Ryder Cup 2021

Présentation détaillée des 12 joueurs américains de la Ryder Cup

8 septembre 2021
ryder cup whistling straits 2020

Présentation détaillée des 12 joueurs de l’équipe américaine. Neuf d’entre eux figurent parmi les onze premiers du classement mondial, mais ils sont aussi six « rookies » (débutants en Ryder Cup) comme en 2008 et la moyenne d’âge est de 29 ans ! La rédaction a aussi anticipé les possibles « pairings » du capitaine Steve Stricker.

 

Collin Morikawa

Collin Morikawa

24 ans
Première participation
Classement mondial : 3e

Forces

Déjà double lauréat en majeur à seulement 24 ans, le Californien possède un swing sans faille. Son grand jeu est peut-être le plus sûr des 24 joueurs de cette Ryder Cup. Son avenir s’annonce radieux. Même s’il est « rookie », la sérénité et le calme qu’il dégage habituellement sur le parcours devrait l’aider à appréhender cet événement si particulier.

Faiblesses

Son putting peut parfois être erratique. Mais c’est surtout ses récents problèmes de dos qui peuvent lui poser problème. On l’a vu très discret lors des Playoffs de la FedExCup.

L’avis de la rédaction

Steve Stricker doit se réjouir de pouvoir intégrer un “rookie » aussi fort et aussi bon camarade. Lors de la Walker Cup 2017, il avait remporté ses quatre points pour Team USA. Morikawa peut être associé à beaucoup de monde pour le double. On parie ici sur un double avec Xander Schauffele, un autre débutant tel Harris English, ou l’expérimenté Dustin Johnson dans un éventuel foursome.

 


Dustin Johnson

37 ans
Cinquième participation
7 victoires, 9 défaites, 0 nul (7 points)
Classement mondial : 2e

Forces

Quand il est réglé et que le putter chauffe, Dustin Johnson est le meilleur joueur du monde. Athlète hors norme, il allie longueur et précision au drive et son allure de géant (1,93m) ne l’empêche pas d’avoir des mains en or. Dominateur sur le PGA Tour en 2020 avec notamment une victoire au Masters et à la FedExCup, il a connu une saison 2021 un peu plus difficile. Son détachement face aux événements et à la pression sont aussi des atouts précieux en Ryder Cup.

Faiblesses

Son passé dans l’épreuve n’est pas très positif. A l’image de beaucoup de « vétérans » américains, il a plus souvent perdu que gagné sous la bannière « team USA » en Ryder Cup. Au Golf National, il avait essuyé quatre défaites pour une seule victoire. Mais on sait que l’ambiance n’était pas au beau fixe, notamment entre DJ et Brooks Koepka. Reste que l’ex n°1 mondial peine à retrouver son meilleur jeu depuis quelques mois même s’il vient de finir 8e du Tour Championship.

L’avis de la rédaction

Quel partenaire de double pour DJ ? En quatre balles, on le verrait bien associé à un « rookie » comme Morikawa, Scheffler ou Berger. Difficile d’imaginer une association avec Koepka, son ex meilleur ami…

 


Bryson DeChambeau

bryson dechambeau Photo by Warren Little/R&A/R&A via Getty Images

27 ans (28 ans le 16 septembre)
Deuxième participation
3 défaites (0 point)
Classement mondial : 7e

Forces

BDC est ses muscles seront forcément un atout de taille pour Steve Stricker. Sa toute puissance peut être un avantage capital sur le parcours de Whistling Straits, surtout s’il est épargné par le vent. Le putting du Californien peut aussi être très impressionnant.

Faiblesses

Sur le plan du jeu, DeChambeau n’a pas vraiment de faille, sauf peut-être en ce qui concerne la stratégie. Sur un tracé tel celui du Wisconsin, il devrait pouvoir s’exprimer à plein. Sauf que son intégration dans l’équipe ne s’annonce pas facile. Ce n’est pas un hasard s’il a perdu ses trois uniques matchs en Ryder Cup, au Golf National en 2018. Son individualisme exacerbé est une faiblesse dans une épreuve où le collectif prime.

