Bilan

Rahm, Woods, Rory, Phil… Les 10 leçons à retenir du Masters

10 avril 2023

C’est l’heure de faire les comptes et de dresser un bilan du Masters. Une 87e édition pas comme les autres et forcément très riche en enseignements… Voilà les 10 leçons à tirer de ce premier majeur de la saison 2023.

 

Le boss, c’est Jon

Il y a bien sûr eu un petit coup de pompe en mars qui a interrogé, avec un abandon au Players Championship et un WGC match play décevant. Mais pour le reste, Jon Rahm écrase la concurrence depuis le début de l’année. Ce triomphe au Masters, obtenu de main de Maître est son 4e titre après ceux du Genesis Invitational, de l’American Express et du Sentry Tournament of Champions. Le Basque avait aussi accumulé trois « top 10 ». Et nous ne sommes que le 10 avril.

Scottie Scheffler est probablement son rival n°1, mais l’Américain, solide 10e et un peu nerveux sur les greens à Augusta alors qu’il défendait son titre (-1,16 au stroke gained putting), ne peut prétendre à une telle régularité dans la haute performance. Le boss du golf mondial en ce début d’année, c’est Jon, et cette sentence ne souffre aucune contestation. Sans pépin physique sa domination pourrait bien durer.

 

 

 

Augusta, à nul autre pareil

L’Augusta National est décidément un terrain de jeu aussi magique que mystérieux. Sur quel autre parcours un joueur de 63 ans (Fred Couples) peut espérer franchir le cut face aux ténors et autres canonniers de 30 ans et moins ? Sur quel autre parcours un joueur en pleine disgrâce et en total manque de résultat sur un circuit à 48 joueurs peut-il briller contre toute attente (Phil Mickelson) ?

La connaissance des greens, des zones à éviter, la créativité et un “on-ne-sait-quoi ” de surnaturel, de l’ordre du magique, peut permettre à un amoureux des lieux, de déjouer tous les pièges et les pronostics. Même le cut passé par Tiger Woods sur une jambe flirte avec l’irrationnel…

 

 

Tiger, c’est (probablement) fini

L’idylle entre Tiger Woods et le Masters a certainement pris fin lorsque le quintuple vainqueur du Masters a publié un communiqué laconique dimanche 9 avril, pour signifier son abandon. La veille ses fans l’imploraient de mettre fin au jeu de massacre après la diffusion des terribles images de son claudiquement dans la foulée de l’interruption définitive du jeu samedi. Il les a écoutés.

Visiblement vaincu par la douleur, le quintuple vainqueur du tournoi a dû renoncer à jouer les derniers trous comme il l’espérait et malgré un 23e cut passé consécutivement. 
Reverra-t-on la légende au départ du Masters en compétition ? Compte tenu de ses limites physiques et des dénivelés à Augusta, il est permis d’en douter, même si on ne l’espère pas. 

 

McIlroy, un sérieux blocage

Rory McIlroy a un sérieux problème avec les majeurs. Il n’en a plus gagné depuis 2014 et on peut se demander s’il retrouvera le chemin de la victoire.

Alors qu’il était très attendu au Masters, le seul majeur qui manque à son palmarès, alors qu’il s’y était entraîné avec rigueur, qu’il avait même effectué des changements de matériel en conséquence, le Nord-Irlandais s’est complètement “troué” à Augusta.

Trop impatient dans ses choix, désordonné dans son swing, il a rendu une affreuse carte de 77 le deuxième jour. Le blocage mental est indéniable. Comment le solutionner ? Peut-être en sortant d’une forme de déni… Sûrement pas, en tout cas, en continuant à accorder des interviews au diffuseur américain pendant le jeu via par téléphone comme l’a expliqué Nick Faldo.

On n’a pas vu Jon Rahm se prêter à ces “simagrées” qui n’apportent pas particulièrement un plus à la retransmission. Equipons les caddies de micros, il sera bien plus instructif d’écouter les conversations entre le jouer et son conseiller numéro 1,  un peu à la manière de ce qui se pratique en F1 entre le pilote et son team. En tout cas ces interventions inopinées ne réussissent pas à Rory.

 

Koepka manque au PGA Tour

Parti sur le LIV, Brooks Koepka est incontestablement le joueur avec Smith que les fans regrettent le plus sur le PGA Tour.

Le quadruple vainqueur en majeur a fait le spectacle pendant les deux premiers tours à Augusta. Étonnamment, il a coincé le dimanche et s’est fait déborder par Jon Rahm, un peu comme le patron du LIV, Greg Norman quand il s’est effondré lors du dernier tour en 1996. Lui aussi été en tête après deux tours au Masters avec un -12 record. En laissant la victoire à Rahm sans vraiment lutter, Koepka a rejoint l’Australien dans les annales du tournoi.

