ENVIRONNEMENT

Golf et Environnement : une prise de conscience réelle et des initiatives qui portent leurs fruits

17 février 2020
Hauts roughs – Golf de Chantilly © O. Roquinarc’h-MNHN.

GOLF PLANÈTE avait publié l’an dernier un important dossier sur l’épineuse question de la place et de la responsabilité du golf dans notre environnement actuel.

Un sujet qui préoccupe aujourd’hui de plus en plus de personnes, engagées ou non, et trouve  progressivement – et on ne peut que s’en réjouir – des solutions visant à éradiquer certaines pratiques  dépassées et contribuent à n’en pas douter à mieux intégrer notre sport favori dans l’environnement.

Le Muséum national d’Histoire naturelle de Paris s’est emparé du sujet il y a maintenant quelques années, en partenariat avec la Fédération Française de Golf. L’étude qu’il a commencé à mener et poursuit aujourd’hui, en particulier avec certains responsables de clubs sensibles à ces questions, donne des signes encourageants et surtout démontre que la collaboration entre amoureux de la nature et de la biodiversité d’un côté, golfeurs de l’autre, peuvent tout à fait œuvrer ensemble dans le sens de l’intérêt commun et non pas en confrontation stérile, comme ce fut trop longtemps le cas.

Nous avons décidé de reproduire ici quelques extraits parmi les plus significatifs de cette étude publiée également fin 2019.
Une pierre de plus dans l’édification d’un nouvel ordre environnemental dans lequel le golf a toute sa place.

D.M.

Sur la gestion d’un golf

« La gestion d’un parcours de golf implique une maintenance quotidienne et une connaissance technique du terrain de haut niveau. En effet, le gestionnaire de parcours doit être capable de mettre en relation des compétences et des informations relatives à la météorologie, la pédologie, l’écotoxicologie, la botanique, la connaissance des matériels (tondeuses, débroussailleuses, etc.) et des systèmes de drainage et d’irrigation d’un parcours. En l’absence d’une vision intégrative, le gestionnaire peut rapidement adopter une méthode de travail acharné «contre» les éléments naturels alors qu’il est nécessaire de composer « avec » afin de s’inscrire dans une logique économique, écologique et sociale viable à long terme … »

Golf National © O. Roquinarc’h-MNHN

Sur les produits phytosanitaires

«…  L’Institut Ecoumène préconise l’utilisation de produits phytosanitaires uniquement en cas de risque d’impact majeur pour les parcours, ce qui in fine vise à réduire considérablement leur utilisation, et promeut en parallèle des techniques alternatives. Dans cette optique, un réseau national d’épidémio-surveillance a été développé par l’Institut. Ce dernier publie des « bulletins d’alerte » réguliers afin d’informer les golfs sur la recrudescence des maladies et organismes dommageables, à certaines périodes de l’année et selon les secteurs géographiques ».

Afin de limiter l’utilisation des produits phytosanitaires, certaines pratiques plus respectueuses sont désormais répandues sur les parcours de golf, parmi elles : l’utilisation d’extrait d’ail permet de traiter les greens des parcours contre certains organismes dommageables aux gazons (larves de tipules notamment), l’application d’agents mouillants peut permettre de réduire les maladies cryptogamiques et de fait l’utilisation d’anti-fongiques. Le compostage des matières organiques sur site limite également l’usage d’engrais de synthèse, notamment dans les zones de plantations à vocation paysagère … »

Sur la gestion de l’eau 

 « Les pratiques ont considérablement évolué puisque 90 % des golfs utilisent désormais de l’eau impropre à la consommation humaine dans leur gestion quotidienne   (ffgolf 2013)… »

Sur la biodiversité méconnue et le patrimoine naturel à préserver et valoriser

«  les golfs peuvent présenter des milieux à caractère naturel, voire laissés en libre évolution, en dehors des zones de jeu. Ces espaces peuvent aussi constituer des relais dans les continuités écologiques, notamment en contexte urbain ou péri-urbain.  Certains golfs abritent ainsi une biodiversité insoupçonnée, à l’image des milieux naturels présents dans leur périphérie immédiate : plus de 50 % des golfs de France métropolitaine seraient d’ailleurs concernés par un ou plusieurs zonages environnementaux sur leur foncier… »

Prairie en libre évolution – Golf de Téoula © O. Roquinarc’h-MNHN.

