Jon Rahm nous parle de sa passion : la gastronomie basque

2 septembre 2019 par Roland Machenaud

Jon Rahm est originaire du petit village de Barrika, près de Bilbao au Pays basque espagnol, où il est né il y a 24 ans. Cette étoile filante du golf mondial parle peu de ses origines et de son pays. 

Pour Golf Planète, il avoue sa passion pour un des aspects importants de cette terre : la gastronomie reconnue par de très nombreuses tables couronnées. 

« C’est dur d’expliquer ce qui rend cette région si attirante niveau gastronomie. Mais, je dirais que c’est l’abondance de produits frais qui fait toute la différence. La plupart des poissons ou des produits qu’on y trouve sont pêchés ou cultivés sur place, ou du moins pas très loin. 

À mon sens, plus le village est petit, plus il est retiré, plus la nourriture sera excellente. La plupart du temps, les producteurs font pousser leurs produits dans leurs propres jardins. On passe vraiment de la terre à la table sans aucun intermédiaire.

La topographie de la région, la qualité du sol rendent possible une telle qualité globale des produits dans le Nord de l’Espagne. Et si on combine cela avec la variété des spécialités et le côté très social des repas, ça rend l’ensemble génial.

Si vous allez à Bilbao, l’un des meilleurs restaurants de poisson de la ville est sans conteste Le Zapirain. J’ai aussi mangé l’un des meilleurs poissons de ma vie à Elkano dans la ville de Getaria. C’était un turbo grillé qui venait littéralement du bateau quand je l’ai mangé. Les poissons sont préparés sur le grill, simplement accompagnés d’huile d’olive et d’ail, et ont ce petit goût fumé qui fait toute la différence. C’est à la fois super sain et vraiment délicieux.

Niveau viande, il y a tellement d’endroits à conseiller… Il y a ce restaurant, posé un peu au milieu de nulle part qui s’appelle Etxebarri. C’est assez dingue d’ailleurs vu son emplacement de se dire que c’est sans doute l’une des meilleures tables du monde. Ils servent les meilleures viandes que vous ne pourrez jamais déguster.Il y a aussi pas mal de restaurants proposant une cuisine moléculaire très moderne. Ils y préparent des plats très spéciaux, aux looks très modernes mais qui gardent un goût traditionnel. J’ai par exemple dîné à Eneko Atxa, dans Bilbao. J’y avais mangé des huîtres avec des algues, et sur le plat, ils avaient fait en sorte de donner l’impression qu’on était sur la côte avec de la brume. L’effet était saisissant. Ce genre de restaurant est capable de raconter des histoires et d’aller au-delà de la cuisine traditionnelle.

Pour la plupart des Basques, se nourrir c’est avant tout un moment de partage et une expérience. Bien sûr la nourriture est excellente, mais c’est surtout un moyen de se retrouver en famille ou entre amis autour d’un long repas. Manger y est vraiment un art de vivre à part entière.

J’adore la nourriture. C’est aussi simple que ça. Comme tous les Basques, je suis fier d’être Basque et de ce que cette région peut offrir. C’est amusant, mais la plupart du temps on cherche à garder nos bonnes adresses secrètes. Comme si on voulait les conserver juste pour nous. »

On a cependant aussi parlé des golfs du Pays basque avec Jon Rahm : voici ses réponses

« Mon parcours préféré au Pays Basque espagnol est celui sur lequel j’ai grandi : le Club de Golf Larrabea. C’est un tracé compliqué. Il y a pas mal de dénivelé et beaucoup d’ondulations de terrain. Pas un seul coup, ni même un seul putt est joué à plat. Et tous les greens sont bourrés de pentes qui font vite ressortir les balles vers le rough.

Mon trou préféré ? Le premier ! C’est sans doute le meilleur trou du parcours. Il y a des arbres des deux côtés du fairway et celui-ci penche de droite à gauche. Le green est grand, mais il est compliqué.

