HISTOIRE du GOLF

Histoire et collections : demandez le programme de la Ryder Cup (1927-2018) !

15 novembre 2020

Stéphan Filanovitch, grand collectionneur et historien du golf, a réussi à réunir une majorité des programmes des Ryder Cups organisés depuis la naissance de cette rencontre USA/Grande-Bretagne, puis USA/Europe, au début du siècle dernier.

Ces programmes généralement vendus offrent une vision originale de ces rencontres internationales qui passionnent les fans de golf des deux côtés de l’Atlantique, et au-delà.

Voici un petit échantillon de ces programmes.

Pour plus d’informations, vous pouvez contacter Stephan : sfilano@yahoo.fr


Samuel Ryder (1858-1936), l’inventeur d’un des plus grands rendez-vous sportifs au monde


Collectionner sur le golf peut bien évidemment se faire de différentes manières. Il y a quelques temps, avant  « notre » Ryder Cup de 2018, je me suis intéressé aux programmes vendus à l’occasion de cette biennale golfique.

Voici donc quelques documents pour retracer une histoire différente autour de la Ryder Cup.

Un premier match Grande-Bretagne / Etats-Unis se dispute à Gleneagles en 1921, puis un second en 1926, déjà sous l’impulsion de l’anglais Samuel Ryder (1858-1936). Celui-ci lance alors définitivement l’idée d’une compétition entre les États-Unis et la Grande-Bretagne.

Le match a lieu sur le parcours de Wenworth, à peine ouvert, en 1924, et dessiné par Harry Colt. Cela sera une cinglante défaite pour les USA.

Cette compétition de 1926 est également appelée la « Ryder Cup oubliée ».

Abe Mitchell, grand joueur anglais, ami et professeur de Samuel Ryder, serait le golfeur figurant sur la Coupe.

Nous voici en juin 1927 pour cette  première édition officielle,  mais pour le collectionneur que je suis, cela commence mal, pour l’instant, aucune trace de programme. Juste des invitations ou les menus des diners de gala qui atteignent d’ailleurs des prix « Rydernomiques ».

Il en sera de même pour l’édition de 1929.

Enfin, en 1931, une première rencontre se déroule dans l’Ohio aux USA : ce sera notre premier programme :

Signalons qu’en 1933, pour la première fois, la Grande-Bretagne a un capitaine non-joueur, John Henry Taylor.

En 1937, c’est la première défaite d’une équipe accueillant la Ryder Cup : les États-Unis ramènent la coupe de Southport, avec un score de 8 à 4.

Malgré la seconde guerre mondiale, à Detroit, en août 1941, un match de golf  en format  « Ryder Cup » se déroule sous le capitanat de deux grands champions, Walter Hagen (Equipe Ryder Cup) et Bobby Jones (Equipe des Challengers). Ces derniers remportent le match 8,5 à 6,5. Les bénéfices de la recette iront à la Croix-Rouge et à l’United Service Organizations, organisme de soutien aux membres de l’armée US.

Avec la fin de la deuxième guerre mondiale, reprise de la Ryder Cup en 1947 : la Grande-Bretagne subit une cuisante défaite, 11 à 1, le plus grand écart depuis la création de l’épreuve.

Emmenée par Walter Hagen, l’équipe américaine ne laisse aucune chance aux Anglais dont le capitaine est Henri Cotton. Il faut dire que l’équipe des USA comptait dans ses rangs des légendes du golf. Le programme 1947 est signé  Hagen.

En 1961, changement de format : les matches sont joués sur 18 trous, et non plus 36. Malgré cela, les USA remportent de nouveau la Ryder Cup, par 14½ à – 9½.

Ensuite, hormis un match nul en 1969, les Américains remportent toutes les épreuves.

En 1973, la Ryder Cup se déroule dans le berceau du golf, l’Écosse, à Muirfield. C’est aussi l’arrivée de joueurs irlandais dans l’équipe anglaise, ce qui n’empêche pas une nouvelle défaite (19 à 13).

 


Enfin l’Europe, avec Ballesteros ! Mais les Américains sont encore les plus forts….


La domination des américains est trop forte, et pour redonner un intérêt à cette compétition, en 1979, des  joueurs continentaux européens participent à l’épreuve, avec notamment un certain Severiano Ballesteros. Nouvelle défaite pour l’Europe (18½ – 9½) !

En 1977, il y a une réduction du nombre de matchs, seuls 20 points sont à gagner. En 1979, une nouvelle modification porte le nombre de points à 28 au total,  nombre qui est toujours en vigueur à ce jour.

Il faut attendre 1985, soit près de 28 années de défaites, pour voir l’Europe s’imposer 16½ à 11½au Belfry.

La suite des résultats est plus équilibrée entre les deux équipes.