Sur la place des golfs dans les territoires

« Aujourd’hui, il y a davantage d’extensions que de créations de golfs. Même si la demande en espaces de jeu a tendance à s’accroître, certains projets de golfs ne se concrétisent pas (financements, autorisations réglementaires, acceptation « sociale »). On estime en moyenne que 14 parcours de golfs se créent ou s’étendent chaque année sur le territoire métropolitain. Cette dynamique pose la question du foncier impliqué et de la réglementation en vigueur (types de projets soumis à étude d’impact, prise en compte des périmètres réglementaires et zonages environnementaux, récupération de foncier réhabilité, etc.). Il est aujourd’hui essentiel d’anticiper le plus en amont possible les créations et extensions de golf, sur un territoire où les pressions exercées sur le foncier n’ont jamais été aussi importantes. Si les parcours de golfs ont intérêt à participer à des projets de territoire cohérents, ils ne peuvent en revanche espérer s’étendre s’ils ne rentrent pas dans une logique d’intégration territoriale préservant à la fois les enjeux de biodiversité, les paysages et les dimensions culturelles et sociales locales … »

 

Golf National © O. Roquinarc’h-MNHN

 

Au Golf National

« Une expertise, ayant fait appel à une vingtaine de spécialistes de 17 groupes taxonomiques différents, faisait déjà état d’une biodiversité importante sur le golf National : 782 espèces tous taxons confondus ont été recensées dont 267 espèces de Plantes, plus de 70 espèces d’Oiseaux, 87 espèces de Papillons, sept espèces d’Amphibiens et 88 espèces de Coléoptères ; parmi elles, 42 espèces ont été considérées comme patrimoniales. »

 

 

 

 

Prairie en libre évolution – Golf de Vidauban © O. Roquinarc’h-MNHN.

Au Domaine du Bois de Bouis (Vidauban)

« Le domaine, incluant le parcours de golf, présente des enjeux écologiques particulièrement forts ; parmi eux, une population de plus de 100 individus de tortue d’Hermann. Plus d’une cinquantaine d’experts sont intervenus pour améliorer la connaissance de la biodiversité sur le foncier du domaine du bois de Bouis, permettant la récolte de près de 13500 données correspondant à plus de 3000 espèces, dont une majorité d’Invertébrés; parmi eux, des Hyménoptères (Ramage 2016), des Araignées (Hervé 2012, 2014; Bosmans & Hervé 2015), des Diptères (Daugeron 2014; Whiters 2016), des Myriapodes (Geoffroy 2016), des Hémiptères (Dusoulier 2016), des Collemboles (Deharveng & Bedos 2015) et des Mollusques continentaux (Léonard et al. 2016). Ces expertises ont permis la découverte de nouvelles stations d’espèces pour le département ou la région (Rault et al. 2015) et l’identification de nouvelles espèces pour la France et pour la science.

L’optimisation de la gestion du parcours de golf de Vidauban, en lien avec les enjeux écologiques existants, est également une des priorités de ce nouveau partenariat. »

 

 

Prairies sablo-calcaires fauchées tardivement – Golf de Chantilly © O. Roquinarc’h-MNHN.

Au Golf de Chantilly

« Les inventaires menés ont permis de mettre en lumière le patrimoine naturel du golf de Chantilly ainsi que les pratiques vertueuses déjà opérées depuis plus de 10 ans, telles que la fauche tardive des prairies, la mise à disposition d’abris pour la faune et la conservation de bois mort sur pied. Ce golf peut pleinement s’insérer dans les continuités écologiques locales et jouer un rôle dans la préservation de communautés végétales et animales patrimoniales ou plus communes, en maintenant et valorisant ses espaces naturels, en lien avec les enjeux écologiques identifiés à proximité (Roquinarc’h & Lacoeuilhe 2018). Dans le cadre du Programme Golf pour la Biodiversité (voir ci-après), des sujets de recherche sont envisagés, particulièrement sur les réponses spatiales et temporelles des communautés animales et végétales aux changements de pratiques de gestion «.

