Distance

Peut-on résoudre la question sur la distance avec des roughs et des fairways plus hauts ?

14 janvier 2021
Bryson DeChambeau Matthew Stockman/Getty Images/AFP

Dans un long article publié sur le site golfchannel.com, le consultant de la chaine golf américaine Brandel Chamblee donne son avis dans le débat qui anime golfeurs professionnels et amateurs : réguler la distance des coups et la longueur des parcours.

Depuis des décennies, les générations de golfeurs débattent du bien-fondé de gagner quelques mètres sur chaque coup. A-t-on intérêt à taper plus fort ? Les parcours vont-ils devenir obsolètes ? Sont-ils devenus trop courts ? Le matériel est-il devenu trop performant ? Le sujet est revenu sur la table avec fracas ces derniers mois avec la prise massive de muscle de Bryson DeChambeau dans le but avoué de gagner en vitesse de swing, et donc en distance. 

Se basant sur un rapport de 2019 sur les longueurs des coups des joueurs du PGA Tour, publié par l’USGA et le R&A, Brandel Chamblee renverse plusieurs idées reçues.

 

Deux coups de moins en moyenne en 40 ans

D’abord en 40 ans, la longueur des drives du PGA Tour a en effet augmenté  de 15% passant de 256.5 à 296.4 yards de moyenne. Indéniablement, les scores moyens ont baissé de 72.59 à 70.56, soit 2.03 coups de moins (-2.7%). Cet ancien joueur (une fois vainqueur sur le PGA Tour en 1998), utilise également d’autres données quantitatives pour poursuivre son argumentaire :

Il montre notamment que les joueurs touchent un peu plus de greens (2,4 greens de plus en régulation sur 72 trous) avec un pourcentage de fairways touchés en léger déclin (62,55% de fraiways en régulation en 1980 contre 60,22% en 2020) malgré le gain de 40 yards (36 mètres) au drive. Les joueurs professionnels ont également gagné en moyenne un putt par tour avec des approches légèrement mieux réalisées.

 

Le rough, le facteur X

Ces données montrent des progrès négligeables et qui n’expliquent pas le gain de plus de 2 coups en moyenne sur le PGA Tour. Alors, le consultant ajoute un élément à son analyse, le rôle important que joue la hauteur du rough selon lui.

Depuis cette zone, les professionnels touchent en moyenne 12% de plus de greens que leurs camarades qu’il y a 40 ans. « Ce qui est logique, étant donné que les joueurs utilisent des clubs beaucoup plus ouverts et peuvent traverser l’herbe haute avec un angle d’attaque plus vertical, explique le journaliste. Mais cela représente moins de trois greens de plus touchés en régulation sur 72 trous ».

Avec des roughs à 4 inches (10 cms), louper le fairway équivaut à perdre plus d’un demi coup par trou

Celui qui a participé au Masters en 1999 (T19) poursuit son analyse. Avec l’aide du rapport des instances dirigeantes, Brandel Chamblee explique qu’aujourd’hui, louper un fairway coute en moyenne 0,3 coup sur le PGA Tour avec des roughs d’une hauteur de 2 inches (5 cm environ). En d’autres termes, les professionnels américains perdent un coup depuis le rough qu’une fois sur trois. 

 

Inévitable selon Jacquelin

Or, les résultats ne sont pas les mêmes avec des roughs plus haut. « Avec des roughs à 4 inchs, louper le fairway équivaut à perdre plus d’un demi coup par trou », ajoute Chamblee.

« Il y a moyen, je pense, de se servir de la préparation des parcours pour éviter de parler de distance tout le temps, réagit Raphaël Jacquelin. Ça me paraît inévitable si on veut retrouver un jeu un peu plus stratégique ».

« C’est clair que les joueurs tapent plus fort, confirme Antoine Rozner. Aujourd’hui rétrécir les fairways, épaissir les roughs et raffermir les green, c’est pour moi le critère numéro 1 pour durcir un parcours ».

 

Des fairways plus haut ? Pas une solution pour Rozner

Brandel Chamblee suggère aussi de rendre les fairways moins roulants comme dans les années 80 lorsque les balles parcourraient entre « 6 et 12 mètres » de moins. Avec cette proposition, plus besoin de rallonger les trous ni de changer la réglementation des balles ou des clubs (les ingénieurs trouveraient vite le moyen de contourner les restrictions de toute façon).

« Augmenter la hauteur, non parce qu’on se retrouverait presque pénalisé sur le fairway, à pouvoir mettre moins de spin sur la balle et ça, j’en vois pas l’intérêt, s’oppose tout de même le vainqueur du Golf in Dubai Championship 2020. Ça serait beaucoup moins de plaisir pour le golfeur à jouer dessus et visuellement à la TV. À la limite, tondre dans le sens contraire du trou, pourquoi pas ».

Des balles qui roulent moins loin et un rough plus pénalisant rendraient le jeu moins physique et favoriserait l’aspect mental.

En revanche, pour les joueurs « du dimanche », le rough doit être moins sévère pour préserver le plaisir du jeu et raccourcir la durée des parties.

 

 

 

Dans la même catégorie
3 mars 2021 | Arnold Palmer Invitational

Les Européens comme chez eux à Bay Hill

Les joueurs du PGA Tour poursuivent leur saison cette semaine à nouveau en Floride dans un tournoi qui a réussi aux Européens ces dernières années. […]

Keith Pelley Photo by Richard Heathcote/Getty Images
2 mars 2021 | Le calendrier de l'European Tour menacé

L’European Tour délocalisé en Floride après le Masters ?

