Organogreen : une nouvelle approche face au défi environnemental des golfs

16 octobre 2022

Les golfeurs ignorent le plus souvent cette nouvelle réalité environnementale… Et pourtant, il faudra bien s’adapter rapidement : les golfs vont devoir repenser leurs pratiques habituelles sous peine de devoir simplement disparaître.

 


2025 n’est pas une impasse mais une opportunité


L’arrêté du 15 janvier 2021, qui étend les dispositions de la loi Labbé de 2015, prévoit qu’au 1er janvier 2025 au plus tard, les clubs devront avoir considérablement diminué l’utilisation de produits phytosanitaires. Comment y parvenir ? Parmi les multiples recherches menées aujourd’hui, Golf Planète vous présente le résultat de travaux que Thierry Merle a menés en association avec l’un de ses amis qui travaille dans le secteur agricole depuis plus de trente ans. Ensemble, ils sont à l’origine d’Organogreen, une gamme de trois produits dérivés du sang, qui enrichissent le sol et couvrent les besoins du gazon.

Il s’agit de fertilisants d’origine naturelle, 100 % organiques. Ils sont riches en fer, en azote, acides aminés et carbone. Leur objectif ? Permettre aux clubs de se mettre en conformité avec la nouvelle réglementation et favoriser le respect de la biodiversité. Comment ? En diminuant la consommation d’intrants, en limitant les besoins en eau et en énergie, et en permettant que plus de CO2 soit capté, ce qui contribue à la lutte contre les gaz à effet de serre.

Plusieurs golfs en France ont déjà testé et adopté les produits Organogreen, dont l’action repose sur un travail de fond sur le sol et la plante.

Thierry Merle a passé 40 ans dans le monde de l’énergie et connaît parfaitement l’univers du golf qu’il a pratiqué au plus haut niveau amateur de club. Il raconte à Golf Planète pourquoi, selon lui, 2025 n’est pas une impasse mais une opportunité.

Denis et Roland Machenaud

 


La nécessité de s’en sortir à court terme en conformité avec la loi


 

Golf Planète : Mais d’abord une question annexe, comment êtes-vous passé du coaching au conseil dans l’entretien des parcours de golf?

Thierry Merle : Je n’ai pas de conseil à donner aux greenkeepers ! Ils connaissent très bien leur travail et leur parcours beaucoup mieux que moi ! Notre objectif est simplement de proposer des produits qui répondent à leur problématique de gestion écoresponsable des golfs. 

Quant à savoir comment j’en suis venu m’intéresser à l’entretien des golfs, comme souvent, c’est une affaire de rencontres et de discussions. L’un de mes vieux amis est agriculteur. Un jour, j’ai évoqué avec lui la question de l’emploi des produits phytosanitaires dans les golfs, la nécessité d’en sortir à court terme pour être en conformité avec la loi, les inquiétudes que cela suscitait chez moi…
J’ai derrière moi 50 ans de pratique du golf, dont 30 en première série nationale, et 20 comme secrétaire du comité du golf de Fontainebleau. Le golf, c’est ma vie. Le zéro phyto, je le voyais alors comme une impasse : j’imaginais que les parcours allaient perdre en qualité. J’étais consterné. Je m’en suis ouvert à lui et… ça l’a amusé ! Tout simplement parce que cette question du zéro phyto, certains agriculteurs se la posent depuis bien longtemps, en tout cas ceux qui se soucient de cultiver des produits sains. Et si on peut cultiver des produits alimentaires sans intrants chimiques de synthèse, pourquoi n’arriverait-on pas à faire pousser du gazon de la même manière ? C’est cette simple question qui m’a conduit à m’intéresser de plus près à l’entretien des golfs. 

 

GP : Il semble que votre arrivée sur le marché se produit au bon moment avec la remise en cause du modèle environnemental, qui concerne aussi les golfs ; depuis quand existez-vous ?

TM: Si vous parlez du principe actif de nos produits, il existe depuis plusieurs siècles. Quant à leurs composants, ils sont commercialisés depuis plus de trente ans par une société qui intervient dans le secteur de l’économie circulaire.
Avec Organogreen, nous avons simplement opéré un transfert de technologie : nous avons adapté des composants utilisés dans les secteurs agroalimentaire et pharmaceutique aux besoins des golfs. 

