US Open

“Fitzy” le magnifique

20 juin 2022
Matt Fitzpatrick James Gilbert/USGA

On le savait fort, puisqu’il s’était déjà illustré dans sa carrière amateur mais en remportant l’US Open, Matthew Fitzpatrick a changé de dimension. Une récompense méritée pour le petit Anglais talentueux, grand bosseur devant l’éternel et qui fait son entrée dans le top 10 mondial !

L’anecdote, rapportée par le journaliste américain de Golf Digest Dan Rapaport, dit beaucoup de l’ambition et la rigueur de Matthew Fitzpatrick.

La semaine d’avant le PGA Championship, l’un de ses amis d’enfance célébrait son enterrement de vie de garçon. “Fitzy” lui a ouvert les portes de sa maison de Floride pour célébrer l’événement mais l’a prévenu qu’il ne participerait pas aux festivités compte tenu de ses échéances.

Je pourrais prendre ma retraite aujourd’hui que je serais un homme heureux

Matthew Fitzpatrick

Il a passé la journée au practice, dîné rapidement avec ses potes avant d’aller se coucher pendant que le reste de la bande festoyait toute la nuit. Quelques jours plus tard, il s’élançait dans la dernière partie le dimanche à Southern Hills pour le 2e Majeur de la saison qu’il a finalement terminé à la 5e place.

Le joueur de Sheffield n’a eu à attendre que quelques semaines pour voir son investissement de tous les instants récompensé… Et son rêve de gosse se réaliser.

« C’est un peu un cliché de dire ça, mais oui, c’est le rêve d’une vie qui se réalise, jubilait le vainqueur au moment de commenter la portée de son exploit. Je pourrais prendre ma retraite aujourd’hui que je serais un homme heureux. Après le PGA, j’étais juste dégoûté. Je m’en fichais d’être 5e. J’avais juste laisser passer une chance de gagner un Majeur. Cette fois, c’est arrivé. Je savais que mon tour viendrait. » 

 

Visage juvénile, fort caractère

Le vainqueur de l’US Open est un joueur atypique. Avec son faciès juvénile, son 1,75 m, son appareil dentaire, sa manie de laisser le drapeau dans le trou même pour des putts de 50 cm, son chipping en grip inversé, il n’est pas exactement aligné sur les “canons de beauté” du PGA Tour.

Au début de sa carrière professionnel, « Fitzy » était un peu en marge sur le Tour européen. Son caractère un soupçon hargneux sur le parcours et même en dehors avait irrité quelques figures du Vieux continent, comme Lee Westwood.

Il faut dire que le garçon a vite affiché de grandes ambitions et ça a plutôt vite et bien fonctionné. A 21 ans, en 2015, il gagnait le British Masters. Une suite presque logique pour quelqu’un qui avait remporté le Boys Amateur Championship trois ans plus tôt, l’US amateur l’année suivante, et enfin atteint le rang de n°1 mondial amateur en 2013 et 2014.

Mais si le talent de Fitzpatrick était indéniable aux yeux de tous, notamment au putting, le jeune homme a vite été confronté à un problème de puissance pour rivaliser avec les meilleurs joueurs du monde. Sa personnalité peu expansive avait aussi posé question lors de sa première Ryder Cup en 2016 à Hazeltine.

Zéro pointé, comme d’ailleurs lors de sa seconde apparition en 2021 à Whistling Straits (Wisconsin). Sans doute a-t-il eu du mal à se fondre dans le collectif européen…

Néanmoins, ce caractère individualiste exacerbé du jeune homme fait aussi partie de ses forces. Il sait ce qu’il veut et se donne les moyens pour y parvenir. C’est avec méthode qu’il est passé de joueur court à l’un des plus longs frappeurs du circuit.

Même s’il avait critiqué l’hégémonie de la puissance dont Bryson De Chambeau se faisait le chantre, quelques semaines après la victoire de “Mr Muscle” à l’US Open 2020, Fitzpatrick a décidé de prendre à bras-le-corps le problème. Par le travail.

