COULISSE

La St Laurent Golf Team : une success story française

7 juin 2020
St Laurent Golf Team Servat Demory Perez Linard Hebert Lacroix Pavon

Créée il y a 5 ans, la St Laurent Golf Team est aujourd’hui un modèle de réussite, avec dans ses rangs Victor Perez et Ben Hébert respectivement n°1 et n°3 Français.
Un succès qu’elle doit au management de Maxime Demory à l’origine du projet et à Jérôme Servat l’industriel qui a cru en lui dès le départ.

 

Les deux hommes se sont rencontrés lorsque le “mécène“, comme il se qualifie lui-même, et dont la société produit de la menuiserie Alu et PVC, s’est mis au golf dans la région de Montpellier. C’était il y a 6 ans : le courant entre l’ancien joueur du Challenge Tour et cet élève bouillonnant et débordant d’énergie passe immédiatement. De cette amitié naissante et d’un constat commun se dessine très vite l’idée d’avancer ensemble. 

 

« Au départ, c’est parti de ma relation avec Jean-Francois Lucquin qui voulait revenir après sa blessure au poignet et qui avait besoin de moyens pour relancer sa carrière. Jérôme était prêt à l’aider et je lui ai proposé quelque chose de plus ambitieux car selon moi, il était possible d’aller plus loin que de simplement soutenir un joueur. Je sortais du DE et il m’a demandé de lui présenter ma vision. J’ai constitué un dossier de 20 pages dans lequel je détaillais l’idée de structurer l’accompagnement de joueurs pros sous la forme d’une équipe. Une heure après, il m’a rappelé pour me dire “on y va“. » raconte Demory

 

Un projet inspiré des regroupements de la ffgolf

« Les joueurs pros que je rencontrais grâce à Maxime me donnaient l’impression d’être privés de moyens pour progresser et mener leur projet sportif. J’étais sponsor du MHR (Montpellier Hérault Rugby) et mécène de l’Arena de Montpellier. J’avais conscience de ce qu’il fallait comme structures mais dans le golf, j’étais confronté à de l’amateurisme à 300%. Il fallait faire quelque chose et ce que m’a présenté Max m’a convaincu. » confie Jérôme Servat.

 

Jérôme Servat et Guillaume Vaillant son associé

 

Outre Lucquin, Maxime Demory recrute Julien Foret, Raphaël Eyraud et Edouard Espana pour former l’ossature de sa première Team élite en mai 2015. Le manager est en charge du soutien logistique et financier, d’organiser les entrainements d’équipe, de fournir un encadrement pro : en résumé, de créer un environnement propice à la réalisation de leur projet sportif.

 

« Je me suis inspiré des regroupements fédéraux de mon époque de joueur du Alps Tour avec Franck Lorenzo-Vera. On bénéficiait d’un encadrement dans tous les domaines, subventionné par la ffgolf et que les joueurs ne peuvent pas s’offrir quand ils débutent chez les pros.
Plusieurs fois par an dans les rendez-vous que j’organise pour la Team, je fais donc intervenir différents experts : Kiné, préparateur physique, ostéopathe..etc »

 

Team bonding

Ces regroupements sont aussi l’occasion de souder les joueurs, l’encadrement et les 3 mécènes du la Team St Laurent. Jérôme Servat a en effet été rejoint dans l’aventure par son associé Guillaume Vaillant ainsi que par Marc Maisoneuve un autre proche de Maxime Demory qui a parfaitement adhéré à l’esprit convivial qui prime dans le groupe.

 

« Sans Jérôme, le projet ne voit pas le jour mais avec Guillaume et puis Marc on a créé une ambiance famille autour des joueurs. Et ça joue beaucoup dans la réussite de la Team St Laurent. » explique le manager.

 

Saint Laurent Golf Team Family Famille

L’esprit de Famille de la St Laurent Golf Team

Si avec le temps et l’arrivée de nouveaux joueurs, Benjamin Hébert, Matthieu Pavon, Thomas Linard et Victor Perez, l’équipe a pris un autre visage, l’esprit est resté identique à celui des débuts. Maxime Demory y est très attentif.