L’avis de la rédaction

Avec qui associer DeChambeau en double ? Oublions déjà son meilleur ennemi Brooks Koepka, ou encore Patrick Cantlay… On osera avancer le nom de Scottie Scheffler, un rookie capable d’enquiller les birdies sans sourciller. En quatre balles. Chacun sa balle. Chacun son style.

 


Brooks Koepka

BROOKS KOEPKA

31 ans
Troisième participation
4 victoires, 3 défaites, 1 nul (4,5 points)
Classement mondial : 10e

Forces

Bête de compétition, Koepka a l’habitude de sortir le meilleur de lui-même dans les grands événements. Avec quatre titres majeurs à son palmarès, il s’est forgé une réputation de dur à cuire. Son jeu est complet et robuste et son tempérament le rend imperméable à la pression.

Faiblesses

Le physique reste le talon d’Achille de ce colosse au genou d’argile. Ses nombreuses blessures ont souvent freiné son élan. Opéré du genou droit début mars, le Floridien s’est de nouveau blessé au Tour Championship, au poignet. Sa participation peut-elle être remise en cause ? Suspense…

L’avis de la rédaction

Il aurait pu former un duo épatant avec Dustin Johnson, mais les deux hommes se sont brouillés juste avant la Ryder Cup 2018. Son association avec Tony Finau avait plutôt bien fonctionné en France en quatre balles. On voit plutôt cette paire alignée en foursome pour cette édition. Si Koepka peut jouer…

 


Justin Thomas

28 ans
Deuxième participation
4 victoires, 1 défaite (4 points)
Classement mondial : 6e

Forces

Attaquant né, amoureux de son sport et de son histoire, talent fou, Justin Thomas coche toutes les cases pour être un grand joueur de Ryder Cup. Pour sa première apparition en 2018, il avait un des rares américains à surnager au Golf National avec quatre victoires en cinq matchs. C’est un peu le Ian Poulter ou le Sergio Garcia du côté des USA. Son enthousiasme et son leaderships seront essentiels pour l’équipe de Steve Stricker.

Faiblesses

Très créatif sur le parcours, JT peut parfois s’égarer dans des choix trop offensifs. Son wedging est aussi irrégulier. Mais quand il est en haut des leaderboards, le vainqueur du Players Championship 2021 ne flanche jamais.

L’avis de la rédaction

C’est évidemment aux côtés de Jordan Spieth que l’on s’attend à le voir jouer en double, dans les deux formules (3 victoires en quatre matchs à Paris). Mais JT serait aussi parfait pour jouer aux côtés d’un rookie en quatre balles notamment. Il sera l’un des leaders de vestiaire des Américains.

 


Patrick Cantlay

29 ans
Première participation
Classement mondial : 4e

Forces

Le putting, le calme, la patience, la régularité sont les forces du jeu de Patrick Cantlay, ex n°1 mondial amateur qui explose sur le devant de la scène cette année, notamment avec son succès retentissant au BMW Championship face à Bryson DeChambeau et son triomphe à la FedExCup et au Tour Championship. Cet homme semble avoir de la glace dans les veines d’où son surnom de “Patty Ice”.

Faiblesses

Dans son jeu de golf, Patrick Cantlay ne semble pas avoir de réelles failles. Qu’en sera-t-il dans la fureur de la Ryder Cup, sous la bannière étoilée, pour cet homme très réservé ? Réponse peut-être dès son premier tee shot… Mais quand on a été capable de se relever d’une fracture de la colonne vertébrale ou de la mort brutale de son meilleur ami devant ses yeux, on est sûrement prêt à encaisser la pression de jouer pour son pays.