Interloqué par sa contreperformance dominicale, Koepka avait reconnu plus tôt dans la semaine que les joutes face aux meilleurs du monde lui manquaient. Il a perdu celle-ci, mais son retour au plus haut niveau, après une blessure au genou qui l’a handicapé de longs mois, est une bonne nouvelle pour le golf mondial. Sauf qu’on ne le reverra pas dans les grands tournois du circuit américain, hormis en majeurs…

Peut-être se pose-t-il la question d’un retour vers le PGA Tour, mais cela semble contractuellement difficile. Dommage.

 

 

 

L’Europe n’est pas morte

Bien sûr, il y a eu le triomphe de Jon Rahm, mais pas que… Les autres joueurs européens ont offert quelques motifs de satisfaction au capitaine de Ryder Cup Luke Donald, dans la perspective de la bataille de Rome. Viktor Hovland (7e) et Matt Fitzpatrick (10e) s’offrent un “top 10”, Justin Rose et Shane Lowry un “top 20”. Ce n’est pas “dingue” surtout si l’on compare aux Américains qui sont 10 parmi les 13 premiers, mais c’est un signe positif qui vient adoucir l’amertume ressentie après le Championnat du Monde de Match Play notamment.

 

Lent, si lent, trop lent

Encore une fois, l’extrême lenteur du jeu a affecté le spectacle, notamment dimanche avec des conditions météos pourtant nettement meilleures. Dès le trou n°2 (!), les deux joueurs de la dernière partie ont dû attendre 5 bonnes minutes avant de pouvoir taper leur mise en jeu.

Cela n’a pas mis en joie Jon Rahm et Brooks Koekpa, deux joueurs réputés rapides. Parmi les coupables, on citera le meilleur amateur et grand animateur du tournoi Sam Bennett, déjà connu pour ces écarts dans ce domaine, et Patrick Cantlay, qui a un peu agacé son partenaire de jeu Viktor Hovland. Le Norvégien a même renoncé à l’attendre sur le green du n°13… Ambiance.

 

 

Cantlay a été la cible de critiques de nombreux fans sur les réseaux sociaux, mais malheureusement comme sur le PGA Tour, comme partout sur le circuit professionnel, il a pu prendre son temps à chacun de ses coups en toute impunité.

 

App et télé, le bon ménage

Les fans du Masters en France ont pu suivre comme ils le souhaitaient cette édition sur l’incroyable application du tournoi (à condition d’être abonné à Golf+). Ça tombe bien, les perturbations du programme dues à la météo ont provoqué un petit “couac” du côté des diffuseurs américains qui ont oublié de placer la dernière partie samedi après-midi dans leur planning de retransmission des « featured groups ».

Grâce à MyGroup qui permet de suivre en « quasi direct » tous les coups de tous les joueurs sur l’app et le site du Masters, les plus mordus n’ont rien raté des 6 premiers trous de Rahm-Koepka-Bennett samedi soir, le suspense en moins. La retransmission proposée par ailleurs par les chaînées Canal+ a été riche et complète, notamment le dimanche soir. Moins de publicité, plus de jeu. Le PGA Tour devrait vraiment s’inspirer de ce que propose le Masters pour sa diffusion télé…

 

LIV vs PGA Tour, on oublie (presque) tout

Présenté comme une sorte de match entre les joueurs du PGA Tour et les dissidents du LIV, ce Masters aura finalement laissé la place au sport. Le duel Rahm-Koepka a un peu tourné court dimanche mais il n’a jamais été vraiment question d’un affrontement entre deux mastodontes de chaque circuit. Le pedigree de ces deux champions méritait bien autre chose. Et c’est tant mieux.

Comme il s’est agi d’un tournoi plein de surprises, il est difficile de jauger de l’état de forme et de compétitivité des « Livistes ». Ils sont quand même 12 sur 18 à avoir franchi le cut. Mais pour la majorité d’entre eux, il va devenir de plus en plus difficile de participer à un majeur. Sauf pour Brooks, Phil Mickelson et Cameron Smith. Le vrai faux match entre les circuits va finir par disparaître… A moins que les instances se décident à réparer le classement mondial ou que les majeurs fassent évoluer leur critère de sélection. Ce qui pourrait également permettre à plus de joueurs du DP World Tour de jouer ces épreuves incontournables.

 

On reverra Theegala

On l’a dit plus tôt, le golf américain a placé 10 joueurs parmi les 13 premiers du Masters. Impressionnant. Jordan Spieth (5e top 3 en 8 participations !), Scottie Scheffler, Xander Schauffele, Cameron Young ou encore Collin Morikawa étaient attendus et ils n’ont pas déçus.

