Avec le Bassin de l'eau Adour/Garonne

Pascal Grizot veut accélérer les actions engagées en faveur d’une meilleure utilisation de l’eau dans les golfs

14 avril 2023

L’eau et son utilisation publique ou privée font aujourd’hui l’objet d’une prise de conscience : politiques et médias ont largement abordé ce sujet ces derniers jours. Le gouvernement a ainsi présenté un plan le 30 mars dernier. C’est dans cet esprit que Pascal Grizot, président de la Ffgolf a signé ce vendredi 14 avril, au golf de Seignosse, un contrat de progrès avec l’Agence de l’eau Adour-Garonne.

Rappelons que Golf Planète avait publié en mars une enquête en trois volets sur l’utilisation de l’eau dans les golfs en France et à l’étranger qui pointait le retard de notre pays en la matière.

Il faut espérer avec Laurent Boissonnas, président de Resonance, présent à Seignosse, que « cette journée sera un moment stratégique dans notre politique de transition écologique ».


Sur la photo de couverture, Pascal Grizot est entouré de sa vice-présidente Sylvianne Villaudière, des deux présidentes de ligues Nouvelle Aquitaine et Occitanie et d’élus landais.

Photo Steeve Carr

Il faut accélérer les actions

 

Pascal Grizot a d’ailleurs insisté en invitant chacun à accélérer les actions engagées depuis 15 ans : «  De nombreuses actions méconnues ont été menées déjà depuis plusieurs années : la fédération et les golfs français mènent une gestion raisonnée de l’eau… Leurs nombreuses actions sont souvent méconnues… Mais il convient d’aller de l’avant : ce contrat de progrès n’est pas le début d’une prise de conscience de la filière golf mais une étape importante… Notre rapprochement avec les agences de l’eau et aujourd’hui avec l’agence de l’eau Adour-Garonne participe de cette ambition d’accélération et de contribution à l’effort collectif… ».


120 golfs éligibles aux aides de l’agence de l’eau Adour-Garonne


Le contrat de progrès qui lie désormais la ffgolf à l’agence de l’eau Adour-Garonne prône les bonnes pratiques en matière de gestion de l’eau, de préservation de la biodiversité et de gestion des intrants sur les parcours de golf. Il permet aussi de lister de manière précise les différentes actions susceptibles d’être éligibles au soutien financier de l’Agence de l’eau et de fixer les conditions à ce dernier pour les 120 golfs implantés sur le bassin Adour-Garonne. L’engagement des golfs dans le programme et Label Golf pour la biodiversité, initié par la ffgolf, en est notamment une. A ce jour, 31 golfs du bassin Adour-Garonne sont déjà engagé dans ce programme.

Pour Guillaume Choisy, directeur général de l’agence de l’eau Adour-Garonne, une des 6 agences en France, « ce contrat illustre l’engagement de cette profession dans la préservation de la quantité et de la qualité de l’eau sur les territoires dans un contexte de changement climatique ».

Depuis 2015 et les premières collaborations de la ffgolf avec les agences de l’eau, des économies d’eau importantes ont été réalisées (une économie de prélèvement de 926 010 m3/an générée par 91 golfs ayant investis pour un total de 32 M€) laissant présager des résultats tout aussi positif dans le cadre de ce nouveau contrat de progrès, le troisième signé par la ffgolf avec les Agences de l’eau. Sur le bassin Adour-Garonne, 10 golfs ont déjà bénéficié par le passé d’un soutien financier.


Un plan d’actions plus vaste


J. Ruas et L. Boissonnas

Pascal Grizot a également rappelé que la ffgolf se mobilise sur d’autres dossiers susceptibles d’influer de manière positive sur les besoins en eau de ses golfs. Elle encourage notamment le développement des projets alternatifs aux prélèvements dans le milieu naturel, dont celui de la réutilisation des eaux usées traitées par les stations d’épuration qui apparait particulièrement pertinent.

Elle encourage également le déploiement de nouvelles pratiques culturales, levier important pour réduire les consommations d’eau. Les opérations de conversions de flore et de regarnissage régulier permettent d’installer et de maintenir de nouvelles espèces de graminées développées par les semenciers qui offrent à la fois plus de résistance au manque d’eau, aux maladies, aux opérations de tonte et au piétinement.