L’avis de la rédaction

Encore un « rookie » de rêve dans l’équipe de Steve Stricker…  Lors de la Presidents Cup 2019, il avait joué ses quatre matchs avec Xander Schauffele. Les deux hommes s’apprécient. Banco pour les voir ensemble au moins en foursome.

 


Tony Finau (wild card)

finau getty

31 ans (32 ans le 14 septembre)
Deuxième participation
2 victoires, 1 défaite (2 points)
Classement mondial : 9e

Forces

Puissance au driving, swing facile, talent autour des greens, tempérament offensif, Tony Finau est un joueur aussi talentueux qu’attachant. Son sourire et sa décontraction font de ce Mormon aux origines samonanes et tongiennes l’un des joueurs les plus agréables à suivre du PGA Tour. Il a souvent coincé pour la victoire avant de regagner très récemment dans le premier tournoi des Playoffs de la FedExCup. Sa première Ryder Cup en 2018, malgré un contexte américain difficile, fut une réussite.

Faiblesses

Le putting peut lui faire défaut, notamment sous les 2 mètres. Il est aussi parfois pénalisé par une maîtrise des distances aléatoire. Il faut dire que ce papa de quatre enfants est capable de frapper aussi fort que Bryson DeChambeau quand il met la gomme…

L’avis de la rédaction

Son duo avec Brooks Koepka vu au Golf National en quatre balles pourrait être remis sur le tapis vert par Steve Stricker. Mais le « nice guy » Tony Finau est l’homme idéal pour être associé à des joueurs plus égo-centrés. Le capitaine américain peut l’utiliser presque en fermant les yeux pour les doubles.

 


Jordan Spieth (wild card)

Jordan Spieh ©PGA Tour

28 ans
Quatrième participation
7 victoires, 5 défaites, 2 nuls (8 points)
Classement mondial : 15e

Forces

Le Texan n’a pas encore 30 ans mais il est déjà considéré comme l’un des meilleurs putters de l’histoire, si ce n’est le meilleur. Spieth a déjà enquillé des kilomètres sur les greens où son petit jeu de magicien fait aussi des merveilles. Avec la Ryder Cup, il entretient une belle histoire d’amour, même s’il n’en a gagné qu’une seule en 2016. Ses associations en double avec Patrick Reed puis avec Justin Thomas ont fait merveille.

Faiblesses

Le driving a toujours été le point noir de son jeu. Après avoir dominé le monde et remporté trois tournois majeurs avant ses 24 ans, il a connu un trou noir dans sa carrière, après avoir perdu son swing. Il est de retour au sommet en 2021 mais c’est sûrement quand il empoignera son driver que les fans américains pourront craindre quelques déboires pour l’un de leurs joueurs favoris…

L’avis de la rédaction

En toute logique il devrait être aligné en double avec son ami d’enfance Justin Thomas. 

 


Xander Schauffele (wild card)
Xander Schauffele

27 ans
Première participation
Classement mondial : 5e

Forces

Souvent placé, rarement gagnant (même s’il est champion olympique !), le joueur de San Diego et le Mr régularité du circuit mondial. Son swing semble inébranlable et il catapulte la balle à 280 mètres en moyenne malgré son “modeste” 1,78m. Son rythme assez lent et fluide rappelle celui des Sud-Africains Ernie Els et Louis Oosthuizen. Putter en main, il est aussi redoutable.

Faiblesses

Un peu à l’image d’un Tony Finau, il a parfois fléchi dans les finals des grands tournois pour aller chercher la victoire. Mais le Californien qui a du sang français et allemand dans les veines semble quand même en mesure de tenir le choc pour sa première Ryder Cup.

L’avis de la rédaction

On l’a écrit plus haut, Schauffele devrait être associé à Cantlay en double, comme ce fut le cas lors de leurs débuts sous le maillot américain à la Presidents Cup 2019. Le médaillé d’or de Tokyo est à l’image d’un Finau, un caméléon qui semble en mesure de s’entendre avec tous ses partenaires. Pourquoi pas le voir aussi en double aux côtés de DJ ou de JT. Il est un rookie idéal pour jouer avec une star.

