TOUR

Il n’existe que 2 Majeurs, une tribune de Ivan Morris

31 mai 2020

Pour Ivan Morris, notre chroniqueur et ami irlandais (qui parle un très bon français !), pas de doute, seuls le R&A Open et l’USGA Open méritent le titre de “Majeur”. Et ce, malgré les immenses atouts des deux autres, le Masters en particulier… Et Jack Nicklaus, selon des règles de calcul spécifiques, n’a pas de rival dans l’histoire de notre sport. Golf Planète lui donne la parole :


La notion de Grand Chelem a été inventée par hasard


La notion de Grand Chelem a été inventée par hasard en 1960 lors d’une conversation dans un avion entre Arnold Palmer et le journaliste Bob Drum.

Plus précisément, le grand Arnie qui venait de remporter coup sur coup la même année le Masters et l’US Open, allait participer à “the Open” pour sa centième édition mais d’ores et déjà avec ces deux titres en poche, il fallait bien trouver un nom à cette incroyable exploit.

À mon avis, c’était une erreur, une grosse erreur.

Car, pour moi, il n’y a jamais eu et il n’y aura jamais que deux tournois majeurs chez les professionnels : le R&A Open et l’USGA Open.

Le Masters est un tournoi sur invitation, avec un champ de joueurs limité, qui ressemble plus à un spectacle avec son lot de surprises et de drames certes mais qui n’atteindra jamais le niveau de golf à l’état pur si je puis m’exprimer ainsi. Le co-fondateur et ancien Président Clifford Roberts affirmait : “ Les organisateurs du tournoi ont toujours dit qu’ils prônaient une compétition dans laquelle les meilleurs pourraient s’exprimer au mieux, en multipliant les scores bas, les birdies plutôt que les bogeys. Il ne serait pas difficile de proposer un parcours tel que jouer en dessous de 80 constituerait un exploit. Mais si tel était le cas, je doute que les participants apprécient le Masters autant qu’actuellement. Et il n’y aurait pas qu’eux : Mackenzie et Bobby Jones eux-mêmes n’auraient probablement pas apprécié non plus de voir des champions au talent immense galérer à ce point…”.Tout est dit et ces propos prouvent à mon avis que le Masters, aussi grand tournoi soit-il, ne peut être considéré comme un vrai Majeur.

Le tournoi de la PGA, celui qu’on désigne communément l’USPGA, a probablement le meilleur lot de participants de tous les tournois au monde puisque la sélection s’opère à partir du classement mondial, mais c’est bien sa seule spécificité car, sinon, il n’est rien de plus qu’un autre tournoi parmi tous les autres du circuit …

Entre parenthèses, tenter d’imposer le tournoi des Jeux Olympiques comme un autre Majeur n’est qu’une vaste supercherie. Même pas la peine d’argumenter là dessus tellement cela paraît surréaliste …

 


Le talent dans la durée : la seule chose qui compte


Parlons maintenant des joueurs et examinons leurs titres qui, à mon avis, sont les seuls juges de paix car ils consacrent le talent dans la durée, ce qui, au golf, est la seule chose qui compte…

Le grand journaliste Peter Alliss affirmait que Jack Nicklaus aurait gagné 37 Majeurs – bigre ! – s’il avait scoré un quart de coups de moins dans chaque tour de Majeur . “No”, n’en déplaise à Peter, Jack aurait terminé à la seconde place 19 fois mais cela ne signifie pas qu’il aurait gagné tous ces tournois en terminant 2 points en dessous. Jack a perdu 5 Majeurs d’un coup et 7 autres de deux coups, ce qui montre qu’il aurait pu s’imposer ou partir en play-off dans 30 Majeurs, avec seulement deux coups de moins . Il y a néanmoins une différence entre 30 et 37, même si 30 aurait été inimaginable de toutes façons… Et s’il avait gagné 4 des 7 play offs potentiels, son total de Majeurs aurait été de 27 !

N’oublions pas que Bob Jones était en partie amateur, qu’il a arrêté la compétition à 28 ans après avoir remporté 11 des 13 derniers tournois majeurs (pros et amateurs inclus) qu’il a disputés, étant entendu qu’il n’était pas éligible à participer au tournoi de l’USPGA. Quant au Masters, il aurait très bien pu en être à la fois le concepteur et le fondateur mais il se trouve qu’il y participa avec le statut hybride de “non amateur”. Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’en tant que joueur, il ne le considéra pas comme un “Majeur”, surtout lors des premières éditions. Il gagna trois (British) Opens, ne fut jamais second et ne s’y aligna qu’à quatre reprises seulement. Lors de son premier séjour en Ecosse à St Andrews, en 1921, il sabota littéralement son troisième tour au trou n°11, dans le fameux Hill Bunker. Sid Mathew, le grand spécialiste de tout ce qui a trait au joueur Jones, disait : “ Bob demanda sa carte au juge-arbitre, il la déchira et la jeta dans l’Eden River. Il demanda ensuite son driver à son caddy, jouant le 12 et termina sa partie. Le lendemain, le R&A, de façon très bizarre, l’autorisa à s’aligner à nouveau, il aurait pu d’ailleurs finir deuxième amateur sans son retrait peu glorieux de la veille. »

