Hommage du Royal et Ancient

Seve Ballesteros, mort il y a 10 ans, toujours présent dans le cœur des golfeurs…

7 mai 2021

Le 7 mai 2011, Seve Ballesteros disparaissait à l’âge de 54 ans, vaincu par un cancer du cerveau diagnostiqué deux ans auparavant.

Le R&A vient d’annoncer plusieurs hommages qu’il met en place pour que le nom du mythique champion espagnol continue à briller au ciel du golf international.


Un film, un livre et une expo de 18 mois à Saint-Andrews


Parmi les actions décidées, un long film documentaire qui sortira dans quelques mois, la publication d’un livre de photographies signés par l’artiste de sports reconnu David Cannon mais également une exposition spéciale dédiée à Seve au Golf Museum de Saint-Andrews que beaucoup de fans pourront admirer puisqu’elle est prévue de durer 18 mois.

Javier, Miguel et Carmen, les enfants de Seve, ont participé activement à l’élaboration de ces actions aux côtés de joueurs comme José María Olazábal, Sir Nick Faldo, Gary Player et Colin Montgomerie.

 

 

 

Pour Javier, « mon père a toujours considéré que sa victoire à Saint-Andrews avait été le sommet de sa carrière, tellement remplie de bons souvenirs comme les victoires en Majeur ou en Ryder Cup… Pour moi, mon frère et ma sœur, il a été un père encore meilleur que le golfeur : c’est vous dire ! … ».

Infos : “Seve: His Life through the Lens” 

Pour acheter le livre : TheOpen.com/Shop.

 


Lee Westwood, lauréat du Seve Ballesteros Award


Sachez aussi que Lee Westwood vient d’être nommé ce vendredi lauréat du Seve Ballesteros Award après avoir été couronné en 2020 à 47 ans Meilleur Joueur Européen, pour la troisième fois de sa carrière.

Le champion anglaise a déclaré à cette occasion : « Seve était une icône du jeu et il le demeure encore aujourd’hui. Il a inspiré tous les golfeurs de ma génération qui ont suivi ses exploits notamment lors des Ryder Cups… Il a été une part fondamentale de notre inspiration : sa présence était phénoménale… ».

 


Retour à Pedreña


 

C’est à Pedreña près de Santander, au nord-ouest de l’Espagne, que l’immense Seve Ballesteros est né en 1957 et qu’il y est mort en 2011, victime d’une tumeur au cerveau.

Tout à Pedreña exhale des souvenirs d’un des plus grands champions de golf : de la plage où le jeune prodige tapait ses premières balles avec un vieux fer 3 rouillé à sa maison qui surplombe le golf. Son oncle, le champion Ramon Sota, et ses frères pros, ont préparé le terrain au petit Seve qui allait être propulsé par son talent naturel au firmament du golf. On connaît l’histoire de ce gamin passé pro à seulement 16 ans.

À Pedreña, vous aurez peut-être l’occasion de rencontrer son fils Javier qui vous racontera avec fierté les exploits du père.

Pour ce qui est du parcours dessiné en 1928 par Harry Colt, il est tout sauf monotone : quelle variété de paysage et de coups à jouer ! Parmi les trous à retenir, le 7 un par 3 de 150 mètres ou un membre a réussi un trou en un en 2007 … à l’âge de 89 ans, le trou 8 pas long mais tricky, et enfin les 14 et 17, à l’image du golf : qui n’inspire pas la crainte mais qui sanctionne facilement les fanfarons ! Tom Simpson lui-même le considérait comme la plus belle réalisation de l’architecte anglais sur le continent « à cause de sa modernité et de son insertion esthétique réussie dans le bel environnement cantabrique ».

Il sera bon de tester aussi le  parcours technique 9 trous que Ballesteros a dessiné près de l’ancien parcours. En hommage à son club d’origine à qui il a voulu apporter sa touche moderniste de grand champion international. Magnifiques 3 et 8.

Une dernière anecdote sur Seve : Un japonais a proposé à Manuel Teran, un de ses amis toujours vivant que nous avons rencontré récemment, de lui acheter un vieux gant du champion près de 20 000 euros il y a trois ans. Manuel, l’ami fidèle, a préféré le garder en mémoire de celui qui, en dessus de sa signature, avait laissé sur le gant son numéro de téléphone…

Un pèlerinage à Pedreña est d’autant plus recommandé en cette année d’anniversaire de la mort d’un champion hors-pair.