« J’ai été critique avec la longueur extrême recherchée par certains, mais j’ai compris il y a deux ans que si je voulais tirer partie de ma force, le putting et le chipping, je devais progresser en longueur au driving. C’était la seule chose qui m’empêchait d’attendre mon but. »  Sous-entendu “gagner un Majeur.”

 

Puissance et gloire

Avec l’aide d’un système nommé Stack, codéveloppé par un expert en biomécanique, Sasho Mackenzie, Fitzpatrick a passé des heures à travailler pour augmenter la vitesse de son swing.

Sur le PGA Tour, sa distance moyenne est passée de 287.9 yards (263 m) en 2019 à 298.1 en 2022. A Brookline, il a terminé au 16e rang des distances moyennes du tournoi avec 310 yards, tout en conservant sa précision (5e). Dimanche, il a réussi la performance de toucher 17 greens en régulation. Un exploit dans le dernier tour d’un US Open salué par de nombreux observateurs au premier rang desquels Paul McGinley et son confrère analyste sur Golf Channel, Brandel Chamblee

 

 

Le travail, la famille, les valeurs

Le joueur Fitzpatrick a donc bien grandi. Mais l’homme aussi gagne à être connu. Bien qu’il ne compte pas beaucoup d’amis parmi ses pairs, nombreux sont ceux qui l’ont félicité sur les réseaux sociaux. Rory McIlroy est même venu sur le green du 18 l’enlacer et lui dire combien il était heureux pour lui.

 

 

De son côté, Matthew est réputé pour être fidèle en amitié. Ses “vieux” copains d’adolescence sont toujours les mêmes. Il est très proche de sa famille et notamment son frère Alex, qui l’a caddeyé à 14 ans lors de sa victoire à l’US amateur. A Brookline, déjà.

Cette semaine, il est retourné dormir dans le même lit de la petite chambre que la famille d’accueil, qui l’avait hébergé en 2013, lui avait octroyé. Les Fultons. « Une famille d’une générosité formidable », a-t-il sobrement commenté quand on lui a demandé d’approfondir les liens qu’il avait tissés avec ces membres du Country Club de la banlieue de Boston.

Fidèle on vous dit. Et touchant. Les embrassades familiales sur le 72e trou du tournoi étaient poignantes.

 

Fan invétéré de football et notamment de Sheffield United, son club de cœur, Matt Fitzpatrick est un sportif au sens premier du terme. Un compétiteur. Un passionné. Un bosseur acharné. Il a grandi dans une cité ouvrière et les valeurs du travail bien fait ont un sens pour lui. « Je l’appelle le fils spirituel de Bernhard Langer, s’amuse son caddie, Billy Foster, enfin consacré en Grand Chelem après une carrière de 40 ans auprès des plus grands. De tous les joueurs dont j’ai porté le sac, il est de loin le plus professionnel de tous. » 

Jusqu’où cet amour du jeu et cette soif de travail peut l’emmener ?

Il est ce lundi matin n°10 mondial. Mais surtout, il est désormais armé d’une confiance à toute épreuve. Son succès le fait changer de dimension. Le talentueux gamin de Sheffield a changé de costume. On a hâte de le revoir dans les grands événements, se battre avec les Scheffler, Thomas, Morikawa, Spieth, Rahm, McIlroy… Notamment en Ryder Cup.

L’Europe a besoin de lui, preuve en est les nombreuses félicitations qu’il a reçues des anciennes gloires de la sélection européenne comme Justin Rose, Luke Donald, Sir Nick Faldo, Padraig Harrington, Thomas Björn ou encore Colin Montgomerie. En Italie l’année prochaine, il sera là. Pour enfin inscrire ses premiers points !