 


Scottie Scheffler (wild card)

scheffler scottie covid

25 ans
Première participation
Classement mondial : 21e

Forces

Finaliste du WGC match play, le jeune Texan est une machine à birdies. Sans complexe, il est capable de mettre tout le monde d’accord sur une journée de golf. Son driving est puissant, son putting agressif. Son potentiel est immense.

Faiblesses

Il manque bien sûr d’expérience. Mais son intégration dans l’équipe devrait être facile, tant il a la « cool attitude » en dehors et sur le parcours. Il n’a jamais soulevé de trophée sur le PGA Tour et on surveillera quand même de près sa réaction quand il sera plongé dans l’arène…

L’avis de la rédaction

Encore un rookie choisi en “captain pick” par Steve Stricker… Mais le jeune homme sera parfait pour épauler un joueur expérimenté, tel Dustin Johnson. Ou pourquoi pas Bryson DeChambeau, à qui il faut bien trouver un partenaire. En quatre balles sûrement.

 


Harris English (wild card)

Harris English Cliff Hawkins/Getty Images/AFP

32 ans
Première participation
Classement mondial : 11e

Forces

Véritable métronome, Harris English est un joueur complet du tee au green. Dans les stats du PGA Tour, son “stroke gained” est positif dans tous les domaines du jeu. Sur les greens, il se situe au 10e rang de la saison 2021. L’homme semble imperturbable, mâchouillant son chewing gum du premier au dernier trou. C’est aussi un fervent patriote. English a décrit sa sélection en Walker Cup 2011 (l’affrontement amateur entre les USA et la Grande-Bretagne) comme « la plus belle expérience de sa vie« . Il avait notamment gagné ses deux simples.

Faiblesses

On l’a vu récemment craquer au WGC FedEx St Jude Invitational. Il menait largement le bal avant d’expédier deux balles dans l’eau sur les neuf trous du retour. La “qualif” de Ryder Cup était en jeu. Peut-il prendre la pression au cœur de la bataille ?

L’avis de la rédaction

Loin d’être un grand communicant, le vainqueur du Travelers 2021 sera un “rookie” peut-être plus difficile à intégrer que Morikawa ou Schauffele. Pourquoi pas un double avec Dustin Johnson.

 


Daniel Berger (wild card)

Daniel Berger . Steph Chambers/Getty Images/AFP

28 ans
Première participation
Classement mondial : 18e

Forces

Athlète accompli, le fils de l’ancien champion de tennis Jay Berger est un joueur complet capable de scorer très bas quand il est en chauffe. Cinquième du PGA Tour cette saison au “stroke gained” des attaques de green, il possède un jeu de fers redoutable. Sa force est le grand jeu.

Faiblesses

Son putting l’abandonne parfois. Mais cela reste du très solide. Rookie, le vainqueur du Pebble Beach Prom Am profitera de son expérience à la Presidents Cup 2017. Le Floridien avait remporté deux points en trois matchs.

 

L’avis de la rédaction

On le voit jouer plutôt les quatre balles, avec un ténor de l’équipe américaine. DJ ? Koepka ? JT ? Faites vos jeux.

 

 

Photos ©Getty/AFP

Dans la même catégorie
ryder foursomes samedi session 3 matchs.jpg
Ryder Cup 2021

Les Foursomes du samedi : le direct commenté

Menée 6-2, l’Europe compte sur un rebond lors des foursomes de samedi matin pour revenir au score. Suivez notre direct commenté avec les Espagnols en […]

Céline Boutier
Walmart NW Arkansas Championship Presented by P&G

Céline Boutier et Perrine Delacour sous le par

Vainqueur du récent Lacoste Ladies Open de France, Céline Boutier a lancé ce Walmart NW Arkansas Championship en rendant une carte sous le par. Perrine […]

ryder-RESULTATS-JOUR-1-USA-DOMINENT-EUROPE
Ryder Cup 2021, Jour 1

Les Européens sous l’éteignoir, les USA prennent le large !

