La chronique de Philippe Hermann

Le trou en un, un Graal accessible

16 août 2021
Golfers celebrating (Photo by FRANK HERHOLDT / Image Source / Image Source via AFP)

Un sourire fat lui fendant la figure, les yeux pétillants d’un orgueil mal rentré, la bouteille de Moët à portée de sa flûte, entouré, choyé, voilà le héros qu’il a toujours rêvé d’être depuis qu’on lui a mis un club en mains pour taper dans cette capricieuse balle blanche. Il l’a enfin son jour de gloire.

 

Trou-en-un, cette arlésienne du golf

Non, il ne vient pas d’enlever le Masters, encore moins la médaille mensuelle de son club. Il a seulement réalisé l’impossible exploit de mettre sa balle dans le trou, là-bas, à quelques longues dizaines de mètres, d’un seul coup d’un seul. Le trou-en-un. “Hole-in-one”, dit-on en version originale. “The ace” en Yankee.

Tournée générale, tradition oblige. Il y a même des assurances pour couvrir les dégâts causés par ce hasard. Le hasard? Qu’est-ce que vient faire le hasard dans cette histoire? Aux Etats-Unis, d’un jour à l’autre, ce ne sont pas moins de mille trous-en-un qui sont signés par des golfeurs de tout calibre. Alors, pourquoi pas vous ou moi? Je vous le demande.

Le premier trou en un de sa vie de golfeur, inoubliable !

 

Aces à gogo

Voyez un certain Jimmy Pollock, habitué de Colina Park aux environs de San Diego en Californie. Il en a signé 322 au long de ses parcours et le dernier à 82 ans. Cette longévité n’explique pas tout. Et le hasard non plus s’il en a entré autant, tout en n’étant qu’un simple golfeur lambda. C’est en forgeant qu’on devient…

Alors, qu’est-ce qu’il nous a fait ce brave Pollock. En 1951, à l’ouverture de Colina Park, il s’y est abonné comme plein d’enfants auxquels ce golf géré par Pro Kids est d’abord destiné. Et pour cause, le par 54 de 2100 mètres étant à leur mesure. Comptez bien. Cela fait dix-huit pars 3 de distance plutôt courte, avec cent mètres pour le plus long.

 

Choyka trou en 1

Gary Choyka a conservé les deux balles avec lesquelles il a fait deux trous en 1 dans la même partie !

 

Répétitif

En y jouant souvent, le trou-en-un y devient donc aussi naturel qu’un bogey dans votre club. A 60 ou 70 mètres d’une cible de 10,8 centimètres de diamètre, il y a mathématiquement autant de chances d’y faire tomber une balle que de la mettre à côté, en jouant correctement. Et quand cela devient répétitif, faites les comptes vous-même.

Il n’y a pas un seul jour où ce club n’inscrive à la « National Hole-in-One Society » l’auteur de ce qui, chez nous, reste l’arlésienne et, là-bas, devient une affligeante banalité. Chacun des habitués de Colina Park en compte au moins cent à son actif, selon une comptabilité tenue en lettres d’or à l’entrée.

 

La facture

Par opposition, je vais faire des jaloux en annonçant les quatre « aces » de mon palmarès-bonheur au bout d’un demi-siècle de golf.

Comparés à ceux de Pollock, si cela fait riquiqui, c’est une véritable fortune à côté du pauvre bagage présenté par nombre des plus grands golfeurs de France, de Suisse ou de Navarre, qui n’ont jamais connu ce bonheur, ou plutôt cette situation qui amène l’acteur principal, soit à payer une tournée générale au club-house, soit à prétexter un rendez-vous urgent pour ne revenir au vestiaire qu’au moment où seul l’aspirateur fait encore du bruit.

 

Vécu, mais pas vu

Croyez-moi, vous qui êtes à la recherche de ce Graal, le bonheur ne peut être plein et vrai que lorsqu’on voit sa balle disparaître dans le trou, surtout si, au passage, elle est passée par deux arbres ou un bunker sur un top malheureux, ce qui arrive plus souvent qu’on ne le pense.

Quatre « aces » vous disais-je donc, témoins présents bien sûr. Le premier au No 7 d’Ascona en Suisse. Le trou est caché par une butte. On a cherché la balle partout, avant de la trouver là où personne ne l’aurait imaginé.

Le second à Crans s/Sierre, sur le No 8. Rien vu non plus, n’ayant pas mes lunettes, mais bien entendu, le commentaire “live” assuré par l’ami Angel Gallardo. Cela me vaudra une jolie montre offerte par le club. Un autre au No 2 du Domaine Impérial au bord du Lac Léman, lunettes cette fois à leur place, mais les yeux regardant déjà ailleurs tant le coup de golf était déplorable, seuls les rires de mes partenaires et les tapes dans le dos m’informant de cet eagle si rare.

 

Qu’elle est bonne cette balle!

Des “aces” donc, mais sans ce bonheur total seulement ressenti lorsqu’on vit l’activité de la balle d’un bout à l’autre, une joie enfin éprouvée, encore à froid, sur l’intimidant et rocailleux No 3 de Monte Mayor, l’extravagant par 70 (6150 m.) près de Marbella (aujourd’hui fermé).

