au virus. Le pays est toujours dans un attentisme qui ne déclenche pas de nouvelles demandes à ce jour. En ce qui concerne le Groupe Barrière qui accueille beaucoup de golfeurs belges, nous nous attendons à un pic de demandes sur l’été pour la fin d’année.

Enfin, en France, pour les professionnels du tourisme golfique, il apparaît clairement que la tendance est au franco-français. Profiter de la crise pour découvrir les golfs français. Le Groupe Barrière a déjà commencé un travail de collaboration avec les agences de voyages françaises spécialisées golf pour accroître sa visibilité et cela commence déjà à porter ses fruits sur l’été 2020.

 


26 organisations touristiques contactées


Comment avez-vous mené votre enquête ?

Mon enquête a été menée par téléphone auprès des grands acteurs du tourisme français et internationaux. Mon réseau me permet de recueillir des informations par les plus concernés de chaque structure garantissant un retour au plus proche de la tendance actuelle.

J’ai pu contacter 26 organisations :

  • 7 Agences de voyages spécialisées golf en France dont 2 agences dites DMC (Destination Management Company) française
  • 4 Agences de voyages spécialisées golf étrangères (UK, Belgique et Pays-Bas) dont les 2 plus grosse européennes ayant la France dans leurs destinations les plus vendues
  • 2 Agences événementielle française dont Swing que vous avez déjà interviewé
  • 6 acteurs du tourisme golfique français avec lesquels nous travaillons conjointement à la promotion de la France comme destination golfique à l’international
  • 7 collaborateurs opérationnels pour suivre la situation actuelle chez Barrière (La Baule, Dinard, Deauville, Le Touquet, Cannes) sur nos segments golf et hôtellerie

L’objectif était de prendre la température à tous les niveaux de l’industrie pour mieux comprendre les tendances de demain.

 


Notre art de vivre, notre gastronomie, notre Histoire cachent notre belle offre golfique….


Quels sont les atouts et les faiblesses de l’offre touristique française en matière de golf ?

C’est assez paradoxal mais la faiblesse de l’offre touristique golfique française réside dans son meilleur atout à l’échelle globale… En effet, la France est un des pays les plus attractif touristiquement avec, en son sein, sa capitale Paris qui a été la ville la plus visitée au monde en 2019.

Cependant, sur le plan touristique, notre beau pays est avant tout connu pour sa gastronomie, son histoire, son patrimoine viticole, son art de vivre etc… ne laissant que peu de place au golf pour briller.

C’est bien dommage quand on connaît nos atouts qui sont avant tout, nos golfs ! Chaque région de France peut faire office d’un voyage golfique telle que la Normandie (Deauville), la Bretagne (La Baule & Dinard), la Nouvelle Aquitaine (Bordeaux et Biarritz), la Côte d’Opale (Le Touquet) ou encore la région PACA (Cannes & Terre Blanche) sans parler de Paris bien évidemment… Et j’en passe !

J’invite les Français, en cette période de crise sanitaire à découvrir nos belles régions, ils ne seront pas déçus !

 


Groupe Barrière : 10 destinations golf, 10 000 nuitées, 75 golfs partenaires, des green-fees offerts


Vous faites partie du groupe Barrière qui est un des fleurons de l’industrie touristique française. Quelle est votre positionnement sur le marché touristique golfique suite à cette crise ?

En France, Barrière est le premier générateur de séjours golf avec hébergement, quasiment 10 000 nuitées.

La tendance sur 2020 pour les golfeurs français étant un tourisme national, nous allons capitaliser là-dessus.

En effet, même si le Groupe Barrière est très connu pour son offre hôtelière, casinos, restaurations ou thalasso & spa, l’offre golf ne connait pas la même renommée.

Le groupe Barrière compte à ce jour 10 destinations golf en France et au Maroc, 3 golfs propriétaires et plus de 75 golfs partenaires (tels que Le Golf National, Etretat, Dinard, Le Touquet, Terre Blanche, Kempferhof, les golfs UGOLF et quelques golfs associatifs de renom).

Lorsqu’un golfeur réserve une chambre dans l’un de nos hôtels il a un green-fee inclus sur nos propres golfs mais aussi sur nos golfs partenaires.

Nous nous chargeons de la réservation du green-fee et les partenariats de longue date avec les golfs nous permettent d’avoir un prix très attractifs (en direct ou via les agences spécialisées).