Avec un seul match remporté sur les 8 disputés vendredi à Whistling Straits, le bilan de la 1ère journée de doubles des hommes de Padraig […]

spieth-coup-shot-jour-chute-michigan-ryder-cup
Coup de folie !

Vidéo Spieth frôle l’exploit et le drame !

Les commentateurs se demandent encore comment Jordan Spieth a réussi à ne pas tomber dans le Lac Michigan et à mettre sa balle si proche […]

ryder-cup-2021---fourballs-session-2-4-balles
Ryder Cup 2021

Suivez le live scoring des 4 balles de vendredi : Sergio et Poulter au repos

Etonnants les choix de Padraig Harrington pour tenter de combler le retard pris dans les foursomes. Plutôt transparent dans la 1ere session Rory McIlroy est […]

Sergio Garcia-Jon Rahm
Ryder Cup 2021

Malgré le sublime duo Garcia-Rahm, les Américains en tête après les foursomes

Victorieux 3&1 de la paire Justin Thomas-Jordan Spieth, les Espagnols Sergio Garcia et Jon Rahm ont apporté pour l’Europe le premier point de cette 43e […]

garcia rahm thomas spieth ryder cup live
Ryder Cup 2021

Les Foursomes de la 1ère session de vendredi en direct commenté

Suivez sur notre direct commenté les foursomes de vendredi, trou par trou, avec les scores mis à jour trou par trou !   EN DIRECT […]

brooks koepka interview ryder cup
Ryder Cup 2021

Brooks met les choses au point !

Quand Brooks Koepka est passé devant la presse ce jeudi il y avait beaucoup de journalistes impatients de lever les nombreuses interrogations le concernant et […]

Frédéric Lacroix Challenge Tour
Open de Portugal at Royal Obidos, 1er tour

Le chevauchée du Batave Daan Huizing et le joli top 10 de Fred Lacroix

Dixième à la Road, Daan Huizing lance tambours battants les hostilités à Obidos (nord de Lisbonne). Le Néerlandais, propriétaire d’un magistral 63 (-9) sans erreur, […]

ryder trophy_5 raisons FRANCK FIFE / AFP
Ryder Cup

Les 5 raisons pour lesquelles l’Europe va gagner (et vice et versa)

Voici cinq bonnes raisons qui vont conduire l’Europe (et cinq pour les Etats-Unis) à la victoire. Choisissez votre camp.   Les 5 raisons pour lesquelles […]

harrington stricker enveloppe ryder cup
Ryder Cup 2021

L’enveloppe secrète du Gentlemen’s Agreement des Capitaines de Ryder Cup

Chacun dans leur coin les capitaines Steve Stricker et Padraig Harrington ont mis le nom d’un joueur dans une enveloppe cachetée dont personne d’autre n’aura […]

Golf National
European Tour

L’Open de France reviendra au calendrier en septembre 2022

Selon nos confrères du Figaro Golf, l’Open de France, disparu des calendriers du Tour européen depuis octobre 2019, reviendra bien en septembre 2022. C’est Pascal […]

Steve Stricker Padraig Harrington whistling straits ©Andrew Redington/Getty Images,/AFP
Ryder Cup 2021

Un grand joueur de Ryder Cup devient-il forcément un grand capitaine ?

Selon une étude menée par Betway, on a beau avoir été un illustre joueur en Ryder Cup, cela ne vous assure pas le fait de […]

poulter mcdowell caddie ryder cup
Ryder Cup 2021

Poulter se paie un très très cher caddie en Ryder Cup

Héros de la Ryder Cup 2010 au Celtic Manor, le Nord Irlandais Graeme McDowell est l’un des 5 prestigieux vice-capitaines européens cette semaine à Whistling […]