Notre arrivée sur le marché coïncide avec la remise en cause d’un modèle pour une raison très simple : c’est cette remise en cause qui est à l’origine de l’idée. Sans cette discussion avec mon ami, je n’aurais jamais fait le parallèle entre les problématiques du golf et celles de l’agriculture. Le principe de fonctionnement de notre gamme Organogreen est identique à celui des produits qu’il utilise dans son exploitation agricole : permettre un travail de fond sur la vie du sol et l’équilibre des plantes, donner à la nature les moyens de faire son travail.
C’est le principe de l’agriculture régénératrice : un écosystème riche et équilibré est la clé de tout. Qu’il s’agisse de tomates ou de gazon !

 


Nos produits sont déjà labellisés


GP: Quelle est la raison précise qui peut confirmer la pertinence de vos diverses solutions techniques ?

TM: C’est la qualité des résultats qui convainc. Les golfs qui prennent la peine de tester nos produits sur tout ou partie d’un parcours n’ont pas besoin de longs discours : ils jugent par eux-mêmes. Et ceux qui les ont testés pendant un an en ont généralisé l’usage sur l’ensemble de leurs parcours. 

Mais si je devais n’utiliser qu’un seul argument, pour répondre précisément à votre question, ce serait le suivant : le principe d’action des produits Organogreen donne des résultats très satisfaisants en agriculture et le gazon n’est autre qu’une graminée. Qu’une graminée pousse dans un champ ou sur un parcours de golf ne change rien à l’affaire : une plante a des besoins et il faut les satisfaire pour qu’elle soit en bonne santé. 

 

GP: Y a-t-il déjà ou y aurait-il un label spécifique pour votre nouveau produit ?

TM: Nos produits sont déjà labellisés Ecocert et peuvent être utilisés en agriculture biologique. Nous n’avons pas besoin de plus. Mon ami les utilise d’ailleurs sur son exploitation agricole qui produit des fruits zéro résidu de pesticides. 

 


Permettre aux graminées de mieux résister
au stress hydrique et climatique


 

GP: Ne pensez-vous pas que dans nombre de cas, avec la sécheresse en particulier de plus en plus présente, il faudra un jour repenser en totalité le modèle ? Changer par exemple le type de graminées pour éviter que les parcours soient de plus en plus dévitalisés et que le gazon ne devienne de plus en plus rare ?

TM: C’est très probable en effet. Cette question se pose d’ailleurs en agriculture, en viticulture notamment. Des appellations prestigieuses, dans le bordelais par exemple, étudient sérieusement cette piste pour adapter leurs cépages au changement climatique. Qui aurait imaginé cela il y a encore quelques années ? La recherche variétale est très certainement une option pour le milieu du golf comme pour celui de l’agriculture.
Mais face à l’importance des enjeux, plusieurs réponses valent mieux qu’une. Et la nôtre s’adaptera parfaitement à de nouvelles variétés de graminées. Sur la question de la sècheresse, qui a pour corollaire la gestion de l’eau, nous réfléchissons là encore sous l’angle de l’équilibre de la plante et de la qualité du sol : nos produits améliorent la structure du sol et augmentent sa capacité́ de rétention de l’eau, ce qui permet d’économiser la ressource.
Par ailleurs, en veillant à la bonne santé des graminées, nous leur permettons de mieux résister aux conséquences du stress hydrique et climatique. Cela vaut pour les variétés actuelles de graminées, cela vaudra pour les variétés futures. Une plante reste une plante. 

 

Si vous êtes intéressé par ce sujet sensible et obtenir des informations plus techniques, allez sur le site internet  d’ORGANOGREEN: cliquez ici

Photos copyright Organogreen

 

 

Dans la même catégorie
Portrait

Jean-Marie Casella, un directeur de golfs d’exception(s)

Directeur de certains des plus prestigieux golfs français, Jean-Marie Casella a quitté récemment ses fonctions à Terre Blanche Hôtel Spa Golf Resort. Le natif du […]

Futur du golf

Les instances à l’origine d’une initiative pour faire avancer la recherche dans le domaine des gazons de golf

La Fondation Scandinave pour la Recherche sur le Gazon et l’Environnement (STERF), le R&A et la United States Golf Association (USGA) ont lancé l’International Turfgrass […]

Roland Machenaud
Les adieux de Roland Machenaud aux lecteurs

Au revoir et merci !