Pour être tout à fait honnête, le meilleur parcours autour de Bilbao est le Club de Golf de Neguri. Il est bien plus près de là ou j’ai grandi et est niché en bordure de l’océan. Il a été construit sur une ancienne forêt de pins. Les trous 2, 3, 4, 6 et 7 longent la côte et le reste du parcours serpente à travers la forêt dans une ambiance vraiment paisible. L’enchaînement des trous 10 à 13 est pour moi la meilleure séquence de trous que j’ai jamais jouée, je l’adore. »

Ce qu’il faut savoir sur la gastronomie au Pays basque espagnol :

Sur ce petit territoire (7 234 km2), on retrouve la plus grande concentration d’établissement classés au guide Michelin de la planète : 19. De nombreuses manifestations fêtent la gastronomie culinaire locale à travers des marchés, des foires ou près de 1 500 associations gastronomiques privées dans lesquels seuls les hommes cuisinent.

Bien boire et bien manger est un luxe abordable au Pays Basque espagnol. Des produits de saison déposés sur des pintxo (tranche de pain typique) accompagnés d’une bonne cuvée de Rioja Alavesa, de txakoli (vin blanc acide) ou de cidre, sont un must.

Dans la même catégorie
21 septembre 2019

BMW PGA : Willett et Rahm ne se quittent plus (-15), Langasque et Hébert 32es à -3

Deux trous avant la fin, on a cru que Rahm allait s’échapper. Et puis, rien de tout cela ! Est ce le public acquis à […]

21 septembre 2019

Lacoste Ladies Open de France au Médoc : Klatten et Boutier se rapprochent de Korda

Après le soleil chaud, le mauvais temps ! Nelly Korda venait de poser sa balle sur le tee au trou n°10 et le ciel est […]

21 septembre 2019

PGA : les sud-américains Muñoz et Ortiz en tête

Signe des temps ? Aux quatre premières places du deuxième tournoi PGA de l’année, le Sanderson Farms, on trouve, dans l’ordre, un Colombien, un Mexicain […]

21 septembre 2019

Paris Legends : Jean-François Remesy battu en playoff par David Shacklady

Après un trou de playoff face à Jean-François Remesy, l’Anglais David Shacklady remporte le Paris Legends Championship. Thomas Levet termine 7e. Remesy est passé très […]

21 septembre 2019

BMW PGA Championship : si Rory galère, c’est qu’il y a une raison !

Les choses ne se déroulent pas comme prévu pour McIlroy au BMW PGA Championship. Après un très décevant premier tour de 76 (+4), Rory s’est quelque peu ressaisi pour rendre hier une seconde […]

21 septembre 2019

Quel est ce bracelet noir porté par Tiger Woods ?

Des confrères journalistes américains ont signalé que Tiger Woods portait maintenant un bracelet noir ; et tous de se poser la question de l’intérêt de […]

20 septembre 2019

BMW PGA à Wentworth : Willett et Rahm en tête suivis par Rose, Stenson et Casey.

Il va y avoir une belle bagarre sur la belle pelouse de Wentworth ce week-end : deux hommes sont en tête l’Anglais Danny Willett qui […]

20 septembre 2019

Lacoste Ladies Open : Nelly Korda s’échappe, Klatten et Boutier en chasse

Nelly Korda, 21 ans, est 10e joueuse mondiale et elle n’est pas dans la région de Bordeaux pour faire du tourisme. On arrosera peut-être dimanche […]

20 septembre 2019

Staysure Tour : Kingston et Shacklady co-leaders, Remesy et Levet en embuscade

Les Français sont bel et bien “dans le game” au Racing Club de France de La Boulie. Si le Sud-Africain James Kingston et l’Anglais David […]

20 septembre 2019

Selon Justin Thomas, Charlie Woods est chambreur comme son père

Si c’est bien Tiger Woods qui a remporté le Masters cette année, Justin Thomas était bel et bien un sérieux prétendant au titre. Souvenez-vous, il […]