Le Programme Golf pour la Biodiversité

«  Désireuses de mettre en œuvre des pratiques plus respectueuses de l’environnement et de faire changer l’image du golf, certaines structures golfiques ont développé de nouvelles méthodes de gestion bien avant le lancement du Programme Golf pour la biodiversité, en travaillant avec des associations naturalistes (Partenariat Golfs Bluegreen/LPO, notamment), des parcs naturels régionaux, des conservatoires d’espaces naturels ou des bureaux d’études, elles ont aussi appris à mieux connaître la biodiversité de leurs sites et ont pu mettre en place des mesures de gestion écologique adaptées. »

Golf du Haut-Poitou © P. Gourdain-MNHN.

Conclusion : l’idée n’est pas de se positionner « pour » ou « contre » le golf mais plutôt d’accompagner celui-ci vers une démarche plus écologique.

« Dans la mesure où une activité répond à une demande sociale et économique voire sociétale forte, l’idée n’est pas de se positionner «pour» ou «contre» mais bien de l’accompagner pour qu’elle soit la moins impactante pour l’environnement. La réduction des incidences environnementales est une nécessité pour la filière golfique. Les éléments qui précèdent démontrent que, dans bien des cas, les golfs peuvent être supports de connaissances scientifiques voire de restauration ou de conservation de la nature. Ce qui est valable en général dans les territoires l’est aussi en particulier pour la filière golfique: les espaces, quand les situations le permettent, doivent désormais être pensés dans une logique «multi-usages». Des espaces comme les golfs possèdent des atouts pour répondre à des besoins sociaux, économiques et environnementaux (initiation à la pratique sportive, organisation de rencontres entre gestionnaires de parcours, sensibilisation à l’environnement, accueil de travaux scientifiques, préservation des essences locales, vergers conservatoires, etc.). Si les intendants de parcours doivent garder la main sur la gestion des golfs, ils ont aussi un rôle à jouer dans la façon dont les terrains de golf évolueront et seront perçus à l’avenir par les acteurs des territoires. »

Extraits de l’article paru dans la Revue « Naturae » en octobre 2019 :

Roquinarc’h O., Lacoeuilhe A., Gourdain P., Charrier T. & Fournil C. 2019. 
Le golf : activité sportive contre-nature ou opportunité écologique ?
www.revue-naturae.fr

Golf de Vidauban © O. Roquinarc’h-MNHN.

 

 

Dans la même catégorie
us open
27 mars 2020 | Majeurs

L’US Open également reporté

Après le Masters et le PGA Championship, le troisième majeur masculin de la saison, a été, selon le New York Post, reporté de sa date […]

ryder cup fleetwood
27 mars 2020 | Covid-19

Fleetwood et McDowell souhaitent le report de la Ryder Cup

Préoccupés par le manque d’égalité des chances consécutif à une année de qualification tronquée Tommy Fleetwood et Graeme McDowell sont favorables à un report de […]

27 mars 2020 | USA / Coronavirus

Revirement du gouverneur : l’État de New-York autorise la pratique du golf sous conditions

Aux États-Unis, voici un revirement qui va relancer un débat qui pourrait atteindre aussi l’Europe ! Le sage, expérimenté et apprécié gouverneur de l’État de […]

27 mars 2020 | Confinement

Pascal Grizot : “Mettons à profit cette crise pour sortir plus forts”

Dans le deuxième volet de notre interview « confinement » avec Pascal Grizot, vice-vrésident de la FFgolf, nous évoquons la manière dont les circuits pros PGA et […]

26 mars 2020 | FILM

Seve, la légende du golf : le film à voir sans attendre !

Le temps vous est offert de découvrir un film très bien fait sur La Légende du Golf, Seve Ballesteros. Un film en version originale, sous-titré […]

rose ryder cup
26 mars 2020 | Ryder Cup 2020

Justin Rose milite pour donner 8 choix à Harrington

En raison de la pandémie de coronavirus., Justin Rose recommande de modifier les critères de qualification pour la Ryder Cup 2020 et pense que Padraig […]

25 mars 2020 | Majeurs

L’US Open en danger ?