Une chronique de Roland Machenaud   Il y a cinq ans, dans mon bureau de Biarritz et après une carrière professionnelle de journaliste et de […]

Amundi Evian Championship

Au bonheur des Dames

Trente membres du Ladies European Tour, ont entamé l’Amundi Evian Championship, pleines d’espoir à divers titres. Le gagner, bien sûr, accumuler les points pour être […]

Tees genrés

Vers la fin des départs rouge Femmes ?

Golf Planète a publié, voici un mois, un article annonçant la fin possible des tees de départ selon les sexes en Grande-Bretagne. Les réactions nous […]

Achat/Vente d’un golf

Comment évaluer le prix d’un golf ?

Dans le cadre de l’enquête de Golf Planète sur l’achat et la vente de golfs en France, nous avons rencontré François Gaudry, un expert de […]

France, Var, Saint Cyr sur Mer, Golf Fregate Photo by MOIRENC Camille / hemis.fr / hemis.fr / Hemis via AFP
Sécheresse

Golf vandalisé : des soi-disant militants écologistes s’attaquent à un golf du Var

C’est en arrivant à l’aube samedi matin que la direction du golf situé à Saint-Cyr, dans le Var, a découvert les actes de vandalisme dont […]

secheresse greens Photo by ARMIN WEIGEL / DPA / dpa Picture-Alliance via AFP
Enquête Golf Planète (3e et dernière partie)

Arroser les golfs : énorme contraste selon les pays

Dans ce troisième volet qui clôture notre enquête,  force est de constater que si certaines expérimentations ont commencé en France il y a quelques années […]

augusta-national-golf-club-masters-course-parcours.jpg Photo by Gregory Shamus/Getty Images
Architecture

Bonnes et moins bonnes, les évolutions du parcours d’Augusta National au cours du temps

Exemple typique du parkland à l’américaine, Augusta a pourtant été conçu en hommage aux… links ! Considéré comme un must architectural, il est le résultat […]

Comment pallier le manque d’eau qui s’annonce pour continuer d’arroser les golfs ?

Utilisation de l’eau : « La Fédération est au service des clubs pour trouver la solution »

Le deuxième volet de notre enquête sur le recyclage des eaux usées traitées pour l’irrigation des golfs donne la part belle aux institutions en contact […]

eaux usées, arrosage, Sprinklers, secheresse Harry How/Getty Images/AFP
Recyclage des eaux usées traitées (REUSE)

Comment pallier le manque d’eau qui s’annonce pour continuer d’arroser les golfs ? (1ère partie)

D’une part, l’eau est de plus en plus rare et les nappes phréatiques se vident*. Et d’autre part, les anticyclones subtropicaux remontent au nord avec […]

Débat parlementaire

Loi sur l’artificialisation des sols : menace ou opportunité pour le développement du golf en France ?

Voici une loi qui, bâtie sur les meilleures intentions du monde, pourrait avoir des effets négatifs dans plusieurs secteurs, dont le golf, dans les années […]

golf sante dame 103 golfeuse passion
Initiative universitaire avec le R&A

Golf sur ordonnance en Écosse : une expérience aux résultats attendus

Voici une initiative révélée par un magazine britannique qui va réjouir les défenseurs d’une politique de sport sur ordonnance, comme l’ont déjà proposé de nombreux […]

fairway-nommé-desir-pierre-michel-bonnot
La chronique de Philippe Hermann

Parlons rough !