 

 
 
 
 
 
Voir cette publication sur Instagram
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Une publication partagée par U.S. Open Championship (@usopengolf)

 

 

> Lire aussi : Fitzpatrick au paradis !
Dans la même catégorie
DP World Tour

Une place pour l’Open de France via le French Challenge

A l’issue du dernier tour au Vaudreuil cette semaine dans l’Eure (27), un classement réunissant les golfeurs français ayant participé au Blot Open de Bretagne […]

reed pga getty
Open d'Ecosse

Patrick Reed finalement retiré de la liste des participants du Scottish Open

Membre honoraire du DP World Tour en 2019 après sa victoire au Masters l’année précédente Patrick Reed figurait encore sur la liste des joueurs inscrits […]

Ryder Cup
Ryder Cup

Pourquoi la Ryder Cup est en danger

Alors que la guerre entre le LIV Golf, le PGA Tour et le DP World Tour s’intensifie, les motifs d’inquiétude sont nombreux pour la Ryder […]

JT Poston Stacy Revere/Getty Images/AFP
John Deere Classic, tour 4

Victoire de bout en bout pour JT Poston au John Deere Classic

J.T. Poston a mené le John Deere Classic de bout en bout pour signer la deuxième victoire de sa carrière et se qualifier pour The […]

Irish Open, Tour 4

Le Polonais Adrian Meronk entre dans l’histoire. Antoine Rozner se contente de la 13e place

A 29 ans, Adrian Meronk écrit l’histoire du golf moderne. En remportant l’Irish Open avec un score final de -20 (268), il devient le premier […]

Victor Perez Stacy Revere / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / Getty Images via AFP
Tournois pros

Le top 15 mondial au quasi complet en Écosse et le traditionnel rendez-vous du Vaudreuil au programme de la semaine

Cette première semaine de juillet sera marquée par deux épreuves co-sanctionnées par le PGA Tour et le DP World Tour, en Écosse et dans le […]

Maja Stark Tristan Jones:LET
Amundi German Masters, Tour 4

D’un birdie fantastique au 18, Maja Stark arrache la victoire

Dans un final renversant, Maja Stark a décroché la victoire en Allemagne en coiffant sur le poteau Jessica Karlsson en tête depuis le premier jour. […]

Italian Challenge Open, Tour 4

La victoire pour le Norvégien Johannessen. Les Français au-delà du top 10…

Le Norvégien Kristian Krogh Johannessen décroche sa première victoire sur le Challenge Tour en battant au premier trou de play-off le Danois Oliver Hundebøll. A […]

Robin Roussel
Barbasol Championship

Roussel et Stalter complètent le contingent français au Barbasol

Robin Roussel (photo) et Joël Stalter, en possession d’une catégorie 16c sur le DP World Tour, seront au départ ce jeudi dans le Kentucky du […]

Seniors : aux Espagnols Luna et Martin l’Omnium Côte basque

Sous un soleil généreux et sur un parcours d’Arcangues manucuré, les Espagnols Santiago Luna et Miguel Martin ont remporté l’Omnium de la Côte basque devant […]

Vidéo

Spieth en Irlande avec The Goat en attendant de retrouver Tiger Woods

Jordan Spieth prépare The Open en s’entrainant sur les links des îles britanniques. Samedi, il était dans l’ouest de l’Irlande, au Lahinch Golf Club réputé […]

casey paul european tour
LIV Golf Invitational Series

Paul Casey, nouvelle prise de guerre du LIV Golf

Blessé au dos et absent des tournois depuis plusieurs mois, Paul Casey s’est officiellement engagé avec les LIV Golf Invitational Series et sera dans l’équipe […]

PostonJDCT3 Dylan Buell/Getty Images/AFP
John Deere Classic, tour 3

J.T. Poston toujours leader avant le dernier tour

En tête du John Deere Classic depuis le premier jour, J.T. Poston conserve trois coups d’avance après 54 trous, alors que de nombreux prétendants se […]

Irish Open Tour 3, Réaction

Antoine Rozner : “Ce serait énorme !”

Le Racingman s’est confié à l’issue de son fantastique 3e tour qui lui permet de revenir à 4 coups de la tête après s’être qualifié […]

Amundi German Masters, Tour 3

Deux Suédoises au coude-à-coude, magnifique rapproché d’Anaïs Meyssonnier

La Suédoise Maja Stark est revenue à un coup de sa compatriote Jessica Karlsson. Auteur d’une superbe carte, Anaïs Meyssonier (photo) est remontée dans le […]

Hauts De France - Pas De Calais Golf Open

Julien Sale et Lilas Pinthier confirment à Saint-Omer

Le Hollandais Davey Porsius et la Néo-Zélandaise Momoka Kobori (photo) se sont imposés au terme de 3 jours de compétition acharnée à St Omer. Côté […]

