Chronique Masters 2021

Un demi dieu tout en maîtrise et retenue, par Christian Ledan

12 avril 2021
Mike Ehrmann/Getty Images/AFP

Christian Ledan a bien voulu livrer, en exclusivité pour les lecteurs de Golf Planète, ses impressions sur ce Masters 2021.

À lire sans modération : notre confrère expert, après tant d’années passées à commenter Masters, Majeurs et tournois internationaux sur Canal+, nous dit son attachement à Augusta ainsi que son admiration pour un joueur et un peuple….

 


Pourquoi cet attachement au Masters ?


Nous l’attendions avec beaucoup d’impatience cette édition du printemps 2021, car, il faut bien l’avouer, ce Masters de l’automne 2020 nous avait laissés un peu sur notre faim golfique…
Mais pourquoi donc sommes-nous autant attachés à ce Majeur particulier ?
Parce que cette épreuve si différente marque les esprits de tous : même les non golfeurs ne peuvent ignorer ce tournoi unique. Ma boulangère qui ne sait rien de rien au golf connaît au moins 2 noms : Tiger Woods et le Masters… C’est dire !


Pas de cadeau à attendre


Pour l’élite mondiale, l’Augusta National est un vrai test de golf. Henrik Stenson m’avait dit un lundi après-midi après le tournoi alors que nous attendions notre vol à Atlanta : « Le Masters nous met face au plus profond de notre golf : il n’y a pas de cadeau à attendre »…

Si l’Augusta National ne fait pas de cadeau sur les cartes de score, il offre en revanche, à chaque passionné de golf, des moments uniques d’histoire où le mot patience prend tout son sens ; comme si le temps n’avait pas la même valeur dès que le Magnolia Lane est franchi…


Le rêve de Ozaki et d’Aoki


Il a fallu attendre presque 30 ans pour qu’un non-Américain remporte le tournoi (G. Player 1961), presque 50 ans de patience avant qu’un Européen glisse cette veste verte sur ses épaules (S. Ballesteros 1980), près de 80 ans après sa création pour qu’un Australien gagne enfin et 120 ans d’histoire du golf nippon pour célébrer le 1er titre Majeur d’un Japonais… Hideki Matsuyama a eu la bonne idée d’ouvrir le compteur avec le Masters 2021 !

Ces illustres prédécesseurs, Masashi Ozaki dit « Jumbo » ex n°5 mondial ou Isao Aoki, 2e de l’US Open en 1980 derrière Jack Nicklaus, en ont rêvé des années durant sans décrocher le Graal. 

Notre culture européenne ne nous donne pas les clefs pour bien saisir toutes les subtilités de l’adoration du peuple japonais pour ses champions : le mot demi-dieu n’est pas usurpé au moment où Matsuyama est adoubé par la grande histoire du golf. 

Le voici dans un nouveau statut, lui qui était déjà star depuis son passage chez les pros, ultra sollicité par les médias et observé méticuleusement à chaque minute de sa vie…


La flamme de tout un peuple qui maitrise ses émotions


À quelques jours des Jeux Olympiques de Tokyo, Hideki va porter fièrement la flamme de l’espoir pour tout un peuple et comme toujours avec retenue et modération, admiratif en bon latin que je suis de cette gestion profonde des émotions, tout en simplicité, fidèle à la tradition, en parfait accord avec le tournoi des Maîtres : c’est sans micro ni rappel de palmarès que le starter de l’Augusta National Golf Club annonce :
« Hideki Matsuyama now Driving »

Christian LEDAN

 

Dans la même catégorie
Seve Ballesteros, 10 ans déjà...

Mon pèlerinage à Pedreña, une chronique de Ivan Morris

Notre ami irlandais Ivan Morris, un des plus grands spécialistes du golf – avec un handicap à un chiffre depuis 60 ans : qui dit […]

La chronique d'Ivan Morris

Masters 2021 : un parcours trop artificiel ? un DeChambeau trop sûr de lui ? un Rory qui a besoin de repos ? et un Japonais enfin vainqueur !

La Chronique d’Ivan Morris Augusta 2021. Parlons d’abord du parcours. Dans ma vie, j’ai eu la chance d’assister deux fois au Masters : en 1966 […]

La Chronique de Ivan Morris

Le cas Rory : la course à la distance est un jeu dangereux

Le cas Rory : la course à la distance est un jeu dangereux Une chronique de Ivan Morris Nous devons accorder tout notre crédit à Rory […]

reed getty SIMON BAKER / AFP / Getty
Chronique de Philippe Hermann

Patrick Reed, plus naïf que tricheur ?

Courte leçon de choses… Déplacer sa balle ne serait-ce d’un millimètre au golf, sans le dire, et c’est la honte. Rapporté au quotidien de chacun […]

Rory McIlroy Christian Petersen/Getty Images/AFP
Une chronique de Ivan Morris

Distance : désolé, Rory, votre analyse est fausse !

Comme nous l’avons lue la semaine dernière dans Golf Planète, Rory McIlroy a critiqué les efforts déployés par les organes dirigeants du golf mondial pour […]

Les leçons d'un confinement

La Chronique de Ivan Morris : les 18 raisons de ma passion pour le golf

Les 18 raisons de ma passion pour le golf Une chronique de Ivan Morris Moi qui vit en Irlande, le deuxième confinement qui nous a […]

Ffgolf

Christophe Muniesa : pros, jeunes et nouveaux joueurs au coeur de notre projet fédéral

Dans un long entretien à Golf Planète, Christophe Muniesa, directeur général de la Fédération Française de Golf, évoque la situation de la filière golf en […]

La voix du golf

Repose en paix, Peter Alliss ! par Ivan Morris

Je ne pardonnerai jamais au R&A d’avoir mis fin à son accord annuel avec la BBC pour diffuser une couverture télévisée en direct de The […]

La chronique d'Ivan Morris

DJ : La veste verte lui va si bien !

Ivan Morris, notre ami journaliste et écrivain de golf irlandais, a réagi à chaud à la victoire de Dustin Johnson. Il met en valeur l’équilibre […]

UNE TRIBUNE DE IVAN MORRIS

La technologie a rendu le jeu trop facile pour les meilleurs pros : limitons le vol de la balle !

Dérouté par ce qui s’est passé à l’US Open, et juste avant le Masters, notre ami irlandais Ivan Morris nous invite aujourd’hui à réfléchir sur […]

LA CHRONIQUE D'IVAN MORRIS

Deux seniors parlent de la longueur des parcours… et trouvent une solution !

Conversation entre deux septuagénaires, fous de golf et qui ont bien du mal à trouver le chemin de la sagesse, jusque dans leur carte de […]

TRIBUNE LIBRE

Pollution sonore sur les golfs : la réponse raisonnée et vécue des intendants qui sont en première ligne

Nous avons publié la semaine dernière la tribune libre d’un de nos lecteurs qui portait, de manière autant réaliste qu’humoristique, sur le pollution sonore sur […]

TRIBUNE LIBRE

La balle de golf : ici est le mal, là est la solution, par Ivan Morris

Ivan Morris est une légende vivante du golf irlandais : voilà plus de 50 ans qu’il possède un handicap à 1 chiffre (un record ?) et […]

TRIBUNE LIBRE

Pollution sonore sur les golfs : décibels ou qualité, faut-il choisir ?

Suite à la parution de notre dossier « Golf et Environnement », un des fidèles amis de Golf Planète, M. Henri Bataille, nous a envoyé une tribune […]