la Chronique de Philippe Palli

Jeannine Gaveau (1903-1950) : la championne française au swing pur

11 avril 2022

Gaveau ! Janine, Jeanine ou Jeannine ? Dans le registre des naissances, le prénom enregistré est : Jeannine. Alors allons-y avec cette orthographe !

Jeannine Marguerite Léonie Gaveau est née le 20 janvier 1903 à 4 heures du matin au domicile de ses parents, 21 rue Beaurepaire dans le 10ème arrondissement de Paris. 

Son père, Louis Etienne (1872-1943) est facteur de pianos et sa mère Marguerite née Carlhian (1873-1930) est sans profession. 

 


« Le plus amusant au golf, n’est pas de bien jouer mais d’être sur le point
de jouer mieux…
que l’on ait 20, 10 ou 2 de handicap » 


 

Il y a 100 ans, le 23 mai 1922, Jeannine Gaveau devenait à 19 ans, la nouvelle championne de France en remportant la coupe Femina.

Créée à l’initiative d’un donateur privé, l’éditeur Pierre Lafitte, cette coupe était considérée depuis ses débuts en 1908 comme le championnat des Françaises.

En 1923, l’Union des Golfs de France met en place le championnat de France match play dont le trophée est offert par le président de l’UGF, Pierre Deschamps ; la coupe Femina qui se joue en stroke play devient la Coupe de France.

Durant la période 1923 – 1939, Jeannine Gaveau-Munier va remporter toutes les épreuves féminines qui existent au calendrier fédéral.

– Le championnat national doté de la Coupe Pierre Deschamps en 1923, 1924 et 1931.

– La Coupe de France dotée de la coupe Femina – actuellement Coupe Pierre Lafitte – en 1923, 1927, 1928, 1931 et 1935.

– En 1929, c’est la Coupe Vilmorin qui n’était autre que la Mouchy au féminin.

– En 1931, c’est le couronnement de sa carrière avec l’International de France doté de la Coupe Allen Stoneham.

Elle remporte également les doubles de France qu’ils soient Dames ou Mixtes à plusieurs reprises.

– L’International de France Doubles Dames 1931 associée à Barbara Vagliano et, en 1937 avec Aline Ginzburg-Strauss.

– En équipe avec Bernard Drew en 1926, avec Jean Bourin en 1928 et avec son frère Marcel Gaveau en 1931, Jeannine Gaveau-Munier remporte l’International de France Double Mixte doté de la Coupe Thion de la Chaume.

– En 1934 et 1939, Jeannine remporte la coupe Gaveau. En 1939, elle réalise à Morfontaine un exceptionnel 72. C’est à l’époque, le meilleur score jamais enregistré par une joueuse française dans une épreuve de cette importance.

– membre de l’équipe de Saint Cloud, Jeannine remporte l’Interclubs de France Dames doté de la coupe Golfer’s à plusieurs reprises entre 1931 et 1946. 

 

Création de la Coupe Gaveau en 1931

 

Épreuve créée en 1931, la coupe-Challenge est offerte par Étienne Gaveau, le père de Jeannine.

Placée la veille du Championnat de France Dames, la 1ère coupe Gaveau ne sert pas encore de qualification. Le tableau des rencontres match play est déterminé, depuis la création du tournoi, par un tirage au sort.

L’année suivante, Barbara Vagliano et Pauline de Vilmorin (de Bellet), co-présidentes du Comité des Dames de l’Union des Golfs de France, créent une épreuve qualificative pour le Championnat de France et dote celle-ci de la Coupe Gaveau.

Le 10 mai 1932 au golf du Lys Chantilly, une cinquantaine de joueuses s’affrontent en coupe Gaveau et, les 16 premières sont qualifiées pour le Championnat de France Dames. Souffrante, Jeannine a déclaré forfait.  

Avec un score de 80, Mlle Monique Pétin remporte la 1ère qualification du championnat de France doté de la coupe Gaveau devant Simone Lacoste.

Le 12 mai, en raison des obsèques nationales du président de la République Paul Doumer assassiné le 7 mai, le golf du Lys est fermé. Les demi-finales et la finale du Championnat de France Dames sont reportées aux 13 et 14 mai.  

 

 

 


Confusion entre Coupe Gaveau et Championnat de France


La coupe Gaveau et son homologue masculin la coupe Ganay ne sont pas et n’ont jamais été les Championnats de France.