Être actif ou inactif, that is the question quand le week-end se fait maussade sur le golf lémanique. Reste le ski pour les fanas et […]

Portrait

Garry Harvey, profession graveur d’éternité

Chaque année, en toute fin du British Open, ses mains sont vues par des millions de téléspectateurs. Garry Harvey grave le nom du vainqueur sur […]

golfer-miss-putt-green-illustration Photo by Andrew Redington / GETTY IMAGES EUROPE / Getty Images via AFP
La chronique de Philippe Hermann

Mémoire éléphantesque

Le bon golfeur doit être adroit, souple, résistant, calme et bien doté entre les oreilles pour se remémorer ses parcours au détail près.   Au […]

golf en france

Contraintes administratives et environnementales : «  Il faut 10 ans pour construire un golf »

Au cours des diverses enquêtes que nous avons menées tout au long de cette année, la thématique environnementale paraît bien la plus délicate à gérer. […]

Règles

Les premières règles de 1744 : c’était plus simple avant… en apparence !

Les 24 règles du golf soumises aujourd’hui à plusieurs alinéas et commentaires divers, en font le quasi concurrent de notre Code civil… Edictées en 1744, […]

surfrequentation-parcours-membres-cotisation Photo by MATT KING / GETTY IMAGES ASIAPAC / Getty Images via AFP
Vie de clubs

La surfréquentation des membres de golf bientôt à l’origine d’une évolution du système de cotisation ?

Voici un débat qui anime de plus en plus de discussions dans tous les golfs, principalement dans les structures associatives : certains directeurs estiment qu’il […]

Règles

Vous avez dit stymie ?

Définitivement disparu en 1952, le stymie faisait partie intégrante du jeu de golf depuis que les premières règles furent édictées. Pendant près de deux siècles, […]

BMW PGA Championship Wentworth Golf Club Photo © Andrew Redington / GETTY IMAGES EUROPE / Getty Images via AFP
Argent, règles, parcours, LIV, PGA...

Les dérives du golf au rendez-vous de Wentworth : B. Pascassio et I. Morris prennent position

Le tournoi BMW de Wentworth dans la banlieue chic de Londres aura, cette semaine, une saveur particulière. Outre le débat sportif sur le parcours d’Harry […]

SECHERESSE GOLF GREEN DEPART FAIRWAY SECHERESSE-GOLF-GREEN-DEPART SECHERESSE-GOLF-GREEN-DEPART ©Armin Weigel / dpa / AFP
Interview

Alejandro Reyes : « Une des solutions passe par le développement génétique de nouvelles graminées » (2/2)

Alors que la sécheresse sévit sur toute l’Europe et que la France du golf est touchée de plein fouet par cette situation catastrophique, la suite […]

alejandro-reyes-Lara-Arias-tas ©DR
Interview

Alejandro Reyes : « Une trentaine de golfs français nous consultent » (1/2)

Que devient Alejandro Reyes ? Le superintendant du Golf National pour la Ryder Cup 2018 est aujourd’hui un des consultants les plus demandés en matière […]

louis tellier arnaud massy la boulie
US Open 2022

Louis Tellier, le Français qui termina au pied du podium de l’US Open de 1913

Dans une chronique histoire, Philippe Palli nous avait éclairé sur l’histoire du pro Louis Tellier, le premier français à avoir remporté au début du siècle […]

Un vrai cadeau à moins de 20 euros

Fêtes des pères : offrez les Miscellanées du Golf de Georges Jeanneau !

Il est encore temps d’avoir un bonne idée de cadeau pour son papa golfeur. Pour la fête des pères, offrez lui le dernier livre de […]

PGA Tour

Le jour où… Roger Maltbie remporta en 1976 la 1ere édition du Memorial

Vainqueur de la première édition du Memorial Tournament, l’Américain Roger Maltbie n’est pas le plus illustre des champions figurant au palmarès de ce tournoi créé […]

PGA Championship Southern Hills Country Club Photo by Scott Halleran / Getty Images North America / Getty Images via AFP
PGA Championship

Southern Hills, l’endroit du PGA Championship pas si tranquille…

Le très privé Southern Hills Country Club accueille cette année le 104e PGA Championship non sans une certaine appréhension au regard de son histoire, jalonnée […]

Rich Beem Photo by ROBERTO SCHMIDT / AFP
PGA Championship

Il y a 20 ans, Rich Beem s’imposait devant Tiger Woods…

L’une des plus grandes surprises de l’histoire du PGA Championship demeure la victoire en 2002 de Rich Beem. Ce joueur obscur du PGA Tour va […]