Les vraies surprises sont venues de Russel Henley (4e) et de Sahith Theegala, brillant 9e pour sa première participation. Sans complexe, le natif d’Orange en Californie, 24 ans, a réussi un dernier tour (67) marqué par un coup d’anthologie à la Tiger Woods ». Le jeune homme n’a pas encore gagné sur le PGA Tour, mais ça ne saurait tarder. Le golf américain tient en lui une nouvelle pépite pleine d’avenir. Une de plus.

 

 

 

Dans la même catégorie
HSBC Women's World Championship, Tour 1

Céline Boutier et Perrine Delacour au-dessus du par à Singapour

Céline Boutier (photo) et Perrine Delacour ont lancé leur semaine à Singapour avec deux cartes respectives de 73 (+1) et 74 (+2). 30e et 36e […]

Interview

Rory McIlroy répond à Talor Gooch et évoque une possible fin de carrière anticipée !

Invité à s’exprimer sur l’épisode “Talor Gooch” qui estime qu’une éventuelle victoire de McIlroy au Masters en avril devra comporter un astérisque en l’absence de […]

Solheim Cup 2024

Nordqvist, Davies, Martens et Reid nommées vice-capitaines par Suzann Pettersen

Quelques jours après l’officialisation des adjointes de la capitaine américaine, Stacy Lewis, c’est au tour de la Norvégienne Suzann Pettersen (photo) de dévoiler son staff. […]

The Open

Un amateur sud-africain de 27 ans décroche son ticket pour Troon

Altin Van der Merwe, 27 ans, victorieux le week-end passé à Leopard Creek de l’Africa Amateur Championship, valide son ticket pour le 152e The Open […]

Talor Gooch PGA Tour
Majeurs

Talor Gooch ironise sur l’éventuel Grand Chelem de Rory McIlroy à Augusta (et se prend une volée de bois vert)

Vainqueur de la saison 2023 dans le classement individuel du LIV Golf, l’Américain Talor Gooch, certainement déçu de ne pas avoir été invité au prochain […]

Cognizant Classic

Matthieu Pavon associé à deux pointures du golf mondial pour les deux premiers tours du Cognizant Classic

Le numéro 1 français et leader de la FedEx Cup Matthieu Pavon fait son retour sur les fairways du PGA Tour à Palm Beach Gardens, […]

Full_Swing_Saison_2 netflix
Media

La bande annonce de Full Swing promet une saison 2 très alléchante !

Les fans de golf et de série télé n’ont plus que quelques jours à patienter pour découvrir sur la plateforme de streaming Netflix la nouvelle […]

Tiger Woods Jon Rahm Photo by Michael Owens / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / Getty Images via AFP
Interview

Jon Rahm littéralement ignoré par Tiger Woods depuis son départ sur le LIV

Le départ surprise sur le circuit dissident de Jon Rahm début décembre a été accueilli froidement par l’ex-numéro 1 mondial, Tiger Woods, comme l’a révélé […]

pavon-boutier-saddier-masters-lpga ©AFP/GETTY
PGA Tour

Matthieu Pavon avec Adrien Saddier au Masters et peut-être bientôt en double avec Céline Boutier…

De retour cette semaine sur le PGA Tour après trois semaines de repos, Matthieu Pavon disputera du 11 au 14 avril son premier Masters. Il […]

Pro Golf Tour

Mathieu Decottignies-Lafon battu en play-off à Antalya

Co-leader du Golf Mad Championship à Antalya (Turquie), Mathieu Decottignies-Lafon a dû se résoudre à affronter en play-off le Belge James Mayer de Beco après […]

Guerre des Circuits

Le LIV officialise le retour d’Anthony Kim avec une vidéo hollywoodienne

Postée sur le compte officiel de Greg Norman, la vidéo du retour d’Anthony Kim fait le tour des réseaux sociaux depuis le début de la […]

Matthieu Pavon Kevin C. Cox/Getty Images/AFP
Classement mondial

Matthieu Pavon gagne une place sans jouer. Victor Perez recule encore…

De retour à la compétition après trois semaines de repos, Matthieu Pavon (photo) occupe cette semaine la 26e place mondiale. 52e au Mexico Open, Victor […]

Règles

Pourquoi Sami Välimäki n’a pas obtenu le dégagement gratuit accordé à un autre joueur jeudi ?

Quelques minutes après la victoire de Jake Knapp face à Sami Välimäki, un point de règle intriguant a fait surface questionnant la raison pour laquelle […]

Tournois pros

Matthieu Pavon de retour aux affaires sur le PGA Tour… Tout le programme de la semaine !