En remportant le « Grand Chelem » en 1930, Bob Jones amassa 60 000$ qui lui servirent de mise de fonds pour le projet d’Augusta National. Il faut savoir que ce montant équivaudrait aujourd’hui à 1 000 000$ . Dieu seul sait à combien se montaient les enjeux ?

Bob Jones termina premier ou second dans 11 des 13 US et British Opens. N’est-ce pas là la preuve d’une incroyable régularité et de son immense talent ?

 


Seuls 19 joueurs ont gagné l’US Open et le British Open


Tiger Woods s’est imposé dans 6 tournois de l’USGA et du R&A Open. Il a terminé second dans deux tournois de l’USPGA et, avec la règle spécifique du 1/4 de point en moins par tour, les aurait gagnés. Toutefois, l’écart avec Jack Nicklaus reste important puisque 11 victoires les séparent si on inclut les 3 USGA Amateurs. 

Seuls 19 golfeurs dans l’histoire ont gagné l’US Open et le British Open. Seuls 6 d’entre eux les ont remporté deux fois. Il s’agit de Tiger Woods, Ernie Els, Lee Trevino, Jack Nicklaus, Bobby Jones and Walter Hagen.
Voilà à mon humble avis la véritable hiérarchie dont il faut tenir compte pour trouver le nom du plus grand joueur de l’histoire de notre sport. 

PALMARÈS

USGA & R&A Opens

  • Harry Vardon 7-(USO-1900; BO-1896, 1898, 1899, 1903, 1911, 1914);
  • Bobby Jones 7-(USO-1923, 1926, 1929, 1930; BO-1926, 1927, 1930);
  • Jack Nicklaus 7-(USO-1963, 1967, 1972, 1980; BO-1966, 1970, 1978);
  • Walter Hagen 6-(USO-1914, 1919; BO-1922, 1924, 1928, 1929);
  • Tom Watson 6-(USO-1982; BO-1975, 1977, 1980, 1982, 1983);
  • Tiger Woods 6-(USO-2000, 2002, 2008; BO-2000, 2005, 2006);
  • Ben Hogan 5-(USO-1948, 1950, 1951, 1953; BO-1953);
  • Gary Player 4-(USO-1965; BO-1959, 1968, 1974);
  • Lee Trevino 4-(USO-1968, 1971; BO-1971, 1972);
  • Ernie Els 4-(USO-1994, 1997; B.O-2002, 2012);
  • Gene Sarazen 3-(USO-1922, 1932; BO-1932);
  • Arnold Palmer 3-(USO-1960; BO-1961, 1962);
  • Ted Ray 2-(USO-1920; BO-1912);
  • Jim Barnes 2-(USO-1921; BO-1925);
  • Tommy Armour 2-(USO-1927; BO-1931);
  • Tony Jacklin 2-(USO-1970; BO-1969);
  • Johnny Miller 2-(USO-1973; BO-1976);
  • Rory McIlroy 2-(USO-2011; BO-2014);
  • Jordan Spieth 2-(USO-2015; BO-2017).

Ivan MORRIS

 


Golf Planète ouvre le débat

Si vous ne partagez pas l’avis de Ivan Morris et d’autres grands experts, vous pouvez nous faire part de vos remarques, argumentées bien sûr, que nous publierons afin de nourrir un débat qui dure depuis des décennies et qui ne se finira probablement jamais …

 

 

Dans la même catégorie
13 juillet 2020 | TRIBUNE

Préparation mentale : l’hypnose au secours du golfeur (1ère partie)

Il y a quelques mois, Golf Planète avait publié un long article sur Golf et Psychanalyse signé par Sandrine Vialle-Lenoël. Il avait été lu et […]

13 juillet 2020 | Le cours du pro canadien Simon Camirand

Vidéo : La meilleure technique pour se débarrasser des coups topés

Notre ami pro canadien Simon Camirand nous livre aujourd’hui une leçon facile et utile : comment se débarrasser des coups topés ! La meilleure des […]

12 juillet 2020 | Réussite

Un succès record pour le Lexus Pro-Am de Paris

Longtemps menacé d’annulation en raison de la pandémie le Lexus Pro-Am de Paris s’est finalement parfaitement déroulé comme prévu grâce à une organisation impeccable   […]

12 juillet 2020 | PGA / Workday Charity Open

Collin Morikawa terrasse Justin Thomas au 3e trou de play-off : quel final !

