Portrait

La vie de Maurice Flitcroft, le pire golfeur de l’Histoire, adaptée au cinéma !

17 octobre 2021
©sony pictures maurice flitcroft

L’incroyable destin de Maurice Flitcroft, auteur de la pire partie de golf de tous les temps chez les professionnels, est adaptée au cinéma sous le titre The Phantom of the Open, sorti en octobre au Royaume-Uni.

 

Comme Seve Ballesteros, il a appris à jouer au golf sur la plage. Comme le joueur de Cantabrie, il est une légende. Un mythe honteux qui traverse les années depuis son exploit survenu aux qualifications du British Open 1976. 

L’Anglais Maurice Flitcroft, alors qu’il n’avait quasiment jamais joué, réussit ce que tous les golfeurs du monde entier rêvent un jour d’accomplir : participer à un Majeur. Et ce malgré son manque de talent à manier la petite balle blanche. Son génie était ailleurs. Dans les étoiles diront les uns, dans sa volonté farouchement naïve d’incarner, de la plus pathétique des manières, la devise du “Frenchie” Pierre de Coubertin : l’essentiel est de participer. 

 

maurice flitcroft ©youtube

 

Infâmie

Né à Manchester en 1929, ce grutier de chantier naval découvre le golf tardivement, en 1974, en regardant un tournoi à la télévision. Deux ans plus tard, avec pour seuls guides, un manuel de Peter Alliss et une vidéo d’Al Geiberger, il réussit à s’inscrire aux qualifications du British qui ont lieu en 1976 au Formby Golf Club à Liverpool. Il y réalise le pire score de l’histoire de l’Open : 121 soit 49 au-dessus du par ! A cette occasion, avec une demie-série achetée par correspondance, il bat le record « infâme » d’un postier américain, Walter Danecki qui, en 1965, réalisa deux tours en 108 et 113…

 

 

Considéré comme un outrage au prestige du tournoi, Flitcroft est disqualifié sans pouvoir jouer de second tour. Pire, il est ensuite banni de toutes compétitions par le R&A. Mais l’hurluberlu a de la suite dans les idées et tente les années suivantes d’y participer à nouveau, grimé et sous des noms d’emprunts aussi farfelus que Gene Paceky, Gerald Hoppy,  ou James Beau Jolley… Hips !

 

Un tournoi à son nom aux USA !

Quelque fois, il parvient à rompre la vigilance des officiels et montre que son jeu a véritablement progressé : en 1983 sous le nom du pro suisse Gerald Hoppy, il réalise un magnifique 63… à l’aller, ayant été expulsé au retour.

Célèbre dans le monde du golf, un tournoi est même organisé à son nom – le Maurice G. Flitcroft Spring Stag – qui a lieu à Grand Rapids dans le Michigan.

Invité d’honneur en 1988, il effectue un premier drive fantastique, au grand dam de l’assistance venue assister à du mauvais jeu. Mais la déception fut de courte durée : quelques mauvais coups suivants ont vite rassuré un public acquis à sa cause…

 

La bande annonce du film The Phantom of the Open

 

Ses tours de passe-passe et son combat avec les autorités golfiques sont racontées dans le long-métrage The Phantom of the Open dont le rôle-titre est interprété par l’excellent comédien Mark Rylance, très apprécié de Steven Spielberg (Le BGG – Le Bon Gros Géant, Le pont des espions…).

Cette comédie dramatique qui ne devrait pas être dénuée d’humour “so british” est sortie le 12 octobre dernier au Royaume-Uni alors qu’en France la date n’est pas encore connue. Le distributeur Sony Pictures, qui a acquis les droits pour l’Hexagone, ne l’a toujours pas communiquée. 

 

Sortie française peu probable

Compte tenu du sort réservé aux derniers films ayant pour thème le golf (Seve, Un parcours de légende, Tommy’s Honour…) qui ne sont jamais sortis en salle en France, il est fort possible qu’il faille attendre les plateformes de streaming vidéo pour savourer l’inénarrable personnalité de ce roi du canular, décédé en 2007.