 

Le trou 3 du parcours de Monte Mayor à Marbella

 

Ravin à gauche. Bunker à droite. Drapeau dans un coin sur un promontoire cerné de roches et d’arbres. Après lecture du “stroke saver”et le bon choix du club, on s’aligne et on “rentre” dans cette balle. Le coup semble quasiment parfait.

A 170 mètres du trou, le joueur a le temps de rattraper des yeux sa balle, la tête à peine relevée. Dès lors, ils font l’aller-retour entre le drapeau et la balle, la balle et le drapeau pendant une poignée de secondes qui frisent l’éternité. Elle est bonne cette balle. Parfaite…

Pitche le green, roule, s’incurve depuis la droite vers le trou. Le coeur bat plus vite. Wow, elle n’est pas loin et, avant même d’en être sûr, on sait. Cloc-cloc-cloc, célèbre-t-elle en touchant le fond, en stéréo avec le battement d’un cœur devenu incontrôlable, toute la séquence repassant dès lors sans cesse entre les deux oreilles du joueur les bras levés au ciel.

 

 

Fais-en autant Bryson!

Voilà un simple et vrai bonheur qui, hors tournoi, ne s’inscrira jamais en lettres d’or sur le panneau d’entrée du club et que ne connaît toujours pas Bryson DeChambeau… Et d’ailleurs, qu’en ferait-il?

 

Dans la même catégorie
©sony pictures maurice flitcroft
Portrait

La vie de Maurice Flitcroft, le pire golfeur de l’Histoire, adaptée au cinéma !

L’incroyable destin de Maurice Flitcroft, auteur de la pire partie de golf de tous les temps chez les professionnels, est adaptée au cinéma sous le […]

Une chronique de Philippe Palli

La saga Vagliano (2 / 3 ) : Barbara Allen Vagliano 1897-1950

Une chronique Histoire du Golf par Philippe Palli       (contact : ph.palli@orange.fr)   Barbara Frances Allen épouse Vagliano est née en France à Pau, […]

La rubrique Histoire de Philippe Palli

La saga VAGLIANO ( 1 / 3 ) : André Marino Vagliano 1896 – 1971

Une chronique de Philippe Palli, que Golf Planète remercie pour son travail d’expert si apprécié.   Depuis 1931, le nom de Vagliano est associé à […]

PGA Tour

6 octobre 1996 : Tiger Woods remporte son premier tournoi pro

Il y a 25 ans jour pour jour, Tiger Woods décrochait sa première victoire sur le PGA Tour. Depuis, il a engrangé 81 autres victoires […]

Histoire

Le jour où le golf à la télé a basculé

Consacré dans les années 1950, le mariage entre la télé et le golf a précisément été scellé en 1957 à cause d’une intervention extérieure, survenue […]

Bel ouvrage

Effet Ryder Cup : les ventes du beau livre sur Seve s’envolent

Dans l’ombre de leurs mentors Ballesteros et Olazabal, les Espagnols Rahm et Garcia ont brillé à Whistling Straits lors de cette Ryder Cup 2021… Phénomène […]

Histoire du golf

Histoire et collections : Biarritz à travers les cartes postales

La rubrique Histoire de Golf Planète fait appel, cette semaine, à la riche collection de cartes postales  de notre ami Stéphan Filanovitch pour revivre les […]

Tourisme

Les golfs centenaires (1/2) : balade à Wimereux, Dieppe et Valescure

On trouve une trentaine de golfs centenaires en France. LeClub Golf a la chance d’en compter quelques uns. Parmi eux, les golfs de Wimereux, Dieppe, […]

Un entretien avec Robert Salmon

Histoire : il y a 50 ans, la création du Trophée Lancôme

Le Trophée Lancôme fut, à coup sûr, une des plus grandes manifestations de golf organisées en France. Alors qu’on célèbre aujourd’hui les 50 ans de […]

Le Golf dans l'Art

Histoire et Collections : les gravures de golf

Dans notre dernière chronique, nous avions parlé de tableaux de golf, et plus particulièrement des tableaux du golf de Pau. Ces tableaux atteignent de très […]

Histoire du golf

Célébration du 200e anniversaire de la naissance de Old Tom Morris

La semaine prochaine, sur le beau parcours du Royal Dornoch au nord de l’Écosse, sera célébré le 200e anniversaire de la naissance de Old Tom […]

club golf lausanne centenaire_club house
La chronique de Philippe P. Hermann

Centenaire sous la loupe

Les jolis golfs sont nombreux en Suisse, les grands bien moins. Cette année un 4ème parcours helvétique va célébrer ses 100 ans, il s’agit du […]

Histoire et Collections

Voici les 25 premiers livres de golf parus en France (1894-1936)

Notre chroniqueur Stephan Filanovitch, grand collectionneur de golf, convie aujourd’hui les fidèles de Golf Planète à découvrir les premiers livres qui furent consacrés au golf […]

francais masters augusta
Histoire

Masters, la French Connection

Onze. Ils sont onze français à avoir déjà foulé le mythique Augusta National Golf Club depuis la création du Masters en 1934. Dernier dans cette […]