Infos : cliquez ici

Photos R&A et RdM

 

 

 

Dans la même catégorie
La chronique de Philippe P. Hermann

L’art d’oublier des magiciens

Avez-vous vu jouer Phil Mickelson au PGA Championship à Kiawah Island ? Transparent depuis des mois il a ressorti de son sac des coups qu’on […]

Seve Ballesteros, 10 ans déjà...

Mon pèlerinage à Pedreña, une chronique de Ivan Morris

Notre ami irlandais Ivan Morris, un des plus grands spécialistes du golf – avec un handicap à un chiffre depuis 60 ans : qui dit […]

tom weiskopf architecte golf
La chronique de Philippe Hermann

Tom Weiskopf, grand talent tout en discrétion

195 centimètres sous la toise, Thomas Daniel Weiskopf est, sans aucun doute, le plus grand architecte du golf contemporain… Quant à ses parcours, nombre d’entre […]

Seve Ballesteros Photo Harry How / Getty Images North America / Getty Images via AFP
La Chronique de Philippe Hermann

Le plein de Seve

Vendredi 9 avril, le Masters se rappellera que Seve Ballesteros est né ce jour-là, il y a 64 ans. Cette année, le souvenir est teinté […]

HISTOIRE DU GOLF FRANÇAIS, par Philippe Palli

Henri de Noailles, duc de Mouchy, président de la Fédération Française de Golf (1923-1940 et 1945-1946)

Après avoir présenté le rôle fondamental joué par Pierre Deschamps lors de la naissance du golf en France, Golf Planète vous propose de partir à […]

Histoire du golf français, par Philippe Palli

Yves Botcazou (1881-1953) : l’incroyable histoire du pro manchot de La Boulie

 » Il faudrait avoir quatre bras pour pouvoir faire quelque chose de bien  » avait lancé un jour Arnaud Massy. Sur la Lune certainement ! […]

reed getty SIMON BAKER / AFP / Getty
Chronique de Philippe Hermann

Patrick Reed, plus naïf que tricheur ?

Courte leçon de choses… Déplacer sa balle ne serait-ce d’un millimètre au golf, sans le dire, et c’est la honte. Rapporté au quotidien de chacun […]

Une chronique de Philippe Palli

Histoire (2ème partie) : Pierre Deschamps, le père du golf français

Golf Planète vous présente la deuxième et dernière partie de l’article que Philippe Palli a consacré à Pierre Deschamps, le père du golf français. Il […]

La voix du golf

Repose en paix, Peter Alliss ! par Ivan Morris

Je ne pardonnerai jamais au R&A d’avoir mis fin à son accord annuel avec la BBC pour diffuser une couverture télévisée en direct de The […]

GOLF ART

Hubert Privé : expositions itinérantes dans les golfs régionaux et projets toujours fous !

Hubert Privé est cet artiste passionné de golf dont les oeuvres formidables célèbrent avec talent, humour et beauté son amour toujours en fusion pour ce […]

Partenariat

Michel Rivière, un des premiers sponsors de Victor Perez, nous parle du champion, de golf et de son entreprise

Victor Perez va accomplir un rêve cette semaine : fouler le parcours d’Augusta, les clubs à la main, et jouer un Masters pour la première […]

ENTRETIEN

Para-Golf : Vincent Helly, nouveau champion de France, nous parle de golf et d’autisme

Vainqueur du Pas de Calais Handigolf 2020, Vincent HELLY, 25 ans, atteint de troubles autistiques, est le nouveau Champion de France Para-Golf 2020. Golf Planète […]

ENTRETIEN

Christian Ledan nous livre ses souvenirs, ses projets, ses leçons de vie au moment de son départ de Canal+

Christian Ledan quitte Canal+ pour prendre sa retraite professionnelle. Autant le dire tout de suite, il va manquer comme des centaines de témoignages, lui rendant […]

HISTOIRE ET PHOTOS

Le Che, Fidel et le golf : révolution, sport et humour

Deux actualités nous ont plongés dans nos dossiers d’histoire pour tout savoir sur le rapport que le révolutionnaire cubain Che Guevara entretenait avec le golf. […]