Dormir chez Barrière c’est découvrir les golfs de la France entière ! Nous avons mis en place des offres très attractives afin de relancer l’activité du tourisme golfique avec notamment des nuits et/ou des green-fee offerts pendant le séjour.

 


Le golf s’adaptera : à nous d’être inventif pour mieux rebondir !


Y aura-t-il un « après » différent dans le secteur du tourisme ? et du golf ?

Cette crise est mondiale, il y aura forcément un « après » COVID-19. Les événements marquants changent les habitudes de consommations obligeant les professionnels ainsi que les institutions à s’adapter.

En revanche, il est trop tôt pour dire quand dans quel sens cela va évoluer. À court terme, le tourisme sera local et les prestations de services inédites. Même si cette crise est sanitaire il y aura clairement un changement sociologique et relationnel entre le client et le prestataire.

Concernant le golf, il a perdu son centre névralgique qu’est le club-house. Il est un élément essentiel à la vie du golfeur et la sociabilité qu’apporte ce sport. Ce n’est pas pour rien qu’on l’appelle le « 19ème trou ». Dans la pratique sportive, le golf s’adapte mais n’est pas déboussolé par cette crise sanitaire. Les directeurs de golfs doivent cependant trouver de nouvelles façons de créer du lien entre leurs membres ainsi qu’entre le personnel et les golfeurs.

Au golf Barrière Deauville, nous avons mis en place une voiturette bar qui est une belle réussite sociale et économique. C’est un service banal pour les américains mais qui n’avait pas encore conquis la France. Chaque crise est synonyme de danger mais également d’opportunités, à nous d’être inventif pour mieux rebondir.

 


Le golfeur n’aura jamais autant montré sa passion : nous sommes confiants


Sur quoi s’appuyer pour garder des lueurs d’espoir ?

Une chose est sûre, le golfeur n’aura jamais autant démontré sa passion pour son sport. Étant tombé dans la marmite du golf étant petit, je suis toujours étonné et agréablement surpris de la passion des golfeurs que ce soit en France ou à l’international. Nous pouvons compter là-dessus en premier lieu; le golf a manqué aux golfeurs. Il y a une réelle envie de leur part de reprendre les chemins des fairways et de partager de bons moments entre amis, familles ou simplement faire des rencontres.

D’autre part, 2 mois sans un golfeur sur un golf, les parcours ont pu être traités aux petits soins par les équipes de greenkeeping. Nous pouvons donc compter sur une excellente qualité des parcours dans la France entière. Pour Barrière, Deauville a pu parfaitement se remettre des rénovations faites en 2019 et à La Baule, qui accueille la Coupe Gounouilhou cette année, le parcours promet d’être le mieux préparé possible.

Enfin, entre acteurs du tourisme golfique, cela fait maintenant plusieurs années que nous œuvrons à la promotion de la France comme destination golf au niveau international. Cette crise n’a fait que renforcer nos relations et notre détermination pour attirer le plus de golfeurs étranger en France. Le marché du tourisme golfique reprendra plus rapidement que la clientèle séminaire que cherchent en premier lieu la plupart des hôteliers, et cela a déjà commencé. Les demandes affluent et nous sommes confiants pour l’avenir.

Dans la même catégorie
13 juillet 2020 | TRIBUNE

Préparation mentale : l’hypnose au secours du golfeur (1ère partie)

Il y a quelques mois, Golf Planète avait publié un long article sur Golf et Psychanalyse signé par Sandrine Vialle-Lenoël. Il avait été lu et […]

13 juillet 2020 | Le cours du pro canadien Simon Camirand

Vidéo : La meilleure technique pour se débarrasser des coups topés

Notre ami pro canadien Simon Camirand nous livre aujourd’hui une leçon facile et utile : comment se débarrasser des coups topés ! La meilleure des […]

12 juillet 2020 | Réussite

Un succès record pour le Lexus Pro-Am de Paris

Longtemps menacé d’annulation en raison de la pandémie le Lexus Pro-Am de Paris s’est finalement parfaitement déroulé comme prévu grâce à une organisation impeccable   […]

12 juillet 2020 | PGA / Workday Charity Open

Collin Morikawa terrasse Justin Thomas au 3e trou de play-off : quel final !