Un memo a été envoyé aux joueurs ce lundi et évoque la possibilité de relocaliser trois tournois outre atlantique en raison des restrictions de voyage […]

morikawa @pga tour
1 mars 2021 | Classement Mondial

Morikawa de retour dans le top 5 mondial, Perez recule de 3 places

Victorieux d’un tournoi qui réunissait 47 des 50 premiers mondiaux Collin Morikawa fait évidemment la belle opération au classement mondial ce lundi.   Autre infos […]

morikawa pga tour wgc
1 mars 2021 | WGC - Workday Championship, Tour 4

Un Morikawa de gala !

6 mois après sa victoire en Grand Chelem, lors du PGA Championship à Harding Park, Collin Morikawa a ajouté dimanche un nouveau succès de prestige […]

hovland coup du tournoi
1 mars 2021 | Video

Le coup du tournoi pour le magicien Hovland !

Même s’il n’a pas gagné, le Norvégien Viktor Hovland aura été le grand animateur du tournoi avec des coups incroyables à l’image de ce birdie […]

grace trophy pga tour
1 mars 2021 | Puerto Rico Open, Tour 4

Branden Grace au bout du suspense, Barjon finit sur une bonne note

Branden Grace s’est imposé lors du Puerto Rico Open grâce à un finish exceptionnel. Pour sa 3e apparition sur le PGA Tour, Paul Barjon boucle […]

28 février 2021 | Gainbrigde LPGA, Tour 4

Un mois après sa soeur au tour de Nelly Korda de s’imposer !

Après avoir pris la tête samedi, Nelly Korda a su conserver sa première place dimanche pour empocher son 4 ème titre sur le LPGA. 2/2 […]

28 février 2021 | PGA Tour Champions

Vidéo : Mickelson est à l’aise les pieds dans l’eau !

Pour la deuxième journée consécutive, Phil Mickelson a mis sa balle dans un obstacle d’eau ce samedi. Il n’a pas hésité à aller jouer dans […]

28 février 2021 | WGC - Workday Championship, Tour 3

Morikawa impressionne, Perez décroche

Malgré deux bogeys tardifs le jeune californien Collin Morikawa s’élancera ce dimanche avec deux coups d’avance sur ses plus proches poursuivants.  Pendant 8 trous Morikawa […]

28 février 2021 | Accident de Tiger Woods

McIlroy et les autres en rouge et noir pour rendre hommage à Tiger dimanche !

Le Nord Irlandais Rory McIlroy et plusieurs autres pros présents au WGC ont décidé de s’habiller en rouge et noir lors du 4e tour du […]

28 février 2021 | Gainbrigde LPGA, Tour 3

Nelly Korda aux commandes, Delacour et Valenzuela sous le par

La numéro 4 mondiale, Nelly Korda, a profité de la petite baisse de régime de Lydia Ko pour s’emparer de la tête du Gainbrigde LPGA.  […]

28 février 2021 | Puerto Rico Open, Tour 3

Murray et Campos prennent la tête, Barjon en retrait

A l’aube du quatrième tour de ce Puerto Rico Open, deux hommes se partagent la tête du classement tandis que le Français Paul Barjon a […]

27 février 2021 | PGA Tour

Trou catastrophe pour Viktor Hovland au WGC en Floride

Très bien parti dans son deuxième tour du WGC au Concession GC, Viktor Hovland a anéanti sa carte avec un quadruple bogey sur son dernier […]

27 février 2021 | LPGA

Un arbitre pénalise Sorenstam à tort : la championne le console !

Voilà 13 ans qu’Annika Sorenstam n’avait pas mis les pieds sur un circuit pro ! La championne suédoise qui a remporté 10 Majeurs n’avait d’ailleurs pas beaucoup […]

BROOKS KOEPKA
27 février 2021 | WGC - Workday Championship, Tour 2

Koepka accélère, Perez recule

Malgré un bogey au 18 Brooks Koepka s’est hissé en tête du premier très grand rendez-vous de la saison. Dans le top 15 à l’issue […]

27 février 2021 | Gainbridge LPGA, Tour 2

Ko toujours en tête, Valenzuela et Delacour passent le cut

L’ex-numéro 1 mondiale, Lydia Ko, a conservé la tête vendredi du Gainbridge LPGA après une nouvelle carte sous le par. Pas toujours simple d’enchaîner après […]

27 février 2021 | Puerto Rico Open, Tour 2

Wu nouveau leader, Barjon à la relance

L’Américain Brandon Wu s’est emparé de la tête du Puerto Rico Open à l’issue d’un deuxième tour dans lequel le Français Paul Barjon s’est bien […]

26 février 2021 | European Tour, LPGA, LET

Le LPGA, le LET et l’European Tour s’associent le temps d’un tournoi

Les trois identités, à savoir le LPGA, le Ladies European Tour et l’European Tour unissent leur force à l’occasion du ISPS HANDA World Invitational. Par […]

matthew wolff putting rule regle
26 février 2021 | Vidéo

Règles : L’erreur de Matthew Wolff avant de se retirer du tournoi

Dépité après avoir signé une carte de 83, l’Américain a décidé de déclarer forfait pour la suite du tournoi. L’addition aurait pu être encore plus […]

Victor Perez Mike Ehrmann/Getty Images/AFP
26 février 2021 | WGC - Workday Championship, Tour 1

Deux joueurs en tête, Perez séduisant !

Auteurs de carte de 66 sur le piégeux parcours de The Concession Golf Club à Bradenton en Floride, l’expérimenté américain Webb Simpson et le discret […]