Des matériels d’aération profonde de plus en plus performants permettent d’agir sur le profil du sol et d’optimiser sa capacité à stocker l’eau. Ces opérations favorisent un enracinement profond du gazon pour à la fois mieux résister au manque d’eau, espacer les arrosages et réduire les apports d’engrais…

 

 


En cas de sécheresse, seuls les greens sont arrosés, soit moins de 2% de la surface totale


La consommation nationale moyenne annuelle d’eau d’un golf est de 25 000 m3 par an et par tranche de 9 trous. En cas de sécheresse dure et prolongée, seuls les greens (essentiels à la survie du parcours) sont arrosés. Ils ne représentant qu’1 à 2% de la surface totale du golf. Ainsi, 98 à 99% de la surface totale du golf ne sont en revanche plus arrosés, ce qui démontre le niveau de responsabilité de tous les acteurs de la filière golf. Il est estimé que 100 à 120 m3 d’eau par jour sont nécessaire et obligatoire pour la survie des greens d’un golf de 18 trous par forte chaleur. Cela représente 1 à 1,5 hectare soit 2% de la surface du golf et par comparaison c’est l’équivalent de 1,5 terrains de football. Par conséquent, pour un golf 9 trous, le besoin minimal pour la survie des greens est de 50 à 60 m3 / jour. L’arrosage prend en compte l’évapotranspiration due à la température, à l’ensoleillement et au vent qui détermine le calibrage du bon volume vital nécessaire.

 


 

Seignosse va réduire sa consommation d’eau de 30%

Le choix de Seignosse par Pascal Grizot pour sa conférence de presse sur l’utilisation de l’eau dans les golfs n’est pas un hasard. D’abord parce que le sud-ouest de la France a été touché par la sécheresse et le feu l’été dernier, ensuite parce que le Bassin Adour/Garonne a beaucoup réfléchi et agi en la matière, mais aussi parce que le golf de Moliets a mis en place une politique de gestion de l’eau qui peut servir d’exemple.

Golf Planète a rencontré le directeur de Seignosse, Christophe Rondelé, pour en saisir les tenants et aboutissants.

 

Golf Planète : Quelle leçon peut-on tirer en matière de transition écologique à partir de vos récents travaux menés à Seignosse ?

Christophe Rondelé : Nous avons concentré nos efforts d’investissement 2022/2023 à la réfection complète de notre système d’irrigation : l’idée étant d’arroser mieux pour arroser moins. Notre système avait plus de 30 ans et il était devenu totalement obsolète : arroseur longue portée, problèmes électriques, ensemble du réseau obstrué par des dépôts de fer (une des caractéristiques de la qualité de l’eau dans les Landes).

Aujourd’hui, notre chantier d’arrosage est terminé après avoir été mené tambour-battant entre le 1er octobre 2022 et le 31 janvier 2023. Ce nouvel arrosage va nous apporter beaucoup plus de précision et une meilleure maitrise des apports d’eau.
L’objectif étant de réduire nos prélèvements de 30% ! Voici un effet concret dans notre objectif de changer en profondeur nos pratiques. Il est à souligner que le golf de Seignosse est sur le point d’obtenir la labellisation niveau bronze de la biodiversité. Des actions concrètes sont d’ores et déjà mise en place et communiquées régulièrement au grand public au moyen de panneaux d’information disposés sur le parcours.

Ces actions sont publiées sur les réseaux sociaux sous l’appellation « le vendredi, c’est écologie » : elles suscitent de nombreuses réactions favorables. Nous avons ainsi des retours très positifs sur les « hôtels à insectes », les nichoirs à oiseaux, les refuges pour chauve-souris, mais également pour les nichoirs à martin pêcheur installés en bordure de nos lacs.

Ce n’est qu’une première étape puisque nous postulons pour le label argent en 2024.

Ces actions sont importantes et s’inscrivent parfaitement dans le plan « Impact 2024 » qui est au cœur de la politique du groupe Resonance Golf Collection qui gère le Golf de Seignosse.

 


« Chaque golfeur doit comprendre et défendre la transition écologique »


GP : Vous aimez dire que la transition écologique ce sont des éléments de langage, que voulez-vous dire ?

C.R : Nous devons donner des éléments de langage à nos golfeurs. En effet, nombreux sont ceux qui sont totalement étrangers à l’entretien des terrains de jeu, à l’arrosage, aux opérations mécaniques etc .

Par exemple, trop peu de golfeurs sont à même de véhiculer des informations concernant les nouvelles graminées (moins consommatrices en eau) ; encore moins sont capable de parler d’évapotranspiration journalière, ou de donner des exemples d’opérations mécaniques nécessaires à l’épanouissement des gazons ! 

Pourtant ma grand-mère disait, il y a 50 ans, en cultivant son jardin « un binage égale 2 arrosages » ! Nos anciens connaissait parfaitement les bienfaits de travailler les sols pour obtenir de belles plantes.