 

« Je veux que les partenaires passent de bons moments avec les joueurs et épargner à ces derniers tout ce qui concerne les discussions, les négociations. Moi je suis le lien. »

 

 « Quand on se voit avec les joueurs, c’est du plaisir, c’est de l’affect. On ne leur impose rien, on s’adapte à eux. C’est pour ça qu’ils nous apprécient. On n’intervient pas sur le sportif. Parfois je donne des conseils d’entrepreneur, de quelqu’un qui est issu du milieu des affaires. Mais pour le reste, c’est le rôle de Maxime. Il est très compétent dans le management avec son passé de joueur pro ; il sait quels peuvent être les besoins de tel ou tel joueur. » confirme Servat

 

La contribution des joueurs 

L’esprit de l’équipe c’est aussi un système contributif fonction des résultats et qui permet chaque année au groupe de se renforcer en prenant un nouveau joueur. Début 2020 c’est Frédéric Lacroix qui a rejoint la Team afin de bénéficier d’un financement pour sa première année sur le Challenge Tour.

 

« À partir de 500 000 euros de gains, le joueur s’engage à reverser 3% de ce qu’il gagne au-delà de cette somme. Mais jamais plus que le total de l’aide qu’il lui a été attribuée en début de saison. Cela sert à bâtir le budget prévisionnel de l’année suivante et si les joueurs le souhaitent à recruter de nouveaux éléments. » explique Demory.

 

St laurent Demory linard lacroix

Thomas Linard, Maxime Demory, Frédéric Lacroix

 

En effet, le choix des nouvelles recrues est soumis à l’approbation des joueurs de façon à préserver l’unité du groupe. Une recette qui jusque-là fonctionne à merveille.

 

« Lorsqu’en 2017 Matthieu Pavon réussit une belle année et remporte 863 000 euros de gains (source European Tour) les 3% des 363 000 euros soit 9 000 euros ont permis d’intégrer Victor Perez qui entame alors sa 2e saison sur le Challenge Tour » 

 

Quand Benny perd en play-off, j’ai failli casser la télé

 

La suite on la connait. Perez termine 3e du circuit de promotion de l’European Tour et l’année suivante se hisse vers les sommets de la hiérarchie mondiale avec à la clé une victoire au Championnat des Links pour sa première saison dans l’élite. 

 

Un exploit que Jérôme Servat et ses amis ont suivi devant leur téléviseur.

« Quand Benny perd en playoff en Écosse, j’ai failli casser la télé, et pareil pour la victoire de Victor à St Andrews. Je n’arrive toujours pas à y croire d’ailleurs. C’est merveilleux. Il m’a offert une grande photo dédicacée qui est dans mon bureau »

 

à gauche Victor Perez sur le green du 18 à St Andrews, à droite avec Benjamin Hébert

 

Fiers de voir nos couleurs dans des épreuves mythiques

Parfois le trio accompagne les joueurs sur les gros tournois et bénéficie d’accès privilégiés. Une belle récompense pour ces passionnés de golf en quête de partage. 

 

« On se déplace dès qu’on peut. À l’Open Championship ou à la finale de la Race to Dubai. J’avoue que nous sommes fiers de voir nos couleurs si bien représentées dans des épreuves mythiques. » 

 

Pour Maxime Demory, ces 5 ans à faire grandir la Team lui ont permis de s’aguerrir dans le domaine du management sportif et en plus de sa casquette de Manager de la St Laurent Golf Team, il s’occupe désormais de joueurs en direct.

 

« C’est vraiment une super belle histoire, une aventure humaine et c’est hyper gratifiant. Je suis aux services des joueurs et cette expérience me permet aujourd’hui d’être le manager personnel de Benjamin (Hébert), de Thomas (Linard) de Julien Foret et de Lara Plachetka Pohl. »

 

 


Matthieu Pavon : « Un environnement collectif dans un sport individuel »

St laurent golf team Matthieu PavonComment s’est présentée l’opportunité de faire partie la Team St Laurent  ?

Je venais de terminer mon année sur le Challenge Tour. C’est Jeff Lucquin qui a soumis l’idée de m’intégrer. J’avais fait 6 tours aux cartes.  J’étais jeune : j’avais donc le profil et Jeff a poussé.

 

Que recherchais-tu en  rejoignant une équipe ?

Avant tout, j’étais en quête de sponsors, d’un soutien financier. Mais très vite, je me suis rendu compte que c’était également une famille avec des regroupements où règnent beaucoup de bienveillance.  Dans une saison c’est un moment de décompression très important. Même si l’idée c’est aussi de conserver un cadre compétitif entre nous.

Comment expliquer les bon résultats d’ensemble selon toi ?

Au début il y avait de l’expérience, avec Jeff Lucquin ou Edouard Espana. Aujourd’hui nous sommes un groupe performant. Victor est bien évidemment l’ambassadeur, Benjamin Hébert aussi, Fred Lacroix, Thomas Linard. Quand je vois les performances des autres, ça accroit ma motivation. On profite tous de cette émulation. C’est un partage d’expérience ; on a beaucoup d’échanges. Avec Victor, par exemple, je me souviens d’une conversation d’une heure et demi très instructive à propos de ses notes, son carnet et comment il consigne les informations essentielles. On a créé un environnement collectif dans un sport individuel. Même si nous faisons un sport individuel, tu ne peux pas y arriver tout seul.