Vu encore dernièrement sur le site internet de la Manche Libre. Article publié le 22 mars dernier qui débute par : « Golf. Le golf de Granville accueillera une compétition majeure du calendrier national, la coupe Gaveau, du 1er au 6 juin 2022« . 

NON ! Du 1er au 6 juin, c’est le Championnat de France Dames. Le 1er juin étant consacré à la journée d’entraînement, les 2 et 3 juin à la coupe Gaveau et ensuite du 4 au 6 juin à la Coupe Pierre Deschamps.

Gaveau et les mélomanes

Un Gaveau, C’est un piano ; c’est le piano ! disait-on en 1900.

Né à Romorantin dans le Loir et Cher en 1824, Joseph Gabriel Gaveau, est le grand-père de Jeannine. Installé à Paris, il crée son atelier de fabrication de pianos droits en 1847 et il y met au point une mécanique qui fera la spécificité de ses pianos.

En 1893, lorsque le patriarche laisse la gestion de l’entreprise à ses six fils, la Société Gaveau Frères est créée.

La demande est telle qu’une nouvelle usine plus moderne voit le jour à Fontenay-sous-Bois en 1896.

Etienne, le père de Jeannine, s’occupe de l’administration. À son initiative, le siège social de la société est transféré à Paris, rue de la Boétie où une grande salle de concert moderne pouvant promouvoir la qualité de leurs pianos voit également le jour.

La « Salle Gaveau » ouvre ses portes le 3 octobre 1907. Le succès, immédiat, permet à la marque d’obtenir une renommée internationale.

 


Jeannine Gaveau, espoir du tennis et championne de golf


Adolescente, Jeannine Gaveau est un grand espoir du tennis français. Selon Jacques « Toto » Brugnon, un des quatre mousquetaires du tennis, Jeannine possédait un service inversé excellent et rare chez les jeunes filles de cette époque. En 1920, année où elle découvre le golf, elle avait remporté durant l’été le tournoi de Tennis du Touquet.

Dès l’automne, Jeannine suit scrupuleusement et régulièrement les précieux conseils techniques d’Aubrey Boomer, le jeune frère de Percy Boomer. Elle se classe rapidement et enregistre au sein de son club de Saint Cloud, ses premiers succès. 

En 1921, la jeune joueuse participe à son 1er championnat de France – Coupe Femina ainsi qu’à son 1er International de France.

Le championnat se déroule à Fontainebleau. La star américaine Alexa Stirling, championne des États-Unis 1916, 1919 et 1920 y participe. Parmi les joueuses britanniques, Joyce Wethered. Battue en finale par la grande joueuse anglaise Cécil Leitch, Mlle Wethered avait éliminé l’Américaine lors des demi-finales.

Quant à Jeannine Gaveau, sa souplesse et sa longueur de balle au drive n’ont pas laissé indifférent passionnés et connaisseurs de la balle alvéolée qui suivaient les parties.

 

 


Championne de France… après deux ans de golf !


En 1922, Jeannine a 19 ans. Handicap 11, son jeu est en constante progression. Lors de sa seconde participation au championnat des Françaises, ce sont ses bonnes approches et son putting qualifiés de haut niveau qui lui ont permis de faire la différence et de remporter le Championnat de France – Femina.

Lors de l’International de France qui se dispute cette même année à Dieppe, la nouvelle championne nationale s’incline en ½ finale face à la championne anglaise Gladys Bastin.

Cette belle performance et son titre national donnent un nouveau souffle au golf féminin français. Depuis 1908, seule Pauline de Bellet rivalise avec les meilleures britanniques et, sur le plan national, la joueuse de la Boulie domine nettement.

Le 1er doublé Coupe-Championnat

Avec Simone Thion de la Chaume

Jeannine Gaveau est la 1ère joueuse à réussir la même année, le doublé français Coupe et Championnat.

En 1923, elle remporte la Coupe de France – Femina à Saint Cloud et le Championnat de France match-play en battant au golf de Paris – la Boulie, Pauline de Bellet au 37ème.

L’année suivante, à Saint Germain, Jeannine retrouve Pauline de Bellet en finale pour le titre national. Celle-ci souffrant d’une terrible migraine, abandonne en cours de match et Jeannine Gaveau conserve son titre national. Mais, la Coupe de France-Femina lui échappe. Simone Thion de la Chaume, jeune fille de 16 ans, lui barre la route.

