DIRECTEURS DE GOLF

Claude Rousseau (Biarritz) : les golfs vont fermer leurs portes et continuer à entretenir les parcours en attendant…

29 octobre 2020

Dernier jour très ensoleillé et chaud avant le reconfinement à Biarritz : beaucoup beaucoup de monde dans la rue, aux terrasses, à la plage (notamment des sportifs venus pour admirer aujourd’hui, à 15 kms de là, une vague énorme de 32m de haut, la Belharra qui attire tous les surfeurs d’Europe et d’ailleurs)… Et sur le parcours de golf évidemment, avant sa fermeture ce soir.

Golf Planète a rencontré son directeur, Claude Rousseau, juste avant une conférence téléphonique avec ses collègues nationaux. Il nous a dit ses craintes et ses espoirs.

Golf Planète : Quelle est votre première réaction à l’annonce d’une nouvelle fermeture des golfs en France dans le cadre du reconfinement général ?

Claude Rousseau : Les annonces faites par le Président de la République hier soir ne sont pas réjouissantes pour notre filière comme pour l’ensemble des activités économiques de notre pays. Cela dit, les golfs vont se conformer évidemment aux mesures de confinement édictées et nous fermerons nos portes ce soir. Ici à Biarritz, nous mettons en place une série de mesures de chômage partiel pour certains personnels. Quant à l’équipe terrain, nous allons procéder, comme lors du premier confinement, à une division de cette équipe pour que l’entretien – essentiel dans un golf – soit maintenu de façon permanente. Par ailleurs, nous sommes en pleine période de bilan et de budget, et donc une partie de l’équipe administrative continuera à travailler en télétravail. Nous restons optimistes et nous donnons un premier rendez-vous dans 15 jours pour un premier point sur la crise sanitaire en cours. Laissez-moi former le vœu qu’en France, cette pandémie soit stoppée le plus vite possible et que nos services hospitaliers et médicaux puissent travailler dans les meilleures conditions possibles.

 

Golf Planète :  Pour garder un ton d’espoir, rappelons aussi que la saison estivale a été plutôt positive….

Claude Rousseau : C’est vrai, la saison estivale a été bonne mais nous avions un retard considérable lié aux mois de mars, avril et mai. Toutefois, nos bons résultats d’été et les mesures gouvernementales de réduction de charges nous ont permis de combler en partie le manque à gagner enregistré au printemps.

Golf Planète : Certains pays européens font face à cette crise avec , semble-t-il, encore plus de difficultés. Ainsi, en Andalousie, certains golfs pourraient ne pas rouvrir et fermer définitivement leurs portes. Ce n’est pas le cas en France.

Claude Rousseau : Le modèle économique des golfs andalous diffèrent généralement de celui des golfs français. Nous avons la chance d’avoir un modèle mixte qui d’une part, s’appuient autant sinon plus, sur les membres que sur les visiteurs. Ce qui permet de trouver plus facilement un juste équilibre entre nos différents marchés. Aujourd’hui, l’Andalousie souffre d’abord de l’absence de lignes aériennes et d’autre part, de la fermeture d’hébergements hôteliers.

Les golfs qui se situent au bout de cette chaine touristique font les frais de cette catastrophe. En France, seules quelques petites structures ont fermé : elles étaient, en général, la propriété d’exploitants agricoles. Toutefois, on peut se poser des questions de survie pour certaines structures si ce deuxième confinement devait se prolonger. Même si nous entrons en période hivernale qui n’est pas la meilleure saison pour le golf.

Golf Planète : Avez-vous déjà échangé avec d’autres directeurs de golf ?

Claude Rousseau : Oui, nous avons beaucoup échangé entre nous dès lundi dernier. Notamment en prenant compte des mesures prises dans certains départements durement touchés par la crise. Par exemple, pour ce qui concernait les restaurants. Aujourd’hui deux visio-conférences devaient réunir des directeurs au niveau national et une autre au niveau régional. Nous en avons l’habitude maintenant : une bonne manière d’échanger nos bonnes pratiques et de gérer au mieux nos exploitations.