À noter qu’en 2001, suite aux tragiques événements du 11 septembre, la compétition est bien évidemment annulée mais un programme avait été imprimé pour l’événement.


… puis seulement deux victoires américaines entre 2002 et 2018


Ensuite, de 2002 à 2018, il n’y aura que deux victoires américaines, ces derniers laissant échapper en 2012 une victoire quasi-acquise, et qui prendra pour l’Europe, l’appellation de « Miracle à Medinah ».

Et nous voici donc en 2018, en France, au Golf National. Sous la direction de Pascal Grizot, cette édition restera un inoubliable souvenir, avec une ambiance incroyable, grâce notamment à  une tribune de presque 7 000 personnes au départ du trou 1 de l’Albatros. Victoire sans appel, 17½ à  10½, pour l’Europe.

Avec la pandémie 2020, l’épreuve de cette année a été annulée et aura (peut-être) lieu en 2021, aux États-Unis à  Whistling Straits dans le Wisconsin.

 

Dans la même catégorie
11 octobre 2020 | HISTOIRE DU GOLF FRANÇAIS

Jean Gassiat (1883-1966) : au firmament du golf français

Dans notre rubrique « Histoire », Philippe Palli nous rappelle, cette semaine, l’extraordinaire carrière de Jean Gassiat, l’autre Biarrot et contemporain de Arnaud Massy. Sa longévité, son […]

18 septembre 2020 | HISTOIRE DU GOLF FRANÇAIS

Open de France féminin : mais qui a été la première femme pro de golf ?

Open de France féminin : mais qui a été la première femme pro de golf ? Un rubrique d’Histoire du golf, Par Philippe Palli En 1929, les […]

30 août 2020 | RUBRIQUE HISTOIRE

Histoire et Collections : Une promenade à Compiègne

Pour cette promenade à Compiègne, commençons par la présentation de ce golf telle que publiée en 1936 dans le livre « Le golf », le […]

12 juillet 2020 | CHRONIQUE

Histoire & Collection : le golf de Valescure

Il n’est pas de notre propos ici de discuter de la date de création de Valescure. Certains annoncent 1895. Cependant, la presse de l’époque indique […]

7 juin 2020 | HISTOIRE DU GOLF FRANÇAIS

Et Pierre Lafitte créa la golfeuse de France

Pierre Lafitte est le créateur de la Coupe Femina. Epreuve en stroke-play qui représente le Championnat de France Dames de 1908 à 1922 avant de […]

25 mai 2020 | Histoire et collection

Une balade à Chantilly

Golf Planète vous propose de revenir sur l’Histoire du Golf en France, grâce notamment à nos amis JBK et Stéphan Filanovitch. Après Pau, nous partons […]

26 avril 2020 | RUBRIQUE

Histoire et Collections : le golf de Pau (1856)

Comme annoncé la semaine dernière, Golf Planète vous ouvrira les portes (et les tiroirs) de certains amis collectionneurs qui partageront ainsi leur connaissance du monde […]

20 mars 2019 | Histoire

Arnaud Massy : le plus Écossais des Basques

Il est toujours le seul Français vainqueur de l’Open 1ère partie : 1877-1914.  « J’ai tapé mes premières balles à Étretat, Arnaud Massy y a tapé […]

20 avril 2020 | PASSION

Histoire et Collections : la nouvelle rubrique de Golf Planète

Golf Planète, c’est le golf à 360°, espace et temps. Alors, nous aimons aussi nous plonger dans l’histoire de notre passion. Et quoi de mieux […]

22 décembre 2019 | HISTOIRE DU GOLF

Louis Tellier (1886-1921) : de La Boulie à la victoire à l’US PGA

par Philippe Palli Louis Tellier 1886-1921 1913, 1er français à disputer l’US Open. 1914, 1er français à tenter l’aventure Outre-Atlantique. 1916, Membre fondateur de la PGA […]

18 août 2019

L’histoire exemplaire de Simone Thion de la Chaume (2ème partie), par Philippe Palli

« Votre cœur est aussi harmonieux que votre swing et votre âme charmante semble fleurir les greens sur lesquels vous paraissez glisser »

17 juin 2019

L’histoire exemplaire de Simone Thion de la Chaume, par Philippe Palli (1ère partie)

Simone Thion de la Chaume est née à Paris dans le 17è arrondissement, le 24 novembre 1908. Son père, René Jules Thion de la Chaume, […]

9 avril 2019

ARNAUD MASSY (deuxième partie) : De l’Open à Étretat en passant par l’Écosse, Ciboure et La Boulie

Par Philippe Palli     Depuis sa victoire au Grand Omnium de France, Arnaud Massy fait jeu égal avec les meilleurs pros britanniques. En février […]