Dès le départ de ce dernier tour du Workday Charity Open dans l’Ohio, on savait que le titre se jouerait entre les trois joueurs de […]

paul barjon
12 juillet 2020 | Korn Ferry Tour

Paul Barjon troisième à San Antonio

Pour la deuxième fois cette saison Paul Barjon monte sur le podium d’un tournoi du Korn Ferry Tour aux Etats-Unis et conforte sa place dans […]

stalter
12 juillet 2020 | Réaction

Joël Stalter : « un peu plus nerveux que les autres jours »

Auteur d’un bon top 15 lors du premier tournoi de reprise co-sanctionné European Tour et Challenge Tour en Autriche, le Messin Joël Stalter est satisfait […]

12 juillet 2020 | CHRONIQUE

Histoire & Collection : le golf de Valescure

Il n’est pas de notre propos ici de discuter de la date de création de Valescure. Certains annoncent 1895. Cependant, la presse de l’époque indique […]

warren austrian open
12 juillet 2020 | European Tour

Austrian Open : à l’Écossais Marc Warren le tournoi européen de reprise, Stalter 15e

Voici une troisième victoire pour l’Écossais Marc Warren sur l’European Tour : il a remporté dimanche l’Austrian Open, le tournoi de reprise du circuit européen […]

twitter lpga
12 juillet 2020 | Retour de batôn

Un internaute moqué par les joueuses du LPGA

Auteur d’un commentaire désobligeant sur Twitter, cet internaute est devenu en quelques heures la risée de centaines de joueuses professionnelles du monde entier   L’utilisateur […]

12 juillet 2020 | PGA TOUR

Justin Thomas pourchassé par Hovland et Morikawa à Muirfield Village

Justin Thomas n’a que 27 ans mais deux jeunes joueurs talentueux ont décidé de se battre ce dimanche pour l’empêcher de gagner un 17e titre […]

11 juillet 2020 | Korn Ferry Tour

Paul Barjon à un coup du leader au Texas avant le dernier tour

Au TPC San Antonio Challenge at the Canyons au Texas, Paul Barjon s’est encore illustré ce samedi en ramenant une belle carte de 65 (trois […]

Stalter
11 juillet 2020 | European Tour, Austrian Open, Tour 3

Jimenez plonge, Stalter à deux coups de la tête

Leader au soir du cut, l’Andalou de 56 ans n’a pas réussi à maintenir le cap sur le parcours du Diamond Country Club près de […]

11 juillet 2020 | MODE

Puma: cool, la dernière ligne Excellent Golf Wear !

Cool, les derniers vêtements signés Puma ! La marque américaine bien aimé du jeune public vient de présenter sa « fusion line » Excellent Golf Wear qui consacre […]

morikawa
11 juillet 2020 | PGA Tour, Workday Charity Open, Tour 2

Morikawa prend le large

L’Américain de 23 ans est idéalement placé à la veille du week-end pour s’imposer une deuxième fois sur le PGA Tour dans ce qui est […]

11 juillet 2020 | Korn Ferry Tour

Barjon signe la carte du jour et prend la tête à San Antonio

Le Français diplômé de la Texas Christian University a pris les commandes du tournoi du Korn Ferry Tour à San Antonio à la faveur d’une […]

10 juillet 2020 | European Tour

Austria Open : Jimenez prend la tête et pourrait battre un record à 56 ans !

Miguel Angel Jimenez, évidemment, ne pouvait pas attendre le 31 juillet la reprise du circuit senior américain – où il pointe à la 4e place […]

mickelson driver putting
10 juillet 2020 | Débat

Non, Mickelson n’a pas enfreint les règles en utilisant son driver sur le green pour travailler son mouvement

Après avoir vu Mickelson coincer son driver sous ses aisselles afin de travailler son mouvement de putting, les fans de golf ont lancé le débat […]

10 juillet 2020 | Réaction

Joël Stalter : « Très content de mes deux premiers tours »

Dans le top 10 après deux tours de l’Open d’Autriche premier tournoi de reprise co-sanctionné European Tour/Challenge Tour, le Messin Joël Stalter nous confie son […]

10 juillet 2020 | USA

Le message de Nicklaus aux jeunes champions : « Croyez en vous, pas en vos professeurs ! »

Mardi dernier, les Jack Nicklaus Awards ont été accordés à cinq jeunes champions universitaires qui ont été invités à un banquet virtuel avec le plus […]

10 juillet 2020 | Korn Ferry Tour

Bouniol à un coup des leaders

Le Français Cyril Bouniol a rendu jeudi une carte de 65 (-7) lors du TPC San Antonio Challenge sur le Canyons Course et ne pointe […]