Irish Open, Tour 3

Antoine Rozner, toujours dans le coup pour la gagne et un billet pour The Open

Co-auteur de la carte du jour (65), Antoine Rozner, qui avait perdu plus de 40 places vendredi après un lourd 75 (+3), revient dans le […]

Alexander Levy STUART FRANKLIN / GETTY IMAGES EUROPE / Getty Images via AFP
Blessure

Toujours blessé, Alexander Levy ne sait toujours pas quand il pourra rejouer

Eloigné des fairways depuis son abandon après 4 trous lors du 2e tour du Ras Al Khaimah Classic le 11 février 2022, Alexander Levy ne […]

Félix Mory
Italian Challenge Open, Tour 3

Félix Mory et Damien Perrier à deux points de la tête avant le dernier tour

Les Français Félix Mory (69) et Damien Perrier (72) restent plus que jamais concernés par la gagne avant le dernier tour de l’Italian Challenge Open […]

PGA Tour

4 Français parmi les 40 joueurs du DP World Tour au Barbasol la semaine prochaine

Dans le cadre de l’Alliance Stratégique entre le PGA Tour et le DP World Tour, joueurs du circuit américain et joueurs du Tour européen vont […]

Amundi German Masters, Tour 2

Jessica Karlsson s’envole, Lucie Malchirand et Anne-Lise Caudal dans le top 20

Si le classement reste très provisoire après ce deuxième tour inachevé, la Suédoise Jessica Karlsson a augmenté son avance en tête de l’épreuve. Sept Tricolores […]

Irish Open, Tour 2

Frédéric Lacroix reste au contact en Irlande

Malgré une météo moins favorable que la veille, Frédéric Lacroix limite la casse au Mount Juliet Estate avec un 71 (-1). A -8 (136) après […]

Damien Perrier Photo by Harry Murphy/Getty Images
Italian Challenge Open, Tour 2

Damien Perrier, à Viterbo, c’est fou !

A la recherche d’une semaine référence sur le Challenge Tour en 2022, Damien Perrier l’a peut-être trouvée du côté de Viterbo, coincé entre Rome et […]

Keith Pelley Photo by Richard Heathcote/Getty Images
LIV Golf Invitational Series

La réplique cinglante de Keith Pelley à l’ultimatum lancé par les dissidents du LIV

Quelques heures seulement après l’ultimatum lancé par 16 joueurs des LIV Golf Invitational Series menaçant de poursuites judiciaires le DP World Tour, son patron, le […]

will zalatoris Photo by Jared C. Tilton / Getty Images via AFP
LIV Golf Invitational Series

Will Zalatoris prend ses distances avec le LIV Golf

L’actuel douzième joueur mondial a voulu « remettre les pendules à l’heure » en postant un message via son compte Twitter. Non, il ne rejoindra pas les […]

Lee Westwood Ian Poulter Photo by Matthew Lewis / GETTY IMAGES EUROPE / Getty Images via AFP
Open d'Ecosse

L’Ultimatum de 24h de Poulter, Westwood et consorts qui menacent de trainer le DP World Tour devant les tribunaux !

Ian Poulter et Lee Westwood ainsi que 14 autres joueurs des LIV Golf Invitational Series menacent le DP World Tour de poursuites judiciaires si ses […]

Amundi German Masters, Tour 1

La Suédoise Jessica Karlsson nettement devant, Lucie Malchirand bien lancée !

Derrière la bouillante suédoise Jessica Karlsson, les Bleues ont quasiment toutes réussi leur entrée en matière dans l’Amundi German Masters notamment Lucie Malchirand (photo). 9 […]

Frederic Lacroix Photo by Octavio Passos / GETTY IMAGES EUROPE / Getty Images via AFP
Irish Open, Tour 1

Fred Lacroix, deuxième, à un point de Ryan Fox, seul leader en Irlande

Regonflé après avoir terminé dixième la semaine passée au BMW International Open, Frédéric Lacroix (photo) confirme ce jeudi en Irlande, au Mount Juliet Estate. Le […]