DP World Tour

À Wentworth, le ciel s’est mis en deuil

8 septembre 2022
WentworthQueen Ross Kinnaird/Getty/AFP

C’est comme si le pavé dans la mare nous était tombé dessus. Faire le voyage du BMW PGA Championship ne pose en général aucun problème. Mais cette fois-ci, il y a du LIV dans l’air de Wentworth, le pré-carré du DPW Tour. Et sous un ciel chargé et quelques pluies diluviennes, la Reine d’Angleterre s’en est allée dans sa résidence de Balmoral, alors que le circuit européen est à Londres cette semaine !

 

Un combat des chefs ! Bonne raison de notre déplacement pour ce championnat, le plus important d’Europe après The Open. Mais depuis 5h00 ce matin, nous avons vécu une ribambelle d’avanies comme si on ne voulait pas de nous. Sommes-nous passés par un maraboutage ? C’est à la mode. Par qui ? Ça on le verra plus tard. Mais le taxi absent pour l’aéroport, l’avion retardé et re-retardé et nous dedans plus de deux heures durant, la voiture de location pas prête, une météo à ne pas mettre une bouée dans le jardin, une arrivée à Virginia Water déviée. « No Sir, the Media Centre, ce n’est pas par-là », dit le jeune gilet jaune, alors que là, au bout de Wenworth Drive, le club-house n’a pas bougé depuis des lustres, la salle de presse en étant juste séparée par le départ du No 1.

 

Incidents de parcours

Demi-tour colère ! 500 mètres plus loin, on ne circule pas quand ça joue, s’agite une dame en jaune, genre prof revêche « on ne me la fait pas », qui nous dirige encore vers un autre accès. On visite les parkings 1, 2, 3…5, , 7… on est bloqué sans arrêt par joueurs et spectateurs en masse. Nous pouvons d’ailleurs affirmer au passage que le développement immobilier de Wentworth est énorme ! Ô miracle, nous retombons sur le Wentworth Drive au bout de deux heures et plus personne pour nous en éloigner, avant de tomber sur un chef du parking Media encore plus difficile à amadouer, pas un document étant OK pour lui. Enfin, avec le mot de passe « Obrien , la Madame Com du tour européen», il se confond en excuses. Et ladite O’Brien de nous recevoir sur un « Mais vous n’étiez pas prévus. Je n’ai plus de place … ». Heureusement, un journaliste de «Golf Planète » ne jette jamais rien et la dame O’Brien devait bien admettre sa bévue en ayant placé nos e-mails dans la pile de dessous par mégarde… Est-ce Mr Pelley le jeteur de mauvais sort ?

 

Présents mais punis

Allez, on oublie cette matinée de chien qui nous a amenés à bon port que sur le coup de midi… Y a-t-il vraiment un responsable pour tout ce « cheni » comme disent les Suisses ? En suivant le « soap opera » monté par Greg Norman avec, tout en haut de l’affiche, Keith Pelley, le patron du DP World Tour, et Jay Monahan, celui du PGA Tour américain, vous savez qu’entre dollars par centaines de millions et coups bas à revendre, le combat ne s’arrête pas à des chicaneries de cour d’école. Non, vous les dix-huit renégats, vous n’êtes pas autorisés à porter les couleurs de votre séparation. Non, vous n’êtes pas conviés au festin du grand pro-am BMW. Non, vous ne serez pas des conférences de presse au Centre Media. Non, vous ne serez pas en jeu aux heures TV. Et les pros du DP World Tour, officiel circuit européen, d’en rajouter trois couches. « Comment osez-vous disputer ce tournoi où vous n’êtes jamais venus, mis à part quelques piliers tels Westwood ou Garcia ? Pour ramasser des points qualifiants pour les majeurs 2023 au bénéfice d’un sursis à juger en Angleterre, alors que vous êtes interdits de terrain sur le PGA Tour, c’est gonflé !»

 