En fait, il faut former nos golfeurs à « défendre » notre cause. Il n’est pas rare que dans un diner en ville, un golfeur ou un néo-golfeur ne soit la cible d’attaques de gens qui croient tout connaitre mieux que tout le monde ;  aussitôt les clichés réapparaissent alors : le golf, sport de pollueurs, produits et engrais chimiques, sport qui consomme de l’eau à outrance…

Un golfeur formé ou informé sera à même de donner des éléments concrets et maîtrisés pour corriger les idées reçues et donner un vrai visage de nos golfs à la recherche d’une excellence en matière d’environnement. Chaque golfeur doit devenir un véritable soutien pour notre filière.

GP : Le contrat de progrès qui a été signé vendredi entre la ffgolf et l’agence de l’eau Adour Garonne est-il déclinable ailleurs ?

Le contrat de progrès signé vendredi sera sans doute décliné dans les autres agences de l’eau en France. Les enjeux sont très importants notamment en Bretagne, dans le sud-est en Languedoc-Roussillon…  Il existe déjà un contrat de ce type signé pour l’agence de l’eau Seine Normandie. Nous sommes sur la bonne voie.

 Photos Golf Planète, Ffgolf, Golf Seignosse

 
Dans la même catégorie
La Reserve Golf Links

Mauritius Open : le parcours Oosthuizen/Matkovich en vedette

Avant de débuter ce jeudi l’AfrAsia Bank Mauritius Open à Bel Ombre, Louis Oosthuizen ne pouvait rêver de meilleure entrée en matière : l’immense champion […]

SoFiCenter LuckiestGolfer
Un circuit du TGL déjà en miettes ?

Le toit de la future enceinte du TGL s’effondre à moins de deux mois du début de ce nouveau circuit indoor !

Annoncé en grande pompe par Tiger Woods et Rory McIlroy, le circuit indoor du TGL subit son premier coup d’arrêt avec l’effondrement du toit de […]

Achat/Vente d’un golf

Comment évaluer le prix d’un golf ?

Dans le cadre de l’enquête de Golf Planète sur l’achat et la vente de golfs en France, nous avons rencontré François Gaudry, un expert de […]

96 structures, 100 000 golfeurs

Economie : le golf génère 1 620 emplois et 147 Millions de CA en Nouvelle-Aquitaine

La Ligue de golf Nouvelle-Aquitaine basée à Bordeaux vient de publier une étude économique intéressante destinée à mieux identifier la réalité de ce sport dans […]

Wimereux, Saint-Malo et Saint-Maxime

Trois golfs nous expliquent comment ils se préparent à la saison estivale

Beaucoup de golfs se préparent à une saison estivale qui débute en juin : membres et golfeurs de passage vont venir jouer sur des parcours qui, […]

Pascal Grizot,Photo by Geoffroy VAN DER HASSELT / AFP
Environnement

Gestion raisonnée de l’eau : la ffgolf en première ligne !

Alors que l’été va bientôt débuter et qu’une canicule est annoncée dans plusieurs régions, le président de la Fédération française de golf, Pascal Grizot, publie […]

Des chiffres étonnants

Topgolf, la très bonne affaire de Callaway !

A la lecture des comptes trimestriels de Callaway qui viennent d’être publiés, on serait presque tenté de dire : l’avenir du golf, c’est le practice […]

Heritage Golf Club

Premières images spectaculaires du parcours de Louis Oosthuizen à l’ile Maurice

C’est une ouverture de golf des plus attendues de cette année. Il s’agit du parcours que signe à l’Ile Maurice Louis Oosthuizen, en partenariat avec […]

Formation futurs champions

Whales Biarritz Academy : première promotion, bilan avec PJ Cassagne et appui de J. Garaialde

Au Pays basque, la Whales Biarritz Academy sort sa première promotion de jeunes golfeurs qui se destinent au plus haut niveau national et international. Ces […]

Au cœur du Pays de Dole (Jura)

Best Golfer’s Choice : Le golf Bluegreen Val d’Amour champion 2023

Comme chaque année depuis le premier confinement, LeClub Golf organise le Best Golfer’s Choice qui récompense le golf le plus populaire du réseau dans sa […]

secheresse greens Photo by ARMIN WEIGEL / DPA / dpa Picture-Alliance via AFP
Enquête Golf Planète (3e et dernière partie)

Arroser les golfs : énorme contraste selon les pays

Dans ce troisième volet qui clôture notre enquête,  force est de constater que si certaines expérimentations ont commencé en France il y a quelques années […]

Chronique Ivan Morris

Cher Bubba, voici pourquoi il faut accepter de faire évoluer la balle de golf

Notre ami irlandais Ivan Morris, journaliste et écrivain de golf, un des meilleurs spécialistes au monde de notre sport préféré, consacre sa chronique de ce […]

LeClub Golf

David Lanta, nouveau directeur du golf de la Bretesche : « Filiation, formation, ambition »

En partenariat avec LeClub Golf, nous avons le plaisir de poursuivre notre galerie de portraits de ceux et celles qui font le golf en France. […]

Comment pallier le manque d’eau qui s’annonce pour continuer d’arroser les golfs ?

