Règles

Vous avez dit stymie ?

16 octobre 2022

Définitivement disparu en 1952, le stymie faisait partie intégrante du jeu de golf depuis que les premières règles furent édictées. Pendant près de deux siècles, il nécessitait une certaine adresse au putting et occasionnait des coups de billard aujourd’hui disparus. Mais au fait, en quoi consistait-il ?

Par Sébastien BROCHU

 

Je vous parle d’un temps que les moins de 70 ans ne peuvent pas connaître : celui où le golfeur puttait par-dessus la balle de son adversaire pour atteindre le trou. De quoi donner des sueurs froides aux champions, mais pas autant qu’aux greenkeepers… Consécutive de règles anciennes, cette situation appelée stymie était considérée comme un aspect fondamental du jeu jusqu’en 1952, date à laquelle l’USGA et le R&A permirent de relever systématiquement les balles sur les greens.

 

Que signifie le terme stymie ?

Les dictionnaires anglais donnent une traduction précise du verbe : contrecarrer. Ils ajoutent néanmoins qu’il s’agit aussi d’une expression issue du golf qui signifie barrer le trou à. En l’occurence, quand un golfeur avait sa balle entre le trou et la ligne de putt de son adversaire, il barrait le trou à ce dernier. La règle empêchant de relever la balle, celui-ci n’avait alors que deux solutions : contourner la balle ou passer par-dessus celle-ci.

 

Et si l’on touchait l’autre balle ?

Aujourd’hui si l’on touche la balle de son adversaire, on encourt une pénalité de 2 coups en stroke-play mais aucune en match-play. Ce n’était pas le cas auparavant, l’auteur de la « faute » ne risquant rien. Quant au joueur « lésé », deux options s’ouvraient à lui : soit laisser la balle au nouvel emplacement, soit la replacer là où elle se trouvait avant d’être touchée. En revanche, si la balle était entrée dans le trou, son propriétaire pouvait noter le score sans ajouter de coup supplémentaire. Tout bénef, surtout pour ceux et celles victimes de yips ! 

 

 

Mais comment pouvait-on barrer le trou à ?

Cette question peut paraître aujourd’hui incongrue, puisque nous avons l’habitude de marquer notre balle dans toutes les situations. Mais avant 1952, ce n’était pas le cas pour des raisons à la fois stratégiques et surtout réglementaires, et ce depuis les premières lois de 1744 ! L’article 6 de l’époque stipulait en effet que l’on pouvait relever sa balle uniquement si elle touchait celle de son adversaire. Autrement dit, dans n’importe quelle autre situation, pas touche à la balle !

 

L’évolution du stymie a suivi celle des règles

Le stymie est donc né par défaut et il a évolué au fur et à mesure des aggiornamentos réglementaires. Parmi les plus importants, on peut citer celui de 1834 où le R&A, un an après avoir tenté de l’abolir, apporte une modification de taille. De 15 cm exactement : si la balle la plus proche du trou se retrouve à moins de 15 cm de l’autre, elle peut être relevée. Au-delà de 15 cm, pas touche à la balle !

 

Le stymie définit aussi la largeur des cartes de score

Dès 1891, les instances conviennent que le principe du stymie n’est plus adapté aux formules quatre balles et stroke-play. Mais il demeure bien présent dans la formule originelle du golf, celle du match-play, encore très populaire. Pour éviter tout litige entre les deux camps, les cartes de score avec une largeur de 15 cm s’étaient généralisées, ce qui était bien pratique pour évaluer si l’on pouvait relever sa balle ou non. 

 

 

Le changement en provenance d’Amérique

En 1941, l’USGA adopte une modification de la règle : dorénavant toute balle située à moins de 15 cm du trou doit être relevée, quelle que soit la distance entre les balles. Neuf ans plus tard, en 1950, l’instance américaine autorise définitivement le fait de pouvoir relever la balle sur les greens, sans pour autant être suivie par le R&A. Il faudra attendre 1952 pour que les Britanniques suivent le courant et signe ainsi la mort du stymie, au grand dam du légendaire Bobby Jones qui en était un fervent adepte.