Le 7 janvier 1925, Mademoiselle Jeannine Gaveau convole en justes noces. Sous le nom de Madame Pierre Munier, Jeannine renoue avec la victoire en remportant en 1927, sa 2ème  Coupe de France-Femina. Suite à sa victoire le journal La Presse du 7 mai 1927 publie : Madame Munier, charmante maman, pratiqua le grand jeu dans un style à la fois souple et puissant

Quant au Journal Match du 10 mai, il titre : Une étoile au golf féminin. Mme Munier-Gaveau est revenue.

 


1931, c’est l’année Gaveau


3ème golfeuse française à remporter l’International de France Dames « coupe Stoneham », Jeannine Gaveau s’impose cette même année dans les trois plus grandes épreuves françaises : l’International de France, le Championnat de France et la Coupe de France Femina. Seule Simone Thion de la Chaume en 1926 avait réussi ce triplé.

Lors de la remise des prix de l’International, Barbara Vagliano, capitaine de l’équipe de France et finaliste du tournoi, qualifie Jeannine Gaveau de remarquable joueuse et de championne de golf au swing pur. 

Initiatrice de la 1ère Ecole de golf pour les Jeunes.

Pour Jeannine Gaveau,  je la cite, Tennis & Golf mars 1931 :  » Il est à peu près unanimement reconnu par tous ceux qui s’intéressent au golf français que le raison majeure de l’infériorité de nos joueurs et de nos joueuses vis-à-vis des joueurs internationaux, provient du fait qu’une partie d’entre eux ne connaissent et ne pratiquent le golf que depuis un très petit nombre d’années…« .

Elle constate également que seuls, Pauline de Bellet-de Vilmorin, Simone Lacoste, André Vagliano et Pierre Maneuvrier, ont eu le privilège de connaître, étant enfants, le jeu de golf.

Elle ajoute : « Simone Lacoste avait des clubs avant l’âge de 10 ans. André Vagliano et Pierre Maneuvrier également…..Le golf est un jeu sain, un jeu qui passionne tous ceux qui le pratiquent. Il développe des qualités d’application, de volonté, de persévérance, de contrôle sur soi et qui réunit les jeunes et les vieux dans un même besoin de détente et de plaisir, mais il est aussi comme tous les jeux beaucoup plus amusant à mesure qu’on y joue mieux….Pour une somme minime, ils auront le jeudi à leur disposition un terrain de travail, des professeurs, des clubs etc…et ils débuteront dans ces conditions avec des enfants de leur âge et dans une atmosphère d’amusement ».

La 1ère école de golf pour les jeunes au nom d’Association d’Encouragement au Golf (AEG) voit le jour en début d’année 1931 au sein du Golfer’s Club. Club présidé par Armand Bénédic, le galant donateur de la coupe Golfer’s, coupe de l’Interclubs de France Dames.

Le Club omnisport indoor est situé à proximité de la place de la Concorde dans l’ancien pavillon de l’Alcazar d’été, c’est l’actuel Pavillon Gabriel. « …Là où triomphèrent les vedettes de la chanson, se réunissent aujourd’hui les vedettes sportives, sous les couleurs du Golfers’Club…. ». La pratique du golf se fait dans l’ancienne salle de théâtre. Tout était prévu pour s’entraîner du drive au putting.


Un terrible accident de voiture en rentrant de Morfontaine


Depuis 1929, le golf de Morfontaine organise annuellement un interclubs en hommage à son sociétaire Pierre Maneuvrier, finaliste du British Boys 1924, champion de France Amateur 1925, 1928 et 1929, décédé accidentellement à 23 ans.

Après cette rencontre qui s’était déroulée le 23 octobre, Jeannine Gaveau rentre sur Paris avec Philippe Boulart. Vers 19 heures, c’est l’accident.

La voiture que conduisait le champion de France amateur 1946 et initiateur de la Coupe de France Messieurs entre en collision avec un camion. Philippe Boulart est tué sur le coup et, l’état de sa co-équipière dont les deux jambes sont broyées, est jugé extrêmement grave.

Après des mois de terribles souffrances et plusieurs opérations, Jeannine Gaveau décède le 18 mai 1950 à Neuilly sur Seine.

Extrait de l’émouvant hommage publié par le magazine Tennis & Golf et écrit par Barbara Vagliano, capitaine de l’équipe de France Dames : « Magnifique de courage et même d’entrain, de nombreux amis lui rendaient visite et trouvaient un réconfort en sa bonne humeur ».