Dans la même catégorie
13 juillet 2020 | TRIBUNE

Préparation mentale : l’hypnose au secours du golfeur (1ère partie)

Il y a quelques mois, Golf Planète avait publié un long article sur Golf et Psychanalyse signé par Sandrine Vialle-Lenoël. Il avait été lu et […]

europe covid opening golf-ouverture confinement lockdown
26 avril 2020 | REPRISE

Quand réouvrent les golfs en Europe ? L’enquête de Golf Planète

Aujourd’hui, et alors que la crise liée au coronavirus semble avoir passé un cap majeur, une tournée virtuelle des golfs d’Europe vous conduit à deux […]

23 mars 2020 | Lecture

Notre sélection de livres à lire pendant le confinement

Nous avons demandé à trois amis très connus dans le milieu du golf pour leur connaissance du jeu et son histoire de nous indiquer trois […]

16 mars 2020 | LES GRANDES ENQUÊTES GP

LE GOLF ET LA TRICHE (3e partie) : l’incroyable histoire vécue par Richard Wax à Wentworth

Voici la troisième partie et la dernière de notre enquête sur Le Golf et la Triche. Elle raconte une histoire incroyable et rocambolesque qui est […]

16 mars 2020 | Les Grandes Enquêtes GP

Le golf et la triche : le témoignage de Grégory Bourdy

Dans le cadre de notre enquête sur « Le golf et la triche », Grégory Bourdy nous a fait passer le témoignage en réponses à nos questions […]

9 mars 2020 | LES GRANDES ENQUÊTES GP

LE GOLF ET LA TRICHE (2eme partie) : des règles qui prêtent à interprétation et certains pros en jouent !

Par Denis Machenaud Il ne se passe pas une semaine sans qu’un problème de règles, plus ou moins aigu, ne se produise. La couverture médiatique […]

2 mars 2020 | LES GRANDES ENQUÊTES GP

LE GOLF ET LA TRICHE (1ère partie) : une pratique amplifiée par la médiatisation mais qui reste marginale

1ère partie : Une pratique amplifiée par la médiatisation mais qui reste marginale par Denis Machenaud Les récentes déclarations de quelques champions professionnels – voir […]

17 février 2020 | ENVIRONNEMENT

Golf et Environnement : une prise de conscience réelle et des initiatives qui portent leurs fruits

GOLF PLANÈTE avait publié l’an dernier un important dossier sur l’épineuse question de la place et de la responsabilité du golf dans notre environnement actuel. […]

bee and golfers abeille golf
21 janvier 2020 | Environnement, Solution Durable

Golfeurs et abeilles cohabitent à Singapour

En marge de l’Open de Singapour remporté par Matt Kuchar au Sentosa Golf Club, quelques joueurs de l’Asian Tour ont été sensiblisés aux défis environnementaux […]

9 décembre 2019

Topgolf : les meilleures vidéos de ce phénomène qui vous a plu !

Vous avez été des milliers et des milliers à lire notre article sur le phénomène Topgolf paru la semaine dernière. Incroyable. Nous avons aussi reçu […]

6 novembre 2019

Baisse du nombre de golfeurs en Europe selon KPMG

KPMG vient de publier un rapport qui montre que le golf en Europe a perdu 25 000 joueurs en 2017/2018, avec un nombre de parcours pratiquement […]

4 novembre 2019

Thomas Levet nous dévoile son plan de travail avec Mathilda Cappeliez : « Remettre la tête du joueur sur ses épaules »

Thomas Levet nous accueille au club-house du golf du RCF la Boulie, quelques jours seulement après sa première victoire sur le circuit professionnel senior Staysure […]

30 septembre 2019

GP enquête. « Golf et Environnement ». 3e partie : des parcours exemplaires

Après le constat qui constituait la première partie du dossier, puis la recherche de solutions pour améliorer la pratique, voici maintenant le dernier volet pour […]

22 septembre 2019

GP enquête. « Golf et Environnement ». 2e partie : propositions de solutions

2e partie : Propositions de solutions Un dossier réalisé par Denis Machenaud Après le constat de la situation parfois alarmante en 2019 en France et […]

15 septembre 2019

GP enquête. « Golf et Environnement ». 1ère partie : le constat

UN MARIAGE … CONTRE NATURE ?