LIVRES

Une biographie de Tiger Woods disponible en français : entre ciel et enfer

8 février 2020

Tiger Woods : c’est le titre d’un gros livre (735 pages) qui se lit d’une traite.
Parce qu’il s’agit de la biographie d’une légende vivante du sport mais aussi parce que le style journalistique et le livre lui-même (souplesse de l’ouvrage, interlignage, police de caractère, mise en page) rendent l’ouvrage facile à dévorer.

Tout golfeur va ainsi découvrir le mythe Woods, avec son long règne qui a gravé à tout jamais l’histoire du golf mais aussi avec les gouffres obscurs d’un homme prédestiné et préfabriqué, malheureux, solitaire, se noyant dans des aventures sans lendemain en croyant y découvrir l’humanité qui lui échappait. Une épopée moderne.

Woods a vécu la plus belle des vies : il lui aura manqué de goûter aux charmes d’une simple vie heureuse.

Le livre des journalistes américains, Jeff Benedict et Armen Keteyian, traduit en français par Philippe Chassepot, repose sur une longue enquête de trois ans qui aborde tous les aspects de la vie du Tigre : ses parents, son enfance à pas forcés vers les greens, sa jeunesse manquée, ses exploits sportifs, ses batailles avec ses entraineurs, ses caddies et son entourage, son mariage, son addiction au sexe, ses chutes et ses rédemptions miraculeuses, son obsession du contrôle, les blessures d’un corps à qui il a tant demandé, ses victoires incroyables… Et encore, il manque le dernier chapitre qui a du surprendre les auteurs du livre : sa victoire au Masters l’an dernier et le record de 82 victoires PGA de Snead égalé. Et ce n’est pas encore fini, disent aujourd’hui ceux qui l’ont enterré hier.

L’Élu selon le père

Que retenir de cette longue biographie « du plus grand athlète de tous les temps » : l’enfance d’abord. Entre Earl, un père omniprésent qui l’a baptisé l’Élu, « celui qui allait non seulement révolutionné le monde du golf mais aussi apporté sur terre un message universel ». Bref, un Jésus ou un Martin Luther King qui allaient changer le monde.

Sauf que le petit, maintenu à l’écart de tous dès la petite école -entrainements oblige- a toujours préféré la solitude que les réunions en groupe. En plus, on n’a jamais su s’il était noir ou pas. À vrai dire, peu importe. Lui-même s’en moque. Son père a plus souffert de sa peau. Lui se disait Cablinasian, néologisme pour Caucase, Black, India et Asia.

Le vertige des exploits

Les résultats sportifs n’ont pas tardé : 1er trophée à 3 ans, Meilleur amateur à 18 ans et n°1 mondial à 21 ans. De quoi plaire au jeune homme dont le seul objectif a toujours été les titres. Et déjà faire mieux que l’idole : Jack Nicklaus. Pas l’argent contrairement à ce qui a été dit. Quand il va à Las Vegas, c’est aussi pour gagner. Gagner, pas de l’argent, plus que ça.

Les exploits et les records donnent le vertige. Retenons le premier Masters en 1997 à 21 ans ainsi que les années 2000 et 2006. Et cet US Open de 2008 où à Torrey Pines, il bat Rocco Mediate en play-off alors qu’il souffrait le martyre à cause d’un genou en bouillie et d’une fracture à la jambe !

L’enfer comme hors-limite

Mais voilà le tableau se noircit : à force de vouloir vivre sa jeunesse manquée et connaître la vie imaginée entre deux practices, il se perd dans des enfers dorés que l’argent facile permet de s’offrir. En cachette, en loup solitaire, loin de son clan. Mais la réalité des tabloïds de « presse » aux États-Unis où la transparence démocratique oblige à tout dévoiler le rattrape vite. Déballage, scandales, argent, sexe et people font exploser une vie prévue pour ne pas supporter le moindre grain de sable. 120 maitresses selon l’accusé lui-même, des virées nauséabondes avec les amis basketteurs Barkley et Jordan, ont eu raison de sa vie rêvée avec Elin et ses deux enfants, ou plus tard avec la championne de ski Lindsey Vonn « qui aimait tant Sam et Charlie ». Photo prise la nuit du 27 novembre 2009, autre face de la médaille Woods. Qui résume ses enfers. Que ses détracteurs contempleront en dénonçant son manque d’empathie, son absence de gratitude, son radinisme, son orgueil… Les coachs Harmon, Haney, Foley ou les caddies Fluff ou Williams en ont parlé. Et bizarrement leurs témoignages ont encore participé à la promotion de l’image du Tigre. Plus on en parle, plus les dollars pleuvent. Peu importe en bien ou en mal. Le buzz et le fric font bon ménage. La morale n’est plus de ce siècle.

Tiger Woods ? Une vie sans vie. 