Utilisation de l’eau : « La Fédération est au service des clubs pour trouver la solution »

Le deuxième volet de notre enquête sur le recyclage des eaux usées traitées pour l’irrigation des golfs donne la part belle aux institutions en contact […]

eaux usées, arrosage, Sprinklers, secheresse Harry How/Getty Images/AFP
Recyclage des eaux usées traitées (REUSE)

Comment pallier le manque d’eau qui s’annonce pour continuer d’arroser les golfs ? (1ère partie)

D’une part, l’eau est de plus en plus rare et les nappes phréatiques se vident*. Et d’autre part, les anticyclones subtropicaux remontent au nord avec […]

Débat parlementaire

Loi sur l’artificialisation des sols : menace ou opportunité pour le développement du golf en France ?

Voici une loi qui, bâtie sur les meilleures intentions du monde, pourrait avoir des effets négatifs dans plusieurs secteurs, dont le golf, dans les années […]

2e édition du "Grand Live"

Pascal Grizot de nouveau face aux médias du golf !

Comme l’an passé Pascal Grizot, le président de la Fédération française de golf (FFG), viendra défendre son bilan face aux médias français du golf. Un […]

Ryder Cup 2023

Découverte du Marco Simone Golf & Country Club, hôte de la Ryder Cup 2023

Attendue comme le plus grand moment golfique de l’année 2023, la Ryder Cup se déroulera en Italie au cœur de l’automne (29 septembre – 1er […]

Terre Blanche Golf

Un nouveau directeur au Terre Blanche Golf

Après une douzaine d’années à la tête du Terre Blanche Golf, Jean-Marie Casella a cédé sa place de Directeur à Lionel Gardes-Bus en 2023. L’ancien […]

Groupe Loisirs Solutions :  « Voilà pourquoi nous achetons des golfs en France »

Dans  le cadre de son enquête sur l’achat et la vente de golfs en France, Golf Planète a rencontré les nouveaux propriétaires du golf de […]

Construction de golfs : les USA en plein développement dynamique

Dans une enquête approfondie, Golf Planète a consacré plusieurs articles en 2022 sur le développement du golf en France et sur la construction de parcours. […]

Justice : Jack Nicklaus peut-il encore signer de son nom les parcours qu’il réalise ?

Il est possible qu’à l’avenir, Jack Nicklaus ne puisse plus signer les parcours qu’il réalise ! L’histoire est longue et n’est pas encore terminée, même si […]

JBGAdidas Getty AFP
Coaching

Jean-Baptiste Gonnet nouveau coach au Old Course de Cannes-Mandelieu

Membre du DP World Tour pendant une dizaine d’années et auteur d’un incroyable retour en 2019 après deux ans d’enseignement, Jean-Baptiste Gonnet rejoint les équipes […]

L'érosion en question

Centre d’Ilbarritz : un plan ambitieux à l’étude suite aux menaces d’érosion

Entre Biarritz et Bidart, le centre international d’entrainement d’Ilbarritz possède le plus beau panorama du Pays basque. Un site exceptionnel entre ciel, mer, montagne … […]

Olivier Dhonte : « Voilà pourquoi j’ai acheté un golf en France »

Dans le cadre de son enquête sur l’achat et la vente de golfs en France, Golf Planète a rencontré le nouveau propriétaire du golf d’Albret […]

surfrequentation-parcours-membres-cotisation Photo by MATT KING / GETTY IMAGES ASIAPAC / Getty Images via AFP
Vie de clubs

La surfréquentation des membres de golf bientôt à l’origine d’une évolution du système de cotisation ?

Voici un débat qui anime de plus en plus de discussions dans tous les golfs, principalement dans les structures associatives : certains directeurs estiment qu’il […]

Organogreen : une nouvelle approche face au défi environnemental des golfs

Les golfeurs ignorent le plus souvent cette nouvelle réalité environnementale… Et pourtant, il faudra bien s’adapter rapidement : les golfs vont devoir repenser leurs pratiques […]

Signature

Jack Nicklaus choisit l’Écosse pour son premier projet résidentiel en Europe

Jack Nicklaus a choisi l’Écosse pour construire son premier Resort de Golf, avec un parcours Signature et un ensemble résidentiel autour du château historique d’Ury […]