Dès le départ de ce dernier tour du Workday Charity Open dans l’Ohio, on savait que le titre se jouerait entre les trois joueurs de […]

paul barjon
12 juillet 2020 | Korn Ferry Tour

Paul Barjon troisième à San Antonio

Pour la deuxième fois cette saison Paul Barjon monte sur le podium d’un tournoi du Korn Ferry Tour aux Etats-Unis et conforte sa place dans […]

stalter
12 juillet 2020 | Réaction

Joël Stalter : « un peu plus nerveux que les autres jours »

Auteur d’un bon top 15 lors du premier tournoi de reprise co-sanctionné European Tour et Challenge Tour en Autriche, le Messin Joël Stalter est satisfait […]

12 juillet 2020 | CHRONIQUE

Histoire & Collection : le golf de Valescure

Il n’est pas de notre propos ici de discuter de la date de création de Valescure. Certains annoncent 1895. Cependant, la presse de l’époque indique […]

warren austrian open
12 juillet 2020 | European Tour

Austrian Open : à l’Écossais Marc Warren le tournoi européen de reprise, Stalter 15e

Voici une troisième victoire pour l’Écossais Marc Warren sur l’European Tour : il a remporté dimanche l’Austrian Open, le tournoi de reprise du circuit européen […]

twitter lpga
12 juillet 2020 | Retour de batôn

Un internaute moqué par les joueuses du LPGA

Auteur d’un commentaire désobligeant sur Twitter, cet internaute est devenu en quelques heures la risée de centaines de joueuses professionnelles du monde entier   L’utilisateur […]

12 juillet 2020 | PGA TOUR

Justin Thomas pourchassé par Hovland et Morikawa à Muirfield Village

Justin Thomas n’a que 27 ans mais deux jeunes joueurs talentueux ont décidé de se battre ce dimanche pour l’empêcher de gagner un 17e titre […]

11 juillet 2020 | Korn Ferry Tour

Paul Barjon à un coup du leader au Texas avant le dernier tour

Au TPC San Antonio Challenge at the Canyons au Texas, Paul Barjon s’est encore illustré ce samedi en ramenant une belle carte de 65 (trois […]

Stalter
11 juillet 2020 | European Tour, Austrian Open, Tour 3

Jimenez plonge, Stalter à deux coups de la tête

Leader au soir du cut, l’Andalou de 56 ans n’a pas réussi à maintenir le cap sur le parcours du Diamond Country Club près de […]

11 juillet 2020 | MODE

Puma: cool, la dernière ligne Excellent Golf Wear !

Cool, les derniers vêtements signés Puma ! La marque américaine bien aimé du jeune public vient de présenter sa « fusion line » Excellent Golf Wear qui consacre […]

morikawa
11 juillet 2020 | PGA Tour, Workday Charity Open, Tour 2

Morikawa prend le large

L’Américain de 23 ans est idéalement placé à la veille du week-end pour s’imposer une deuxième fois sur le PGA Tour dans ce qui est […]

11 juillet 2020 | Korn Ferry Tour

Barjon signe la carte du jour et prend la tête à San Antonio

Le Français diplômé de la Texas Christian University a pris les commandes du tournoi du Korn Ferry Tour à San Antonio à la faveur d’une […]

10 juillet 2020 | European Tour

Austria Open : Jimenez prend la tête et pourrait battre un record à 56 ans !

Miguel Angel Jimenez, évidemment, ne pouvait pas attendre le 31 juillet la reprise du circuit senior américain – où il pointe à la 4e place […]

mickelson driver putting
10 juillet 2020 | Débat

Non, Mickelson n’a pas enfreint les règles en utilisant son driver sur le green pour travailler son mouvement

Après avoir vu Mickelson coincer son driver sous ses aisselles afin de travailler son mouvement de putting, les fans de golf ont lancé le débat […]

10 juillet 2020 | Réaction

Joël Stalter : « Très content de mes deux premiers tours »

Dans le top 10 après deux tours de l’Open d’Autriche premier tournoi de reprise co-sanctionné European Tour/Challenge Tour, le Messin Joël Stalter nous confie son […]

10 juillet 2020 | USA

Le message de Nicklaus aux jeunes champions : « Croyez en vous, pas en vos professeurs ! »

Mardi dernier, les Jack Nicklaus Awards ont été accordés à cinq jeunes champions universitaires qui ont été invités à un banquet virtuel avec le plus […]

10 juillet 2020 | Korn Ferry Tour

Bouniol à un coup des leaders

Le Français Cyril Bouniol a rendu jeudi une carte de 65 (-7) lors du TPC San Antonio Challenge sur le Canyons Course et ne pointe […]