Pensez aux jeunes

En plus, vous prenez la place de jeunes talents tels Julien Brun et Frédéric Lacroix qui, un moment ainsi éjectés, se retrouvaient heureusement au départ, la liste d’attente s’étant éclaircie juste ce qu’il fallait. Julien à -2 montrait qu’il y a sa place comme Matthieu Pavon à -4 à la hauteur de McIlroy qui mettait vite à sa place ce premier tour haché menu par la pluie. « Je n’ai pas mal joué, ni bien joué non plus. On plaçait la balle. C’est plus facile, pour Pavon. La pluie était un paramètre important pour tous. Démarrant le premier à 6h40, j’ai eu la flotte par intermittences et une pauvre visibilité. Puis, après trois ou quatre trous, tout s’est remis en place. Mon jeu aussi. Un birdie au No 4 m’a boosté. Tout du long, il faut jouer des cibles bien définies ».
Du côté LIV, ça grimaçait ici ou là à 17h30 entre deux grosses averses, le premier tour loin d’être fini avec ses porte-voix Reed dans le par, Poulter à -3 (comme Guerrier et Langasque), et Garcia à +4, la tête appartenant à Fleetwood et Sullivan à – 8. Mais, à cet instant précis, personne ne savait encore que la Reine Elizabeth était décédée quelques heures plus tôt, mettant un terme prématuré au premier tour et repoussant la suite du tournoi à samedi… au plus tôt !

PPH

Dans la même catégorie
golfer-miss-putt-green-illustration Photo by Andrew Redington / GETTY IMAGES EUROPE / Getty Images via AFP
La chronique de Philippe Hermann

Mémoire éléphantesque

Le bon golfeur doit être adroit, souple, résistant, calme et bien doté entre les oreilles pour se remémorer ses parcours au détail près.   Au […]

l'artiste du golf

Hubert Privé lance son cinquième élément !

Après une visite de son showroom des Barils, c’est sur les terres de Jean-Claude Forestier au Golf du Vaudreuil vendredi 4 novembre, que le Normand […]

La chronique de Philippe Hermann

Le coup qui peut coûter “bonbon”

“Hole in One”, alias “Ace” aux Etats-Unis, “Trou-en-Un” en francophonie, est l’un des bâtons de maréchal rêvés par les golfeurs du globe prêts à offrir […]

golf femmes dames femme dame Photo by Hybrid Images / Cultura Creative / Cultura Creative via AFP
La chronique de Philippe Hermann

Messieurs, que vous ont-elles donc fait ?

La Ryder Cup… Un truc énorme! Bien sûr, c’est le sommet de la pyramide du golf. C’est beau, grandiose, plein d’émotion et de drapeaux de […]

remesy- garaialde open de france 2004 Photo by PIERRE ANDRIEU / AFP
La chronique de Philippe Hermann

Jean Garaialde, même les moins de vingt ans le connaissent

Entre Pau, le plus ancien golf d’Europe continentale, et les links des Hauts-de-France, la FFGolf gère environ un demi-million de pratiquants. Parmi eux, un homme […]

contrefacon clubs vrac
La chronique de Philippe Hermann

Golf maousse-costaud bientôt fini ?

Les règles sont faites pour être suivies. Au golf comme ailleurs, mais au golf, c’est de bonne grâce pour autant qu’elles soient édictées pour tous […]

canal plus golf+ ©Golf Planete
La chronique de Philippe Hermann

Téléphages du golf

Abonnés à Canal+ et Golf+, vous ne manquez rien du Cazoo Open de France. Ce n’est pas courant ailleurs. 4e sport le plus pratiqué en […]

WentworthFlag Ross Kinnaird/AFP/Getty
Tout un royaume en deuil

Golf en berne à Wentworth

Le jeudi 8 septembre 2022 restera une date gravée dans l’histoire du golf, très vite relégué au second plan dès l’annonce du décès de Sa […]

BMW PGA Championship Wentworth Golf Club Photo © Andrew Redington / GETTY IMAGES EUROPE / Getty Images via AFP
Argent, règles, parcours, LIV, PGA...

Les dérives du golf au rendez-vous de Wentworth : B. Pascassio et I. Morris prennent position

Le tournoi BMW de Wentworth dans la banlieue chic de Londres aura, cette semaine, une saveur particulière. Outre le débat sportif sur le parcours d’Harry […]

LIV Golf Invitational Series

La guerre du golf(e) est déclarée

Sécessionnistes, traîtres, cupides… Les 48 golfeurs, qui ont achevé ce 11 juin le premier tournoi du LIV Golf, sont accusés de tous les maux par […]

Justin Thomas Andrew Redington/Getty Images/AFP
Chronique

Alex et Jeff au bar, le lendemain du PGA Championship, par Ivan Morris

Lundi dernier, deux copains de golf, Alex et Jeff, prennent un café dans un bar après une longue nuit à regarder le championnat PGA à […]

La chronique de Florian Cettour-Meunier

Les golfeurs devraient s’inspirer du mental de Rafael Nadal !

Après l’exploit de Rafael Nadal, revenu de nulle part pour remporter le dernier Open d’Australie face à Medvedev, Golf Planète a demandé à Florian Cettour […]

Une chronique de Ivan Morris

Golfeurs seniors et avancées technologiques : comment faire face ??