RdM

 

Tiger Woods, de Benedict et Keteyian, Hugo Poche, 8,50 euros. Dans toutes les librairies. www.hugoetcie.fr

 

 

 

Dans la même catégorie
Merignies PROAM Tour
30 septembre 2020 | PRO-AM Tour

Avant la finale de St Omer le Pro-Am Tour faisait étape à Mérignies

L’avant dernière étape du PRO-AM Tour 2020 s’est déroulée le 22 septembre au Golf de Mérignies. Cette compétition que Golf Planète a décidé de soutenir […]

julien brun pro golf tour.jpg
30 septembre 2020 | Finale du Pro Golf Tour

L’Allemand Mejow domine Julien Brun

Associés en dernière partie le duel entre les deux co-leaders au soir de la 2e journée a tourné à l’avantage du germanique Philipp Mejow. Une […]

30 septembre 2020 | SANDERSON FARM

Pourquoi l’inconnu Jay MacLuen sera le joueur le plus heureux sur le PGA Tour cette semaine

S’il y a un joueur qui va être heureux de jouer le prochain tournoi PGA, le Sanderson Farm, dès ce jeudi dans le Mississipi, c’est […]

30 septembre 2020 | Amateur

Début aujourd’hui à La Baule du trophée Gounouilhou

Le trophée Gounouilhou débute aujourd’hui sur le parcours rouge du Golf International Lucien Barrière à La Baule. 16 équipes y ont rendez-vous dont les deux […]

30 septembre 2020 | European Tour

Retour de Dubuisson, 10 Français au départ de l’Open d’Ecosse

Parmi les 10 joueurs tricolores au départ de l’Open d’Écosse il est à noter le retour à la compétition de Victor Dubuisson qu’on n’avait plus […]

julien brun pro golf tour Finale of the 2020 Pro Golf Tour
30 septembre 2020 | Pro Golf Tour

Julien Brun à la conquête de sa troisième victoire sur le Pro Golf Tour

À l’aube de la dernière journée ce mercredi, l’Antibois et l’Allemand Philipp Mejow se partagent la tête du classement de la Finale de la saison 2020 […]

30 septembre 2020 | Covid-19

Le retour du public prévu fin octobre sur le PGA Tour

Le PGA Tour a confirmé que les spectateurs seront autorisés à assister au Bermuda Championship le mois prochain. La compétition, programmée  du 29 octobre au […]

29 septembre 2020 | HOMMAGE

Sergio Garcia quitte le top 50 mondial … après 1 040 semaines de présence !

Pas de grand changement cette semaine à noter dans le classement mondial. Sauf une info importante que nous avons relevée et qui nous rend nostalgique […]

29 septembre 2020 | ÉCONOMIE

Golf US : 2020 sera une bonne année malgré le Covid !

La National Golf Foundation vient de livrer des chiffres impressionnants : l’année 2020 risque d’être une excellente année pour le golf aux USA. Qui l’eut […]

29 septembre 2020 | EUROPEAN TOUR

Vidéo Scottish Open : rappelez-vous l’approche fantastique de Mickelson pour la victoire en 2013 !

C’était il y a 7 ans sur le parcours de Castle Stuart en Écosse : Phil Mickelson remportait le Scottish Open et Raph Jacquelin finissait […]

29 septembre 2020 | USA

Tony Finau poursuivi en justice pour 16 millions de dollars

Tony Finau, 14e au classement mondial, est poursuivi en justice par un ancien partenaire qui lui réclame « 16 millions de dollars plus des intérêts compensatoires ». […]

29 septembre 2020 | FUN VIDÉO

Irish Open : concours d’approche avec des clubs d’enfant

La semaine dernière, avant l’Irish Open qui se déroulait à Glasgorm en Irlande du Nord, les joueurs se sont amusés lors d’un défi original sur […]

29 septembre 2020 | Ladies European Tour

Une semaine de golf féminin en Arabie Saoudite en novembre

L’Arabie saoudite s’apprête à accueillir pour la première fois de son histoire une semaine dédiée au golf féminin avec deux épreuves du Ladies European Tour […]

putter tiger woods
28 septembre 2020 | Culte

Le putter de rechange de Tiger Woods vendu aux enchères à un prix record

Le prix atteint par ce putter Scotty Cameron, produit pour Tiger en 2001 au cas où son Scotty Cameron Newport 2 serait endommagé démontre à […]

28 septembre 2020 | Bonne action

À Évian, le Pro-Am LABO-REAL PROMATEC a réuni les meilleurs Français pour la bonne cause !

Lundi 21 septembre, un plateau exceptionnel de joueurs s’est réuni à l’Evian Resort Golf Club pour le Pro-Am LABO REAL PROMATEC au profit de la […]

bryson dechambeau muscles
28 septembre 2020 | Masters

DeChambeau prévoit de prendre encore plus de muscles

Bryson DeChambeau a révélé qu’il prévoyait de poursuivre sa transformation physique en prévision du Masters à Augusta en novembre. L’objectif étant de taper ses mises […]

> Lire aussi : DeChambeau, trop puissant
28 septembre 2020 | EUROPEAN TOUR

Irish Open : les vaches volent la vedette aux joueurs

Oui, il y avait quelques spectateurs à l’Irish Open. Peu mais des fans qui des champs voisins ont admiré les champions de l’European Tour. Et […]

28 septembre 2020 | Vidéo Coaching Mental

Comment mieux gérer ses émotions suite à un coup manqué ? par Florian Cettour-Meunier PGA

Comment mieux gérer ses émotions suite à un  coup manqué? par Florian Cettour-Meunier, PGA Le golf étant un sport de cible,  le risque de manquer […]

mauvais green wrong green rules regles de golf
28 septembre 2020 | Règles

Jouer sa balle d’un mauvais green, est-ce autorisé ?

Une règle dont la solution n’est pas évidente surtout lorsque deux greens sont proches comme sur la photo ci-dessus. En découvrant sa balle sur le […]

swafford trophée victoire punta cana
28 septembre 2020 | PGA Tour & Korn Ferry Tour

Swafford brille à Punta Cana, Barjon 26e dans le Kansas

Outre Atlantique, les ténors faisaient relâche après un US Open particulièrement éprouvant. Sur le PGA Tour en République Dominicaine, c’est l’Américain Hudson Swafford qui en […]