Le nouveau gouverneur New York, Andrew Cuomo, a émis un décret entraînant la fermeture pour une période indéfinie du Winged Foot Golf Club, le parcours […]

perez interview entretien coronavirus
25 mars 2020 | ENTRETIEN

Victor Perez : « Cette période nous rappelle où se trouve l’essentiel dans nos vies »

De retour en Europe depuis quelques jours, Victor Perez nous a accordé un entretien pour évoquer avec nous la crise sanitaire actuelle, ses impacts sur […]

24 mars 2020 | SOUVENIRS

Vidéo Masters 1995 : première apparition de Woods en amateur, victoire de Crenwhaw

Voici la vidéo émouvante du Masters 1995 : la présence de Tiger Woods, 19 ans, comme amateur et la victoire de Ben Crenshaw devant de […]

22 mars 2020 | Coronavirus

10 directeurs de golf nous racontent leur semaine

Golf Planète a joint vendredi dernier quelques directeurs de golfs pour savoir comment s’était passée, dans leurs clubs fermés au public depuis dimanche, la première […]

augusta masters leaderboard
21 mars 2020 | Supputation

Le Masters en Octobre ? Le tarif des hôtels explose

C’est en s’amusant à réserver une chambre au SpringHill Suites à Augusta à différentes dates, qu’un confrère américain a découvert une curieuse anomalie qui pourrait […]

Grizot confinement ffgolf coronavirus
19 mars 2020 | FFGOLF

L’interview « confinement » de Pascal Grizot

Le Vice-Président de la Fédération Française de Golf a répondu à nos différentes interrogations sur les conséquences du confinement pour les Golfs et les licenciés […]

18 mars 2020 | ÉCONOMIE

Le Domaine de Massane (golf et hôtel) racheté par la société Eoden

Une page se tourne à Montpellier : Guy et Alain Jeanjean qui avaient créé le Domaine de Massane en 1988 passent la main en douceur : « […]

uk golf federation #keeogolfopen
18 mars 2020 | Covid-19

La UK Golf Federation lance une pétition pour garder les golfs ouverts

Contrairement aux préconisations de la ffgolf en France, les instances britanniques se battent pour préserver leur activité pendant l’épidémie de Coronavirus qui frappe l’Europe   […]

18 mars 2020 | ÉCONOMIE

Laurent Boissonnas (OpenGolfClub) : « Préparer déjà une reprise rapide et de qualité »

Golf Planète a fait le point avec Laurent Boissonnas, 48 ans, patron de la chaîne Open Golf Club et président du GEGF*, sur la situation […]

17 mars 2020 | Coronavirus

Le PGA Championship reporté à son tour

Moins d’une semaine après l’annonce du report du Masters c’est au tour du PGA Championship d’être repoussé à une date ultérieure. Après avoir été contraint […]

PARCOURS FERMES CORONAVIRUS GOLF COVID 19
16 mars 2020 | Coronavirus

Tous les parcours fermés jusqu’à nouvel ordre (mise à jour)

Suite aux dernières annonces du Premier Ministre Edouard Philippe dans la soirée de samedi, les gestionnaires de golfs ont été invités hier dimanche à fermer […]

fabre covid coronavirus adgf
16 mars 2020 | Coronavirus

Le communiqué officiel de Denis Fabre, président ADGF (MISE À JOUR LUNDI 16 MARS)

Dans la nuit de dimanche à lundi un nouvel arrêté a levé l’ambiguïté de l’arrêté du 14 mars que certains golfs interprétaient comme une non-interdiction […]

16 mars 2020 | TRIBUNE LIBRE

Golf et psychanalyse : attention, votre inconscient risque de vous mettre hors-limite !

Par Sandrine Vialle-Lenoël, Psychanalyste et Golfeuse Pour illustrer cette tribune, nous ne pouvions pas échapper aux œuvres de Loyal Bud Chapman qui à travers ses […]

16 mars 2020 | LES GRANDES ENQUÊTES GP

LE GOLF ET LA TRICHE (3e partie) : l’incroyable histoire vécue par Richard Wax à Wentworth

Voici la troisième partie et la dernière de notre enquête sur Le Golf et la Triche. Elle raconte une histoire incroyable et rocambolesque qui est […]