Le progrès technique a aussi touché le monde du golf : les performances développées par nos champions toutes semaines sur les circuits professionnels en sont […]

Entretien exclusif avec Golf Planète

Keith Pelley : optimiste pour l’avenir de l’Open de France et pour le circuit européen… dorénavant mondial

Depuis 2015, Keith Pelley, 58 ans, est le patron de l’European Tour dont le circuit professionnel vient de prendre le nom de son principal sponsor, […]

Licence 2022 image
Licence ffgolf

Pourquoi prendre votre licence est le plus beau cadeau que vous puissiez faire au golf français ?

Au terme de son grand oral, auquel Golf Planète était convié, le président de la ffgolf Pascal Grizot a lancé un appel aux golfeurs non […]

Interview

Le golf au cinéma : l’auteur et cinéaste Julien Camy nous répond

A l’occasion de la sortie de l’imposant « Sport et cinéma » qui dresse la liste de (presque) tous les films ayant pour théâtre le sport, nous […]

mcilroy ©pga tour wells fargo
Premier Golf League

Rory McIlroy reste ferme contre la Premier Golf League

L’ancien numéro un mondial Rory McIlroy a confirmé sa désapprobation de voir émerger la Premier Golf League prônée par Greg Norman, seulement motivé par l’appât […]

Olazabal Ballesteros David Cannon Collection / Getty Images via AFP
Une chronique de Ivan Morris

Ryder Cup : trop de fans américains sont ignares, rustres et odieux

Les 24, 25 et 26 septembre, se déroulera à Whistling Straits dans le Missouri la prochaine Ryder Cup qui réunira les meilleurs golfeurs américains et […]

TIGER WOODS Photo by Mohd RASFAN / AFP
La chronique de Philippe Hermann

Joue-la comme Raoul !

Le golf est un sport – jeu, passe-temps, loisir – riche de réjouissances et de déceptions, de coups de coeur et de frustrations. Quand vous […]

Une chronique d’Ivan Morris

Pourquoi je ne regarderai pas le golf aux JO

Alors que les Jeux Olympiques vont se dérouler dans les jours prochains au Japon, Golf Planète a demandé à son expert irlandais Ivan Morris son […]

Seve Ballesteros, 10 ans déjà...

Mon pèlerinage à Pedreña, une chronique de Ivan Morris

Notre ami irlandais Ivan Morris, un des plus grands spécialistes du golf – avec un handicap à un chiffre depuis 60 ans : qui dit […]

La chronique d'Ivan Morris

Masters 2021 : un parcours trop artificiel ? un DeChambeau trop sûr de lui ? un Rory qui a besoin de repos ? et un Japonais enfin vainqueur !

La Chronique d’Ivan Morris Augusta 2021. Parlons d’abord du parcours. Dans ma vie, j’ai eu la chance d’assister deux fois au Masters : en 1966 […]

Chronique Masters 2021

Un demi dieu tout en maîtrise et retenue, par Christian Ledan

Christian Ledan a bien voulu livrer, en exclusivité pour les lecteurs de Golf Planète, ses impressions sur ce Masters 2021. À lire sans modération : […]

La Chronique de Ivan Morris

Le cas Rory : la course à la distance est un jeu dangereux

Le cas Rory : la course à la distance est un jeu dangereux Une chronique de Ivan Morris Nous devons accorder tout notre crédit à Rory […]

reed getty SIMON BAKER / AFP / Getty
Chronique de Philippe Hermann

Patrick Reed, plus naïf que tricheur ?

Courte leçon de choses… Déplacer sa balle ne serait-ce d’un millimètre au golf, sans le dire, et c’est la honte. Rapporté au quotidien de chacun […]

Rory McIlroy Christian Petersen/Getty Images/AFP
Une chronique de Ivan Morris

Distance : désolé, Rory, votre analyse est fausse !

Comme nous l’avons lue la semaine dernière dans Golf Planète, Rory McIlroy a critiqué les efforts déployés par les organes dirigeants du golf mondial pour […]

Les leçons d'un confinement

La Chronique de Ivan Morris : les 18 raisons de ma passion pour le golf

Les 18 raisons de ma passion pour le golf Une chronique de Ivan Morris Moi qui vit en Irlande, le deuxième confinement qui nous a […]

Ffgolf

Christophe Muniesa : pros, jeunes et nouveaux joueurs au coeur de notre projet fédéral

Dans un long entretien à Golf Planète, Christophe Muniesa, directeur général de la Fédération Française de Golf, évoque la situation de la filière golf en […]