Désormais, les fabricants de marque-balles pouvaient laisser pleinement libre cours à leur imagination…

 

Dans la même catégorie
Portrait

Garry Harvey, profession graveur d’éternité

Chaque année, en toute fin du British Open, ses mains sont vues par des millions de téléspectateurs. Garry Harvey grave le nom du vainqueur sur […]

golfer-miss-putt-green-illustration Photo by Andrew Redington / GETTY IMAGES EUROPE / Getty Images via AFP
La chronique de Philippe Hermann

Mémoire éléphantesque

Le bon golfeur doit être adroit, souple, résistant, calme et bien doté entre les oreilles pour se remémorer ses parcours au détail près.   Au […]

golf en france

Contraintes administratives et environnementales : «  Il faut 10 ans pour construire un golf »

Au cours des diverses enquêtes que nous avons menées tout au long de cette année, la thématique environnementale paraît bien la plus délicate à gérer. […]

Règles

Les premières règles de 1744 : c’était plus simple avant… en apparence !

Les 24 règles du golf soumises aujourd’hui à plusieurs alinéas et commentaires divers, en font le quasi concurrent de notre Code civil… Edictées en 1744, […]

surfrequentation-parcours-membres-cotisation Photo by MATT KING / GETTY IMAGES ASIAPAC / Getty Images via AFP
Vie de clubs

La surfréquentation des membres de golf bientôt à l’origine d’une évolution du système de cotisation ?

Voici un débat qui anime de plus en plus de discussions dans tous les golfs, principalement dans les structures associatives : certains directeurs estiment qu’il […]

Organogreen : une nouvelle approche face au défi environnemental des golfs

Les golfeurs ignorent le plus souvent cette nouvelle réalité environnementale… Et pourtant, il faudra bien s’adapter rapidement : les golfs vont devoir repenser leurs pratiques […]

BMW PGA Championship Wentworth Golf Club Photo © Andrew Redington / GETTY IMAGES EUROPE / Getty Images via AFP
Argent, règles, parcours, LIV, PGA...

Les dérives du golf au rendez-vous de Wentworth : B. Pascassio et I. Morris prennent position

Le tournoi BMW de Wentworth dans la banlieue chic de Londres aura, cette semaine, une saveur particulière. Outre le débat sportif sur le parcours d’Harry […]

SECHERESSE GOLF GREEN DEPART FAIRWAY SECHERESSE-GOLF-GREEN-DEPART SECHERESSE-GOLF-GREEN-DEPART ©Armin Weigel / dpa / AFP
Interview

Alejandro Reyes : « Une des solutions passe par le développement génétique de nouvelles graminées » (2/2)

Alors que la sécheresse sévit sur toute l’Europe et que la France du golf est touchée de plein fouet par cette situation catastrophique, la suite […]

alejandro-reyes-Lara-Arias-tas ©DR
Interview

Alejandro Reyes : « Une trentaine de golfs français nous consultent » (1/2)

Que devient Alejandro Reyes ? Le superintendant du Golf National pour la Ryder Cup 2018 est aujourd’hui un des consultants les plus demandés en matière […]

louis tellier arnaud massy la boulie
US Open 2022

Louis Tellier, le Français qui termina au pied du podium de l’US Open de 1913

Dans une chronique histoire, Philippe Palli nous avait éclairé sur l’histoire du pro Louis Tellier, le premier français à avoir remporté au début du siècle […]

Un vrai cadeau à moins de 20 euros

Fêtes des pères : offrez les Miscellanées du Golf de Georges Jeanneau !

Il est encore temps d’avoir un bonne idée de cadeau pour son papa golfeur. Pour la fête des pères, offrez lui le dernier livre de […]

PGA Tour

Le jour où… Roger Maltbie remporta en 1976 la 1ere édition du Memorial

Vainqueur de la première édition du Memorial Tournament, l’Américain Roger Maltbie n’est pas le plus illustre des champions figurant au palmarès de ce tournoi créé […]

PGA Championship Southern Hills Country Club Photo by Scott Halleran / Getty Images North America / Getty Images via AFP
PGA Championship

Southern Hills, l’endroit du PGA Championship pas si tranquille…

Le très privé Southern Hills Country Club accueille cette année le 104e PGA Championship non sans une certaine appréhension au regard de son histoire, jalonnée […]