L’hommage à la championne


Suite à ce terrible accident de voiture, la coupe Gaveau n’est plus disputée entre 1949 et 1953. Et le tirage au sort pour le tableau des rencontres en match-play du Championnat de France fait son retour.

En 1954, la Coupe Gaveau retrouve sa place au calendrier fédéral. En hommage à la championne disparue, la FFG nomme la Coupe Jeannine Gaveau.

Excepté en 1985 et 1990 où l’épreuve s’est déroulée sur 54 trous, la coupe Gaveau se joue sur 36 trous depuis 1962.

Philippe Palli         Contact : ph.palli@orange.fr  

Photos DR, Archives PP, BN

 

Une chronique Histoire du Golf par Philippe Palli

Mots-clés :
Philippe Palli
Dans la même catégorie
golfer-miss-putt-green-illustration Photo by Andrew Redington / GETTY IMAGES EUROPE / Getty Images via AFP
La chronique de Philippe Hermann

Mémoire éléphantesque

Le bon golfeur doit être adroit, souple, résistant, calme et bien doté entre les oreilles pour se remémorer ses parcours au détail près.   Au […]

golf en france

Contraintes administratives et environnementales : «  Il faut 10 ans pour construire un golf »

Au cours des diverses enquêtes que nous avons menées tout au long de cette année, la thématique environnementale paraît bien la plus délicate à gérer. […]

Règles

Les premières règles de 1744 : c’était plus simple avant… en apparence !

Les 24 règles du golf soumises aujourd’hui à plusieurs alinéas et commentaires divers, en font le quasi concurrent de notre Code civil… Edictées en 1744, […]

surfrequentation-parcours-membres-cotisation Photo by MATT KING / GETTY IMAGES ASIAPAC / Getty Images via AFP
Vie de clubs

La surfréquentation des membres de golf bientôt à l’origine d’une évolution du système de cotisation ?

Voici un débat qui anime de plus en plus de discussions dans tous les golfs, principalement dans les structures associatives : certains directeurs estiment qu’il […]

Règles

Vous avez dit stymie ?

Définitivement disparu en 1952, le stymie faisait partie intégrante du jeu de golf depuis que les premières règles furent édictées. Pendant près de deux siècles, […]

Organogreen : une nouvelle approche face au défi environnemental des golfs

Les golfeurs ignorent le plus souvent cette nouvelle réalité environnementale… Et pourtant, il faudra bien s’adapter rapidement : les golfs vont devoir repenser leurs pratiques […]

BMW PGA Championship Wentworth Golf Club Photo © Andrew Redington / GETTY IMAGES EUROPE / Getty Images via AFP
Argent, règles, parcours, LIV, PGA...

Les dérives du golf au rendez-vous de Wentworth : B. Pascassio et I. Morris prennent position

Le tournoi BMW de Wentworth dans la banlieue chic de Londres aura, cette semaine, une saveur particulière. Outre le débat sportif sur le parcours d’Harry […]

SECHERESSE GOLF GREEN DEPART FAIRWAY SECHERESSE-GOLF-GREEN-DEPART SECHERESSE-GOLF-GREEN-DEPART ©Armin Weigel / dpa / AFP
Interview

Alejandro Reyes : « Une des solutions passe par le développement génétique de nouvelles graminées » (2/2)

Alors que la sécheresse sévit sur toute l’Europe et que la France du golf est touchée de plein fouet par cette situation catastrophique, la suite […]

alejandro-reyes-Lara-Arias-tas ©DR
Interview

Alejandro Reyes : « Une trentaine de golfs français nous consultent » (1/2)

Que devient Alejandro Reyes ? Le superintendant du Golf National pour la Ryder Cup 2018 est aujourd’hui un des consultants les plus demandés en matière […]

louis tellier arnaud massy la boulie
US Open 2022

Louis Tellier, le Français qui termina au pied du podium de l’US Open de 1913

Dans une chronique histoire, Philippe Palli nous avait éclairé sur l’histoire du pro Louis Tellier, le premier français à avoir remporté au début du siècle […]

Un vrai cadeau à moins de 20 euros

Fêtes des pères : offrez les Miscellanées du Golf de Georges Jeanneau !