Matthieu Pavon, Victor Perez et Paul Barjon lancent le « Florida Swing » à Palm Beach Gardens. Dix Français sont engagés sur le DP World Tour au […]

Jake Knapp Photo by Hector Vivas/Getty Images
Mexico Open, Tour 4

Dans la douleur, Jake Knapp décroche son premier titre sur le PGA Tour !

Parti avec une confortable avance de quatre coups mais lâché par son grand jeu, c’est au mental et en faisant preuve d’une belle résilience que […]

Asian Tour

Carlos Ortiz devant Oosthuizen et Niemann à Oman. Sébastien Gros n’avait pas passé le cut

Après David Puig, vainqueur le 18 février en Malaisie pour l’ouverture de la saison 2024 sur l’Asian Tour, c’est un autre représentant du LIV Golf […]

Jeong weon Ko Photo by JOHANNES SIMON / GETTY IMAGES EUROPE / Getty Images via AFP
Magical Kenya Open, Tour 4

Van Driel à la pointe du putter, Ko finit en trombe !

Grâce notamment à des putts longue distance, le Néerlandais Darius Van Driel a remporté son premier titre sur le DP World Tour. Un dernier tour […]

NMB Championship

Björn Åkesson abrège les débats, top 5 pour Martin Couvra

Trois tours auront suffit pour décerner le trophée du NMB Championship au Suédois Björn Åkesson. Sans avoir disputé le quatrième tour, annulé en raison du […]

Honda LPGA Thailand, Tour 4

Patty Tavatanakit s’offre un impressionnant doublé

Victorieuse il y a une semaine sur le Ladies European Tour (LET) au Aramco Saudi Ladies International, Patty Tavatanakit récidive, cette fois sur le LPGA […]

Matt Wallace & caddie Photo by Kevin C. Cox / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / Getty Images via AFP
Préparation mentale

Matt Wallace et sa technique de sioux (qui fonctionne) pour se tromper lui-même

Dans son interview d’après deuxième tour, l’Anglais Matt Wallace a expliqué comment lui et son caddie opéraient pour réussir à entamer le tournoi dans le […]

Jake Knapp Photo by Orlando Ramirez / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / Getty Images via AFP
Mexico Open, Tour 3

L’ancien “videur de boite” Jake Knapp accélère, Martin Trainer se replace

Triple vainqueur sur le PGA Tour Canada et très en vue depuis quelques semaines, Jake Knapp a pris seul la tête du Mexico Open. Il […]

NMB Championship, Tour 3

A peine lancés, les leaders interrompus par la nuit

Les conditions dantesques à la pointe sud de l’Afrique ont largement perturbé le bon déroulement du troisième tour du NMB Championship. Le vent ayant repoussé […]

Trophée Hassan-II & Coupe Lalla Meryem

L’Argentin Ricardo Gonzalez et l’Anglaise Bronte Law triomphent à Rabat

Après le Canadien Stephen Ames l’an dernier, c’est un Argentin qui a remporté cette année le Trophée Hassan-II, dorénavant étape du PGA Tour Champions depuis […]

Coupe Lalla Meryem, Tour 3

Pauline Roussin-Bouchard, 2e à Rabat derrière Bronte Law : « J’ai retrouvé mon golf ! »

Une bombe que personne n’avait prévue ! L’Anglaise Bronte Law, 28 ans, a rendu une dernière carte de 64 pour s’emparer de la 27e Coupe […]

Manuel Elvira
Magical Kenya Open, Tour 3

Van Driel et M. Elvira en tête au Kenya, les Français loin du compte

L’Espagnol Manuel Elvira (photo) et le Néerlandais Darius Van Driel sont les leaders du Magical Kenya Open après trois tours. Les Français sont loin, hors […]

Honda LPGA Thailand, Tour 3

Patty Tavatanakit prend une option. Céline Boutier contre-attaque

Co-leader vendredi soir à Pattaya, Patty Tavatanakit prend désormais seule les commandes du Honda LPGA Thailand. Auteure d’un solide 66 (-6), la Thaïlandaise compte à […]

Vidéo

Quand Ronald Rugumayo entre dans l’Histoire du golf

2 901e joueur mondial, Ronald Rugumayo est entré dans l’histoire du golf ce vendredi 23 février au Magical Kenya Open en devenant le premier Ougandais […]

Tony Finau Photo by Hector Vivas / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / Getty Images via AFP
Mexico Open, Tour 2

Ça passe pour Victor Perez, pas pour Paul Barjon. Tony Finau en approche

Deux des trois représentants français présents à Puerto Villarta disputeront les deux derniers tours de l’Open du Mexique dont le tenant du titre, Tony Finau, […]