Rich Beem Photo by ROBERTO SCHMIDT / AFP
PGA Championship

Il y a 20 ans, Rich Beem s’imposait devant Tiger Woods…

L’une des plus grandes surprises de l’histoire du PGA Championship demeure la victoire en 2002 de Rich Beem. Ce joueur obscur du PGA Tour va […]

Une saga familiale depuis 40 ans

Patrick Schmidlin : “Chez Golf Plus, le service est toujours la priorité n°1”

Cette année, Golf Plus fête ses 40 ans. Le temps pour Golf Planète de rendre hommage à la famille Schmidlin qui est à l’origine de […]

Éditions Plon

Réédition du Dictionnaire Amoureux du Golf, de André-Jean Lafaurie

S’il y a un livre que tous les golfeurs et les golfeuses doivent avoir en permanence sur leur table de chevet ou de salon, c’est […]

Une enquête Golf Planète

Construction de golfs en France (2ème partie) : quelles régions sont saturées ?

Le thème de cette deuxième partie de l’enquête de Golf Planète sur la construction des golfs en France porte sur la saturation éventuelle de certaines […]

morgan-hoffmann ©Getty/AFP
Belle histoire

Morgan Hoffmann manque le cut mais retrouve la lumière

Même s’il n’a pas franchi le cut et que la perspective de conserver un droit de jeu s’éloigne, Morgan Hoffmann a quitté Harbour Town rassuré […]

Chantilly la Forêt et Cameyrac

Direction des golfs : place aux jeunes ! Avec Théo et Damien…

Golf Planète et LeClub Golf ont eu le plaisir de faire un tour des golfs de France et à vous présenter leurs directeurs. Manière de […]

la Chronique de Philippe Palli

Jeannine Gaveau (1903-1950) : la championne française au swing pur

Gaveau ! Janine, Jeanine ou Jeannine ? Dans le registre des naissances, le prénom enregistré est : Jeannine. Alors allons-y avec cette orthographe ! Jeannine Marguerite […]

numbers augusta chiffres
The Masters

Chiffres et petites phrases à retenir du 1er tour du Masters d’Augusta

Retour en chiffres et en déclarations sur cette première journée à Augusta. Les enseignements à tirer et les réactions des joueurs à l’issue d’un premier […]

Bobby Jones AFP PHOTO/JEFF HAYNES
The Masters

Bobby Jones n’a jamais eu l’ambition de créer le Masters !

En prenant possession du terrain à Augusta en 1931, Bobby Jones n’envisageait absolument pas la création d’un tournoi, a fortiori le Masters. Mais les difficultés […]

Club House augusta national Photo by JEFF HAYNES / AFP
Masters

Pourquoi l’Augusta National a failli ne jamais exister ?

L’un des golfs les plus connus au monde n’aurait jamais dû sortir de la terre d’Augusta qui a autrefois servi de pépinière. En effet, un […]

Mark Alexander ou l’art de photographier l’âme des parcours de golf

Photographier des golfs n’est pas chose facile. Saisir un parcours dans son essence, dans sa singularité, capter son originalité et son meilleur visage nécessitent non […]

The Masters

Deux ou trois choses à savoir sur Bobby Jones et le Masters

Une chronique de Ivan Morris Bobby Jones n’a jamais révélé exactement pourquoi il s’est retiré de la compétition à l’âge de 28 ans après avoir […]

Légende

Lorena Ochoa entre au très select Hall of Fame de la LPGA

En décidant de changer ses critères d’admissions, la LPGA a annoncé l’intronisation au sein du Hall of Fame de la LPGA la Mexicaine Lorena Ochoa, […]

PGA Tour

Le Valero Texas Open a 100 ans !

Créé en 1922, le Valero Texas Open s’est toujours déroulé dans la même ville de San Antonio. Un siècle de présence qui a occasionné de […]

ENQUÊTE GOLF PLANÈTE 

Où en est la construction des golfs en France ? (1ère partie)

Où en est la construction des golfs en France ? Golf Planète inaugure une série d’articles que vous retrouverez régulièrement tout au long de cette année […]