Si c’est le cas, nous aurons tout le loisir d’accompagner nos popcorns en buvant un Chose à sa santé. Allez, pour le coup, la bière est autorisée. Cheers Maurice !

 

©Sony Pictures

 

Dans la même catégorie
PGA Tour Champions

Bernhard Langer affole les compteurs chez les séniors

Récent vainqueur de la Charles Schwab Cup pour la sixième fois de sa carrière sur le PGA Tour Champions, l’Allemand Bernhard Langer vient de dépasser […]

Steven Alker Photo Steve DYKES / GETTY IMAGES NORTH AMERICA
PGA Tour Champions

De zéro à millionnaire, la belle histoire d’un anonyme

Après une carrière discrète, principalement sur le Korn Ferry Tour, ce joueur a vécu une première saison de rêve sur le PGA Tour Champions qui […]

Ces couples qui dirigent des golfs : aujourd’hui balade à Mérignies, Aix, Nantes et Bourges

Quoi de mieux, et en même temps de plus exigeant, pour un couple amoureux et passionné de golf que de diriger un golf ? Voici une […]

Histoire par Philippe Palli

La saga Vagliano (3 / 3) : Lally Vagliano-de Saint Sauveur-Segard (1921-2018)

Le 4 avril dernier, Lally aurait fêté ses 100 ans. L’occasion de terminer en beauté cette chronique Histoire écrite par Philippe Palli et consacrée à […]

Histoire

Le jour où le golf à la télé a basculé

Consacré dans les années 1950, le mariage entre la télé et le golf a précisément été scellé en 1957 à cause d’une intervention extérieure, survenue […]

Lacoste Ladies Open de France

Pauline Roussin-Bouchard, l’avenir lui appartient

Ce jeudi débute le Lacoste Ladies Open de France 2021 sur le parcours des Châteaux au Golf du Médoc. Remporté l’an dernier par la Suédoise […]

Record

Bernhard Langer joue son âge pour la première fois le jour de son anniversaire !

Jouer son âge au golf c’est l’un des Graal de la discipline ! Ils sont rare à y parvenir mais évidemment la légende Bernhard Langer […]

La chronique de Philippe P. Hermann

L’art d’oublier des magiciens

Avez-vous vu jouer Phil Mickelson au PGA Championship à Kiawah Island ? Transparent depuis des mois il a ressorti de son sac des coups qu’on […]

Ein Bay Open

La belle histoire de Issa Nlareb, golfeur amputé des 2 jambes qui réalise des exploits sur l’Alps Tour

Amputé des deux jambes en 2018, Issa Nlareb a franchi pour la première fois de sa carrière un cut sur l’Alps Tour. Même s’il termine […]

PINE VALLEY PHILIPPE HERMANN
La chronique de Philippe Hermann

Dames admises à Pine Valley. Enfin…

 Invariablement classé meilleur parcours au monde, le très privé Pine Valley Golf Club ne comptait aucun membre féminin depuis cent ans. Tout change.   Dernier […]

Histoire du golf français, par Philippe Palli

Yves Botcazou (1881-1953) : l’incroyable histoire du pro manchot de La Boulie

 » Il faudrait avoir quatre bras pour pouvoir faire quelque chose de bien  » avait lancé un jour Arnaud Massy. Sur la Lune certainement ! […]

Une chronique de Philippe Palli

Histoire (2ème partie) : Pierre Deschamps, le père du golf français

Golf Planète vous présente la deuxième et dernière partie de l’article que Philippe Palli a consacré à Pierre Deschamps, le père du golf français. Il […]

Les leçons d'un confinement

La Chronique de Ivan Morris : les 18 raisons de ma passion pour le golf

Les 18 raisons de ma passion pour le golf Une chronique de Ivan Morris Moi qui vit en Irlande, le deuxième confinement qui nous a […]

La voix du golf

Repose en paix, Peter Alliss ! par Ivan Morris

Je ne pardonnerai jamais au R&A d’avoir mis fin à son accord annuel avec la BBC pour diffuser une couverture télévisée en direct de The […]