Julien et Ttotte, greenkeepers de Biarritz récemment retraités, reviennent aujourd’hui comme … sapeurs pompiers !

Dans la même catégorie
tiger woods practice retour come-back driving range car crash accident voiture
Alerte info

Tiger Woods de retour au practice !

Les premières images de Tiger Woods club en main tapant des balles à l’entrainement viennent d’être publiées sur son compte officiel. Quasiment 9 mois jour […]

Quand Denis Fabre et Claude Rousseau retrouvent Paul Armitage

Kalika Conseil entre au capital de P-ar Excellence (59club Europe)

Le 59club a été créé en 2007 par Simon Wordsworth : le but était, et demeure encore aujourd’hui de fournir des outils de mesure de […]

Matériel

Srixon inaugure un centre d’excellence au Golf de Mont Griffon

Leader mondial en matière de technologie et d’innovation dans le domaine des balles et des clubs de golf, Srixon ouvre un centre de fitting au […]

Matérel

Un centre Wellputt ouvre ses portes à tous les amateurs

Dans son siège européen situé à Lahonce dans le Pays Basque, la marque spécialiste du putting Wellputt a ouvert un centre d’entraînement complet destiné à […]

Business

Goldman Sachs s’offre le Belfry pour 165 millions d’euros

The Belfry, le célèbre resort de golf situé près de Birmingham au cœur de l’Angleterre, vient d’être acheté par la banque d’investissement Goldman Sachs pour […]

Du pâturin à l'agrostide

Environnement : « la conversion de flore » au cœur de la stratégie Bluegreen

Bluegreen souhaite réduire, au sein de ses golfs, l’utilisation de l’eau, des fertilisants et des produits phytosanitaires.  Grâce notamment à « la conversion de flore » : […]

alberti massane golf etudes academie des metiers du golf
Golf Scolaire

Le Golf-Études de Massane fête ses 30 ans

Le golf-études de Massane entame sa trentième année le 13 septembre prochain… et en dépit des aléas Covid, l’année écoulée s’est traduite par des résultats, […]

golf du bassin bleu intendants terrain greenkeeper
Intendants de terrain

Journée des greenkeepers le 14 septembre

L’association britannique et internationale des Greenkeepers a proposé que le 14 septembre prochain soit une journée d’hommage aux intendants de terrain. Après avoir essayé l’idée […]

Créé par Bernard Pascassio

Nouvelle étape pour le Training Center du Golf du Médoc

Tout proche de Bordeaux, le Training Center du Golf du Médoc Resort a été créé en 2013 par Bernard Pascassio dont l’objectif était d’en faire […]

Ecologie

La gestion de l’eau au cœur des préoccupations de Bluegreen

Au sein de ses golfs, Bluegreen travaille à une meilleure gestion de l’eau en optimisant son utilisation. Le but est de recourir à un minimum […]

Qondor déjà dans 4 golfs

Une start-up lilloise propose des parties de golfs payées aux trous réellement joués

Qondor, une start-up des Hauts de France basée à Lille,  lance le paiement des green-fees aux trous réellement joués : plus besoin d’annoncer 9 ou […]

Golf Business

Kalika Conseil : Bernard Pascassio, Denis Fabre, Antoine Ferran et Vincent Paris mettent leurs compétences au service des golfs et des resorts

Bernard Pascassio est un homme du golf français aussi important et respecté que discret. Ce Basque de Ciboure a grimpé tous les échelons de ce […]

Publication d'un nouveau arrêté

Rémy Dorbeau : « Voilà ce qui attend les golfs dans les années à venir concernant l’environnement »

Un important arrêté concernant notamment l’utilisation de produits phytopharmaceutiques dans les golfs et autres terrains sportifs a été publié au Journal Officiel à la mi-janvier. […]

BUSINESS

Callaway va reprendre Topgolf !

Golf Planète a déjà eu l’occasion de vous parler de ce phénomène sportif, économique et culturel que représente la chaine Topgolf : ces practices très modernes […]