Il est encore temps d’avoir un bonne idée de cadeau pour son papa golfeur. Pour la fête des pères, offrez lui le dernier livre de […]

PGA Tour

Le jour où… Roger Maltbie remporta en 1976 la 1ere édition du Memorial

Vainqueur de la première édition du Memorial Tournament, l’Américain Roger Maltbie n’est pas le plus illustre des champions figurant au palmarès de ce tournoi créé […]

PGA Championship Southern Hills Country Club Photo by Scott Halleran / Getty Images North America / Getty Images via AFP
PGA Championship

Southern Hills, l’endroit du PGA Championship pas si tranquille…

Le très privé Southern Hills Country Club accueille cette année le 104e PGA Championship non sans une certaine appréhension au regard de son histoire, jalonnée […]

Rich Beem Photo by ROBERTO SCHMIDT / AFP
PGA Championship

Il y a 20 ans, Rich Beem s’imposait devant Tiger Woods…

L’une des plus grandes surprises de l’histoire du PGA Championship demeure la victoire en 2002 de Rich Beem. Ce joueur obscur du PGA Tour va […]

Une saga familiale depuis 40 ans

Patrick Schmidlin : “Chez Golf Plus, le service est toujours la priorité n°1”

Cette année, Golf Plus fête ses 40 ans. Le temps pour Golf Planète de rendre hommage à la famille Schmidlin qui est à l’origine de […]

Éditions Plon

Réédition du Dictionnaire Amoureux du Golf, de André-Jean Lafaurie

S’il y a un livre que tous les golfeurs et les golfeuses doivent avoir en permanence sur leur table de chevet ou de salon, c’est […]

Une enquête Golf Planète

Construction de golfs en France (2ème partie) : quelles régions sont saturées ?

Le thème de cette deuxième partie de l’enquête de Golf Planète sur la construction des golfs en France porte sur la saturation éventuelle de certaines […]

morgan-hoffmann ©Getty/AFP
Belle histoire

Morgan Hoffmann manque le cut mais retrouve la lumière

Même s’il n’a pas franchi le cut et que la perspective de conserver un droit de jeu s’éloigne, Morgan Hoffmann a quitté Harbour Town rassuré […]

Chantilly la Forêt et Cameyrac

Direction des golfs : place aux jeunes ! Avec Théo et Damien…

Golf Planète et LeClub Golf ont eu le plaisir de faire un tour des golfs de France et à vous présenter leurs directeurs. Manière de […]

numbers augusta chiffres
The Masters

Chiffres et petites phrases à retenir du 1er tour du Masters d’Augusta

Retour en chiffres et en déclarations sur cette première journée à Augusta. Les enseignements à tirer et les réactions des joueurs à l’issue d’un premier […]

Bobby Jones AFP PHOTO/JEFF HAYNES
The Masters

Bobby Jones n’a jamais eu l’ambition de créer le Masters !

En prenant possession du terrain à Augusta en 1931, Bobby Jones n’envisageait absolument pas la création d’un tournoi, a fortiori le Masters. Mais les difficultés […]

Club House augusta national Photo by JEFF HAYNES / AFP
Masters

Pourquoi l’Augusta National a failli ne jamais exister ?

L’un des golfs les plus connus au monde n’aurait jamais dû sortir de la terre d’Augusta qui a autrefois servi de pépinière. En effet, un […]

Mark Alexander ou l’art de photographier l’âme des parcours de golf

Photographier des golfs n’est pas chose facile. Saisir un parcours dans son essence, dans sa singularité, capter son originalité et son meilleur visage nécessitent non […]

The Masters

Deux ou trois choses à savoir sur Bobby Jones et le Masters

Une chronique de Ivan Morris Bobby Jones n’a jamais révélé exactement pourquoi il s’est retiré de la compétition à l’âge de 28 ans après avoir […]

Légende

Lorena Ochoa entre au très select Hall of Fame de la LPGA

En décidant de changer ses critères d’admissions, la LPGA a annoncé l’intronisation au sein du Hall of Fame de la LPGA la Mexicaine Lorena Ochoa, […]

PGA Tour

Le Valero Texas Open a 100 ans !

Créé en 1922, le Valero Texas Open s’est toujours déroulé dans la même ville de San Antonio. Un siècle de présence qui a occasionné de […]

ENQUÊTE GOLF PLANÈTE 

Où en est la construction des golfs en France ? (1ère partie)

Où en est la construction des golfs en France ? Golf Planète inaugure une série d’articles que vous retrouverez régulièrement tout au long de cette année […]

National Golf Week

Hubert Privé, l’Ukraine et la National Golf Week…

Hubert Privé sera naturellement présent cette semaine à la National Golf Week, lui l’auteur du trophée des Trophées du Golf et l’artiste passionné dont les […]